Livres
546 778
Membres
583 356

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Princesse Élodie de Zèbrazur et Augustin le chien qui faisait n'importe quoi



Résumé

Élodie de Zèbrazur est une princesse. Augustin est un chien. Élodie de Zèbrazur aime beaucoup Augustin. Mais Augustin fait vraiment n'importe quoi. Et lorsqu'on fait n'importe quoi, il arrive des tas d'ennuis. Que va-t-il se passer? Tu le sauras peut-être en ouvrant ce livre. En écoutant la musique des phrases, en écoutant le bruit des vagues, en écoutant le bruit du vent et le chant des coquillages tu découvriras une infinité de choses merveilleuses et inattendues...

Afficher en entier

Classement en biblio - 5 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

La princesse Elodie de Zébrazur est une princesse, qui a une gouvernante, et un chien. La gouvernante aime que tout soit rangé. Sa maniaquerie va jusqu'à ranger les jouets sortis par la princesse alors qu'elle est en train de s'amuser. Le chien fait absolument n'importe quoi. Quand la gouvernante est maniaque, lui est tout le contraire : il met le bazar et fait des bêtises. La princesse aime son chien et le trouve rigolo, mais des fois, quand même, elle trouve qu'il exagère en faisant vraiment n'importe quoi.

L'idée de départ est vraiment sympathique. Mettre une princesse et un chien fou ensemble, ça donne des situations amusantes, comme à la plage lorsqu'Augustin aboie après les vagues. Cependant, il m'a manqué des éléments pour vraiment apprécier cet album. Du côté de l'histoire, j'ai trouvé qu'elle manquait d'intrigue et de temporalité. C'est plutôt une succession de scènes qu'une véritable histoire. Certes les passages sont amusants, mais compte tenu de la longueur du récit, j'aurais aimé trouver une trame, un fil conducteur qui permettrait aux enfants les plus jeunes de se remémorer ce qui a été lu avant. Ma fille par exemple, qui a au moins une histoire par jour depuis qu'elle a trois mois, a eu beaucoup de mal à adhérer à l'histoire parce qu'il a fallu en fractionner la lecture et qu'il n'y avait pas vraiment d'histoire sur laquelle s'appuyer.

Le texte quant à lui est très clair. Les anaphores ne sont pas du tout alambiquées, et pour la compréhension, c'est parfait. Cependant, je l'ai trouvé trop peu résistant. Peut-être est-ce parce que j'avais adoré le style de Pierre Thiry dans ses Sansonnets et que j'attendais une certaine part de jeux de mots dans son texte, mais j'ai trouvé que le texte de cet album manquait de poésie et de finesse. Il y a également à mon goût trop de répétitions. Pourtant, les illustrations auraient pu permettre plus de liberté dans le texte puisqu'elles sont assez descriptives.

Un petit mot pour terminer sur ces illustrations. Elles sont jolies, enfantines, en adéquation avec le texte. Je me demande cependant pourquoi certaines sont en noir et blanc et d'autres en couleur.

Conclusion : ♥♥♥ Bien que cette lecture ait été agréable, je n'ai malheureusement pas été emballée. Il m'a manqué une histoire au sens strict du terme, et le texte est un peu trop simple à mon goût. Cependant, il est, je pense, adapté à la lecture autonome des enfants (à partir du CE1).

http://sweetie-universe.over-blog.com/2018/04/jeunesse-la-princesse-elodie-de-zebrazur-et-augustin-le-chien-qui-faisait-n-importe-quoi-p.thiry.html

Afficher en entier
Or

https://lightandsmell.wordpress.com/2018/02/23/la-princesse-elodie-de-zebrazur-et-augustin-le-chien-qui-faisait-nimporte-quoi-de-pierre-thiry/

Je vous avouerai que je n'avais pas prévu de lire ce livre tout de suite ayant une petite pile de livres plus ou moins urgente à lire et à chroniquer. J'étais donc partie pour ne lire que quelques pages de manière à satisfaire ma curiosité, mais le charme de l'histoire opérant, j'ai lu l'ouvrage d'une traite.

Cela n'a rien d'étonnant si l'on considère qu'un peu à l'image d'un conteur d'antan, l'auteur sait happer l'attention des lecteurs dès les premières lignes. Nous découvrons ainsi la Princesse Élodie dont le nom à rallonge, de Zèbrazur, donne l'impression que nous sommes face à une personne importante. Puis, Augustin le chien entre en scène. Et là, le lecteur découvre qu'en effet, il fait vraiment n'importe quoi ! Mettre des miettes dans les robes de sa maîtresse, voler de la nourriture au boucher, prendre des livres dans des librairies (vous me direz, là, peut-on vraiment dire qu'il fait n'importe quoi ? Personnellement, je serais tentée de dire que c'est un chien dont tout lecteur rêve), aboyer sur tout ce qui bouge… Non, décidément, rien ne fait peur à ce toutou rigolo, mais plutôt agité.

Malgré toutes ses bêtises qui parfois l'agacent et la mettent en colère, la Princesse Élodie aime quand même beaucoup son fidèle compagnon d'autant qu'il lui arrive parfois d'être sage, principalement quand il dort d'ailleurs. Même son de cloche du côté de Mme Brichard, une femme qui peut être plus ou moins considérée comme l'intendante du château. Si Augustin aime mettre un joyeux bordel là où il passe, Mme Brichard, quant à elle, plébiscite l'ordre et la discipline, peut-être un peu trop… Mais malgré cela, elle ne peut s'empêcher de trouver le château vide sans ce sacré toutou. C'est qu'il est comme ça Augustin, aussi agaçant qu'attachant ! Enfin, agaçant pour Élodie et Mme Brichard, car je ne doute pas que les enfants, quant à eux, s'amuseront de ses petits tours, de son énergie et de son caractère facétieux. Et puis, peut-être qu'ils arriveront, dans une certaine mesure, à s'identifier à lui ? C'est quand même bien plus amusant de courir partout et faire tout ce que l'on veut comme Augustin que de passer son temps à ranger comme Mme Brichard.

Et nous touchons là d'ailleurs l'un des points forts de cette petite histoire qui, sous réserve de mignonnerie, montre à chacun que la vie est faite d'équilibre. Sans tomber dans les deux extrêmes, ranger tout tout le temps sans prendre le temps de vivre ou au contraire, passer son temps à s'amuser sans prendre le temps de se poser, il existe un juste milieu. La Princesse semble d'ailleurs symboliser ce juste milieu puisque prise entre ces deux personnages au comportement excessif, elle exprime son souhait de s'amuser tout en ne faisant pas n'importe quoi… contrairement à un certain toutou dont je ne citerai pas le nom.

Quant à la plume de l'auteur, elle se veut volontairement enfantine de manière à ce que l'histoire reste accessible aux enfants. Mais même en tant qu'adulte, cela ne dérange pas d'autant que cette simplicité dans la narration renforce le côté trublion d'Augustin. Quel que soit son âge, chaque lecteur sera donc ravi par cette histoire qui pourra se lire comme le récit rigolo des aventures d'un chien et d'une princesse ou comme un conte avec une morale. Tous les lecteurs partageront, en outre, le plaisir de découvrir les nombreuses illustrations qui parsèment le livre. Comme le style de l'auteur dans ce conte, elles dégagent un charme juvénile auquel il est bien difficile de rester insensible. Parfois en couleurs, mais le plus souvent réduites à leur simple crayonné, elles invitent à vous plonger dans l'histoire, à découvrir les bêtises d'Augustin et leurs conséquences, à voir Mme Brichard dans ses activités de nettoyage et de rangement, à suivre Élodie dans ses promenades, à partager ses moments de bonheur et de colère… En d'autres termes, les illustrations de Samar & Hani Khzam soutiennent à merveille le texte de Pierre Thiry qui lui-même renforce la force de ces dessins simples, mais efficaces.

En conclusion, Pierre Thiry est un auteur qui semble avoir plusieurs cordes à son arc. Il sait aussi bien nous émerveiller par sa poésie que nous enchanter grâce à son talent de conteur. L'auteur nous propose en effet un conte d'une grande douceur qui plaira autant aux enfants qu'à leurs parents. Les premiers seront séduits par une histoire toute mignonnette joliment mise en valeur par de nombreuses illustrations, et les seconds par le charme caractéristique des contes qui ont probablement bercé leur enfance. Une belle lecture familiale donc, à lire et à relire !

Afficher en entier
Argent

Un joli conte.

Elodie est une jolie princesse qui vit dans un château avec son chien qui fait n'importe quoi et une domestique, madame Brichard.

Elle se retrouve déchirée entre les deux , son côté fou qui met le désordre et s'amuse et celui plus organisé qui veut suivre les règles des adultes et vivre dans leur monde.

On découvre une sirène et des poissons qui jouent de la musique et sa vie entre mer et forêt , calme et jeu. Elodie est partagée entre tout ça ...

Un joli conte doux et joyeux avec une morale pour les enfants qui font n'importe quoi ;) Et également des illustrations qui alterne noir et blanc ainsi que couleurs magiques, effectuées par Samar et Hanki Khzam, un couple de réfugiés politiques d'origine syrienne

A lire avec vos enfants le soir.

Afficher en entier
Lu aussi

Chronique sur le blog:

c'est une aventure sympathique que nous promet Pierre Thiry, accompagné de Samar et Hani Khzam, ce petit ouvrage pas trop long est parfait pour des petits de maternels et primaire, après je pense qu'a partir de 8/10 ans cet ouvrage devient un peu enfantin, mais il reste tout autant appréciable.

L'avantage c'est que pour les petits de CP (6/7 ans), qui sont dans l'apprentissage de la lecture cet ouvrage est totalement adapté à leur besoin.

Je m'explique, ils pourront lire ce petit album facilement seuls, puisque les répétitions facilitent le déchiffrage du texte écrit, et les illustration les aideront a bien comprendre ce qu'ils raconte.

Un roman sympathique pour les plus petits.

Afficher en entier

Tout d’abord la couverture, vous le savez, je suis fan des couvertures :D. Le dessin est sympathique et la princesses est super jolie (dixit ma fille). Les illustrations dans le livre sont à l’image de cette couverture douces et poétiques et souvent drôles quand elles mettent en scène Augustin.

L’avis de la maman : J’ai pris plaisir à lire ce joli conte à mes enfants. Les situations sont cocasses et assez irréelles pour les transporter dans un ailleurs féerique. On plonge facilement dans l’univers et l’on est bercé par l’écriture de Pierre. Même si j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de répétitions (faites à dessein), cela n’a pas gêner les enfants qui ont demandé une nouvelle lecture à la fin. Je pense qu’il n’y a pas de meilleur compliment. Et je la lirai à nouveau à plaisir.

L’avis de L. : J’ai beaucoup aimé quand le chien aboie sur les cailloux, ça sert à rien. La princesse elle est trop joli et le chien, il est rigolo, même s’il fait beaucoup de bêtises.

Pour le plaisir de vos enfants et pour une lecture sympathique pour les mamans, je n’ai rien d’autre à vous conseiller que d’aller l’acheter

Afficher en entier

Date de sortie

La Princesse Élodie de Zèbrazur et Augustin le chien qui faisait n'importe quoi

  • France : 2017-11-07 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 5
Commentaires 5
extraits 0
Evaluations 5
Note globale 6.6 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode