Livres
511 270
Membres
521 904

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Rédemption d'Althalus, tome 1 : Les yeux d'Émeraude



Description ajoutée par bookemixer 2010-04-21T07:07:08+02:00

Résumé

Althalus, voleur expert et sans scrupule, accepte une curieuse mission que lui propose un homme en manteau noir : s'introduire dans la Maison au Bout du Monde pour récupérer le mythique grimoire de Deiwos.

Après avoir subtilisé le manteau de son commanditaire - on ne se refait pas ! -, Althalus découvre bien vite l'étrange demeure. Selon Emeraude, une chatte qui parle, pas question qu'il ressorte avant d'avoir lu le grimoire, compris ses enseignements et imaginé un plan pour empêcher Daeva, le frère maléfique de Deiwos, de défaire le monde ! N'ayant jamais appris à lire, le pauvre garçon n'est pas sorti de l'auberge...

Premier volet d'un roman en deux parties qui met en scène un sympathique voleur devenu apprenti mage malgré lui. Aventures, magie et humour sont au rendez-vous !

Afficher en entier

Classement en biblio - 316 lecteurs

Extrait

Althalus s'inclina.

- Vous m'honorez, seigneur.

- Ce n'est pas un peu gros ? murmura la voix d'Emmy dans son esprit.

- Je connais les Arums, mon cœur. Je sais exactement quel genre d'histoire ils ont envie d'entendre, et celle-ci est remarquable. Tous les ingrédients requis: une menace de guerre civile, un héros, un méchant et une quête. Que pourrait-on souhaiter d'autre ?

- Un soupçon de vérité, par exemple.

- Je n'aime pas gâcher une bonne histoire avec ça. Ce serait comme violer mon intégrité artistique, tu comprends ?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

o Mon Dieu! que dire de ce livre?! je commençais à en avoir assez de la fantasy et de ces scenario habituelle mais LA, cet auteur, ce livre m'a réconcilié avec la fantasy! l'histoire est très originale ,inattendue avec des personnages à croquer et en plus il y a de l'humour ! on m'a achevé et je l'est dévoré en 48h

Afficher en entier
Argent

Ce fut une lecture assez agréable même si la traduction laisse parfois à désirer. L'intrigue de fond est des plus classiques et la facilité avec les événements s'enchaînent laissent planer peu de doute quant à l'issue final de l'histoire ; cependant, je pardonne facilement ces quelques défauts qui n'en sont en fait pas à mes yeux, puisque pour moi, ce roman n'est sans doute pas destiné à être pris au sérieux. Par ailleurs, la galerie très hétéroclite de personnages qui nous est ici présentée compense en quelque sorte cette facilité qui caractérise l'intrigue.

Afficher en entier
Argent

Toujours à la recherche de bons livres de fantasy, j'avais découvert ce titre dans le cataloge de Belgique Loisirs. Oh,oh, m'étais-je dit, un livre de Eddings ? Chouette alors.

Vu que j'adore les formats et les couvertures de leurs éditions de fantasy, mon choix du trimestre fut rapide !

J'ai plongé en droite ligne dans une étrange histoire... je dirais même plus «une histoire étrange».

Et un livre de plus que j'ai dévoré, un ! Diable, heureusement que ça ne fait pas grossir.

Le style d'écriture était classique aux Eddings, Althalus, le personnage principal m'a bien fait rire. Voleur habile et chanceux, il connaît tout d'un coup une sacrée période de poisse. Dès le départ, je me marrais déjà.

C'est du Eddings, donc, l'humour voyage avec ses personnages. Si vous voulez du sérieux, passez votre chemin !

Voilà alors qu'on lui propose une curieuse mission : aller récupérer dans la Maison au Bout du Monde le mythique grimoire de Deiwos. S'adaptant, notre cher voleur relève le défi.

Sa rencontre avec une petite chatte va changer sa vie.

Non, désolé pour les obsédés du cru (et du cul), je ne sous-entends pas qu'il a perdu sa virginité et non, je ne parle pas de ce que vous pensez, mais bien d'un véritable félin ! Cela me permettra de dire que Althalus et Emeraude sont félins pour l'autre et ensuite, d'éclater de rire. Cha, c'est marrant.

Pardon, je m'égare une fois de plus...

En plus, la chatte, elle parle ! ça vous la coupe, hein ? La chique... rien d'autre.

Voici donc notre voleur illettré qui apprend à lire un livre sacré (pas un quelconque roman de gare, messieurs, dames !) sous la conduite d'une chatte, qui est en fait une déesse, le tout afin de mettre en échec les plans démoniaques des serviteurs d'un dieu malfaisant : classique, pourrait-on dire... Non, ce serait trop simple et dans ce cas, le livre ne m'aurait pas autant plu.

Du simple jaillira le retors !

Comme dans tout bon roman de fantasy, Althalus devra constituer un groupe hétéroclites de personnages hauts en couleurs et bien différents l'un de l'autre.

Je me suis même demandée pourquoi certains étaient choisi. Vous pensez bien que : un jeune guerrier à l'avenir prometteur, une princesse à la volonté de fer (sans parler d'une voix puissante), un prêtre qui va découvrir la vérité sur la religion, un jeune apprenti voleur à l'esprit incroyablement ouvert et intuitif et à la langue bien pendue et une "sorcière" qui a le pouvoir d'entendre les pensées et peut entrer dans l'esprit des gens.

Hétéroclite, comme je vous le disais.

Mais j'ai appris, avec Eddings, à ne pas me poser de question, on comprendra vite le pourquoi de la chose.

C'est ainsi qu'Althalus, le voleur à la chance légendaire (mais qui l'avait perdue, on saura pourquoi ensuite), accomplira de véritables prouesses sous la conduite de la déesse et aux côtés d'une cohorte d'acolytes des plus bigarrées...

N'oublions pas que leurs adversaires sont aussi retors et cruels que possibles, et qu'ils possèdent un certain nombre de qualités qui équilibrent le combat.

Althalus est marrant, attachant, les dialogues sont comiques, ne manquent pas de piquant, les réparties claquent et j'ai lu le livre avec un sourire béat tellement c'était bon.

Un premier volume palpitant et rythmé qui se dévore comme un rien.

Afficher en entier
Or

Je ne regrette absolument pas mon achat décidé à la seule vue du résumé, plutôt surprenant. Après tout, un voleur, une chatte qui parle et un vieux grimoire, c'est un mélange plutôt étrange...Le livre se lit très vite tant on a hâte d'en savoir plus, les méchants sont très méchants (et souvent un peu ridicules) et la chatte n'est peut-être pas si féline qu'elle en a l'air...De l'humour, de l'action, de la magie, de quoi passer un bon moment!

Afficher en entier
Diamant

J'ai lu ce livre il y a plusieurs années et je ne l'avais pas apprécié.

Aujourd'hui je le lis sous un nouvel œil et c'est un réel plaisir ! Comment ne pas s'attacher à ce sympathique voleur Althalus et ne pas rire de ses aventures? Il se retrouve dans des situations inextricables et s’entoure de compagnons attachants, tous différents les uns des autres pour un périple incroyable !

Je retrouve des petits clins d’œil à d'autres séries écrites par le couple Eddings comme le terme " voisin " utilisé par Emouchet ( la trilogie des joyaux ou des périls) ou le besoin d'amour de la déesse similaire à celui de Flûte.

En résumé, j'ai a - do - ré ce premier tome et j'ai hâte de redécouvrir le second !

Afficher en entier
Or

C'est toujours un plaisir de découvrir une nouvelle aventure fantasy écrite par le couple Eddings. L'introduction du personnage principal, Althalus, est particulièrement amusante, même si on peut la trouver un peu longue, j'ai personnellement adoré comment il a été présenté, et la façon dont le meilleur voleur du monde n'arrive plus à voler. Tous les autres personnages sont attachants, différents les uns des autres. L'humour est bien présent, je ne compte plus le nombre de fois où j'ai ris à cause de tel ou tel personnage.

Comme pour les sagas précédentes, c'est une quête divine qui à lieu, et c'est peut-être le seul reproche que je ferais, c'est qu'ayant la Belgariade/Mallorée, la trilogie des Joyaux/Périls et les Rêveurs, je dirais que les schémas restent très très similaires, donc on voit bien les choses venir, mais ce n'est pas très grave c'est toujours un plaisir à lire !

Afficher en entier
Lu aussi

Le début de la lecture fut assez laborieuse avec tous les détails de la vie d'althalus mais heureusement Emmy la chatte a fait son apparition, et, l'humour lié à la fantasy a fait son travail, on lit ce livre avec plaisir

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai bien aimé ce livre , un voleur qui se retrouve a voler un livre garder par une chatte . C'est plutôt original !on s'attache assez vite aux différents personnages .

Afficher en entier
Bronze

Un roman en 2 tomes plus léger que beaucoup d'oeuvres de Fantasy

Je trouve que cela manquait un peu d'action, c'est pourquoi il est dans ma liste de bronze. Je trouve que l'univers a un côté un 'loufoque', mais cela reste une question de point de vue.

Afficher en entier
Or

Ça commence par une bonne dose de rigolade. Le voleur qui n'arrive plus à voler. Pauvre garçon... Ça devient intéressant quand il est envoyé au bout du bout du monde par un homme qui l'emploie pour voler un livre dans une maison bien particulière gardée par un chat. Dit comme ça, ça paraît assez facile,mais l'histoire ne serait pas l'histoire si c'était le cas. Donc...

Afficher en entier

Date de sortie

La Rédemption d'Althalus, tome 1 : Les yeux d'Émeraude

  • France : 2008-01-09 - Poche (Français)

Activité récente

Ravhin l'ajoute dans sa biblio or
2020-01-11T22:32:08+01:00
daggry l'ajoute dans sa biblio or
2019-08-04T13:41:03+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 316
Commentaires 30
Extraits 25
Evaluations 55
Note globale 8.11 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode