Livres
469 911
Membres
437 839

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Or

La suite est toujours aussi passionnante et drôle, les personnages sont souvent savoureux, comme le dit si bien Pilaki, les plans de Gher sont des chefs d’œuvres de bouffonnerie , souvent rasoir! mais je persiste à dire qu'il y a dans la structure et dans le narratif des manques qui sont la marque que Leigh Eddings n'est plus là pour remettre tout cela d'aplomb! d'ailleurs, corrigez moi, si je me trompe, mais il me semble qu'il n'a plus rien écrit et/ou éditer depuis le décès de sa femme... Dommage pour nous.

Afficher en entier
Or

Un livre super, qui est à mon sens mieux que le premier. Des personnages toujours aussi drôles et attachants, des stratégies militaires impossibles à suivre (^^)!!. Gher m'a largué avec ses plans a dormir debout! Un très bonne fin (mais si on a envie d'en savoir plus ;) ) Même si parfois, l'histoire n'est pas très aisée à suivre, elle reste très agréable, typique d'Edings (même si elle ne remplacera pas la Belgariade et la Mallorée dans mon coeur :) )

Afficher en entier
Or

Un deuxième tome aussi bien que le premier, on retrouve nos personnages haut en couleurs, toujours autant d'humour qui nous faut sourire voire rire (parfois) à chaque page, toujours autant de magie.

Comme pour le premier tome, on se laissera volontiers porter par le second. Lecture agréable et saga bien que courte, que je recommande.

Afficher en entier
Diamant

La fin d'une grande aventure! CE deuxième livre est le dénouement final. Une fin sublime!

Afficher en entier
Or

fin de cette aventure qui aura été bien courte en comparaison des autres sagas de l'auteur mais non moins captivante, amusante et magique :)

Afficher en entier
Lu aussi

La deuxième partie de l'histoire est aussi passionnante que la première partie .

J'ai tout de même était un peu déçu vers la fin.

Afficher en entier
Argent

Malgré le temps passé, Althalus n'a rien perdu de ses habitudes de voleur. Et ses compagnons ont tous des talents cachés, bien utiles dans la bataille qui s'annonce.

Les personnages sont toujours aussi hauts en couleur et les dialogues toujours aussi savoureux. Et les situations, elles, sont...surprenantes!

Afficher en entier
Diamant

ouah, ces 2 tomes ont vraiment été un coup de coeur. les personnages, leurs histoires, leurs buts... le fait qu'ils soient une famille. je suis triste de quitter ce monde et je m'en souviendrai longtemps.

Afficher en entier
Or

C'est avec un immense plaisir qu'on retrouve Althalus et toute l'équipe pour la conclusion de cette aventure. Malgré une certaine prévisibilité de plusieurs éléments, l'histoire est tellement prenante que ça n’entache en rien la lecture. Le dénouement final est plutôt sympathique.Spoiler(cliquez pour révéler)Même si on le voit bien venir depuis l'arrivée de Gher dans le petit groupe. Il est possible que ça se termine un peu trop rapidement, enfin selon moi, mais ça conclue bien cette aventure. Ça reste du bon Eddigns, à découvrir sans plus tarder, si vous êtes tenté !

Afficher en entier
Argent

Althalus est enfin sorti de la Maison au Bout du Monde ! Il a appris à lire et même à apprivoiser Émeraude, la petite chatte aux yeux verts. Mais quelque deux mille cinq cents ans ont passé ! Bigre.

Ce second tome continue donc l'aventure engagée dans le précédent, sans aucune interruption, sans temps mort, mais il sonnera le glas de cette sympathique petite saga. Une fois la dernière page tournée, bye, bye, une fois de plus. Snif...

Désolé... j'aime trop les romans des Eddings. Revenons à ma critique :

Nous sommes donc 2500 ans plus tard ! Dans la Maison du Bout du Monde, on ne voit pas le temps passer. Imaginez, dans notre monde à nous, vous y entreriez en -500 AV.JC pour en ressortir pile-poil pour les festivités de l'an 2000 et son bug imaginaire... Autre avantage de cette maison, c'est que l'on ne vieillit pas...

Cette seconde et dernière partie commence mal (et pas que à cause des 2500 ans de passés) puisque la troupe d'Althalus va devoir combattre l'armée ennemie avec un atout majeur en moins : Eliar et son accès aux portes de la Maison au bout du Monde. Notre ami est grièvement blessé... et c'est très emmerdant de ne pas avoir cet accès puisque lui seul sait le faire... Que voulez-vous, un accident de travail, ça arrive.

Mais Althalus n'a pas dit son dernier mot et les guerriers à ses côtés non plus... Sus à l'ennemi ! Ils combattront comme des chefs, quelque soit la puissance de ceux qui leur font face et quelque soit leur nombre. Car s'ils ne le font pas, les adeptes de Daeva, le dieu sombre, rayeront de la surface de la Terre toute vie humaine.

Motivant, comme raison de se battre. Si tu ne vaincs pas, tu seras vaincu... Manger ou être mangé, telle est la question et les hommes qui se battent aux côtés d'Althalus préfèrent ne pas être battus. le sort du monde est entre leurs mains et Alathalus va développer des ruses et des techniques pour tromper ses ennemis. de plus, les combats sont super prenants. J'adore !

Comme pour le premier volume j'ai été tout à fait envoûtée par cette suite. Certes, quelques petits défauts, mais les qualités les dépassent de loin.

Les personnages sont agréables, variés et surtout très attachants et j'ai eu un gros faible pour Gher, le gamin à l'intelligence développée qui a toujours des idées géniales pour combattre l'ennemi.

Surtout, ce que j'ai apprécié le plus dans ces deux tomes, c'est la légèreté de ton et les réparties pleines d'humour des protagonistes. Toujours aussi percutants, les dialogues ! Ironiques, parfois. Plus tous les petits leitmotiv qui reviennent, dans les romans des Eddings (comme le «voisin» d'Emouchet, le «pourquoi moi ?» de Garion, le «mon chou» de Polgara,..)

Un esprit plus critique pourrait rouspéter sur le fait que les personnages ont super facile et qu'ils possèdent un peu toutes sortes de pouvoir : l'un sait utiliser la magie pour faire tout ce qu'il veut, une autre sait lire dans les pensées, l'enfant de 10 ans a toujours des idées géniales pour combattre l'ennemi (Gher, mon chouchou), ils ont une maison «magique» qui leur permet d'aller n'importe où, n'importe quand (pratique, pas d'embouteillages, pas de formalités d'enregistrement). Avantage ? Pas de longueurs ou de pertes de temps en descriptifs de voyages, ce qui rend ces deux tomes plus concentrés et intéressants.

Ah oui, autre point que certains rouspéteurs pourraient soulever : leurs ennemis sont stupides,... Très stupides, même, digne d'un dîner de cons, parfois !

Ok, je reconnais ces petits défauts et cette trop grande facilité qu'ont les héros du livre, parfois ! Mais le ton est tellement hilarant que j'ai lu ce roman avec le second degré, juste pour passer du bon temps, sans me poser plus de questions.

Même si ce second volume est plus sombre que le premier puisque chaque personnage devra faire face à ses démons et à son homonyme maléfique, sans oublier que l'on approche de la conclusion de cette incroyable épopée à travers le temps.

Malgré tout, nous aurons droit à des moments de légèreté puisque, après tout, Dweia est déesse de l'amour... Hé, hé, hé.

Quant au final étonnant, inattendu, il apport un plus à l'ouvrage. Avec ce retour vers l'incipit, nous permettant de boucler la boucle et de revenir aux sources (on comprend l'utilité des scènes d'ouverture)...

C'est vraiment une fin très, très surprenant (je ne vous dis rien de plus) mais elle conclut naturellement cette intrigue et passionnante aventure. Happy end...

Une lecture dont je garderai un excellent souvenir !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode