Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
Philla Bronze
Note : 8/10
Ça faisait un petit bout de temps que les livres des éditions Valentina me faisaient de l'oeil et La prophétie d'Alysiane en faisait partie. Je me suis donc laissée tenter.
J'avoue que je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture. Je suis un peu mitigée entre deux sentiments et je n'aime pas bien ça. J'ai mit énormément de temps avant de le finir. Une dizaine de jours, ce qui n'est vraiment pas dans mes habitudes.

Je n'ai pas tellement réussit à adhérer au style d'écriture de l'auteure. Je ne sais pas ce qui m'a déplut, peut-être le fait trop simpliste sur quelques points. J'ai trouvé que le tout mettait un temps fou à se déclencher et je m'ennuyais un petit peu vers le début. J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, qui pourtant est une idée géniale. En revanche, le gros point positif de l'écriture, c'est le fait d'avoir les points de vues de nos trois héros lorsqu'ils ne sont pas ensemble. On n'est pas uniquement concentré sur Alicia qui reste l'héroïne principale et ça, c'est vraiment chouette !

Concernant les personnages, je n'ai pas réellement accroché à l'un d'entre eux. Je les ais trouvé un peu trop "adolescent" à mon goût surtout au niveau des dialogues et parfois même des caractères/réactions.
Alicia, je n'arrive pas à l'apprécier... Elle a son petit caractère, ce qui n'est pas si dérangeant que ça, mais il est assez contradictoire. Elle essaie de se montrer téméraire, grande fille, mais elle manque cruellement de maturité, pleure souvent pour pas grand chose et n'est pas très fute-fute. Je lui trouve un petit côté Mary-Sue.
Sarah, pas grand chose à dire sur elle, c'est peut-être le personnage que j'apprécie le plus malgré sa grande susceptibilité. Je trouve qu'Alicia lui fait même un peu de l'ombre et c'est bien dommage. J'aimerais bien que son personnage soit plus "creusé".
Quant à Stephan, le parfait stéréotype du "bad boy au cœur de guimauve". Je n'ai généralement rien contre ce genre de personnage, mais je dois avouer que pour le coup, je n'ai pas plus réussit à m'attacher à lui. Il est un peu lourd avec son humour, en revanche, j'ai énormément aimé son sens de la répartie.
Comme je ne vais pas passer au peigne fin tous les personnages, je vais faire un gros. Je n'ai pas ressenti d'émotions venant de leur part, ils étaient un peu plat à mon goût.

Pour l'intrigue, je l'ai adoré. La prophétie et compagnie, c'est assez courant dans ce genre de bouquin, mais ça ne m'a pas plus gêné que ça. C'est assez classique, mais on adhère ou on adhère pas et pour le coup, j'ai adhéré. Certains rebondissement étaient prévisibles, d'autre non. Par contre, contrairement à certain, la relation Alicia/Tonerre, je n'en vois pas tellement l'utilité et j'ai un peu moins aimé. Peut-être que ça change avec le deuxième tome, mais pour le moment, je ne suis pas tellement fan de ce lien qui les unis.

Pour finir, la fin me donne envie de me sauter sur la suite, donc je la commanderais d'ici peu !
Pour un premier roman, je souhaite quand même tirer mon chapeau à l'auteure. Bon courage à elle pour la suite !
Par le Editer
Lena10 Or
Note : 8/10
Pour commencer je tiens encore une fois à remercier mon amie Justine pour m'avoir cité dans ses remerciements <3. Je n'aime pas son roman parce qu'elle est mon amie et qu'on s'entend bien car avant de lire son bébé on ne se connaissait pas et c'est en quelque sorte grâce à lui qu'on a sympathisé. J'ai eu la chance de lire le début de ce roman comme qui dirait en avant-première et j'ai tout de suite accroché pourtant la Fantasy ce n'est pas mon domaine de prédilection je préfère de loin le Fantastique. J'ai tout de suite eu envie de connaitre plus en profondeur Alicia et ses amis Sarah et Stephan et de découvrir le monde où ils avaient atterri. Au fil des pages se tissent des liens entre eux et ils nous offrent de très beaux moments de complicité. Je n'oublie évidemment pas les personnages secondaires, Hakim, Inaya, Tonnerre, le roi Elouen, Laura et son fils sans oublier Azalée, le méchant de l'histoire qui nous offrent eux aussi de très bons moments. Ce que j'aime particulièrement c'est l'écriture de Justine qui est simple, fluide, sans aucune prise de tête. Mais surtout ce que j'apprécie le plus ce sont ses descriptions. C'est tellement facile de s'imaginer dans le monde imaginaire qu'elle a inventé. Que ce soit leur maison, la forêt, le château où Alicia s'est retrouvé par inadvertance ou le monde dans dessous on s'y croit vraiment, on le visualise parfaitement. A présent je n'ai qu'une hâte lire le tome 2 et voir si Alicia et ses amis arriveront à sauver Alysiane et ses habitants du terrible Azalée.

p.s. : Justine comment as-tu pu faire une fin pareil. Comment Alicia, Sarah et Stephan vont s'en sortir sans lui !
Par le Editer
Book-Attitude Or
Note : 9/10
Tout d'abord, je remercie l'Auteur Justine Patérour, pour l'écriture de cet ouvrage, pour le rêve qu'elle nous offre, pour l'imagination débordante qu'elle a su mettre au profit de ses lecteurs. Puisses-tu toujours nous offre une merveilleuse façon de rêver !

Rencontré à deux grands événements, le Salon de Paris de l'an dernier, ainsi que le ValJoly'Maginaire où j'ai eu une belle dédicace (on s'en souviendras en tout cas^^ ), j'ai découvert une Justine pétillante du vie, disponible, à l'aise dans ses baskets, et dans ses écrits, ça se ressent puissance 10 000. Que dis-je ? Y a pas assez de zéros en fait :) Bref, parlons de l'ouvrage à présent.

Un petit point sur la couverture, que j'ai trouvé superbe à la seconde où je l'ai vu. Je comprends d'ailleurs un peu plus la présence du cheval sur cette dernière, même si à prime abord, l'histoire est centré sur les 4 Elus, et non sur le cheval. Toutefois, cela n'enlève rien à la beauté de la couverture, et je l'adore tel qu'elle est.

Ensuite l'histoire. Elle se passe à Alysiane (évidemment, puisque c'est le nom du livre^^). Justine a su créée un monde bien à elle, un monde où tout s'emboîte à la perfection, un monde qui réunit des créatures fantastiques comme j'aime. Un monde sans fausse note à vrai dire. Toutefois dans ce monde parfait, tout va de travers et c'est ainsi qu'un Prophétie fut annoncée, annonçant l'arrivée de 4 Elus. Seulement voilà, là également ça se complique quand 3 débarquent et non, les 4 annoncés. Alors qui est le 4ème ? Où se trouve-t-il ? Mort ? Pas mort ? Des questions s'en suivent à n'en plus finir...

Si au début, j'ai trouvé ça très long, je n'ai pas été déçu de la suite. J'ai trouvé que l'histoire était des plus passionnantes, à partir du moment où ils sont passé de l'autre côté. Mais de qui je parle ? Et bien : Alicia, Sarah et Stephan voyons ! En parlant de ces trois-là, ils sont un peu spéciaux. Je n'ai pas véritablement de préférence, quoique sur la fin, si, j'en avais une et peut-être pas celui que tout le monde préfère d'ailleurs. lol. Parce que j'ai aimé voir une partie dissimulé derrière un cœur de glace. Une partie tourmentée, un peu torturé, cette partie qu'on apprend à aimer. J'ai découvert une personne sensible, qui évolue dans un monde qui n'est pas le sien, mais qui a sa place. J'ai découvert une personne taquine à volonté, et ses joutes avec Sarah m'ont beaucoup fait rire, surtout le coup du peignoir en fait. Jusqu'à ce qu'il retourne dans son antre et se braque de nouveau. Mais bref, passons.

J'aime aussi Sarah. sa fraîcheur, sa spontanéité, son côté un peu protectrice, notamment envers Alicia. J'adore les piques qu'ils se lancent avec Stephan. C'est une autre partie de sa personnalité, son côté taquin. Et puis, il y a Alicia. Elle me fait grave flipper, enfin surtout ces colères me font grave flipper. Mais on sent dès le départ, qu'elle est aussi blessé que Stephan. D'ailleurs, j'ai pas trop compris ce qu'elle lui reproche. Vers la fin, je les ai senti plus proche, beaucoup plus proche qu'au départ.

Je parlerai peu d'Hakim, pour la simple et bonne raison qu'il est un mystère à lui tout seul. Mais je l'aime bien, ses joutes avec Stephan sont rudes et compliqués. On comprend pourquoi il est comme ça, mais j'ai l'impression qu'il cache autre chose sous son armure. Notamment en ce qui concerne Alicia. Je le soupçonne d'avoir un Big faible pour elle. Ben quoi ? Chuuuut, ne me dites rien s'il vous plait.

Pour conclure, je dirais que malgré un début qui traînait sur des longueurs, j'ai un petit faible pour ce premier tome. Bon d'accord, un gros faible ! V'là, vous êtes content maintenant ??? lol. Bon, Justine est quand même une sadique à sa manière, et vu comment elle a terminé cet ouvrage, j'ai hâte de lire la suite ! Je veux savoir ce qu'il va lui arriver !! En ce qui concerne, la plume de l'auteur, celle-ci est agréable, facile à déchiffrer. On sent une part de légèreté notamment dans certaines expressions qui prêtes à sourire, et c'est que j'aime chez l'auteur. Cette petite partie de fraîcheur, où elle reste fidèle à elle-même.

Je remercie L'auteur Justine Patérour, pour cette merveilleuse découverte, qui a un peu tarder je l'avoue, mais c'est sans regret. ainsi que la Maison Valentina qui nous offre des perles, en ce qui concerne leurs auteurs.

Je recommande grandement.

Enjoy !
Par le Editer
alucine Or
Note : 7/10
Un jour comme un autre à la bibliothèque municipale, Alicia, Sarah et Stephan se retrouvent « aspirés » dans un livre à la lumière hypnotique intitulé « Le pays des rêves ». Les trois jeunes gens découvrent alors un lieu enchanté, peuplé de créatures et d’êtres magiques. S’il fut une époque où l’ensemble de ces habitants extraordinaires vivaient en symbiose, aujourd’hui, une ombre menace leur existence. Or, une prophétie annonce l’apparition de quatre élus pour les sauver. Alicia et ses deux amis vont vite comprendre que leur arrivée n’est pas le signe du hasard et qu’ils étaient grandement attendus. Mais ils vont surtout comprendre, qu’avant de retrouver leur petite vie bien rangée, il leur faudra affronter maints dangers et vivre des aventures qu’ils n’auraient jamais pu imaginer…

L’action débute assez rapidement puisque nos héros « tombent » dans le livre à la page 39 seulement. Dès le départ le prologue nous met également l’eau à la bouche et donne une bonne vision des péripéties qui vont suivre. Si j’ai quelque fois trouvé qu’il y avait quelques longueurs – notamment certains dialogues qui manquent peut-être d’un peu de piquants ou de substance – j’ai aussi beaucoup apprécié le fait que l’auteure n’hésite pas à s’attarder sur ses descriptions, qui sont relativement bien faites.

J’ai bien aimé voir l’évolution des trois personnages principaux au fil des pages. Ils vont devoir vivre ensemble malgré eux, et surtout malgré les vifs aprioris de Stephan et Alicia qui au début de l’histoire ne sont pas franchement copains. Les deux filles sont très complices et s’aiment beaucoup, des vraies meilleures amies en somme ! Elles se protègent, prennent soin l’une de l’autre, mais sont aussi très complémentaires. Stephan est plus taciturne, il a des comportements de garçon (je m’explique : arrogant, bougon et facilement irritable…), un peu puéril aussi parfois. Mais c’est sûrement celui des trois qui m’a le plus touché et qui va le plus changer au cours de cette histoire. Ses interrogations et son indécision de la dernière partie du roman m’ont beaucoup fait sourire ^^ L’univers crée par l’auteure est vraiment riche. Comme je le disais plus haut, les descriptions sont de toute beauté, je n’ai eu aucune difficulté à m’immerger au sein de ce monde fantastique qui offre de belles couleurs et des décors finement décrits et travaillés avec soin. Petit coup de cœur +++ pour le lien si spécial qui existe entre Tonnerre et Alicia. Je ne suis pourtant pas une grande amoureuse des chevaux mais j’avoue avoir pleinement apprécié les passages relatant de leur complicité.

S’il fallait que je mette l’accent sur quelque chose en particulier et bien ce serait sur le caractère imprévisible de cette histoire, à aucun moment je n’ai prévu ce qui allait se passer ! J’ai été surprise, étonnée, ahurie et franchement ravie ^^ Les rebondissements sont multiples et nous faisons la connaissance de personnages imaginaires très intéressants, notamment au Pays du dessous. Haquim (le lycanthrope) m’a beaucoup plu, son évolution est très profitable à l’histoire et étrangement m’a également rapproché d’Alicia.

Mon dernier mot sera pour la couverture qui est vraiment très jolie et qui représente, à mes yeux, une scène capitale – et que j’ai beaucoup aimé – de ce premier tome !

En bref : Un mélange entre L’Histoire sans fin et Le monde de Narnia ! Un style fluide qui coule tout seule, un univers riche doté de décors envoûtants, une intrigue assez bien ficelée et imprévisible, des personnages plaisants à suivre qui j’espère s’étofferont un peu dans le deuxième et ultime tome de cette saga. En somme un très bon premier tome qui appelle la suite et viiiite (et oui la fin m’a laissé sur ma faim grrrr !!!).
Par le Editer
Colombe-de-lesperance Or
Note : 8/10
http://leden-des-reves.blogspot.fr/2013/11/la-prophetie-dalysiane-justine-paterour.html

*lève les mains, les pose devant l’ordinateur, sur le clavier, prêtes à taper, et cherche l’inspiration et les bons mots. C’est parti, mon Kiri !!!*

Aaaaaah, enfin je peux écrire ma chronique sur La Prophétie d’Alysiane 1 ! J’attendais ça depuis un petit moment, mais je voulais relire la version papier avant de le faire. Je manque plein de choses, mine de rien, avec la version en Ebook !
Je dois déjà dire avant toute chose que j’ai eu énormément, énormément, énormément, énormément, énormément… bref, vous aurez compris, de chance de pouvoir lire ce livre en avant première. Je me sens encore maintenant une privilégiée, et c’en est presque gênant ! Mais… Winnie, euh pardon, Justine, est mon amie, une super amie, si vous voulez savoir, et autant j’ai été gênée de tout ça, autant ça m’a procuré un plaisir immense ! Lire le livre d’une couuupine avant tout le monde, z’imaginez pas !
Fantastico-merveilleux !

Bref. Si je parlais du livre, maintenant ?
Les Elus retrace l’histoire d’Alicia, Sarah et Stephan qui se retrouvent catapultés dans un monde qui leur est totalement inconnu (voyons… est-ce que ça serait drôle, autrement ? hihi), et qui apprennent que… comme le titre l’indique, ils sont des Elus. Pour… sauver le monde en question. Bah oui, un peu de piment dans tout ça ! Quand même !
Et, comble du comble… si les deux filles s’entendent à merveille attendu qu’elles sont meilleures amies, comment dire… Elles ne portent en revanche pas Stephan dans leur cœur.
Oui, oui, il y a souvent des étincelles, c’est… très amusant et déroutant, parfois, à lire !

Je sais, c’est un résumé très succinct pour les 400 pages que contient Alysiane 1, mais je ne souhaite en aucun cas vous gâcher le plaisir d’une découverte, le plaisir de la lecture de ce roman, alors je me tais. Pourtant, j’en ai des choses, à dire ! Après deux lectures, faut pas pousser Pépé dans les orties ! (si jamais, comme on me l’a déjà demandé… Mémé elle en avait marre de se faire avoir à chaque fois, elle est allée mettre de l’Apaysil xD)

J’avais très envie de lire ce roman, d’abord parce que Justine est mon amie et que lire les romans de ses amis, c’est toujours merveilleux, mais aussi parce que… l’histoire m’intriguait. C’est un premier roman, de la fantasy, c’était un défi malgré tout ! Sans compter que la fantasy et moi, je fais quand même attention, j’ai eu de mauvaises expériences. Alors je me suis lancée en me posant des questions.

Mais très vite, oui, très vite, je me suis laissée entraîner, parfois avec des interruptions atroces… (disons que la première version en PDF sur ma liseuse… il manquait des chapitres alors ça a été abominable d’attendre xD), mais j’ai vérifié tout ça avec une deuxième lecture papier… je me laisse entraîner par les mots et l’histoire que nous raconte Justine. Il y a parfois de légers moments où on décroche, enfin, je décroche, mais c’était parce que je connaissais déjà l’histoire, hihi, sinon, je serais restée rivée à mon bouquin !
J’ai découvert des personnages un peu… déroutants par moments, en Alicia, Sarah et Stephan. Déroutants, du fait qu’ils ont des réactions parfois inattendues, même pour eux, parce que se faire catapulter limite dans une autre dimension, dans un endroit que nous ne connaissons pas le moins du monde provoque quand même des petits changements dans les attitudes. Plus la peine de se comporter comme si tout allait bien, que tout était merveilleux dans le meilleur des mondes. En somme, plus la peine de jouer la comédie.

Les trois personnages, pour ça, m’ont beaucoup plus, ainsi que le quatrième membre qui se rajoute à leur groupe un peu plus tard. Tous évoluent au fil de l’histoire, ils se dévoilent, mûrissent, tombent le mur… j’ai beaucoup apprécié de voir à quel point ils pouvaient changer. Parce que c’est vrai que cela n’a rien d’aisé d'arriver dans une situation telle que celle dans laquelle ils se trouvent, et nous ne savons pas nous-mêmes comment nous serions…
Tous quatre sont déjà très mûrs, de par leur passé, même si Alicia semble quand même… disons… pas la moins écorchée, mais presque. Et pourtant, par moments, elle est la plus mûre et la plus en avant du groupe. Elle est un peu une leader sans s’en rendre compte, même si les trois autres la soutiennent fortement, et elle semble aussi ne pas réaliser qu’elle est… hors du commun. Surtout là-bas ! Puis elle possède de nombreuses qualités, dont celle de ne pas être bête, de se soucier des autres et d’être déterminée, pour ne pas dire obstinée. Oui, c’est un peu une bourrique mais c’est aussi pour ça qu’on l’aime !
Sarah est un personnage que j’ai bien apprécié. Dans le rôle de la meilleure amie, elle est parfaite, celle qui calme un peu, mais qui sait aussi péter un câble… super ! Elle est un peu en retrait par rapport aux autres, je trouve, et parfois j’ai trouvé ses réactions démesurées, en même temps, face à ce qu’elle vit… pas dit que je ne fasse pas la même chose !
Stephan… alors lui, même si c’est une tête à claques dès le départ… je dois bien avouer que je l’aimais bien. En général, j’aime bien les têtes à claques. Surtout celles comme lui. Brute de coffrage, sans aucune finesse en apparence, il a pourtant de nombreuses qualités qui s’éveillent en Alysiane et qui le dévoilent tel qu’il est réellement et non pas tel qu’il était sur Terre. Non, vraiment, Stephan est un personnage particulièrement humain qui m’a beaucoup plu !
Enfin, le dernier personnage… Hakim. Alors lui, aussi, question évolution, il ne fait pas dans la demi-mesure ! Même s’il est bourru, parfois sans aucune délicatesse et j’en passe des meilleures, je comprends désormais mieux pourquoi Justine l’apprécie autant. Oui, il a un petit quelque chose qui fait qu’on l’aime bien, au final !

Nous rencontrons de même une foule de personnages, dans ce livre… mais s’ils sont nombreux, l’auteure prend le temps de nous faire passer du temps avec eux, au fil des lignes, ni trop, ni trop peu, histoire qu’on évite de se perdre toutes les trois minutes. Parfois, je me suis demandée si ce n’était pas trop, et après, je me disais « non, c’est bien, elle explore son monde et fait la connaissance de ses personnages, et elle nous en fait profiter ». Rares sont les auteurs qui le font !

[..] (voir sur le blog, la chronique était trop longue! T.T)

Sinon… ah. La plume. Parlons quand même de la plume ! Surtout que j’avais ma superbe phrase qui me trotte dans la tête depuis genre trois jours… En lisant Justine Patérour, vous vous rendez compte que c’est son premier bouquin : il y a certaines phrases qui vous font sourire parce que nous n'avons pas trop l’habitude de les lire. C’est très spontané, c’est frais, ça surprend. Et en même temps, au contraire, à certains endroits, on sent une maturité qui m’a moi-même étonnée et qui m’a beaucoup plu. Je sais que Justine s’inquiétait de ça, parce que son style a mûri, s’est affiné, dans le tome 2, mais je peux t’assurer, coupinette, pour un premier roman, je suis bluffée. Bravo à toi, c’est déjà énorme ! Ne t’inquiète de rien, ces pseudos « maladresses » des débuts ajoutent du charme à ton livre, en tout cas, pour moi !
Et vous, lecteurs, pour vous parler d’une réflexion que je me suis faite à propos de la manière dont Justine raconte l’histoire de ses personnages, c’est qu’on dirait qu’elle les suit, comme une petite fée, invisible, qu’elle sait tout, mais qu’elle vous raconte une histoire comme si vraiment elle y avait été ! Elle s’implique elle-même, et on dirait qu’elle vous conte quelque chose ; par moments, ça m’a fait sourire. (oui, je suis désolée, déformation de l’université, je fais des prises de recul quand je lis un livre, c’est assez étrange xD) C’est pour ça, aussi que vous trouvez ces phrases qui surprennent dans le bon sens ! (tout a une explication logique et rationnelle, sauf le petit bisounours qui vit dans ma tête, et encore, je considère que c’est normal xD) (bref, je déraille encore, j’étais justement en train de me dire que j’avais été assez calme, sur cette chronique !) (zut alors, vous allez être perdus !) (ehe, oui, je m’amuse beaucoup !)

[...] (suite sur le blog)

En conclusion, le tome 1 de la Prophétie d’Alysiane est un succès pour moi. Si ce n’est pas un coup de cœur, c’est une superbe découverte pour moi. En tant que premier roman de fantasy et premier roman tout court, je trouve que Justine Patérour s’en sort haut la main et je vous conseille son roman. Vous passerez un agréable moment et vous aurez sans doute tout le loisir de constater ce que j’ai eu le plaisir de vous étaler précédemment. Cette lecture vous donnera juste, comme moi, l’envie de découvrir la suite et d’autres romans de Justine, qui ne feront que s’enrichir encore et encore, alors qu’au départ, ils le sont déjà beaucoup. Des personnages attachants et que l’on voit mûrir, une façon de raconter qui vous fera sourire et vous emmènera dans des contrées encore inexplorées et que vous aurez toujours envie de plus découvrir, des sentiments (en tout genre), de l’humour, de la tension… (tiens, j’ai encore oublié de parler du méchant… un bon méchant, très méchant, très vicieux ! ehe !)
Bref… qu’attendez-vous pour vous procurer La Prophétie d’Alysiane 1 – Les Elus ?

Ce sera un 17/20 pour moi et… Winnie ? Merci. You rock ♥
Par le Editer
apriltheseven Argent
Note : 7/10
Chronique -> http://april-the-seven.weebly.com/2/post/2014/01/la-prophtie-dalysiane-tome-1-les-lus.html

Je tiens tout de même à féliciter Justine car cette histoire, pour un tout premier livre, est vraiment prometteuse. J'ai adoré voyager avec ses personnages et partir à la découverte de ce monde magique. Il me tarde de connaître la suite et fin qui je l'espère, sera encore plus poussée et plus riche encore.
Un grand merci pour cette découverte qui m'aura permis de découvrir ton univers dont j'entend parler depuis quelques temps. Je reste tout de même frustrée par cette fin i-na-dmi-ssible ! On peut dire que tu sais ménager ton suspens ah ah !
Par le Editer
filopattes -
Note : 6/10
Livre non terminé tant c'est long et clairement soporifique. Que dire des attitudes puériles des personnages principaux. On se croit parfois dans des dialogues de lycées. L'écriture est beaucoup trop scolaire et manque de profondeur. Et cette Alicia, ce qu'elle peut être agaçante avec ses contradictions et atermoiements. Bref je n'ai pas terminé ce livre, ce qui ne m'arrive presque jamais. La suite se déroulera donc sans moi
Par le Editer
Dans Les Élus, nous faisons la connaissance d’Alicia, jeune lycéenne, de son amie Sarah et de leur camarade de classe, beau gosse antipathique, Stephan. Très vite dans le roman, les trois protagonistes sont happés par un livre sur les étagères d’une bibliothèque et font irruption dans un monde qui leur est totalement étranger. L’auteure ne s’appesantit pas sur ce passage. Comme les personnages, nous sommes catapultés dans un nouveau monde et, à défaut d’explication, la seule solution va être de s’adapter à ce nouvel environnement. Bienvenue en Alysiane.

Ce monde, Alicia l’a déjà touché du doigt dans ses rêves et voilà qu’elle s’y retrouve en chair et en os.

Nos trois héros vont être accueillis par un peuple de loups-garous qui ne semblent guère étonnés de leur arrivée… et pour cause ! Ce que les trois jeunes gens ignorent, mais qu’ils vont peu à peu découvrir, c’est que leur arrivée était annoncée dans une prophétie, et qu’une grande quête les attend. Car leur mission, s’ils l’acceptent, est de sauver le peuple des lycanthropes que menace l’obscur Azalée (rien que ça !).

La première moitié du roman m’a paru un peu longue, les personnages apprennent à connaître ce nouveau monde qui leur est inconnu, mais les jours s’enchaînent sans véritables rebondissements. Ils paraissent un peu désœuvrés et leurs interactions sont maladroites, faussement spontanées. Par contre, dès l’instant où ils se mettent en route et se lancent dans leur grande épopée, le rythme du roman change du tout au tout.

J’ai adoré le monde que Justine Patérour met en place. Il est foisonnant, grouillant de magie et de créatures mystiques, squelettes de sable, elfes et autres monstres… Une aventure fantastique comme je les aime, sans temps morts, véritable tourbillon qui s’intensifie au fur et à mesure qu’approche le dénouement (provisoire, c’est un premier tome). Plusieurs passages m’ont tout particulièrement tenue en haleine, comme Le Palais aux Mille Désirs et la découverte du Pays du Dessous.

La relation entre Alicia et son cheval, Tonnerre, capable de communiquer par la pensée avec sa maîtresse, est pleine d’humour et de sagesse. Ce cheval est un personnage à part entière, ses interventions sont toujours pertinentes et drôles, et c’est un plaisir de lire ses échanges avec Alicia. D’autres personnages secondaires viennent étoffer le roman : Inaya et ses révélations, Hakim si difficile à cerner, la famille attachante que forment Laura et Dylan, et ce quatrième Élu un peu trop méfiant…

Une très belle découverte que ce premier roman. Si l’on peut déplorer les défauts d’une jeune plume encore perfectible, la magie finit par opérer grâce à l’imagination de Justine Patérour (son style d’écriture convient parfaitement au genre fantastique qu’elle a choisi).

J’ai hâte de lire la suite de cette aventure, en espérant que les univers y seront aussi riches et les créatures aussi variées que dans ce premier tome… Une auteure à suivre, assurément, quelle que soit sa prochaine maison d’édition.

http://livresetvous.fr/2016/11/11/la-prophetie-dalysiane-tome-1-les-elus-justine-paterour/
Par le Editer
Impossible d'aller au bout pourtant j'ai essayé, mais il m'endormait et j'avait l'impression de faire du sur place. Et les personnages n'était pas attachant. En ce qui me concerne c'est pas pour moi.
Par le Editer
_Étant son premier roman, ces points qui m'ont fait tiquer sont finalement moins importants, car c'est surtout un manque d'approfondissement que j'ai ressenti, et je pense que le tome deux le sera plus, car plus « mûr ». D'ailleurs, comme je l'ai souligné, plus on avançait dans le récit et plus l'histoire était élaborée et les personnages sophistiqués. J'ai tout de même été happée par la fin du récit, et ait lu plus rapidement les derniers chapitres car avec plus de plaisir. Je commence même à apprécier Alicia, même si je suis toujours assez détachée d'elle et de ses réactions. Je n'ai pas ressenti trop de suspens à la fin de ma lecture, cependant j'ai été assez prise dans l'histoire pour me poser des questions sur la suite et pour avoir envie de la découvrir.

Chronique complète : http://plumes-de-reve.skyrock.com/3210393575-La-Prophetie-d-Alysiane-Tome-1-Les-Elus-Justine-Paterour.html

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
  • aller en page :
  • 1
  • 2
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.