Livres
626 930
Membres
734 433

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Quête du temps, Tome 1 : Errances



Description ajoutée par Gkone 2020-01-23T08:19:52+01:00

Résumé

L'irruption d'un mystérieux étranger bouleverse la vie de Chanasa. Rentrera-t-il dans les rangs des Rebelles, hostiles au pouvoir en place, ou se détournera-t-il d'eux ?

Mais qui est donc ce mystérieux étranger que Chanasa a recueilli inconscient et lourdement blessé sur le chemin, au mépris des règles des rebelles ? Un homme en fuite, qui erre dans le royaume des Terres Centrales. Un homme marqué d’un tatouage singulier, poursuivi par des individus énigmatiques et dangereux. Un homme doté d'un pouvoir stupéfiant… Face aux sombres menaces qui pèsent sur le futur, la jeune femme ne peut en démordre : elle sait que cet étranger est important. Malheureusement, il a perdu tous ses souvenirs et il semble bien que seuls ses ennemis détiennent les clés de son passé. Parviendra-t-il à retrouver la mémoire avant que la terre ne sombre dans le chaos et ne les engloutisse tous ?

Ce premier tome de cette saga fantasy nous entraine dans un monde fascinant. Révoltes, combats, potions et pouvoirs sont au rendez-vous dans ce roman prometteur !

Afficher en entier

Classement en biblio - 55 lecteurs

extrait

Le hasard n'existe pas. Il n'est que pure invention d'hommes à l'esprit étroit qui, parce qu'ils sont capables de percevoir la corrélation entre différents événements conduits par l'Univers, les considèrent comme indépendants les uns des autres et sans aucun lien de cause à effet. Ainsi, toute rencontre, aussi fortuite et sans conséquence puisse-t-elle paraître, n'a en réalité rien à voir avec le hasard.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Merci à l'auteure pour l'envoi de son roman, j'ai bien apprécié ce premier tome, son univers, l'aventure des personnages et la fluidité de la lecture.

Le début du roman est très vite addictif, on découvre les 2 personnages principaux, leurs histoires, on les suit au fils des mois, des années dans leurs vies. Nik est intriguant, on connaît peu de chose sur lui, sur son passé, seulement qu'il a des dons étranges. Il ne sait pas trop où il va, ce qu'il doit faire, comme il a perdu la mémoire, mais son destin va l'emmener dans une voie qu'il n'avait pas prévue, faire partie des résistants (Parjures) pour détrôner le roi. de là s'ensuit, une épopée de reconquête dans leur monde. J'ai aimé le fait qu'on ne se concentre pas sur les batailles, il y en a peu, et ça me convient. Les mois passent, le pouvoir et l'influence des Parjures s'intensifie. J'ai apprécié cet aspect du roman. On suit aussi Chanasa qui fait partie des Parjures. Elle est intéressante, c'est une battante, pleine de repartie. le seul bémol pour moi est la romance un peu trop présente. J'ai apprécié le début de relation entre les deux personnages, puis ça devient lassant à cause des "je t'aime", puis " on se sépare" et ça tout le long du livre. J'ai même passé quelques passages entre eux deux qui avaient pas beaucoup d'utilité. A part ce détail, j'ai apprécié le roman et les intrigues sur le roi, les dieux, ce gamin mystérieux, les Gris... J'ai hâte d'en savoir plus sur tous ces personnages.

C'est une belle découverte et je pense que le deuxième tome s'annonce encore mieux grâce aux relations de Nik. La fin du tome a été une belle frustration, je m'attendais vraiment à découvrir son identité !

Afficher en entier
Lu aussi

(Retrouver tous mes avis lectures sur mon instagran @ocean.ofbooks)

《Le hasard n'existe pas [...] Ainsi, toute rencontre, aussi fortuite et sans conséquence puisse-t-elle paraître, n'a en réalité rien à voir avec le hasard.》

C'est dans un monde ravagé par la famine et la négligence d'un roi que prend place cette histoire. N'en pouvant plus de toute cette misère, une poignée d'hommes et de femmes décident de se rebeller et sont aujourd'hui appelé les Parjures de l'Antistraë. Parmi eux se trouve une jeune femme prénommée Chanasa et c'est elle qui, par un concours de circonstances, va ramener un mystérieux étranger couvert de blessures et ce malgré le fait que le conseil des Parjures y soit réticent. Mais Chanasa, guérisseuse aux talents reconnus n'en démord pas, elle sent, il est important et leur rencontre n'est pas un hasard. Elle sait, car Chanasa possède un don dont nul ne se doute, pas même son frère Falran. Mais qui est cet homme? Lui-même semble l'ignorer. Et cette marque sur son torse, que signifie-t-elle? Et quel est cet étrange pouvoir dont il ignore tout? Peut-être que le temps sera répondre à ces énigmes? 

J'ai passé un agréable moment. On tourne facilement les pages, l'histoire est prenante, les personnages intéressants tout comme l'univers lui-même. Petits points négatifs certains passages sont un peu trop rapide à mon goût et je n'ai pas toujours compris les réactions de Chanasa. Malgré tout je prenais plaisir à revenir, à me plonger dans cet univers de fantasy-médiévale. Et cette fin, pleine de mystère j'adore, tout ce qu'il faut pour me donner envie de lire le tome 2.

Afficher en entier
Diamant

Une lecture plaisir, une plume agréable à lire et fluide.

L histoire est bien construite et on se prend au jeu de chercher des réponses, des liens, et ce qui va se passer (notamment pour farlan).

Chanasa et nik sont attachants, parfois difficiles à suivre car ils ont des cara très bien trempés. Malgré le nombre de personnages, on n est pas perdu car tout est bien expliqué et ça se suit.

Malgré de nombreuses réponses, de nombreuses zones d ombres persistent. Et une envie folle de lire la suite du coup 😆

On ne peut pas juger de la fin, puisqu on reste sur notre faim tant que le second tome n est pas lu 😉

Mais l histoire est vraiment entraînante. On est au cœur des combats avec nos deux héros, on est également confronté aux clichés hommes / femmes avec une rébellion de face à cet état de fait.

Une bien belle quête que je vais poursuivre avec grand plaisir

Belles lectures à tous

Afficher en entier
Lu aussi

L'auteure nous plonge dans une folle histoire de reconquête d'un pays. De nombreuses batailles pour libérer et rallier les habitants à se joindre à leur cause, afin de destituer l'usurpateur.

J'ai bien aimé l'ambiance général. C'est une histoire qui est rythmée par de petits chapitres parfois haletants, parfois plus descriptifs et un peu redondant. on sent parfois quelques petites maladresses ou raccourci d'un premier roman, mais rien de dérangeant. Je me suis laissée entraîner dans cet univers fantastique en mutation. L'auteure a su me surprendre plusieurs fois et nous laisse, à mon grand désarroi, sur un cliffhanger de folie! J'ai vraiment hâte de découvrir la suite!

Spoiler(cliquez pour révéler)Dans un pays en conflit entre un groupe de rebelles et la nouvelle monarchie, Chanasa secours un étranger qui l'a sauvée d'une embuscade. Membre des Parjures de l'Antistraë, qui sont contre le nouveau régime et l'usurpateur du pouvoir, elle va à l'encontre des règles en ramenant cet étranger dans leur cachette. Le commandant, Belthran, ne lui fait pas confiance d'autant que cet étranger ne semble pas se souvenir de son passé ni même de son nom et il présente de mystérieuses capacités. Ce dernier devra alors faire ses preuves sachant toutefois que de mystérieux hommes le recherches et qu'un vent de révolte se lève.

Il y a de nombreux personnages. Nik l'étranger, sa mémoire défaillante rend les gens méfiants d'autant qu'il possède des pouvoirs stupéfiants et une agilité au combat hors norme.

Chanasa, la maîtresse des potions, du groupe rebelle possède un tempérament de feu. Intrépide, elle ne suit pas les ordres et souhaite par dessus tout garder son indépendance.

Son frère, Falran, est un guerrier aguerri dont la bonhommie donne le sourire.

Afficher en entier
Diamant

L'univers est vraiment très bien travaillé. Les guerres et les mystères que provoquent les séismes, sont des événements distincts qui ont lieu dans ce livre, ce qui permet de casser le rythme du livre et donc de le rendre encore plus intéressant.

Les personnages sont tout aussi très bien travaillés, même l'étranger dont personne ne sait rien, et qui lui-même ne sait pas qui il est, est bien travaillés, j'ai aimé découvrir des choses sur lui en même temps que lui et les autres personnages.

Les combats sont assez bien décrit, ce qui permet de visualiser parfaitement les scènes et les actions.

Les descriptions, en général, étaient toutes très bien, on avait de quoi s'imaginer les lieux, les personnages.

Afficher en entier
Bronze

Avec mes semaines qui ont été chargées, j'ai lu ces 300 pages avec une lenteur... pourtant l'histoire prenante nous emmenait dans une aventure haute en couleur.

J'ai surtout accroché au début quand tout n'était que mystère. Les personnages sont forts mais j'aurais aimé en apprendre plus sur certains qui passaient pour secondaire.

Les deux principaux sont Nick et Chanasa...

Je me pose une autre question également, la romance devait-elle être aussi présente et intense ? Elle prend énormément de place et cela me gêne un peu car je ne m'attendais pas à autant dans ma lecture. Parfois c'était un chapitre entier qui pour moi ralentissait toute l'intensité des intrigues.

J'ai bien aimé le personnage même si je trouve qu'il y a parfois des ambiguïté, je ne sais pas l'expliquer... Après tout, ce n'est qu'un homme qui a perdu la mémoire, a des dons, des choses bizarres et tout le monde fait comme si cela était normal. Même les personnes qui veulent atteindre à sa vie est une situation normale et acceptée auprès des proches de Nick.

Chanasa qui est une femme forte et indépendante avec un vécu assez tourmanté réagit de manière bien spectaculaire à certains moments. C'est un peu cliché j'ai trouvé le fait qu'elle ne réfléchisse à rien et va en fonction de son "instinct" malgré les dangers. La rendre têtue et colérique n'aide pas je pense dans ce personnage cliché...

La fin du roman est bien et en même temps pas tellement. JE ne peux vous en dire beaucoup là dessus sans vous spoiler mais je suis surprise et déçue de comment cela se termine. Je n'ai pas compris l'épilogue... Je pense qu'on aurait pu également s'arrêter à l'avant dernier chapitre que l'intrigue aurait été similaire voir même plus forte.

Après, ce n'est que mon avis de personne ayant lu des chapitres entre deux réunions et à moitié endormie à 22h30 dans mon lit !

J'ai hâte de débattre avec vous de tout ça en tout cas.

Afficher en entier
Argent

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du premier tome de la saga La Quête du Temps qui m’a gentiment été envoyé par l’auteure Lise Barrow et que je remercie encore une fois. C’est une lecture que j’ai globalement appréciée, mais où j’en sors tout de même mitigée. Je vous détaille tout ça !

Le récit nous relate principalement les aventures de Nik et de Chanasa. Nous découvrons que Nik est un jeune homme possédant des pouvoirs très intéressants, mais… il ne se souvient d’absolument rien. En effet, il se réveille dans une forêt, non loin d’une bataille, et n’a aucun souvenir de qui il est et encore moins les raisons de sa présence dans ce lieu. Ne sachant pas quoi faire, il va aider une jeune femme dans la bataille, Chanasa, qui n’est autre que la guérisseuse des Parjures, groupe de rebelles qui tente par tous les moyens de renverser le roi, décrit comme tyrannique. Cette dernière décide de ramener Nik au camp, et brave ainsi l’interdiction de son chef de clan, car une prémonition lui annonce que ce bel inconnu est la solution à tous leurs problèmes.

Le point fort de ce roman est clairement la plume de l’auteure qui est tout simplement extraordinaire, mais genre, vraiment. À plusieurs moments, lors de ma lecture, je me faisais la réflexion du talent de l’auteure. Les mots nous plongent dans l’univers médiéval avec une facilité qui est absolument dingue. On sent, à la lecture, que chaque mot à sa place et est posé au bon endroit. De plus, même si l’écriture semble complexe aux premiers abords, que nenni ! L’histoire se lit avec facilité et c’est quelque chose que j’apprécie grandement. Peut-on également parler de cette couverture ? Elle reflète totalement à l’histoire et on y retrouve le beau Nik : mystérieux et intriguant !

Vous l’aurez compris, l’univers dans lequel l’auteure nous projette est médiéval et on le ressent bien. Par contre, je trouve que le monde n’est pas assez développé… on a que peu d’infos sur celui-ci et c’est assez compliqué de comprendre le pourquoi du comment les protagonistes sont dans cette situation. Par exemple, j’ai bien compris qu’il y avait une sorte de rébellion contre un roi qui n’en a rien à faire de son peuple, mise à part pour l’exploité. Il en va de même pour les rebelles qui, au final, sont des inconnus… on sait qu’ils tentent à tout prix de renverser le roi, mais on ne sait pas le pourquoi du comment ils se sont formés… Le fait que le monde ne soit pas développé ne me dérange nullement, mais le contexte a tout de même une importance.

L’intrigue est intéressante, et même si cette dernière a mis du temps à se mettre en place, une fois les 10 premiers chapitres lus, on a réellement envie de découvrir le passé de Nik. Ce qui m’a également un peu déçue, et je m’en suis rendu compte un peu trop tard, c’est que la romance entre Nik et Chanasa n’est pas un élément important par rapport à l’intrigue principale et pour la dingo de romance que je suis, il m’a manqué un petit truc. Quant à l’action, elle est présente tout du long et cela nous permet de ne pas nous ennuyer, même si le fait qu’il y ait beaucoup d’ellipses temporelles ne m’a pas permise de me projeter pleinement dans le récit.

Globalement, j’ai bien apprécié ma lecture, mais la fin de ce tome 1 m’a un peu refroidie… Pour la faire courte, et pour ne pas vous spoiler, un événement se produit et créé un chamboulement de caractère chez des personnages qui m’a totalement déstabilisée. Durant toute l’histoire, Chanasa est une femme forte, qui sait se défendre, elle ne se laisse pas faire et est la première à ouvrir la bouche pour partager ses idées. On sent qu’elle a vécu des choses et que depuis, elle souhaite être la seule à décider de sa vie. Pourtant, pour les 5 derniers chapitres, face à cet événement imprévu, surtout lorsque Nik y est confronté également, Chanasa passe de la femme badass a une femme soumise qui ne cherche que l’approbation et le pardon de Nik. Les réactions de ce dernier m’ont déplu et je n’ai pas compris ce qu’il lui arrivait… à voir si dans le tome 2, il pourrait rallumer la petite flamme qu’il a éteinte.

La fin donne clairement envie de lire la suite et c’est fait exprès puisque ce premier tome s’achève sur un événement qui pourrait totalement chambouler la vie de nos personnages. On veut des réponses, mais ce n’est que dans le second tome qu’elles nous parviendront.

Afficher en entier

Avouez-le, une fois dans notre vie on a tous rêvé que quelqu'un vienne nous sauver de notre vie. Comme dans les livres. Et, en ce jour de Saint Valentin, peut-être attendez-vous votre beau et bon chevalier, prêt à se battre pour vous ?

L'auteure

Recherche via Babelio

Lise Barrow est une auteure de fantasy.

Elle a fait des études de Lettres, puis est devenue professeure. Elle a longtemps parcouru le vaste monde en quête de rencontres et d’aventures avant de poser ses valises sur l’île de la Réunion.

Passionnée de littérature en tout genre, amoureuse inconditionnée de la nature, elle s’est lancée dans le roman fantasy pour partager les fruits de son imagination sans limite.

L'histoire

Il faut savoir que ce livre est un livre fantaisiste. Mais, j'ai pu remarqué par quelques endroit que la réalité que l'on vit nous, avait été transformée en fantasy, et j'ai trouvé à magique.

Je ne suis pas fan ni adepte des histoires fantaisistes, et je l'avoue, j'ai du mal à rentrer dedans. Lise Barrow a su cependant m'emporter dans son petit monde fantastique. Fantastique littéralement. La description des personnages et des lieux sont incroyable. On sent que l'auteure y a mis beaucoup d'elle et que cette histoire, c'est son petit bébé, qui arrive à en faire sourire plus d'un.e.

L'intrigue est assez intéressante, et sans vouloir vous spoiler, je l'ai trouvé vraiment bien. Elle était parfaitement décrite et très plausible (en partant du principe que ce monde existe, mais j'y crois!).

Les personnages sont intéressants et attachants (surtout les deux principaux). Je pense que c'est grâce à ce petit mélange que j'ai réussi à le lire rapidement et être contente de cette lecture.

Afficher en entier
Or

Je me suis promis à l'heure de débuter cette de chronique de ne pas faire montre d'esprit grivois et d'éviter les abîmes par trop tentants des mauvais jeux de mots, et si moi j'échoue en un instant, autant c'est une belle réussite littéraire que ce roman fantasy.

Après un mystérieux prologue qui met en place de nombreuses questions, Errances débute dans un monde de roche et de glace aussi chaleureux et réjouissant qu'un rapport de mission matinal à mon adjudant-chef. Le chapitre I s'ouvre sur une course étrange où le lecteur est emporté aux côtés d'un fuyard sans identité vers un massacre aux partis inconnus, jusqu'à ce qu'un changement de perception nous rapproche de l'héroïne, nous faisant découvrir l'existence d'une armée royale et d'un clan rebelle. Les informations sont distillées au compte-goutte, savamment, et chaque chapitre ébauche de nouvelles intrigues.

Le style est plein de délicatesse, tout en subtilité qui pose une ambiance certaine, par touches quasi impressionnistes, avec un art de la concision et de la précision établi, parfois un peu frustrant malgré tout. Le lecteur avide de détails se verra, un tantinet, frustré.

Ainsi, et c'est fichtrement bien ficelé de la part de l'auteur, les caractère des personnages sont dépeints plus par la mise en scène et les dialogues que par les descriptions qui en sont faites. Ne serait-ce que la découverte des Terres Centrales sous le regard de Nik : il est facile de s'identifier à un personnage sans repères ni souvenirs, comme les étrangers que nous sommes dans l'univers créé par Lise Barrow ; qui le voyons se dessiner sous nos yeux en partageant ses doutes et ses questionnements. On se prend aisément au double enjeu de l'histoire, le sort de la rébellion et celui de Nik qui en viennent peu à peu à se confondre. On suit de cette façon le personnage dans ses combats fulgurants au rythme d'une action maîtrisée, dans des rebondissements réguliers. Je salue ici bien bas la cohérence notable dans l'enchaînement des faits : on perçoit une logique dans les choix et les décisions prises au niveau stratégique, ici nulle place pour la répartie fourre-tout brutale de certains maîtres rôlistes : Ta gueule, c'est magique.

Pourtant la magie existe également, mais une forme de magie sans contours, onirique et spirituelle, crainte, mal comprise et mal maîtrisée, que les deux héros perçoivent et utilisent, voire subissent, sans parvenir à l'appréhender.

Quelques indices sur son origine tendent vers une religion toute aussi floue, évoquée autour de Dieux anonymes et lointains,

Car si une ombre s'étend sur le destin de Nik, apposée par petites touches efficaces au travers des scènes inscrites hors de l'arc narratif principal, elle porte également sur les Terres Centrales entières, dans une ambiance d'eschatologie qui se distille peu à peu.

Mais secrets, batailles et catastrophes ne sont pas seuls à alimenter l’œuvre ; à travers le personnage de Chanasa, notamment, on peut distinguer l'amour et la compassion comme moteurs de l'action, mais aussi comme vulnérabilités, également force et faiblesse des personnages. Je regrette toutefois que ceux-ci soient un peu manichéens, trop entiers, emportés dans la dimension héroïque du roman, mais bien servis par quelques répliques épiques qui piquent :

« Ce qui pourrait nous arriver de pire (…) c'est de nous apercevoir, à l'instant de notre mort, que toute notre vie nous aurons refusé d'agir parce que nous avions peur ».

Mais, quid du fameux Temps, me direz-vous ? Ce dernier est évoqué régulièrement en citation de début de chapitre à travers l'Enseignement de Maître Sylvaric, le sujet est effleuré, mais, puisque l’œuvre m'apparaît construite sur une structure cyclique qui suit le rythme des saisons, je ne serai pas étonnée qu'on y revienne rapidement dans les tomes suivants, avec la réponse aux nombreuses questions égrenées par ce début de saga prometteur. De mon côté, j'avais pris les paris avec moi-même sur quelques twists à venir, j'en ai gagné certains, et j'attends la suite, car désormais, La Quête du Temps m'habite.

Afficher en entier
Or

C’est un très chouette roman de fantasy que nous présente Lise Barrow ! D’abord édité, le texte est une reprise auto-éditée et enrichie de plusieurs scènes par rapport à la première version. La moindre des choses à dire, c’est qu’on ne voit pas le temps passer. Après ma lecture, j’ai eu un petit moment « Quoi, c’est déjà fini ? 😦 », ce qui est plutôt rare !

Nous nous trouvons dans un monde aux teintes médiévales où la magie n’est pas si présente que ça, et même considérée comme anormale, ce qui est une approche déjà intéressante. On y suit un conflit politique entre les troupes du roi Baldir, considéré comme un tyran et comme la source de nombreux problèmes, et les Parjures, des rebelles qui ont pour objectif de le destituer pour instaurer un ordre nouveau. Les positions sont assez manichéistes, avec le roi présenté comme un tire-au-flanc, qui se complait dans le luxe et les apparences, ses soldats cruels et violents, et les Rebelles qui font au contraire figure de sauveteurs et de libérateurs. C’est peut-être un des rares points que j’ai trouvé un peu trop simpliste du récit. Il n’y a pas assez de nuances dans les deux camps.

L’histoire suit principalement le clan des Parjures et deux personnages. Il y a Chanasa, maîtresse des potions, une sorte de soigneuse, et Nik, l’homme amnésique qui l’a sauvée dans la forêt alors que son escouade était attaquée par des soldats royaux. Leur dynamique est intéressante et leur relation de plus en plus complexe à mesure qu’on avance dans le récit. Tous les deux cachent des secrets, de manière plus ou moins volontaire, ce qui ne cesse de les pousser tous les deux vers leurs limites et leur apprend à faire avec elles malgré tout.

J’ai bien aimé le personnage de Chanasa pour le regard qu’elle porte sur l’enfantement. Je ne vais pas trop spoiler, mais plusieurs événements l’ont menée à ne pas vouloir d’enfants, un choix quasiment assumé jusqu’au bout. J’avoue qu’un certain revirement de situation m’a un peu contrariée, mais je comprends le choix de l’autrice, puisque cela risque d’apporter une nouvelle dynamique dans la suite de l’histoire. Ça donne aussi un peu plus de nuance à Nik, dont le côté tout blanc s’effrite petit à petit. C’est ça que j’aimerais voir plus assumé dans le tome 2, assurément. Les personnages sont faits de fissures, à l’image du monde que l’on nous présente, et le lecteur n’attend que ça : qu’elles s’élargissent.

J’ai également beaucoup apprécié le personnage de Nik, propulsé un peu comme un emblème du conflit entre les rebelles et les soldats royaux malgré lui. La dualité naissante entre ses sentiments, son devoir et son passé est très intrigante et laisse présager un tome 2 plus sombre et gris. On le voit plusieurs fois dans ce premier tome qu’il n’est pas infaillible, et que sa mise en avant inattendue risque d’être plus problématique qu’il ne le pensait au premier abord.

Les deux intrigues qui se chevauchent, celle du conflit et celle de la quête de Nik pour recomposer son passé sont plutôt écrites de façon modernes. On retrouve pas mal de tropes déjà connues de la fantasy, mais de nombreuses surprises rendent l’issue du texte incertaine, aussi bien à cause d’éléments qui se passent au même moment dans le monde en lui-même que dans le traitement de certaines thématiques, comme la magie, dont nous parlions plus tôt. Le côté magie est pour l’instant très diffus, si l’on écarte le pouvoir de guérison miraculeux de Nik et tout ce qui entoure un mystérieux enfant dont on ne sait pas grand-chose et qui apparait de temps en temps dans l’intrigue. Ça donne envie d’en savoir plus pour voir quel chemin va emprunter l’histoire par la suite. Il y a beaucoup de bonnes idées.

J’aimerais terminer par souligner la grande qualité du style de l’autrice. C’est un des meilleurs textes auto-édités que j’ai lu jusqu’à présent. On sent qu’il y a eu de la correction, et il n’y a pas de scènes « en trop », ce qui est un des problèmes majeurs que je retrouve dans mes lectures. L’histoire se lit toute seule, les chapitres ne sont pas trop longs et la gestion de la tension dramatique est fin et pertinent. Il est très difficile de lâcher le livre.

C’est donc une excellente découverte, et je suis curieuse de découvrir le tome 2 ! Je pense que ce texte peut plaire à des lecteurs qui débutent en fantasy et qui cherchent une version un peu modernisée de la littérature médiévale, qui peut parfois être un peu lourde à lire si l’on se penche sur les classiques. Le ton est plutôt Young Adult, mais un public plus âgé y trouvera également son compte. Un livre pour toute la famille à découvrir de toute urgence, ça vaut le coup !

Lire la chronique en entier : https://lantredemyfanwi.wordpress.com/2022/02/06/auto-edition-la-quete-du-temps-tome-1-errances-lise-barrow/

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"La Quête du temps, Tome 1 : Errances" est sorti 2022-11-05T17:43:16+01:00
background Layer 1 05 Novembre

Date de sortie

La Quête du temps, Tome 1 : Errances

  • France : 2022-11-05 (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 55
Commentaires 56
extraits 17
Evaluations 34
Note globale 8.42 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode