Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
705 166
Membres
965 849

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Promesse de l'aube



Description ajoutée par feeclochettte 2012-05-19T21:03:47+02:00

Résumé

La promesse de l'aube est l'autobiographie de l'auteur , Romain Gary. (pseudonyme de Romain Kacew : 1914-1980) Il nous raconte son enfance et sa vie adulte. Il nous montre son arrivée en France , ses études d'aviation lors de la deuxième guerre mondiale et l'amour qu'il porte pour sa mère. Mais aussi : ses premiers amours, des histoires loufoques sur son passé, sa mère, où il lui rend un hommage profond tout au long du livre car il raconte ses habitudes, ses relations avec elle. Tous les faits sont exprimés avec l'humour poussé de l'auteur et sa magnifique d'écriture.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 552 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-11-21T15:07:32+01:00

La vie est pavée d'occasions perdues.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Romain Gary nous livre ici une autobiographie bouleversante et magnifique parce que ce n’est pas seulement la sienne mais également celle de sa mère chérie, aimée, fusionnelle, débordante d’amour et d’ambition pour son fils.

Ah que j’aime le style, l’écriture de Romain Gary. Encore une foi, j’ai été emporté par cette lecture émaillée de mille anecdotes pétillantes qui toujours désamorcent ses luttes contre l’adversité, sublime ses convictions profondes, son d’empathie envers les hommes et son amour pour notre terre et ses habitants. Je découvre à travers cette lecture que Roman Kacew ne serait pas devenu Romain Gary sans l’amour démesuré de Nina Borisvoskaia, sa mère. Cette femme extravagante, excessive, seule, donnera tout ; sacrifiera tout ; pour donner le meilleur à son fils. Je parlerai même de conditionnement afin que son fils réalise par procuration son rêve de reconnaissance, d’aisance…. Et donc devienne un homme grand, un Français, un artiste, un militaire, un diplomate. L’espérance est haute, le poids de cet amour exigeant pour un enfant qui jusqu’au bout de sa vie refusera de décevoir sa mère.

Spoiler(cliquez pour révéler)

« Il n'est pas bon d'être tellement aimé, si jeune, si tôt. Ça vous donne de mauvaises habitudes. On croit que c'est arrivé. On croit que ça existe ailleurs, que ça peut se retrouver. On compte là-dessus. On regarde, on espère, on attend. Avec l'amour maternel, la vie vous fait à l'aube une promesse qu'elle ne tient jamais. On est obligé ensuite de manger froid jusqu'à la fin de ses jours. »

Même adulte, même privé de cette mère, Romain Gary ne cessera de chercher ; à être à la hauteur de cet amour, de cette exigence. Cet aiguillon le poussera sans cesse à aller au delà de lui-même pour donner un sens à la promesse qu’il a faite à l’aube de sa vie à cette mère.

Spoiler(cliquez pour révéler)

« Encore aujourd’hui, plus de vingt ans après, […] je n’ai qu’à lever les yeux pour voir la cohorte ennemie qui se penche sur moi, à la recherche de quelque signe de défaite ou de soumission.

[…]

Il y a d’abord Totoche, le dieu de la bêtise, […] à chaque explosion nucléaire, son ombre se dresse, un peu plus haut sur la terre…

[…]

Il y a Merzavka, le dieu des vérité absolues […] celui-là est notre plus vieux seigneur et maître ; il y a si longtemps qu’il préside à notre destin, qu’il est devenu riche et honoré ; chaque fois qu’il tue, torture et opprime au nom des vérités absolues, relieuses, politiques ou morales.

[…]

Il y a aussi Filoche, le dieu de la petitesse, des préjugés du mépris, de la haine […] C’est un merveilleux organisateur de mouvement de masses, de guerres, de lynchages, de persécutions, habile, dialecticien, père de toutes les formations idéologiques, grand inquisiteur et amateur de guerres saintes…

[…]

Il y a d’autres dieux, plus mystérieux et plus louches, plus insidieux et masqués, difficiles à identifier ; leurs cohortes son nombreuses et nombreux leurs complices parmi nous ; ma mère les connaissait bien…

[…]

Nous sommes aujourd’hui de vieux ennemis et c’est de ma lutte avec eux que je veux faire ici le récit […] je m’étais promis de la dérober à cette servitude ; j’ai grandi dans l’attente du jour où j e pourrais tendre enfin ma main vers le voile qui obscurcissait l’univers et découvrir soudain un visage de sagesse et de pitié ; j’ai voulu disputer, aux dieux absurdes et ivres de leur puissance, la possession du monde, et rendre la terre à ceux qui l’habitent de leur courage et de leur amour. »

Cette pression, cette influence explique en partie la fin tragique de l’auteur. Au delà du refus de vieillir, d’accepter les fatalités du monde, il avoue avoir eu par trois fois la tentation de se tuer, avouant à demi-mot l’emprise de cette mère sur sa vie, et son bonheur. Mais avant ça il sera devenu un auteur reconnu. Il se verra décerné deux fois le prix Goncourt dont le second sous le pseudo d’Émile Ajar. Il sera au surplus, compagnon de la libération, diplomate.

Rassurez-vous le livre se termine sur une note plus légère, au bord de l’océan, sur la plage de Big Sur et sur une vision qui prend encore plus de sens aujourd’hui : « que l’homme prenne la protection de la nature dans ses propres mains ».

Difficile de fermer ce livre, tant il est beau et cruel, hymne à l’amour d’une mère, berceuse de fraternité, chant de justice dans une France idéalisée ; témoignage d’un homme hanté par l’absolu, par l’idéal, par la bonté des dieux et des hommes en quête de compréhension du monde. Lecture que je n’oubliera pas non plus parce que l’auteur me touche au cœur par sa sensibilité, sa fragilité, son parcourt et sa fin tragique.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Krislerd 2024-01-05T15:30:37+01:00
Diamant

Tout simplement une lecture que je conseil à tout le monde.

Un livre bouleversant pour une histoire qui l'est tout autant. Romain Gary est pour moi un auteur d'exception.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MOIPOI 2023-11-03T12:58:29+01:00

Spoiler(cliquez pour révéler)[spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler][/spoiler]

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dandymath 2023-07-04T12:07:18+02:00
Diamant

Découverte de Romain Gary à travers ce roman. Une écriture absolument divine qui vous transporte par son flot. C’est aussi léger dans la forme que profond dans le message ponctué par un humour subtil. Le livre nous transporte dans l’histoire européenne entre les enjeux de l’antisémitisme, d’identité et les affres de la guerre.

Je dirais surtout que Romain Gary offre une ode à l’amour filial, où le personnage, bien qu’exagéré, de sa mère nous transmet une force surhumaine. Mais au-delà de cette démonstration d’amour, c’est un récit ambitieux et motivant qui nous incite à passer au dessus des petits soucis du quotidien pour nous forger notre propre voie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par altenaissa 2023-06-12T21:03:58+02:00
Argent

La Promesse de l'aube, de Romain Gary, a été publié en 1960. Dans ce roman autobiographique poignant, Gary explore les thèmes de l'amour maternel inconditionnel, de la détermination et de l'identité, tout en tissant une trame narrative captivante qui traverse les époques.

Dès les premières lignes, le lecteur est plongé dans l'univers de l'auteur, qui dépeint avec éloquence son attachement profond à son pays d'origine. À travers les yeux du jeune Romain, nous suivons son parcours tumultueux de l'enfance à l'âge adulte, des années de bonheur partagé avec sa mère à leur exil en France pendant la Seconde Guerre mondiale.

Ce qui rend La Promesse de l'aube si captivant, c'est l'écriture puissante de Romain Gary. Son style est à la fois lyrique et incisif, empreint d'une émotion sincère qui résonne avec les lecteurs. Gary utilise les mots pour créer des images vibrantes et donner vie à ses personnages, en particulier sa mère, Nina. C'est à travers son amour indéfectible et ses rêves ambitieux pour son fils que l'auteur puise sa force et trouve la motivation pour poursuivre ses propres aspirations.

Nina, figure maternelle hors du commun, est sans aucun doute l'un des personnages les plus mémorables de la littérature française. Son courage, son optimisme et sa détermination inébranlable font d'elle un symbole de l'amour maternel universel. Elle est prête à tout sacrifier pour que son fils réussisse, même si cela signifie le voir partir loin d'elle. Le lien qui unit Romain à sa mère est à la fois profondément émouvant et complexe, car il se débat entre son amour filial et son besoin de se réaliser en tant qu'individu.

Enfin, La Promesse de l'aube est une histoire d'espoir et de résilience. Romain Gary parvient à traverser les moments les plus sombres de sa vie grâce à sa détermination et à son amour pour sa mère. Malgré les difficultés, il continue à poursuivre ses rêves et à forger sa propre voie, démontrant ainsi la capacité de l'esprit humain à se surpasser face.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-alix-1371 2023-04-27T20:59:06+02:00
Lu aussi

Un peu long, beaucoup d'humour.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Guillaume1990 2023-04-24T23:40:36+02:00
Diamant

Romain Garry même s'il joue avec la vérité est l'archétype du héros que l'on aimerait tous être. Sa relation avec sa mère et les effets de l'éducation sur l'adulte que l'on devient son très intelligemment mis en évidence

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pixel-Noctis 2023-04-03T20:29:04+02:00
Bronze

J'ai terminé de lire ce roman autobiographique de Romain Gary qui m'a énormément touché.

La fin m'a serré le cœur. Comment l'amour d'une mère peut donner un courage et des rêves hors-normes à son fils. Et le combat d'un fils pour réaliser ses promesses.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Encresympathique 2023-03-02T11:54:36+01:00
Diamant

Quel bel hommage à l'amour-passion de cette mère, qu'il dépeint avec une infime tendresse et beaucoup d'intelligence . La narration autobiographique est servie par une écriture poétique qui ne manque pas d'humour pour prendre de la distance avec cette mère toute puissante dont l'amour démesuré pour son fils le propulsera dans l'immense carrière littéraire que l'on connaît. Très beau roman. Titre sublime ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emushere 2023-02-17T17:22:35+01:00
Bronze

Je suis, une fois de plus, séduite par la beauté et la finesse de l'écriture de Romain Gary, même si ce livre n'aura pas été un coup de cœur pour moi.

Son autobiographie relatant principalement de sa relation fusionnelle avec sa mère est émouvante. Romain Gary lui voue un amour sans pareil, est prêt à tout pour satisfaire ses projets, ses envies, pour réaliser les rêves qu'elle a. Et c'est grâce à cet amour qu'il deviendra pilote, qu'il recevra la Croix de la Libération des mains de De Gaulle et qu'il écrira ses romans qui l'ont rendu célèbre.

Malheureusement je déplore la longueur de ce récit : d'ailleurs il m'a fallu près de vingt jours pour en venir à bout. Les descriptions, les détails sur lequel l'auteur s'attarde rendent certains passages profondément ennuyeux et lassant. J'ai plusieurs fois failli me décourager et abandonner ce roman, avant de me résoudre quand même à le finir, dans un dernier élan.

Malgré ce point négatif, "La Promesse de l'aube" reste un livre touchant et beau, qui témoigne de la puissance de l'amour qui se crée entre un enfant et sa mère. J'en garde de bons souvenirs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Inesbct 2023-01-24T19:59:39+01:00
Argent

Une histoire difficile mais très poignante

Afficher en entier

Date de sortie

La Promesse de l'aube

  • France : 2014-04-25 - Poche (Français)

Activité récente

soonce l'ajoute dans sa biblio or
2024-02-18T13:32:59+01:00
Luc12 le place en liste or
2024-01-15T13:15:00+01:00

Titres alternatifs

  • Frühes Versprechen - Allemand

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 1552
Commentaires 163
extraits 138
Evaluations 371
Note globale 7.3 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode