Livres
364 674
Comms
1 256 950
Membres
240 344

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La prophétie d'Alysiane, tome 1: Les Elus

16 notes | 15 commentaires | 3 extraits
Description ajoutée par just2iine 2013-06-02T00:35:46+02:00

Résumé

Éternelle rêveuse depuis sa plus tendre enfance, Alicia a toujours voulu se retrouver en plein cœur d’un lieu magique peuplé de personnages féériques et rempli de magie.

Mais le jour où elle va découvrir une porte magique qui la mènera tout droit vers le monde parallèle qu’elle s’était imaginé, elle va rapidement déchanter tant la vie n’y est pas aussi rose qu’elle le croyait…

Tombée en plein cœur d’une guerre que seuls les quatre Élus de la prophétie sont à même d’arrêter, une course contre la montre commence alors pour Alicia et ses compagnons de voyage, qui ne sont autres que sa meilleure amie… et son pire ennemi.

Ils devront alors s’unir sous une même bannière pour sauver ce monde et leur propre peau par la même occasion, pour le meilleur… comme pour le pire.

Afficher en entier

Classement en biblio - 31 lecteurs

PAL
24 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par LaureValentin 2016-11-11T19:41:30+01:00

L’adolescente eut un hoquet de surprise et releva la tête. Qui lui avait parlé ? Tonnerre ?

Oui, c’est bien moi.

– Que… Comment ?

J’attendais ce moment depuis tellement longtemps que j’ai encore du mal à y croire…

– Quel moment ? Mais de quoi parles-tu au juste ?

Ce qui s’est passé entre nous est un phénomène très rare dans ce monde. Nous nous sommes liés à jamais. Et ainsi, nous pouvons communiquer par la pensée n’importe où où nous nous trouvons.

– Je… Je suis un peu perdue.

Monte sur mon dos, nous allons nous promener.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Commentaire ajouté par Philla
Bronze

Ça faisait un petit bout de temps que les livres des éditions Valentina me faisaient de l'oeil et La prophétie d'Alysiane en faisait partie. Je me suis donc laissée tenter.

J'avoue que je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture. Je suis un peu mitigée entre deux sentiments et je n'aime pas bien ça. J'ai mit énormément de temps avant de le finir. Une dizaine de jours, ce qui n'est vraiment pas dans mes habitudes.

Je n'ai pas tellement réussit à adhérer au style d'écriture de l'auteure. Je ne sais pas ce qui m'a déplut, peut-être le fait trop simpliste sur quelques points. J'ai trouvé que le tout mettait un temps fou à se déclencher et je m'ennuyais un petit peu vers le début. J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, qui pourtant est une idée géniale. En revanche, le gros point positif de l'écriture, c'est le fait d'avoir les points de vues de nos trois héros lorsqu'ils ne sont pas ensemble. On n'est pas uniquement concentré sur Alicia qui reste l'héroïne principale et ça, c'est vraiment chouette !

Concernant les personnages, je n'ai pas réellement accroché à l'un d'entre eux. Je les ais trouvé un peu trop "adolescent" à mon goût surtout au niveau des dialogues et parfois même des caractères/réactions.

Alicia, je n'arrive pas à l'apprécier... Elle a son petit caractère, ce qui n'est pas si dérangeant que ça, mais il est assez contradictoire. Elle essaie de se montrer téméraire, grande fille, mais elle manque cruellement de maturité, pleure souvent pour pas grand chose et n'est pas très fute-fute. Je lui trouve un petit côté Mary-Sue.

Sarah, pas grand chose à dire sur elle, c'est peut-être le personnage que j'apprécie le plus malgré sa grande susceptibilité. Je trouve qu'Alicia lui fait même un peu de l'ombre et c'est bien dommage. J'aimerais bien que son personnage soit plus "creusé".

Quant à Stephan, le parfait stéréotype du "bad boy au cœur de guimauve". Je n'ai généralement rien contre ce genre de personnage, mais je dois avouer que pour le coup, je n'ai pas plus réussit à m'attacher à lui. Il est un peu lourd avec son humour, en revanche, j'ai énormément aimé son sens de la répartie.

Comme je ne vais pas passer au peigne fin tous les personnages, je vais faire un gros. Je n'ai pas ressenti d'émotions venant de leur part, ils étaient un peu plat à mon goût.

Pour l'intrigue, je l'ai adoré. La prophétie et compagnie, c'est assez courant dans ce genre de bouquin, mais ça ne m'a pas plus gêné que ça. C'est assez classique, mais on adhère ou on adhère pas et pour le coup, j'ai adhéré. Certains rebondissement étaient prévisibles, d'autre non. Par contre, contrairement à certain, la relation Alicia/Tonerre, je n'en vois pas tellement l'utilité et j'ai un peu moins aimé. Peut-être que ça change avec le deuxième tome, mais pour le moment, je ne suis pas tellement fan de ce lien qui les unis.

Pour finir, la fin me donne envie de me sauter sur la suite, donc je la commanderais d'ici peu !

Pour un premier roman, je souhaite quand même tirer mon chapeau à l'auteure. Bon courage à elle pour la suite !

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par LaureValentin 2016-11-11T19:40:34+01:00
Bronze

Dans Les Élus, nous faisons la connaissance d’Alicia, jeune lycéenne, de son amie Sarah et de leur camarade de classe, beau gosse antipathique, Stephan. Très vite dans le roman, les trois protagonistes sont happés par un livre sur les étagères d’une bibliothèque et font irruption dans un monde qui leur est totalement étranger. L’auteure ne s’appesantit pas sur ce passage. Comme les personnages, nous sommes catapultés dans un nouveau monde et, à défaut d’explication, la seule solution va être de s’adapter à ce nouvel environnement. Bienvenue en Alysiane.

Ce monde, Alicia l’a déjà touché du doigt dans ses rêves et voilà qu’elle s’y retrouve en chair et en os.

Nos trois héros vont être accueillis par un peuple de loups-garous qui ne semblent guère étonnés de leur arrivée… et pour cause ! Ce que les trois jeunes gens ignorent, mais qu’ils vont peu à peu découvrir, c’est que leur arrivée était annoncée dans une prophétie, et qu’une grande quête les attend. Car leur mission, s’ils l’acceptent, est de sauver le peuple des lycanthropes que menace l’obscur Azalée (rien que ça !).

La première moitié du roman m’a paru un peu longue, les personnages apprennent à connaître ce nouveau monde qui leur est inconnu, mais les jours s’enchaînent sans véritables rebondissements. Ils paraissent un peu désœuvrés et leurs interactions sont maladroites, faussement spontanées. Par contre, dès l’instant où ils se mettent en route et se lancent dans leur grande épopée, le rythme du roman change du tout au tout.

J’ai adoré le monde que Justine Patérour met en place. Il est foisonnant, grouillant de magie et de créatures mystiques, squelettes de sable, elfes et autres monstres… Une aventure fantastique comme je les aime, sans temps morts, véritable tourbillon qui s’intensifie au fur et à mesure qu’approche le dénouement (provisoire, c’est un premier tome). Plusieurs passages m’ont tout particulièrement tenue en haleine, comme Le Palais aux Mille Désirs et la découverte du Pays du Dessous.

La relation entre Alicia et son cheval, Tonnerre, capable de communiquer par la pensée avec sa maîtresse, est pleine d’humour et de sagesse. Ce cheval est un personnage à part entière, ses interventions sont toujours pertinentes et drôles, et c’est un plaisir de lire ses échanges avec Alicia. D’autres personnages secondaires viennent étoffer le roman : Inaya et ses révélations, Hakim si difficile à cerner, la famille attachante que forment Laura et Dylan, et ce quatrième Élu un peu trop méfiant…

Une très belle découverte que ce premier roman. Si l’on peut déplorer les défauts d’une jeune plume encore perfectible, la magie finit par opérer grâce à l’imagination de Justine Patérour (son style d’écriture convient parfaitement au genre fantastique qu’elle a choisi).

J’ai hâte de lire la suite de cette aventure, en espérant que les univers y seront aussi riches et les créatures aussi variées que dans ce premier tome… Une auteure à suivre, assurément, quelle que soit sa prochaine maison d’édition.

http://livresetvous.fr/2016/11/11/la-prophetie-dalysiane-tome-1-les-elus-justine-paterour/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par filopattes 2016-05-10T01:06:42+02:00

Livre non terminé tant c'est long et clairement soporifique. Que dire des attitudes puériles des personnages principaux. On se croit parfois dans des dialogues de lycées. L'écriture est beaucoup trop scolaire et manque de profondeur. Et cette Alicia, ce qu'elle peut être agaçante avec ses contradictions et atermoiements. Bref je n'ai pas terminé ce livre, ce qui ne m'arrive presque jamais. La suite se déroulera donc sans moi

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CelineBessonnet 2016-01-25T15:07:51+01:00
Bronze

_Étant son premier roman, ces points qui m'ont fait tiquer sont finalement moins importants, car c'est surtout un manque d'approfondissement que j'ai ressenti, et je pense que le tome deux le sera plus, car plus « mûr ». D'ailleurs, comme je l'ai souligné, plus on avançait dans le récit et plus l'histoire était élaborée et les personnages sophistiqués. J'ai tout de même été happée par la fin du récit, et ait lu plus rapidement les derniers chapitres car avec plus de plaisir. Je commence même à apprécier Alicia, même si je suis toujours assez détachée d'elle et de ses réactions. Je n'ai pas ressenti trop de suspens à la fin de ma lecture, cependant j'ai été assez prise dans l'histoire pour me poser des questions sur la suite et pour avoir envie de la découvrir.

Chronique complète : http://plumes-de-reve.skyrock.com/3210393575-La-Prophetie-d-Alysiane-Tome-1-Les-Elus-Justine-Paterour.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elo-Dit 2015-06-01T14:24:24+02:00
Or

Un premier tome à l'univers fantasy extrêmement riche, qui nous fait vivre une aventure épique très haletante et surprenante !

Avis complet : http://elo-dit.over-blog.fr/2015/06/la-prophetie-d-alysiane-tome-1-les-elus-justine-paterour.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mell2-2 2015-05-17T20:36:42+02:00
Argent

Super pour les amateurs de fantasy jeunesse. Je vous le recommande :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Philla 2015-05-14T21:46:33+02:00
Bronze

Ça faisait un petit bout de temps que les livres des éditions Valentina me faisaient de l'oeil et La prophétie d'Alysiane en faisait partie. Je me suis donc laissée tenter.

J'avoue que je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture. Je suis un peu mitigée entre deux sentiments et je n'aime pas bien ça. J'ai mit énormément de temps avant de le finir. Une dizaine de jours, ce qui n'est vraiment pas dans mes habitudes.

Je n'ai pas tellement réussit à adhérer au style d'écriture de l'auteure. Je ne sais pas ce qui m'a déplut, peut-être le fait trop simpliste sur quelques points. J'ai trouvé que le tout mettait un temps fou à se déclencher et je m'ennuyais un petit peu vers le début. J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, qui pourtant est une idée géniale. En revanche, le gros point positif de l'écriture, c'est le fait d'avoir les points de vues de nos trois héros lorsqu'ils ne sont pas ensemble. On n'est pas uniquement concentré sur Alicia qui reste l'héroïne principale et ça, c'est vraiment chouette !

Concernant les personnages, je n'ai pas réellement accroché à l'un d'entre eux. Je les ais trouvé un peu trop "adolescent" à mon goût surtout au niveau des dialogues et parfois même des caractères/réactions.

Alicia, je n'arrive pas à l'apprécier... Elle a son petit caractère, ce qui n'est pas si dérangeant que ça, mais il est assez contradictoire. Elle essaie de se montrer téméraire, grande fille, mais elle manque cruellement de maturité, pleure souvent pour pas grand chose et n'est pas très fute-fute. Je lui trouve un petit côté Mary-Sue.

Sarah, pas grand chose à dire sur elle, c'est peut-être le personnage que j'apprécie le plus malgré sa grande susceptibilité. Je trouve qu'Alicia lui fait même un peu de l'ombre et c'est bien dommage. J'aimerais bien que son personnage soit plus "creusé".

Quant à Stephan, le parfait stéréotype du "bad boy au cœur de guimauve". Je n'ai généralement rien contre ce genre de personnage, mais je dois avouer que pour le coup, je n'ai pas plus réussit à m'attacher à lui. Il est un peu lourd avec son humour, en revanche, j'ai énormément aimé son sens de la répartie.

Comme je ne vais pas passer au peigne fin tous les personnages, je vais faire un gros. Je n'ai pas ressenti d'émotions venant de leur part, ils étaient un peu plat à mon goût.

Pour l'intrigue, je l'ai adoré. La prophétie et compagnie, c'est assez courant dans ce genre de bouquin, mais ça ne m'a pas plus gêné que ça. C'est assez classique, mais on adhère ou on adhère pas et pour le coup, j'ai adhéré. Certains rebondissement étaient prévisibles, d'autre non. Par contre, contrairement à certain, la relation Alicia/Tonerre, je n'en vois pas tellement l'utilité et j'ai un peu moins aimé. Peut-être que ça change avec le deuxième tome, mais pour le moment, je ne suis pas tellement fan de ce lien qui les unis.

Pour finir, la fin me donne envie de me sauter sur la suite, donc je la commanderais d'ici peu !

Pour un premier roman, je souhaite quand même tirer mon chapeau à l'auteure. Bon courage à elle pour la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sorcier 2015-01-25T14:49:19+01:00
Argent

http://florentcraon.blogspot.fr/2015/01/la-prophetie-dalysiane-tome-1-les-elus.html

Enfin, j’ai lu La prophétie d’Alysiane qui trainait dans ma PAL depuis un moment ! J’ai pourtant mis du temps à le finir, mais pas parce que le livre fût mauvais, au contraire.

La prophétie d’Alysiane est l’histoire de quatre élus, qui à la suite d’un événement, vont se retrouver propulser en Alysiane, un monde magique qui n’est pourtant pas de tout repos. Ils vont découvrir qu’ils sont liés à une prophétie très ancienne, leur déclarant qu’ils doivent sauver Alysiane d’un puissant despote, pour que la paix puisse régner à nouveau.

L'action démarre assez rapidement, l'histoire emmenant vite dans le vif du sujet. J’ai trouvé l’écriture de Justine prenante, réussissant notamment à installer une ambiance à la fois mystérieuse et dépaysante. Son style d’écriture a été agréable jusqu’au bout, donnant un certain rythme à l’histoire malgré des petites longueurs, mais sans gravité. J’ai aimé la façon dont elle faisait s’interagir (ou se croisaient) les personnages dans un même chapitre, permettant de bien cibler les réactions et ressentis de chacun.

Pour les personnages, j’avoue qu’au début j’ai eu du mal à m’attacher à eux. Le côté adolescent de certains, surtout dans les dialogues, a fait que j’étais par moments un peu agacé de leurs prises de tête. De même, j'ai trouvé certaines de leurs réactions assez incompréhensibles, surtout lorsqu'ils viennent d'atterir en Alysiane !

Alicia, le personnage principal, a certes son caractère, mais pleurait bien trop souvent à mon goût (en plus de s'évanouir facilement) ! Par moments cela était justifié, mais fréquemment les larmes lui montaient pour pas grand-chose. Elle est émotive d’accord (surtout depuis qu’elle avait atterrie en Alysiane, accentuant ses émotions, et notamment sa colère et son impulsivité), mais c’était parfois un peu trop. Globalement elle manque de maturité. De plus, je ne l’ai pas toujours trouvée très futée, ne devinant pas des choses qui coulaient pourtant de source, et sa psychologie n'est pas assez développée. Cela dit, c’est en contrepartie une grande rêveuse, courageuse, pas dénuée d’humour, qui sait aller au devant des choses quand la situation l’exige, et n’hésite pas à se sacrifier.

Sarah, sa meilleure amie, a elle aussi son caractère et son humour, et à l’image d’Alicia, est loyale envers ceux qu’elle aime, et n’a pas non plus peur de se battre quand il le faut. Elle est peut-être un tantinet trop susceptible par contre. En contrepartie, c'est une fille assez calme et compréhensive. Et pourtant, à l'image d'Alicia, je n'ai pas réussi à m'attacher grandement à elle, il manque quelque chose au niveau de la psychologie.

Pour Stephan, je me suis vite dit qu’il serait le stéréotype du « bad boy au grand cœur », et c’était à peu près ça. Bien que je comprenne sa façon d’être par rapport à sa situation personnelle qui n'a rien de facile (j’aurais aimé plus de détails à ce niveau, surtout concernant la période lycée), je me doutais que tout cela n’était qu’une façade. Il est d’un naturel taquin c’est clair, mais c’est aussi quelqu’un de sensible et de dévoué, même s’il fait tout pour le cacher. D’ailleurs, je trouve qu’il usait parfois un peu trop de son côté provocateur, car les dialogues, dans les prises de tête avec Alicia et surtout Sarah, prenaient une tournure un peu trop ado à mon goût, bien que certaines situations m’aient fait sourire. Malgré tout, il va apprendre pas mal de choses en Alysiane, et découvrir un côté de sa personnalité qu'il ne soupçonnait pas. De fait, sa psychologie est assez bien explorée.

Quant à Hakim, je lui ai trouvé un côté très colérique. Au début j’avais du mal à le comprendre, mais au fur et à mesure des révélations, la donne avait changée. De par sa nature, son fort caractère (parfois un peu trop bourru quand même) est compréhensible, et pourtant c’est quelqu’un de sensible, proche de la nature qui l’entoure, et qui sait prendre les choses en main, se révélant être un bon meneur. Cela dit, j’étais aussi un peu agacé des joutes entre lui et Stephan, car certaines n’avaient pas lieu d’être, alors qu’ils avaient des choses plus importantes à faire. Dans l’ensemble, j’ai eu du mal à ressentir beaucoup d’émotions, je ne sais pas pourquoi. Il n’empêche que les personnages ne vivent pas des choses faciles, les rebondissements et combats n’aidant pas. Ces derniers sont d’ailleurs bien décrits.

Au niveau de l’intrigue, je l’ai trouvé bien construite, même si elle s’est révélée assez classique, notamment de par la prophétie, qui est un thème très récurrent en Fantasy. Les rebondissements et péripéties sont nombreux, et même s'il y a certains événements que je n'ai pas vu venir, il y en a d'autres que j'ai vu arriver.

Pour ce qui est de l’univers, les légendes et créatures qui ornent Alysiane se révélent assez connues en matière de Fantasy, bien qu’intéressantes. Malgré tout, l’univers d’Alysiane a de quoi faire rêver pour certains endroits. Les descriptions de ceux-ci sont justes, les décors ont un côté enchanteur, c’est très coloré, vivant. Certains font justement penser à notre propre monde. Justine a vraiment proposé un bel univers, qu’elle a bien exploré. J’ai d’ailleurs évidemment ressenti son amour pour les chevaux, et j’ai aimé la relation tissée entre Alicia et son fameux Tonnerre. Ce dernier est attachant, et se révèle un animal précieux.

La fin laisse peut-être présagé le pire pour la suite, ou du moins des événements assez catastrophiques, car le méchant de l’histoire a de la puissance à revendre.

La prophétie d’Alysiane fût une bonne lecture, malgré quelques faiblesses. Mais je tiens à dire à Justine qu’il fallait oser s’attaquer à la Fantasy pour un premier roman, car à mon sens ce n’est pas le genre le plus facile, du fait qu’il faille inventer « son monde » dans son intégralité. Je suis tout de même curieux de lire le 2ème tome, qui fera sûrement la part belle aux révélations, et où l’univers sera je pense encore plus développé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alucine 2014-08-23T21:46:55+02:00
Or

Un jour comme un autre à la bibliothèque municipale, Alicia, Sarah et Stephan se retrouvent « aspirés » dans un livre à la lumière hypnotique intitulé « Le pays des rêves ». Les trois jeunes gens découvrent alors un lieu enchanté, peuplé de créatures et d’êtres magiques. S’il fut une époque où l’ensemble de ces habitants extraordinaires vivaient en symbiose, aujourd’hui, une ombre menace leur existence. Or, une prophétie annonce l’apparition de quatre élus pour les sauver. Alicia et ses deux amis vont vite comprendre que leur arrivée n’est pas le signe du hasard et qu’ils étaient grandement attendus. Mais ils vont surtout comprendre, qu’avant de retrouver leur petite vie bien rangée, il leur faudra affronter maints dangers et vivre des aventures qu’ils n’auraient jamais pu imaginer…

L’action débute assez rapidement puisque nos héros « tombent » dans le livre à la page 39 seulement. Dès le départ le prologue nous met également l’eau à la bouche et donne une bonne vision des péripéties qui vont suivre. Si j’ai quelque fois trouvé qu’il y avait quelques longueurs – notamment certains dialogues qui manquent peut-être d’un peu de piquants ou de substance – j’ai aussi beaucoup apprécié le fait que l’auteure n’hésite pas à s’attarder sur ses descriptions, qui sont relativement bien faites.

J’ai bien aimé voir l’évolution des trois personnages principaux au fil des pages. Ils vont devoir vivre ensemble malgré eux, et surtout malgré les vifs aprioris de Stephan et Alicia qui au début de l’histoire ne sont pas franchement copains. Les deux filles sont très complices et s’aiment beaucoup, des vraies meilleures amies en somme ! Elles se protègent, prennent soin l’une de l’autre, mais sont aussi très complémentaires. Stephan est plus taciturne, il a des comportements de garçon (je m’explique : arrogant, bougon et facilement irritable…), un peu puéril aussi parfois. Mais c’est sûrement celui des trois qui m’a le plus touché et qui va le plus changer au cours de cette histoire. Ses interrogations et son indécision de la dernière partie du roman m’ont beaucoup fait sourire ^^ L’univers crée par l’auteure est vraiment riche. Comme je le disais plus haut, les descriptions sont de toute beauté, je n’ai eu aucune difficulté à m’immerger au sein de ce monde fantastique qui offre de belles couleurs et des décors finement décrits et travaillés avec soin. Petit coup de cœur +++ pour le lien si spécial qui existe entre Tonnerre et Alicia. Je ne suis pourtant pas une grande amoureuse des chevaux mais j’avoue avoir pleinement apprécié les passages relatant de leur complicité.

S’il fallait que je mette l’accent sur quelque chose en particulier et bien ce serait sur le caractère imprévisible de cette histoire, à aucun moment je n’ai prévu ce qui allait se passer ! J’ai été surprise, étonnée, ahurie et franchement ravie ^^ Les rebondissements sont multiples et nous faisons la connaissance de personnages imaginaires très intéressants, notamment au Pays du dessous. Haquim (le lycanthrope) m’a beaucoup plu, son évolution est très profitable à l’histoire et étrangement m’a également rapproché d’Alicia.

Mon dernier mot sera pour la couverture qui est vraiment très jolie et qui représente, à mes yeux, une scène capitale – et que j’ai beaucoup aimé – de ce premier tome !

En bref : Un mélange entre L’Histoire sans fin et Le monde de Narnia ! Un style fluide qui coule tout seule, un univers riche doté de décors envoûtants, une intrigue assez bien ficelée et imprévisible, des personnages plaisants à suivre qui j’espère s’étofferont un peu dans le deuxième et ultime tome de cette saga. En somme un très bon premier tome qui appelle la suite et viiiite (et oui la fin m’a laissé sur ma faim grrrr !!!).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par KarolynD 2014-03-28T00:34:06+01:00
Bronze

http://plumes-de-reve.skyrock.com/3210393575-La-Prophetie-d-Alysiane-Tome-1-Les-Elus-Justine-Paterour.html

Ce livre, je l'ai connu avant la plupart des gens puisque j'ai été une des bêtas-lectrices de cette histoire. Lorsque Justine m'a dit qu'il serait publié, j'étais très contente pour elle, parce qu'elle le mérite : c'est une passionnée. Et tenir l'objet-livre entre les mains alors même qu'on connait l'histoire puisqu'on l'a corrigée, ça fait un drôle d'effet, je peux vous le dire ! Mais ça fait sacrément plaisir aussi.

La couverture, réalisée par SpaceDyn Artwork, est juste magnifique et très représentative de l'histoire dans sa globalité : en effet, c'est carrément une des scènes du roman qui en est l'illustration. La première fois que j'ai vu cette couverture, j'en ai été scotchée, réduite à jurer tellement je perdais mes mots devant sa beauté. Depuis, je suis le travail de cette remarquable graphiste parce que son univers me plait énormément.

Alicia et Sarah, deux meilleures amies, se rendent à la bibliothèque un beau jour de vacances d'été, et découvrent un livre qui les transporte dans un monde inconnu. Cela aurait pu être idyllique si Stephan, le garçon qu'Alicia déteste le plus au monde, n'était pas venu avec elles, et que les trois adolescents ne faisaient pas partie d'une prophétie annoncée dans ce nouveau monde. En effet, Alysiane se meurt à cause d'Azalée, un être perverti par le pouvoir, et seules quatre personnes sont à même de l'arrêter. Oui, mais voilà : les trois humains ne sont... eh bien, que trois ! Il manque donc quelqu'un à l'appel. Pour retrouver ce disparu, le peuple qui a accueilli Alicia, Sarah et Stephan à leur arrivée sur Alysiane, leur refourgue Hakim, un loup-garou râleur et brutal dont la mission est de les protéger. Ma première pensée à ce moment-là ? Ils ne sont pas sortis de l'auberge, les cocos ! Et ce n'est rien à côté de ce qui suit, car Hakim est bien le moindre de leurs maux...

Pour ce qui est des personnages, nous avons les quatre voyageurs principalement, ainsi que le grand méchant loup... si je puis dire. Commençons par Alicia : la jeune fille est une rêveuse et aimerait bien vivre une grande aventure un jour. Et quand ça lui arrive, elle aimerait finalement rentrer chez elle. Mouais... On ne sait jamais vraiment ce qu'on veut, comme on dit... Mais bon, ça ne l'empêche pas de garder la tête haute, parfois même d'être colérique et impulsive, ce qui peut la rendre imprévisible. En bref, assez dure à cerner par moments. Elle déteste Stephan pour quelque chose qu'il lui a fait à l'entrée au lycée, mais on n'en sait pas plus, le mystère est bien entretenu et gardé. Puis, Sarah, sa meilleure amie, est beaucoup plus calme. Elle est la voix de la sagesse du groupe, mais n'est pas à l'abri de pétages de plombs, parfois même surprenants. En effet, il ne faut surtout pas toucher à sa meilleure amie ou ça va chauffer ! Elle est très protectrice en fait et n'hésite pas à enterrer la hache de guerre envers Stephan quand elle comprend qu'elle n'a pas le choix et qu'il faut qu'elle grandisse. Ça lui prend du temps, mais elle finit par saisir.

Quant aux mâles de l'histoire, Hakim & Stephan, eh bien on sent qu'ils ont tous les deux un passé chargé, et cela est très plaisant, car ça nous permet de nous attacher plus facilement à eux, de nous identifier à eux. En effet, la vie n'épargne personne, c'est bien connu, alors les voir brisés à cause d'un élément de leur passé permet de mieux se mettre à leur place, de mieux les comprendre, autant dans leurs raisonnements que par leurs réflexions ou leur comportement. Hakim & Stephan ont beau ne pas s'entendre, ils ont beaucoup de points communs, notamment ceux d'un passé chargé en rapport avec leur famille, et la volonté de protéger les filles, qu'importe le prix à payer. Hakim change au contact des trois adolescents, prend de la maturité ; Stephan change et s'épanouit en Alysiane, révélant une nature dont il se pensait incapable. Ce sont eux qui apprennent le plus durant ce voyage.

Enfin vient Azalée, le « bad guy » de l'histoire. C'est un sorcier très puissant dont le simple nom fait trembler Alysiane tout entier. Personne ne l'a jamais vu mais tout le monde le craint : sa magie, puissante et dévastatrice, n'épargne personne et détruit tout ce qu'elle touche. Un bon méchant dont on ne voit pour l'instant que l'esquisse. Le tome 2 promet de le montrer avec tout ce qui fait qu'on a peur de lui... Concernant les autres personnages, je pourrais tous les nommer et vous donner des détails à leur sujet étant donné que j'ai passé plusieurs mois en Alysiane en compagnie de nos héros, mais je pense qu'avoir le privilège de les découvrir vous-mêmes ne serait que mieux.

Nous traversons donc Alysiane en compagnie de tous ces personnages, mais le fait est qu'on a vraiment l'impression de faire le voyage avec eux, et ça, c'est vraiment agréable. L'auteur a su comment nous emporter avec ses héros, nous impliquer dans son histoire. Il y a certes quelques longueurs au début mais elles s'estompent lorsqu'ils sont à nouveau tous réunis. Les descriptions sont très belles, bien dosées, et faites de telle manière qu'on parvienne à s'imaginer parfaitement le décor dans lequel on évolue. Justine nous fait découvrir un monde qui se meurt par endroits, puis un monde qui ressemble à des parties du globe terrestre, et encore un monde coloré où il ferait bon vivre. On voit les paysages comme si on y était, surtout que la plume de Justine est simple mais poétique. Une plume dont on voit bien l'évolution entre le début et la fin du roman.

Seulement, j'ai beau avoir été bêta sur ce projet, j'ai repéré encore quelques erreurs (que j'aurais préféré ne pas laisser passer, évidemment...), mais surtout, quelque chose dont j'avais parlé avec Justine il y a quelques temps m'a à nouveau frappée : elle ne lie pas assez ses idées, ce qui fait que parfois, on ne sait pas trop où elle veut nous emmener. On la suit, docilement, mais en se demandant ce qui nous attend au bout du chemin. Néanmoins, tout concorde, tout est cohérent ; les idées sont quand même bien tournées, l'imagination est là.

De même, les adolescents acceptent trop facilement le fait qu'ils soient dans un nouveau monde. Ils ne cherchent pas à savoir où ils sont, ni même à se repérer, à se chercher (parce qu'ils sont séparés). Leurs réflexes : marcher droit devant jusqu'à trouver quelqu'un ou quelque chose qui pourra les renseigner, et espérer, le tout dans un calme olympien. Ça, ça manque de réalisme, car après un bouleversement pareil, on panique, on se questionne, on nie tout ce qui nous arrive car ça nous parait sens dessus dessous. Or, ils acceptent tout d'un hochement de tête, sans se poser une seule question : le nouveau monde, les peuples fantaisistes habitant Alysiane, la prophétie, leurs rôles dans cette affaire... Du coup, c'est là qu'on voit que c'est un premier roman : certaines choses manquent de logique, de justesse, de maturité.

Mon personnage préféré est Stephan : c'est à lui que j'ai le mieux réussi à m'attacher. Pourquoi ? Sûrement parce que, comme je l'ai dit plus tôt, il a un vécu, un passé qui l'a aidé à se forger. Il joue les durs mais ne souhaite qu'exister pour quelqu'un. Il va se révéler en Alysiane, il va devenir quelqu'un, et son parcours m'a touchée. Hakim est plus ou moins comme lui, à ceci près qu'il a commis une belle erreur dans son passé et qu'il cherche à se racheter en aidant à écrire un plus bel avenir. Ces deux personnages-là font preuve d'une belle psychologie, on voit que l'auteur a voulu leur donner quelque chose... et c'est justement ce quelque chose qui manque aux filles.

En effet, Alicia et Sarah ne m'ont pas touchée plus que ça. Je les ai bien aimées, certes (bien que je me suis fait la réflexion qu'Alicia pleurait beaucoup et s'évanouissait souvent), mais il manquait un truc pour qu'elles me fassent un plus grand effet, une palette de couleurs et de diversités que les garçons possèdent, mais pas elles. Je pense que leur psychologie n'est pas assez approfondie, que ces personnages ne sont pas assez creusés pour qu'on puisse suffisamment s'attacher à eux. C'est dommage, parce que ce quatuor a pourtant la capacité de nous faire voyager, que ce soit dans un nouveau pays ou dans les sentiments.

En bref, une belle histoire qui vous fera voyager parmi des peuples qu'on ne croise pas souvent, et qui montre un monde auquel on s'attache assez facilement. Il reste quelques faiblesses, notamment au niveau des personnages et leur psychologie, mais c'est tout de même un monde dans lequel il fait plaisir de plonger, avec une plume simple mais poétique. La fin, emplie de suspense, donne vivement envie de découvrir la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par michka33 2014-03-25T09:59:30+01:00

J ai pas du tout accroché a l histoire etc trop de truc bizarre invraisemblable trop facile ! bref pas aimé du tout !Ma soeur l a lu a pas trop aimé non plus!

Afficher en entier

Date de sortie

  • France : 2013-11-11 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 31
Commentaires 15
Extraits 3
Evaluations 16
Note globale 6.31 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode