Livres
467 000
Membres
431 712

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Lu aussi

Aimant beaucoup le film Merlin l'enchanteur de Disney j'ai eu envie de découvrir le livre dont ils se sont inspirés. Le film est assez proche du livre mais j'ai tout de même eu assez de mal avec ma lecture car j'ai trouvé qu'il avait vraiment mal vieilli.

Je ne sais pas si c'est du à la traduction (Archimède par exemple, vu que c'est une chouette, il est toujours au féminin dans le texte et ça m'a vraiment perturbé) ou au texte en lui même, mais quelque chose n'allait pas. Les phrases ont des tournures bizarres, certaines scènes n'ont aucun sens et d'autres sont juste complètement inintéressantes et inutiles. Les scènes importantes et marquantes (comme celle de la transformation d'Arthur en poisson -ma scène préférée dans le film- ou encore la scène où il retire l'épée de la pierre) sont bâclées en quelques pages alors que l'auteur se plait à nous décrire le château, le temps et les oiseaux qui chantent pendant des pages ! Le récit est beaucoup trop inégal et le rythme vraiment raté.

Heureusement il y a des choses que j'ai préféré dans le livre par rapport au film : tout n'est pas tout noir ou tout blanc comme dans le dessin animé. Arthur est plutôt bien traité, au contraire. Pour son tuteur et son fils Keu, Arthur fait parti de la famille. Le comportement de Keu change un peu lorsqu'il va être fait chevalier, mais c'est surtout parce qu'il est stressé et qu'il veut se montrer adulte. Ce n'est pas le méchant de l'histoire comme dans le film.

Et comme dans le film, j'ai adoré les anachronismes. Merlin vit en effet dans un drôle d'univers, il vient du passé et du présent, il sait tout et parle parfois de choses qui n'existent même pas encore à l'époque d'Arthur. C'est très drôle et je pense qu'à l'époque de la sortie du livre ça devait être révolutionnaire.

Ce n'est pas un mauvais livre, il y a des choses vraiment intéressantes et originales et ceux qui ont aimé le film retrouveront beaucoup de choses de celui-ci, mais il a tout simplement mal vieilli. Il faut dire que j'ai réussi à dénicher une très vieille édition, mais comment résister à cette couverture kitsch au possible ?

http://bookshowl.blogspot.com/2018/10/la-quete-du-roi-arthur-tome-1-excalibur.html

Afficher en entier
Bronze

https://jukeboxcornerblog.wordpress.com/

Je n'ai jamais mis autant de temps à lire un livre jeunesse... Je me suis sérieusement ennuyée pendant les deux tiers de cette histoire, qui est une succession de mini aventures aux intérêts très disparates, car je ne voyais aucun but se préciser. Pourtant, ayant vu le Merlin l'enchanteur de Disney, qui s'appuie sur ce livre, et connaissant la base de la légende arthurienne, je savais pertinemment où tout cela allait mener: jusqu'à la fameuse épée Excalibur à délivrer de sa prison de pierre que seul Arthur, alias the Wart (la Verrue) comme tout le monde l'appelle, serait capable de déloger.

Je crois que j'attendais l'entrée en scène de la fameuse épée et la précision des origines bâtardes de la Verrue un peu plus tôt dans l'histoire. Quand le récit y est enfin parvenu, le traitement était tellement rapide et léger que ça tenait plus de l'anecdote que du fait majeur, ça en était risible. "Tout ça pour ça" ont été exactement mes premières pensées déçues.

Avec le recul, je pense que j'ai été poussée à plus de sévérité envers The sword in the stone parce que je l'ai lu en anglais. Pour un livre jeunesse, je le trouve très difficile. Le vocabulaire est très riche, le vieil anglais est souvent usité et des personnages parlent avec un accent campagnard qui vous tronçonne les mots à tout va. Quand des fois ils ne parlent pas avec les deux mélangés... Dans ce cas, accrochez-vous pour comprendre ! Au bout d'un moment, lire un ou deux chapitres par jour est devenu un vrai défi. Je me suis focalisée sur la traduction au détriment de l'histoire.

Ce qui le sauve de ma liste "Pas apprécié" c'est son humour. L'auteur qui se pose ouvertement en narrateur de 1938 expliquant à un oratoire de son époque la légende du Roi Arthur, a très souvent recours aux anachronismes pour expliquer certaines choses de la nature, du moyen-âge et des mythes et légendes. Cette petite jonglerie entre les époques est un peu déroutante au départ mais a son charme une fois habitué, surtout qu'elle permet de justifier un certain regard taquin sur les héros, chevaliers et créatures imaginaires supposés peupler l'Angleterre médiévale. L'auteur ne se prive pas pour malmener de façon polissonne les codes et les clichés.

Pour le reste, je n'ai pas apprécié son style d'écriture trop dans la description et les explications assommantes. Pour moi il manquait d'élégance et faisait trop souvent appel aux mêmes constructions de phrases lourdes qui nuisaient à la fluidité.

Cette accumulation de points négatifs fait que ma lecture s'est transformée en acharnement plus qu'en réel plaisir de découverte d'une bonne histoire. Il y a fort à parier que, d'ici quelque temps, c'est la seule chose que je retiendrai de ce livre !

Afficher en entier
Lu aussi

Les descriptions peuvent être assez "monotones" et surtout, un peu longues. Une fois ce détail passé, l'histoire en elle-même reste pas mal intéressante avec en trame de fond le dessin animé "Merlin" qui s'est largement inspiré de ce roman.

Afficher en entier
Lu aussi

Ce livre fait partie des classiques de la littérature arthurienne. Mais j'ai passé trois mois dessus... C'est longuet, bourré d'anachronismes qui m'ont dérangé et les personnages sont très plats. Seules les transformations et la fin avec l'épée dans la pierre m'ont bien plu.

Afficher en entier
Lu aussi

Peut être que j'en attendais trop de ce livre, je ne sais pas, mais j'ai été déçu.... je l'ai trouvé très ennuyant :/ même les passages sensé être palpitant (les transformations), sont pour la plupart très ennuyante.... Spoiler(cliquez pour révéler)surtout celle de l'oie... mon dieu que c'était long ^^', le problème est que T.H White nous décrit ce qu'apprend la Verrue, mais pas vraiment ce qu'il vie et ce qu'il ressent, du coup.... ba c'est chiant (pas toutes les transformations, attention, mais bon, certaines.... voilà quoi).

J'ai aussi trouvé les personnages très fade, même Merlin, qui au final n'est pas si présent que ça....

Heureusement que le livre est sauvé par l'humour, qui est assez présent, et ça fait du bien !

Afficher en entier
Or

Encore un livre que j'aurais aimé découvrir étant enfant. Ce grand classique de la littérature fantastique anglo-saxonne (dont l'adaptation Disney est inspirée) retrace les aventures du jeune Arthur et de son précepteur, Merlin. Commence alors un apprentissage des plus étranges durant lequel il se transformera en poisson, en oiseau ou encore en blaireau afin d'apprendre leurs modes de vie. C'est drôle, poétique et empli de douce innocence. Ce n'est pas toujours très palpitant mais j'aime beaucoup la plume de T.H. White et je compte bien lire les tomes suivants.

Afficher en entier
Lu aussi

J'aprecie enormement ce livre il d'ecrit vraiment bien la legende arthurienne depuis sa toute jeune enfance

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode