Livres
384 469
Comms
1 348 483
Membres
271 132

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Réelle Hauteur des hommes



Description ajoutée par Melwasul 2013-12-16T13:28:59+01:00

Résumé

Melanie, jeune illustratrice, ne commence pas sa journée sans avoir lu le billet de neuf heures du blog La Réelle Hauteur des Hommes. Elle ne veut pas se l’avouer, mais elle a le béguin pour Littlejohn, son auteur anonyme. Sa meilleure amie, Alice, se moque constamment d’elle. Comment avoir le béguin pour un homme qu’on n’a jamais vu, et qui écrit exactement ce que les filles en mal de Prince Charmant veulent lire ?

« Littlejohn » cache plus que son vrai nom derrière ce drôle de pseudonyme. La relation virtuelle qu’il noue avec Melanie est aussi inattendue qu’enivrante. Mais plus ils se rapprochent, plus s’impose à lui la question : est-il prêt à se dévoiler ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 37 lecteurs

Or
12 lecteurs
PAL
25 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par viedefun 2017-01-14T07:59:30+01:00

Ce n’est pas le célibat, le problème. C’est le silence, l’écho de ses pensées, de son propre cœur qui bat, monotone. C’est le manque de partage lorsqu’on vient de lire un livre ou de voir un documentaire, lorsqu’on a envie de parler ou de poser une question. C’est le vide, l’absence de bras qui ne nous serrent pas, de doigts qui ne nous frôlent pas, des cheveux qui ne sont pas caressés. C’est le manque de ce qui pourrait être. C’est l’absence tout court.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par MiAngeMiDemon 2017-05-16T10:41:22+02:00
Lu aussi

Je remercie les éditions Hachette pour l'envoi de ce SP via Net Galley.

Le livre est lu par un narrateur et non par les deux personnages principaux ce qui change énormément, ça fait bizarre au début mais on s'y fait.

Mélanie et littlejohn ont énormément de points communs. Ils travaillent sur internet de chez eux, l'une est dessinatrice, l'autre blogueur. Quand ils bossent, c'est des acharnés de travail que rien n'arrête.

J'ai beaucoup aimé Mélanie car c'est quelqu'un d'entier, d'honnête et surtout trés patiente et trés compréhensive.

A ce stade, vous avez compris que LittleJohn est une tête à claques ^^. Mais à sa décharge, il a des circonstances atténuantes, c'est la faute de sa mère. Pour de vrai, je ne suis pas ironique sur ce coup.

Je ne peux en dire plus pour ne pas spoiler l'intrigue (phrase qui revient souvent dans mes chroniques en ce moment ^^, beaucoup d'auteurs ont le sens de la surprise dernièrement ;) ) mais ce livre est sur un sujet dont on parle et qui pourtant existe. L'auteure a parfaitement su retranscrire les émotions des autres et surtout celle du principal intéressé et je trouve ça merveilleux.

J'avais eu un petit coup de coeur pour Hugh, mais finalement à la fin son attitude m'a énormément déçue, du coup je l'aime plus ^^.

J'ai aussi beaucoup aimé les personnages secondaires comme la sœur de LittleJohn et la famille de Mélanie surtout sa maman.

En bref, un livre qui se lit trés rapidement et qui parle d'un sujet trés important.

http://labibliothequedemiangemidemon.blogspot.com/2016/10/la-reelle-hauteur-des-hommes-de-jo-ann.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sorello 2017-04-28T10:53:05+02:00
Lu aussi

j'ai choisi ce livre surtout parce que j'aimais beaucoup la couverture et le résumé mais aussi parce qu'il y avait pas mal d'avis positif a son sujet.

La réelle hauteur des hommes est effectivement une très belle histoire dans son contexte, un beau récit sur les différences qui ne sont pas insurmontable, sur l'acceptation de soi et la vision d'autrui sur ce qu'on est. et, ô merveille, le livre se lit vraiment très vite tant l'ecriture est fluide.

Malheureusement, j'ai trouvé toute l'histoire assez prévisible, autant pour le physique de LittleJohn que sa relation avec Mel et elle devient vite répétitive avec les constantes crises de manque de confiance de Jon et le sempiternelle laïus de Mel pour le rassurer chaque fois qu'il se plaint.

au final on arrive sur une romance qui porte vraiment un très joli message (et jo ann von haff aime les histoires avec de beaux messages, c'est certain) mais l'histoire est au final assez creuse, c'est dommage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Skipere 2017-04-04T18:42:51+02:00
Bronze

Mélanie lit avec assiduité le blog de LittleJohn, elle ne le connait pas mais sent une connexion avec lui. Alors quand ce dernier lui propose de faire une illustration pour lui elle est aux anges. S’ensuit une relation mi épistolaire/mi téléphonique mais Mélanie en veut plus et LittleJohn ne peut pas lui offrir cela car il a un secret.

Clairement le secret de LittleJohn je l'ai grillé dès le résumé

Spoiler(cliquez pour révéler)
entre le titre du livre, le surnom LittleJohn fallait pas chercher bien loin.

Ce livre est une ode à la différence, à l'acceptation de soi. Mélanie a les épaules très solides pour supporter le manque d'assurance de Jonathan, perso j'aurais pété un câble depuis belle lurette.

L’écriture était fluide mais je n'ai malheureusement pas été transportée, pour moi le caractère de Jonathan m'a dérangée, malgré son extrême romantisme quand il parle de Mél, le fait qu'il pétait une durite pour pas grand chose m'a énervée.

En bref cette histoire était vraiment bien et sortait des sentiers battus mais le caractère de Jon ne m'a pas plus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par viedefun 2017-01-14T07:52:46+01:00
Or

Même si cette histoire d’amour ne m’a fait pas fait rêver à proprement parler, je ne peux que m’incliner devant l’addictivité de ce livre qui nous pousse constamment à savoir si la romance entre « Miss Mel » et « Littlejohn » est possible ou non sur le long terme car la question est là : peut-on aimer une personne « virtuelle» qui nous a fait rêver à travers les pages de son blog mais est-ce encore le cas une fois que l’on se trouve face à elle, face à ses défauts, ses failles et ses blessures ? Si le personnage de Littlejohn m’a souvent gonflé dans ce livre, à force de se plaindre constamment et de jouer avec le feu en tirant toujours sur la corde et en mettant son histoire d’amour avec Mel en péril, j’ai par contre adoré la personnalité de notre héroïne, ainsi que de sa famille, surtout sa mère, qui a le même caractère et le même humour. Je ne regrette pas une seule fois d’avoir lu La réelle hauteure des hommes, même si, il faut quand même que je sois honnête, Jonathan, le blogueur Littlejohn est aux antipodes de mes "book boyfriends" ! (et depuis le temps, je peux vous dire que j’ai un sacré cheptel de ces beaux bestiaux alors je m’y connais !!!....J’ai honte ! Si mon mari lit ça, il va se foutre de moi ! aie !...).

Ma note : 17/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/01/la-reelle-hauteur-des-hommes.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par WordsofLove 2016-10-14T14:45:15+02:00
Or

Ce roman signé Jo Ann VON HAFF est quelque peu atypique dans le genre Romance. Ce pourrait être une histoire comme il y en a beaucoup où deux personnages vivent une belle histoire et terminent par un « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants». Et bien non. C’est bien plus que ça.

Ce roman, dont le titre m’avait interpellée, est vraiment très touchant. Il porte sur un sujet vraiment très sérieux : la différence et le regard de l’autre. Ça n’en fait donc pas un roman aussi léger que ce que j’ai l’habitude de lire.

Elle, Mel est une jeune femme épanouie, avec un métier qui la passionne et une famille soudée. Elle a ses petits rituels comme beaucoup d’entre nous et le principal pour elle : lire chaque matin le blog « La réelle hauteur des hommes » tenu par LittleJohn, dont elle est secrètement amoureuse sans même le connaître. C’est une jeune femme entière et qui sait ce qu’elle veut (et surtout ce qu’elle ne veut pas).

Lui, LittleJohn de son vrai nom Jonathan, bloggeur reconnu, n’est pas un homme comme il le souhaiterait. C’est un solitaire qui cache un mal être qui le limite dans ses relations sociales. C’est un homme blessé par une enfance douloureuse et qui a choisi de vivre dans un monde virtuel. Son univers tourne autour de son blog, de sa sœur Yvonne et de son ami Dean. Ses faiblesses apportent toute sa force à ce roman... (suite de cette chronique ici : http://wordsoflovebooks.jimdo.com/2016/09/14/la-r%C3%A9elle-hauteur-des-hommes-jo-ann-von-haff/ )

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maryluune 2016-10-13T21:43:06+02:00
Argent

http://bit.ly/2ebn1f1

Merci a blackmoon romance pour la découverte de ce romain, ainsi que votre confiance

Je me suis laissé tenter, car le résumé et la couverture me plaisaient énormément. Une romance novatrice, j’avoue avoir été subjuguée. Je ne m’attendais pas du tout à un tel roman. Il m’a mis une claque, littéralement.

Après avoir fait le portrait – comme elle l’imaginait – le portrait de Littlejohn, l’auteur très connu du blog « La réelle hauteur des hommes » dont elle est sous le charme, celui-ci décide de l’appeler pour en parler avec elle, il faut dire que son image de lui-même est quelque peu négative. De fil en aiguille une belle complicité s’installe entre eux par écran interposé. Mais quand Mélanie propose une rencontre, Jonathan prend peur et coupe tout contact avec celle qui semble lui faire tant de bien. Alors pourquoi s’inflige-t-il à tous les deux tant de tristesse ?

La raison est pour le moins très surprenante, jamais, au grand jamais je n’aurais pu imaginer une telle raison. Et c’est la que je dis chapeau à Mme Jo Ann Von Haff. Elle a réussi à intégrer une force à son roman qui m’a retourné. Malgré les préjugés que les gens peuvent avoir face à la « différence » physique ou mentale, elle démontre ici que l’amour avec un grand A se moque royalement des ces différences. Quand on aime, on n’y fait pas attention. Et c’est ce que va faire Mélanie notre grande illustratrice tout du long du roman. Alors qu’elle aurait pu partir, elle se rend compte que ses sentiments sont beaucoup plus forts, alors qu’elle n’a jamais rencontré Littlejohn.

Quant à Jonathan, cette rencontre va le changer, il faut dire que depuis 35 ans le pauvre en bave, il a tellement une image négative de lui-même que le chemin va être dur, mais il semblerait que le rôle que joue Mélanie va lui ouvrir des portes qu’il n’aurait jamais osées emprunté en tant normal..

C’est avec une pointe tristesse que je referme ce magnifique livre, qui est une véritable leçon de vie. Ce n’est pas parce qu’on est différent qu’on ne peut pas aimer et être aimé. Nos deux héros qui ne sont pas si différents l’un de l’autre, étaient faits pour se rencontrer et être ensemble. Ils se découvrent. L’auteure raconte leur histoire en nous dévoilant petit à petit leurs craintes, leurs secrets, leurs failles, leurs moyens de défense… Mon plus grand plaisir a été de voir leur amour naitre au grand jour.

Tout, je dis bien tout est absolument bien orchestré, des mots, le rythme donné, pas une seule fois nous trouvons le temps long. La réelle hauteur des hommes ne pouvait pas mieux porter son nom. Il nous parle au cœur et nous prend aux tripes. Pour sur on ne sort pas indifférent d’une telle lecture. Le défi est largement relevé. Et je dis Bravo !

Ne vous attendez pas à avoir de la romance en veux-tu en voila, mais je vous le conseil grandement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MissEcho 2016-09-25T15:50:47+02:00
Or

A la lecture du résumé, je me suis tout de suite dit que c’était un livre qui sortirai des sentiers battus et en ce moment où j’enchaîne les romances et les bouquins qui ne me plaisent qu’à moitié, j’ai été totalement revigorée par cette dose de différence et de simplicité en même temps. Résultat des courses, j’ai lu ce livre en quelques heures.

Melanie, plus connue sous le pseudo MissMel dans la blogosphère, est illustratrice. Elle poste elle-même quelques-unes de ses illustrations sur son blog. Elle lit également chaque matin les articles d’un blog appelé La Réelle Hauteur des hommes, écrit par Littlejohn. Elle se retrouve dans ce qu’il écrit et commence à l’imaginer et à le dessiner en s’aidant de petits indices trouvés dans ses articles. Elle est ensuite contactée par Littlejohn lui-même quand il découvre certaines de ces illustrations le représentant postées sur le blog de Mélanie. Ils finissent par s’appeler très souvent et Mélanie a envie de le voir en vrai. Sauf que Littlejohn refuse catégoriquement.

Après avoir été aux premières loges de la naissance de cette relation par téléphone, j’ai cherché la raison de ce refus alors que l’alchimie est là ! Et c’est drôlement frustrant puisque je n’ai pas réussi à deviner. L’alternation des points de vue de nos deux personnages permet d’en découvrir plus sur Littlejohn et on sait avant Melanie le problème de Littlejohn. J’avoue avoir été sur les fesses quand Littlejohn nous confie ce fameux problème. Je ne sais pas à quoi je m’attendais, mais ce n’était sûrement pas à ça ! Bref, avec cette révélation, j’ai commencé à accélérer parce que je voulais savoir comment l’auteure allait traiter le sujet notamment la réaction de Mélanie face au problème de Littlejohn et le résultat est réussi.

Cette relation entre Melanie et Littlejohn c’est un peu la fusion de l’optimisme et de la noirceur pour créer un équilibre parfait. J’ai été très touchée par l’enfance de Littlejohn et par sa détresse et je me suis posée pas mal de question sur les personnes souffrant du même problème que Littlejohn. Même si je n’ai pas douté une seule fois de l’issue du livre et même si le seul vrai souci du couple est de savoir comment redonner goût à la vie à Littlejohn, j’ai juste adoré chaque instant passé avec eux.

En conclusion, c’est une romance pas comme les autres qui aborde de vrais problèmes, loin du glamour et des milliardaires parfaits sous la plume très belle et très sensible de Jo Ann Von Haff et qui vaut la peine d’être lu !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mounsch 2016-09-22T01:50:51+02:00
Diamant

Ce livre est juste génial, une vraie petite pépite à découvrir de toute urgence !

C'est un livre qui parle au coeur, qui nous fait rêver et nous emporte dans les tourbillons de la vie. La vraie, celle qui est loin de ressembler à un conte de fées... et pourtant malgré tout ça l'espoir est permis, le rêve est accessible.

Parce que oui on rêve tous de vivre un amour aussi fort, aussi pur. Un amour qui sait lire au delà de ce que nos yeux nous montre. Un amour qui supplante tout.

J'ai adoré !

Et une fois qu'on sait... c'est évident que le titre convient tellement bien au livre, à John !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milletunepages 2016-09-21T18:41:04+02:00
Or

Avoir osé proposer une romance différente, novatrice, est à saluer, l’avoir écrite avec autant de douceur et de hauteur c’est encore plus salutaire. Bravo madame Jo Ann Von Haff pour ce doublé amplement réussi. Ce thème, absent en romance, est traité sous vos doigts avec bienveillance. Dire que je m’attendais à cela serait un euphémisme. Le titre laissait planer un petit quelque chose sans le dévoiler vraiment… Cette romance est un hymne à l’amour avec un grand A, un pied de nez aux gens à l’esprit étriqué et un merveilleux regard sur la différence et toute la beauté qui l’entoure.

Avec Mélanie et Littlejohn, ce sont deux univers pas si éloignés qui se rencontrent. Elle, illustratrice de génie à son compte et lui, blogueur reconnu pour ses billets sarcastiques avec un regard pertinent sur le monde. Leur chemin n’était pas voué à se croiser quand bien même Mélanie est fan absolue de cette plume qui l’émerveille chaque matin. Mais une question l’obsède, à quoi cet homme peut-il bien ressembler ? Sous son pinceau, le blogueur a plusieurs visages, plusieurs formes… éloignées de la réalité.

Leur rencontre est une évidence, leur esprit se connecte immédiatement et les sentiments sont vifs. Alors qu’est-ce qui dérape, diriez-vous ? Eh bien, une différence de taille. Littlejhon a un long chemin à parcourir pour s’accepter, accepter d’être aimé par cette femme magnifique et s’apprécier à sa juste valeur avec sa multitude de qualités. Leur amour est d’une puissance dévastatrice. Les émotions brutes. Mélanie et Littlejohn sont des personnages au réalisme fou. Je me suis complètement immergée dans leur quotidien. J’ai ressenti les papillons dans le ventre, l’angoisse du lendemain, l’euphorie, le regard curieux et malveillant de certains. L’alternance des points de vue renforce d’autant plus cette sensation. Et quel délice de voir ce couple exploser les barrières pour vivre pleinement leur amour.

Le ton, le rythme, les mots, tout est orchestré avec brio. L’auteure nous conte cette formidable histoire en nous dévoilant petit à petit les craintes, les peurs, les failles, les doutes, les mécaniques d’autodéfense dont l’être humain use pour se protéger, mais aussi la passion, l’attachement profond et la grandeur des hommes. C’est d’une justesse inouïe et les personnages possèdent toute la maturité et la profondeur que j’aime. C’est toute la force de ce roman, une héroïne solaire, avec un dynamisme énorme face à un homme meurtri, désillusionné par la société et sa propre mère, mais qui n’aspire au fond qu’à vivre aux côtés de celle qu’il aime et être accepté tout simplement.

La réelle hauteur des hommes est un de ces livres qu’il faut lire impérativement, un de ceux qui vous mettent du baume au cœur et vous font réfléchir. Cette jeune auteure a relevé un sacré défi et en ça je l’admire. Vous l’aurez compris, je vous recommande chaleureusement ce récit qui mérite toute notre attention.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Christele-tup 2016-09-15T15:44:06+02:00
Lu aussi

Je ne serai pas aussi enthousiaste que les autres lecteurs.

.

Oui, Ce livre est pavé de bonnes intentions :

faire fi des avis des autres, assumer ses différences, l'acceptation de soi....

Bien que l'approche de ce couple via le net soit logique , le scénario était largement prévisible, les clichés pleuvent, du debut jusqu'à la fin et c'est cela qui m'a gêné dans ma lecture. Aucune surprise.

Je me suis doutée dès le départ du démon qui rongeait Littlejohn....

Que cela aille du dénigrement de soi en passant par le racisme, le coming out, la petite phrase sur le couple gay et le melange des ethnies. C'était cousu de fil blanc.

L'écriture est fluide, mais je n'ai pas trouvé de passion, cette lecture n'était donc pas faite pour moi.

En bref, malgré un scénario gentillet et remplit de bons sentiments, cette lecture m'a laissée indifférente, trop évidente, clichée et dans les personnages et dans les virages.

Je m'attendais à autre chose

Bonne lecture

Afficher en entier

Date de sortie

La Réelle Hauteur des hommes

  • France : 2016-09-09 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 37
Commentaires 15
Extraits 8
Evaluations 14
Note globale 7.57 / 10

Évaluations