Livres
466 647
Membres
430 842

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par ilovelire 2016-02-09T14:54:13+01:00

Gideon ne voyait pas souvent Echo. Il avait douze ans de plus qu'elle, et ils n'avaient aucun point commun. En fait, cette petite cousine était un peu trop excentrique à son goût. Non pas qu'il se soit toujours comporté comme un saint. Néanmoins, elle faisait partie de la famille et il s'assurait de temps à autre qu'elle allait bien. A deux reprises, il était même allé la voir jouer dans un club enfumé. II avait trouvé la musique trop bruyante et trop agressive, mais les filles avaient l'air de passer un bon moment.

Elle avait raison. Plus rien ne serait comme avant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-02-09T14:53:38+01:00

Sa nouvelle coéquipière était absorbée par les interrogatoires d'un voisinage curieux, et les spécialistes de l'identité judiciaire passaient au peigne fin l'appartement. Gideon put donc enfin prendre une pause et s'assit auprès d'Echo sur les marchesconduisant au quatrième étage.

— Elle est là? demanda doucement Echo.

Pour l'instant, personne ne leur prêtait attention. Mais il savait que cela ne durerait pas.

— Oui, elle est assise derrière nous.

Tout en sachant pertinemment qu'elle ne la verrait pas, Echo jeta un coup d'oeil par-dessus son épaule sur les marches vides.

— Désolée, j'aurais dû m'en douter.

Comme Sherry, Echo avait tout juste vingt-deux ans. Elle avait un talent fou — en tant que guitariste et devineresse — mais elle maîtrisait peu, voire pas du tout, son don de divination. Dire d'Echo qu'elle était voyante n'était pas tout à fait exact. Elle était incapable de dire où une personne avait laissé son portefeuille ou si elle allait se marier Tannée prochaine. En revanche elle voyait les catastrophes. Elle rêvait d'inondations et de tremblements de terre, et ses cauchemars se révélaient prémonitoires.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-02-09T14:53:11+01:00

Le petit appartement avait été saccagé. Des débris de verre jonchaient la moquette d'un beige terne; des livres et des bibelots soigneusement sélectionnés avaient été jetés à bas de l'étagère ; une boîte de pizza vide gisait sur le sol; le canapé de cuir rouge qui trônait au milieu de la pièce portait une profonde entaille. Etait-ce le même couteau qui avait servi à éventrer le canapé et à tuer Sherry Bishop ? Il ne le savait pas. Du moins, pas encore.

Tandis que Gideon fixait le corps de Sherry, la femme postée derrière lui parlait d'une voix rapide et haut perchée.

— Je me suis dit que peut-être Echo avait décidé de rentrer plus tôt et qu'elle avait commandé une pizza sur son portable. Elle aime manger tard le soir, alors je ne me suis pas doutée... J'ai été stupide, grommela-t-elle. Ma mère me tuera quand elle apprendra que j'ai laissé entrer une cinglée dans l'appartement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-02-09T14:53:08+01:00

Quand le téléphone de Gideon sonnait au milieu de la nuit, cela signifiait que quelqu'un était mort.

— Raintree, grommela-t-il d'une voix ensommeillée.

— Désolé de te réveiller.

Surpris d'entendre la voix de son frère Dante, Gideon émergea aussitôt des brumes du sommeil.

— Que se passe-t-il ?

— Un incendie vient de se déclarer au casino. Ça pourrait être pire, ajouta Dante, devançant la question de Gideon. Mais comme ça a l'air assez grave, j'ai préféré te prévenir pour que tu ne l'apprennes pas par les infos du matin. Appelle Mercy dans deux heures et dis-lui que je vais bien. Je l'aurais fait moi-même mais je vais être débordé durant les prochains jours.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-02-09T14:52:18+01:00

— Si tu cries, je te tue, lança-t-elle avant que Echo ait pu

émettre un son.

Les yeux de la jeune femme s'agrandirent. Tabby s'était attendue à ce que ce regard soit plus saisissant. Elle avait tant entendu parler du fameux regard des Raintree. Or, les yeux d'Echo n'avaient vraiment rien de spécial, leur couleur plutôt ordinaire tirant sur le bleu, le gris et le vert.

Il suffisait d'un seul coup, un coup enfoncé profondément, et le tour était joué. Mais Tabby avait attendu si longtemps, elle voulait faire durer le plaisir. Ce qu'elle aimait par-dessus tout c'était savourer la peur de ses victimes. Quand elle donnait libre cours à son pouvoir, la haine et l'horreur avaient un goût délicieux. Ces sensations terribles dont elle s'abreuvait la rendaient plus forte. A cet instant précis, elle se délectait de la terreur d'Echo et c'était un sentiment merveilleux. Cette peur la comblait physiquement et mentalement. Elle nourrissait son vertige.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lauriiane 2013-07-16T14:21:33+02:00

Gideon Je m’appelle Raintree. Plus qu’un patronyme ou qu’une mention sur un arbre généalogique, ce nom représente une particularité de mon ADN. C’est une marque du destin. La magie est un phénomène bien réel qui se manifeste tout autour de nous, les gens ne sont simplement pas assez attentifs pour s’en rendre compte. Moi, j’ai toujours été conscient de ce phénomène et ce pour une bonne raison : la magie coule dans mes veines. Mes ancêtres étaient considérés comme des magiciens, des enchanteurs ou des sorciers. Parfois même, comme des démons ou des diables. Ce n’est donc pas étonnant que ma famille ait décidé, il y a des années de cela, de dissimuler les pouvoirs surnaturels dont ses membres étaient dotés. J’ai bien dit dissimuler et non pas enterrer. En effet, posséder un don est une responsabilité qu’il faut assumer si on veut se simplifier la vie. Tous les Raintree ont des pouvoirs, plus ou moins importants, plus ou moins magiques. Le mien est lié à l’énergie électrique. Je sais tirer parti de l’électricité environnante. Je peux même provoquer une élévation de la tension électrique. Cela peut se montrer bien utile, mais j’ai aussi une fâcheuse tendance à faire exploser les ordinateurs ou les lampes fluorescentes. Enfin, ce sont de petits désagréments, car avec le temps j’ai appris à gérer mon pouvoir. Mais, surtout, je sais parler aux fantômes. Ils sont une simple manifestation de l’énergie électrique que nous ne maîtrisons pas encore complètement. Et ce don s’avère très utile dans mon métier. En effet, je suis Gideon Raintree, le seul inspecteur de police chargé des enquêtes criminelles à Wilmington, en Caroline du Nord. Prologue Dimanche — Minuit Tabby éprouvait une poussée d’adrénaline si forte et si rapide qu’elle avait du mal à tenir en place. Même la montée des marches à vive allure jusqu’au troisième étage n’avait pas réussi à calmer son excitation. Elle fronça le nez avec dédain en observant la porte de l’appartement peinte en vert. La peinture était très écaillée, le bois avait gonflé et la plaque portant le numéro était de guingois. Comment un Raintree digne de ce nom pouvait-il vivre dans un pareil taudis ? Cela faisait si longtemps qu’elle attendait cet instant. Depuis toujours, lui semblait-il parfois. Elle n’avait pas attendu patiemment, loin s’en faut, mais elle avait attendu. Tout devait être parfait, aussi la pression avait-elle été souvent très forte. Mais le moment fatidique était enfin arrivé. Elle fit passer la boîte de pizza dans sa main gauche avant de frapper de nouveau à la porte avec sa main droite, des coups plus forts et plus rapides. Elle fut prise d’un vertige de triomphe. Elle s’était spécialement entraînée pendant près d’une année pour cet instant précis, et l’heure avait enfin sonné. — Qui est là ? demanda une femme visiblement agacée derrière la porte verte tout écaillée. — Le livreur de pizza, répondit Tabby. Elle écouta le bruit métallique de la chaîne de sécurité qu’on faisait glisser et le lourd cliquetis des maillons. Elle entendit un verrou tourner et enfin — oui, enfin — la poignée grincer, puis la porte s’ouvrit en grand. Elle toisa rapidement la femme qui lui faisait face. Vingt-deux ans, un mètre soixante-cinq, des yeux verts et des cheveux roses coupés court. C’était bien elle. — Il doit y avoir une erreur, à moins…, commença la femme à la chevelure rose. Elle n’eut pas le temps de continuer. Tabby pénétra de force dans l’appartement, repoussant la jeune Raintree dans le salon miteux et claquant la porte derrière elle. Elle laissa tomber la boîte de pizza vide, révélant le couteau qu’elle tenait dans sa main gauche. — Si tu cries, je te tue, lança-t-elle avant que Echo ait pu émettre un son. Les yeux de la jeune femme s’agrandirent. Tabby s’était attendue à ce que ce regard soit plus saisissant. Elle avait tant entendu parler du fameux regard des Raintree. Or, les yeux d’Echo n’avaient vraiment rien de spécial, leur couleur plutôt ordinaire tirant sur le bleu, le gris et le vert. Il suffisait d’un seul coup, un coup enfoncé profondément, et le tour était joué. Mais Tabby avait attendu si longtemps, elle voulait faire durer le plaisir. Ce qu’elle aimait par-dessus tout c’était savourer la peur de ses victimes. Quand elle donnait libre cours à son pouvoir, la haine et l’horreur avaient un goût délicieux. Ces sensations terribles dont elle s’abreuvait la rendaient plus forte. A cet instant précis, elle se délectait de la terreur d’Echo et c’était un sentiment merveilleux. Cette peur la comblait physiquement et mentalement. Elle nourrissait son vertige. — Je n’ai pas beaucoup d’argent, gémit Echo d’un ton pathétique. Chaque seconde qui s’écoulait augmentait sa terreur. — Tout ce que vous voulez… — Tout ce que je veux, répéta Tabby en obligeant Echo à reculer jusqu’à ce que son dos heurte le mur.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode