Livres
458 292
Membres
411 384

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La promenade des Russes



Description ajoutée par Lilinie 2010-12-18T16:37:22+01:00

Résumé

« Moi, c’est de voir ma grand-mère cuisiner qui me donne le frisson. Elle allume le gaz du four et au lieu de lancer directement l’allumette, elle prend son temps. C’est un suspense terrible. Je me sens responsable de tout l’immeuble, parfois même je me demande si je ne suis pas complice de cette explosion qui arrivera tôt ou tard, en plein cœur de Nice. Je lui dis : « Lance l’allumette ! » et comme elle est sourde et que je suis obligée de crier, tout ça devient encore plus inquiétant, je hurle : « Lance l’allumette maintenant, Babouchka ! Lance l’allumette ! Mais vas-y !!! », et je vois bien que je l’agace, elle hausse les épaules et prend son temps pour gratter cette foutue allumette et la lancer dans le trou noir où le gaz l’absorbe dans un grand bruit de courant d’air. Et là, je respire. Même si ça sent affreusement le gaz, je respire, je suis soulagée, la mort tragique et accidentelle des voisins est remise à plus tard. » Sonietchka, dont la mère est toujours absente, vit seule avec sa grand-mère. Entre les repas partagés les amies russes qui sentent le chat pisseux et le vieil édredon, la corvée des courses, l’odeur du café au lait qui l’écœure et les nombreuses bizarreries de sa Babouchka obnubilée par la Révolution, l’adolescente rêve d’une vie indépendante. Le seul avantage d’être son interlocutrice privilégiée, c’est que même sans n’avoir jamais rien appris à l’école, elle a la tête farcie d’un nombre incalculable de prix Nobel, héros immortels et auteurs essentiels. Mais à treize ans, elle sent bien que la vie, la vraie, est ailleurs. Véronique Olmi avance sans filet sur le fil des mots : un roman subtil et palpitant.

Afficher en entier

Classement en biblio - 11 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Maks 2015-10-10T17:19:56+02:00

J'avais plutôt envie de lui faire de la peine, lui dire : "Ma pauvre chérie ! Ce que tu peux être russe ! "

Ma mère déteste ça. Elle veut être française. Totalement et uniquement française. Et c'est pour ça que le premier français qui passait, elle l'a épousé.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Ambre029 2016-01-04T22:46:44+01:00
Or

Ce livre est une bouffée d'oxygène. J'adore lire des romans qui ne sont pas écrits de la naissance à la mort d'un personnage, mais sur un pan de sa vie. C'est très envoûtant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2015-10-13T18:13:07+02:00
Bronze

La balade des Russes où les tribulations d'une jeune fille de famille émigré d'origine Russe, c'est frais, légé, on aime suivre ce qui se passe dans sa vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par glinda02 2013-03-04T12:24:57+01:00
Argent

Ce qui m'a poussé vers ce livre fut tout d'abord la couverture , que je trouve poétique,réussie et originale.Elle capte vraiment bien l'attention!

Quand j'ai découvert de quoi parlait le livre,notamment de la Russie,qui est un pays que j'adore,j'ai tout de suite commencée à le lire!

Mais après être rester sur bord de mer qui est un fabuleux livre, j'ai été un peu déçu par ce livre qui promettait tant par son visuel.

Même si on retrouve le style si agréable et si fort à lire,je trouve que l'histoire a trop de moments creux et est finalement très légère.

les personnages sont quand a eux assez intéressants mais bizarrement,pas très attachants à part peut-être la grand-mère.

J'ai mis pas mal de temps à le lire malgré l'épaisseur du livre car je n'ai jamais vraiment accroché...le livre commence lentement...et se termine sur le même rythme.Il n'y a pas beaucoup d'action quand je l'ai fini, je suis simplement passé au livre d'après sans repenser vraiment à ma lecture.

je suis mitiger !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Val88 2013-01-19T13:54:36+01:00
Argent

Je marchais dans les rues de Nice, ma Babouchka s'était accrochée à mon bras. Elle venait de poster sa vingtième lettre au directeur d'Historia...

C'est l'ambiance russe qui m'a attiré vers ce roman de Véronique Olmi. J'avais déjà lu "Cet été-là" qui m'avait moyennement emballé, mais, j'ai décidé de ne pas rester sur une déception et j'ai bien fait. "La promenade des Russes" nous emmène dans l'univers de Sonia ou Sonietchka, c'est selon, 13 ans, qui vit avec sa Babouchka sur la Côte d'Azur, à Nice. Sa mère, peu maternelle, préfère partir sur Paris et son père ne s'intéresse pas plus à elle. Sonia se raccroche à sa grand-mère, autant dire que son adolescence n'est pas tout à fait semblable aux jeunes gens de son âge. Entre les réunions avec les amies de sa grand-mère autour d'un samovar, l'obsession de celle-ci à dévoiler la vérité sur le mystère d'Anastasia Romanov au directeur du magazine "Historia" et les balades sur la promenade des Anglais, Sonia se sent étouffée. Et pourtant, elle l'aime sa Babouchka. Lorsque celle-ci est hospitalisée, Sonia prend de l'assurance et fait tout pour lui redonner goût à la vie, quitte à lui mentir. Ça m'a d'ailleurs beaucoup touché de voir l'intérêt de Sonia pour sa grand-mère, de la sentir si concernée par son histoire alors qu'à son âge on a d'autres préoccupations. Et puis, le stratagème pour lui faire avouer la vérité sur le mystère d'Anastasia Romanov est pas mal trouvé. Je ne connais pas beaucoup l'histoire du peuple russe mais j'ai aimé la nostalgie qui se dégage de ce petit roman.

Afficher en entier

Date de sortie

La promenade des Russes

  • France : 2012-11-21 - Poche (Français)

Activité récente

Ayame le place en liste or
2017-07-14T14:09:08+02:00

Les chiffres

Lecteurs 11
Commentaires 4
Extraits 2
Evaluations 2
Note globale 7 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode