Livres
511 815
Membres
522 770

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Daniela-10 2020-05-31T08:24:50+02:00
Diamant

Quelle belle découverte. C'est le 1er livre que je lis de cette auteure et je n'ai pas été déçue. Ce voyage sur une période de 150 ans, à travers l'histoire de plusieurs personnages reliés à une maison, un passé m'a conquise. Il n'y a pas vraiment de dénouement, juste des précisions sur certaines situations, libre à nous d'imaginer le reste. Le tout est servi par une très belle écriture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cathy2909 2020-04-19T17:11:44+02:00
Diamant

Un récit merveilleux, une œuvre magistrale qui m’a laissée comme envoûtée. Oui, un vrai coup au cœur, celui que j’attendais cette année avec impatience. Kate Morton nous offre une œuvre inoubliable, enchanteresse où elle exprime à merveille ses talents de conteuse. Le temps a suspendu son envol et j’ai apprécié. Vos lectures suivantes vous paraîtront bien fades !

Dans un souffle froid, un fantôme se confie et se remémore sa vie et celles des vivants qu’elle a croisés. Une invisible spectatrice, dans un temps suspendu pour l’éternité. Les mécanismes de son horloge se sont brisés. Tic-tac, le temps défile dans un sens ou dans un autre…

J’ai savouré chaque mot, chaque phrase, chaque chapitre. J’ai même ralenti ma lecture, pris mon temps et relu plusieurs fois certains passages. La magie a opéré… C’est un délice littéraire, un grand roman d’atmosphère. Un tourbillon de vies qui se délie et s’attache tous à une vieille maison où les personnages puisent réconfort face aux tourmentes de l’histoire et laissent couler leurs souffrances face à la mort d’un être cher. Kate Morton a su réinventer le roman gothique avec juste ce qu’il faut de crépusculaire et d’inquiétant. Une âme prisonnière qui erre sans fin dans les couloirs poussiéreux et humides d’un manoir anglais figé dans le temps.

Comme une virtuose, seule sur scène, Kate Morton a peint un roman à l’ambiance si particulière, empreinte de mystères où se révèlent des personnages dont les destins se lient au gré des brises du vent où soufflent des murmures d’un autre âge. Elle possède un sens aigu du mystère et de la magie des lieux, elle sait créer une histoire et surtout dresser une atmosphère exceptionnelle. Un conte certes un peu complexe, mais tellement envoûtant …

Comme j’aimerais posséder la plume de Kate Morton et juste un soupçon de son génie romanesque.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elycya 2020-03-20T12:16:20+01:00
Or

Un roman se déroulant sur plusieurs époques avec plusieurs personnages et un mystère qui entoure le manoir de Birchwood. Un excellent roman qui peut dérouter lorsque l'on change de point de vue. Une fois habitué cependant il n'y a plus qu'à se laisser porter par l'histoire et les personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loeilnoir 2020-03-14T17:02:38+01:00
Argent

La plume prolixe de Kate Morton nous entraîne avec délectation dans un voyage temporel très maîtrisé : le récit couvre plus d’un siècle et demi et alterne les différentes époques avec une facilité déconcertante. Au prix d’un petit effort de concentration, le lecteur évitera de se perdre dans les couloirs temps et suivra le déroulement du récit comme s’il descendait tranquillement le cours de la Tamise si présente en toile de fond de ce roman.

« La Prisonnière du Temps » est une histoire complexe qui se déploie donc sur un siècle et demi, de 1862 à 2017 en Angleterre. Aux extrémités de cette fresque, nous suivons deux héroïnes lumineuses et bien campées dont les destins vont finalement se rejoindre.

Une jeune archiviste, Elodie Winslow ancre ce roman dans notre XXIème siècle. Délaissant les préparatifs d’un mariage pour lequel elle n’a plus de conviction, Elodie préfère se consacrer à deux objets retrouvés dans une sacoche : le portrait fascinant d’une jeune femme en tenue victorienne, et un croquis contenant le dessin d’une propriété qui lui semble étrangement familière. Convaincue que cette demeure est liée à son propre passé, elle n’aura de cesse de vouloir découvrir l’origine de ces deux objets.

En 1862, la muse et maîtresse d’un jeune artiste déjà reconnu nommé Edward Radcliffe, une jeune femme connu sous le nom de Lily Millington possède une beauté fulgurante qui ne laisse personne indifférent, mais dont le lourd passé lui impose de taire sa véritable identité. Edward l’invite en compagnie d’ un groupe de jeunes artistes prometteurs à passer un été dans sa propriété familiale de Birchwood Manor, une demeure isolée, logée sur les bords de la Tamise. Mais « comme personne ne s’intéresse aux étés sereins et joyeux qui finissent comme ils ont commencé« , Kate Morton va imaginer pour cette jeune femme un destin des plus sombres.

C’est à partir des portraits de ces deux héroïnes que Kate Morton déroule son intrigue, remontant le temps avec une pléiade de personnages, certains secondaires et d’autres qui accaparent le devant de la scène et dont les destins sont méticuleusement décortiqués. Leurs trajectoires, comme les multiples pièces d’un puzzle sont imbriquées les unes dans les autres et forment une boucle qui se referme à la fin du récit. Divers thèmes délicats sont traités d’une façon subtile et douce comme le décès d’un proche et le temps qui passe de façon inéluctable.

Cette lecture inhabituelle fut pour moi une belle découverte, j’ai apprécié me plonger dans cette fresque historique autour d’un lieu envoûtant comme je les aime.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Palmyre 2019-12-26T10:08:25+01:00
Or

Encore, c'est mon avis, un très bon romand de Kate Morton. Comme j'ai pu le lire dans plusieurs commentaires, c'est vrai qu'il faut "s'accrocher" pour suivre entre toutes les époques dont parle l'auteur.

Mais l'histoire est passionnante et triste…

J'ai passé un très bon moment de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gribouille 2019-10-13T18:26:08+02:00
Bronze

ça n'est pas mon préféré de cette auteure, je me suis un peu perdue dans les personnages; ça reste tout de même une lecture agréable

Afficher en entier
Commentaire ajouté par melodydrl225 2019-09-21T06:46:32+02:00
Bronze

À travers ses 600 pages, nous pouvons découvrir un grand nombre de personnages appartenant à des époques différentes, mais pourtant liés. L'histoire tourne autour d'une maison remplis d'histoires et dont les murs renferment un lourd secret. Kate Morton a bien ficelé l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par softyfristy 2019-07-16T22:18:35+02:00
Pas apprécié

Enfin, je l'ai terminé...que ce fut long. Je me suis accrochée jusqu'au bout, j'y ai cru mais cela ne l'a pas fait pour moi. Tout tourne autour de Birchwood Manor, d'évènements qui se sont passés, de son propriétaire. On passe du passé au présent puis du passé mais différent du premier avec de nombreux personnages qui apparaissent puis disparaissent. Je m'y suis perdue.Pour un final sans surprise

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cynthiaBB 2019-07-06T08:36:10+02:00
Pas apprécié

Après près de 200 pages lues péniblement en espérant qu'il se passe quelque chose et que les liens entre les événements se fassent, j'arrête.

Bien sûr, l'ambiance victorienne est bien rendue, l'écriture est agréable... Mais il y a trop de personnages, trop de mystères suggérés dont on nous donne si peu les clés qu'on s'y perd... et qu'on perd tout intérêt à la lecture... A la page 200, encore de nouveaux personnages sans lien apparent avec les précédents, l'histoire déjà lente encore ralentie par le monologue d'une femme à l'identité peu claire, peut-être un fantôme, qui elle aussi ne cesse de faire des références à des événements du passé dont, à force, on se rend compte qu'on peut très bien continuer à vivre sans les connaître... Encore 400 pages ou plus pour le finir, c'est trop. Dommage, j'en attendais beaucoup, mais l'auteure, pour moi, s'est perdue dans sa propre histoire...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FrancoiseDuquenoy 2019-06-27T22:10:57+02:00
Lu aussi

Il est des lectures simples et fluides. Ce n'est certes pas le cas pour celles que propose Kate Morton. Néanmoins, elle reste ma number one, mon incontournable, mon époustouflante. Et tout ça à moins de 30 ans, juste de quoi me donner d'énormes complexes. J'aurais peut-être mis moins d'une semaine à lire La prisonnière du temps s'il n'y avait pas eu tant de flash-back sur trois siècles et sur plusieurs décennies, mais cela a au-moins contribué à me faire prendre le temps de savourer l'histoire. Ce n'est pas une lecture de vacances, c'est sûr,... aussi sûr que je la relirai un jour avec le même plaisir.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode