Livres
535 689
Membres
562 042

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Quête d'Ewilan, Tome 3 : L'Île du destin



Description ajoutée par Ilvion 2012-04-27T21:22:58+02:00

Résumé

Les Sentinelles libérées, Ewilan et Salim rejoignent la Citadelle des Frontaliers avec leurs compagnons. Là, Ewilan découvre la retraite du légendaire Merwyn, le plus grand des dessinateurs. Il leur conseille de regagner l'autre monde et de convaincre Mathieu, le frère d'Ewilan, de les suivre en Gwendalavir. À leur retour avec lui, la troupe embarque pour les îles Alines où les parents d'Ewilan sont détenus par la traîtresse Eléa Ril' Morienval. Mais des pirates les pourchassent. Ewilan parviendra-t-elle à mener sa quête jusqu'au bout ?

(source : Livre de poche)

Afficher en entier

Classement en biblio - 6 812 lecteurs

extrait

- Il n'est pas mort, petite, il est juste devenu gaga et c'est très bien. Se changer en poireau représente pour lui une évolution inespérée !

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

J'ai beaucoup aimé ce 3ème tome on se rapproche plus des personnages et les liens entre eux se renforcent,il y a beaucoup d'actions et d'émotions tout au long de l'histoire. Un livre époustouflant !!!

Afficher en entier
Bronze

J'ai fini cette première trilogie de l'univers de Gwendalavir et je ne suis vraiment pas déçue par cette fin !

La seule chose que je peux reprocher à La Quête d'Ewilan, c'est d'être une trilogie trop "jeune". Ce n'est pas vraiment un défaut, mais plus une question de goûts. J'aurais sans doute plus apprécié ma lecture, si je l'avais lu il y a quelques années. Dans les bonus en fin de tome, l'auteur admet avoir créé une histoire et des personnages assez stéréotypés,peut-être est-ce là un moyen d'annoncer que les prochains livres seront moins enfantins ?

Pour en revenir à ce tome, je l'ai trouvé très bon pour conclure la trilogie, mais je pense que le second restera mon préféré. Il n'y avait plus ce sentiment d'urgence et de menace présent dans le second tome. L'atmosphère de ce dernier tome est plus douce, plus insouciante, on peut notamment le remarquer grâce aux développements des relations amoureuses des personnages, ainsi qu'à l'arrivé de deux nouveaux personnages dans la petite troupe. De plus, l’accomplissement de la quête est un happy-end dans toutes sa splendeur. Mais le scénario en lui même est beaucoup moins niais que ce je pensais. Toute cette atmosphère nous permet de profiter pleinement des personnages. Et l’univers créé par l'auteur devient plus vaste, les personnages voyagent toujours plus. Le monde de Gwendalavir est vraiment mon aspect préféré de ces romans.

Un autre point que j'ai apprécié : le rapprochement avec la légende Arthurienne, sous les traits de Merwyn. J'ai hâte d'en savoir plus à ce sujet !

Je regrette toujours que l'histoire ne soit pas très bien rependue. Certains passages du roman semblent êtres très longs en comparaissons à la fin, où les événements s’enchaînent jusqu'à la toute fin de roman.

Malgré tout, j'ai énormément apprécié les suivre les aventures d'Ewilan et de ses amis, et j'ai vraiment hâte de lire les autres romans de Pierre Bottero !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Une saga fantasy sympa mais vite oubliée. Je n'ai pas particulièrement été attachée aux personnages.

Afficher en entier
Bronze

Première saga qui s'achève et qui n'était pas de tout repos, toujours intéressant et riche, un univers qui n'a pas fini de nous faire rêver et qu'on rêve d'explorer !

Afficher en entier
Diamant

Dernier volume de cette première trilogie. Le plaisir est toujours là ! Une écriture fluide pour cet écrivain qui nous a quitté trop tôt (le 8 novembre 2009).

Synopsis : Après avoir libéré les Sentinelles, Ewilan et Salim rejoignent la Citadelle des Frontaliers avec leurs compagnons. Là, Ewilan découvre la retraite de Merwyn, le plus grand des dessinateurs. Il leur conseille de regagner l’autre monde et de convaincre Mathieu, le frère d’Ewilan, de les suivre en Gwendalavir. À leur retour, ils embarquent pour les îles Alines afin de délivrer les parents d’Ewilan, retenus par Eléa, la sentinelle traîtresse…

Afficher en entier
Diamant

C'est un très bon livre, une suite géniale qui m'avais convaincus des les premiers chapitre.

Afficher en entier
Argent

Belle fin pour la trilogie de la Quête d'Ewilan. Dû à la « jeunesse » du livre, je crois que j'aurais un peu plus apprécié si je l'avais lu il y a quelques années.

Afficher en entier
Or

Troisième et dernier tome de la trilogie de la « Quête d’Ewilan », un univers que j’ai du mal à quitter, mais bien obliger.

Je continue les aventures d’Ewilan, bien déterminée à sauver ses parents de la terrible Sentinelle ; Éléa. Je découvre grâce à l’auteur une autre partie de Gwendalavir. Tout le long de ce troisième tome, je voyage aux côtés des personnages. L’intrigue continue de se délier et prend son sens tout doucement. Les agissements d’Éléa depuis le début restent cependant flous et il faudra attendre la fin du roman pour enfin l’apprendre. Un peu dommage d’attendre aussi longtemps pour l’éternelle quête de pouvoir et de conquêtes de terres.

J’aurai également aimé plus d’informations sur la soudaine capacité de Salim à pouvoir se transformer en loup et à combattre sous cette forme. Est-ce qu’il pourra de nouveau se transformer en loup ? Est-ce que cela était temporaire lorsque le groupe voyageait dans une région spécifique ?

C’est avec plaisir que le tome introduit de nouveaux personnages. Nous faisons la connaissance de la sœur d’Edwin, Siam qui avec Ellana, n’hésitent pas à montrer de quoi sont capables les filles ! Sabre en main, combat à mains nues… Tout leur est possible, seul leur esprit est la principale barrière les empêchant de réaliser ce qu’elles souhaitent dans leur vie. J’ai beaucoup apprécié le fait que les filles/femmes soient mises en avant dans des rôles importants surtout dans de la fantasy destinée à de la jeunesse. Il est bon de rappeler de que nous sommes seuls maîtres de notre destin. Mathieu (ou Akiro) le frère peu aimable d’Ewilan fait son retour et prend conscience de l’erreur qu’il a faite en ne partant pas la première fois. C’est ainsi que s’agrandit la joyeuse équipe qu’accompagne Ewilan.

Ce dernier tome est une jolie façon de terminer une trilogie telle que celle de la « Quête d’Ewilan ». On termine sur un happy ending, mais qui laisse supposer à une suite. On peut également se demander si cette suite ne va pas faire monter d’un cran la haine que porte Ewilan pour Éléa et cette confrontation qu’elle attend depuis si longtemps.

Afficher en entier
Diamant

J'ai découvert ce livre à l'adolescence, mais aujourd'hui encore cette série reste l'une de mes préférées !

Simple à lire, mais tellement passionnant, il peut être lu à tout âge et fera rêver petits et grands.

Pierre Bottero est le premier écrivain français de Fantasy que j'apprécie autant !

L'histoire d'Ewilan nous donne la description d'un monde qui nous fait rêver, et qui en même temps apportera bien des tracas à son héroïne. Accompagnée de ses fidèles compagnons, que l'on pourra aimer ou détester, qui ont chacun leurs atouts et leurs attraits. Ce livre de Fantasy peut être un très bon premier livre pour les jeunes qui souhaitent découvrir cet univers.

J'apprécie particulièrement l'écriture de Pierre Bottero, qui est toujours très fluide. Il y a juste ce qu'il faut de descriptions, et tout ce qu'il faut d'action.

Un délice à lire et à relire !

Afficher en entier
Diamant

Dans ma bibliothèque, il y a quelques livres que je chéris un peu plus que les autres. Soit parce qu’ils ont une histoire particulière (un cadeau d’un ami cher, un livre trouvé par hasard après des mois de recherche …), soit parce qu’ils sont dédicacés (et donc vecteurs du souvenir de la rencontre avec l’auteur), soit parce qu’ils sont particulièrement beaux. C’est le cas de mes trois intégrales des trilogies de Bottero : je les aime énormément, parce qu’elles sont tout simplement magnifiques. Couverture en dur, vraie reliure, petit marque-page ruban … De vrais petits grimoires qui attirent irrésistiblement mon regard à chaque fois que je parcours mes étagères à la recherche de ma prochaine lecture ! Alors il faut bien admettre que ce n’est clairement pas le format le plus pratique à transporter : trois livres en un, ça donne quelque chose de plutôt volumineux ! Mais je ne les échangerai contre rien au monde, elles sont juste tellement superbes … Je pense d’ailleurs leur offrir une place de choix dans ma future bibliothèque !

Aidée de ses compagnons, Camille a réussi à retrouver et libérer les Sentinelles, qui se sont empressées de faire sauter le verrou qui pesait sur l’Imagination et empêchait les Dessinateurs de lutter efficacement contre les assauts des Raïs : Gwendalavir est sauvé ! Mais la jeune fille est loin de partager l’allégresse populaire : elle n’a désormais plus qu’une seule idée en tête, faire avouer à la félonne Eléa où se trouvent ses parents et aller les chercher … Mais la traitresse quitte la Citadelle des Frontaliers après avoir tenté de la faire assassiner par un de ses hommes de main. Heureusement, Camille reçoit l’aide inespérée et inattendue du légendaire Merwyn, qui lui apprend également où sont emprisonnés ses parents et lui conseille d’aller chercher son frère Matthieu avant de se lancer dans cette longue et dangereuse expédition. Car pour retrouver Elicia et Altan, la Compagnie va devoir traverser le Grand océan du Sud où rôdent les terribles pirates Alines, et s’aventurer dans des Terres inconnues dont nul Alavarien n’est jamais revenu … Mais Camille ne reculera devant rien pour retrouver ses parents.

Contrairement à ce qu’on pouvait penser à la fin du tome précédent avec la libération des Sentinelles, la Quête d’Ewilan est bien loin d’être terminée : il lui reste encore à retrouver ses parents, que la traitresse Eléa a emprisonnés pour avoir le champ libre. L’enjeu est bien différent de celui qui animait les tomes précédents, puisqu’il ne s’agit plus de sauver le monde, mais il est autrement plus essentiel pour notre jeune héroïne : retrouver ses parents, c’est retrouver son passé, et donc son identité. Pour elle qui n’a jamais connu que l’indifférence, voire même le mépris, de ses parents adoptifs sur Terre, retrouver ses parents biologiques, c’est aussi assouvir sa soif de tendresse et d’amour qui lui ont tant fait défaut jusqu’à présent. Car Camille a beau être très intelligente, elle a beau être très mature et très indépendante, elle n’en reste pas moins une adolescente qui a besoin d’affection, d’attention. Qui a besoin de redevenir une enfant comme les autres, avec des parents pour veiller sur elle, pour la guider dans la vie. Tout ceci rend cette nouvelle quête autrement plus poignante que la précédente : on s’est tellement attaché à la mistinguette qu’on a véritablement envie de la voir gouter au bonheur qui lui a si longuement été arraché …

Car contrairement à beaucoup de lecteurs visiblement, j’apprécie Camille. Elle n’est pas mon personnage préféré de la saga, loin de là (Ellana a déjà pris la place), mais je me suis tout de même attaché à elle. Là où certains blogueurs déclarent vouloir lui mettre des claques dès qu’elle ouvre la bouche, là où d’autres la trouvent hautaine et insupportable, je ne vois qu’une jeune fille trop intelligente pour son propre bien : comme beaucoup d’enfants surdoués, Camille peine à trouver son équilibre, et j’ai surtout eu de la peine pour elle. Car on lui en demande beaucoup, pour une adolescente de quatorze ans : dès le début, tous les « adultes » de l’expédition ne cessent de s’appuyer sur elle, ne cessent de placer tous leurs espoirs en elle. Et Camille a supporté cette pression sans jamais se plaindre, sans jamais se dérober … Retrouver ses parents, c’est donc retrouver son « statut » d’enfant dont elle a été privée depuis qu’elle a posé le pied dans ce monde. De la même manière, pas une seule fois je n’ai été agacée par le comportement de Salim, bien au contraire, ses blagues et sa malice sont à mes yeux une véritable bouffée d’air frais ! J’aime sa loyauté sans faille, son dévouement sans limite … et bien sûr son amour sans tâche. Ils sont si beaux, tous les deux !

On s’en doute, cette quête sera toute aussi difficile que la précédente, si ce n’est plus. Car Eléa, en bonne traitresse qui se respecte, est prête à tout pour empêcher Camille de retrouver et libérer ses parents, et donc par la même occasion dévoiler au grand jour sa propre félonie … Heureusement que Camille est bien entourée pour faire face à tous les obstacles que la Sentinelle parjure dresse sur leur route ! C’est ce que j’aime tant dans cette saga : chaque personnage y a son moment de gloire, et surtout, chacun à un rôle essentiel à y jouer. Camille est certes l’héroïne, mais sans ses compagnons, elle ne serait et ferait rien, et elle le sait parfaitement. Ce tome, c’est celui qui entérine profondément tous ces liens d’amitié et d’affection qui sont nés au cours de la trilogie : il y a quelques mois encore, ils n’étaient que de parfaits inconnus les uns pour les autres, et ils sont maintenant intimement soudés. Prêts à faire face à toutes les épreuves. Et si certains regrettent qu’ils s’en sortent « trop facilement », je préfère y voir, justement, la preuve qu’ils forment un groupe indestructible : l’union fait la force, là où Eléa est totalement seule avec sa rancœur et son ambition. C’est à mes yeux un livre qui loue la force de l’amour et de l’amitié, et j’aime beaucoup ce message.

En bref, vous l’aurez bien compris, c’est un final en apothéose que nous offre l’auteur avec ce troisième opus de la première trilogie ! Quel régal que de suivre cette joyeuse compagnie pour cette nouvelle aventure, toute aussi captivante mais indiscutablement plus poignante ! Et que de rebondissements : j’ai beau connaitre l’histoire désormais, je me laisse toujours surprendre par certains passages, tant ils sont bien amenés, bien menés, bien racontés ! C’est vraiment un récit qui vous happe du début à la fin, un récit qui vous fait vivre les aventures avec les personnages au lieu de simplement vous les relater. Alors on tremble, on rit, on pleure, on rêve avec eux, comme si on y était. Et peut-être qu’on y est, d’une certaine façon : avec Bottero, on a vraiment ce sentiment qu’en ouvrant le livre, on se retrouve transporter ailleurs. Du grand génie, je ne le redirais jamais assez ! Et cela d’autant plus qu’avec ce tome, il réussit l’incroyable pari de boucler une histoire tout en en ouvrant une nouvelle : car on le sent bien, les aventures de Camille et ses amis sont loin d’être terminées ! Elles ne font, peut-être, que commencer … Ma conclusion est donc simple et sans détour : il faut lire et faire lire la Quête d’Ewilan, c’est un vrai petit bijou pour les jeunes lecteurs comme pour ceux qui souhaitent retrouver cette âme d’enfant qui se cache au fond de chacun de nous !

http://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2020/10/la-quete-dewilan-tome-3-lile-du-destin.html

Afficher en entier
Or

Franchement, une très bonne lecture! Un univers merveilleux, des paysages magnifiques, de belles aventures, de l'action, et une écriture extrêmement fluide dont on ne se lasse pas.

Une fois ce livre commencé, impossible de le lâcher. Surement mon tome préféré parmi les trois. Camille fait de sacrées découvertes Spoiler(cliquez pour révéler)et retourne chercher son frère, qui s'avère être un personnage tout aussi attachant que les autres, mais surtout on est tenus en haleine par l'enchainement successif des évènements.

Bien que, toutefois, ça me déplait de devoir reprocher quelque chose au texte, j'ai commencé a trouver, dans ce tome, Camille plus chiante qu'attachante. Je n'aime pas vraiment comment elle s'en prend sans cesse à Salim sans qu'il puisse riposter sous peine de se faire traiter de tous les noms. Mmmh

Spoiler(cliquez pour révéler)Je rajoute aussi que je suis pas hyper fan du couple Mathieu-Siam, bof c'est un peu forcer les choses quand même. Le coup de foudre au premier regard, c'est ça, il faut caser tout le monde. Le pauvre Mathieu célibataire et triste. Fin bref

J'aime bien plus Ellana, cependant, Spoiler(cliquez pour révéler)et bien sûr on n'oublie pas le couple qu'elle forme avec Edwin *-* , et aussi Siam, Salim et Bjorn.

Spoiler(cliquez pour révéler)Enfin, une fin très émouvante, j'avoue que j'ai du retenir quelques larmes aux retrouvailles d'Ewilan et ses parents. Tellement de tendresse dans les paroles et les gestes d'Elicia que mon cœur a doucement fondu..

Une très belle aventure et beaucoup d'imagination que je conseille à tous les âges.

Afficher en entier
Argent

Ce dernier tome de La quête d'Ewilan est vraiment génial! Leurs dernières aventures étaient super addictives, la fin très émouvante et le suspense final me donne qu'une envie, lire la deuxième saga dans cet univers.

Afficher en entier

Dates de sortie

La Quête d'Ewilan, Tome 3 : L'Île du destin

  • France : 2012-10-17 - Poche (Français)
  • Canada : 2003-11-11 (Français)
  • Canada : 2006-08-10 - Poche (Français)

Activité récente

Kosme l'ajoute dans sa biblio or
2021-01-16T20:06:58+01:00
Garuka l'ajoute dans sa biblio or
2021-01-15T23:16:59+01:00
Yulaan l'ajoute dans sa biblio or
2021-01-15T20:31:56+01:00
Loow22 l'ajoute dans sa biblio or
2021-01-04T18:29:16+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 6812
Commentaires 545
extraits 84
Evaluations 1270
Note globale 8.72 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode