Livres
535 125
Membres
561 007

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Reine des détestés, Tome 1 : Enfer ou paradis



Description ajoutée par enaldeline 2019-08-09T09:53:45+02:00

Résumé

An 3548. Le dérèglement climatique et les terribles guerres atomiques ont réduit le Monde à un territoire, celui de l’ancienne Europe, désormais partagé en douze royaumes prospères.

Afin d’échapper à une vie de solitude et de drames, Hannah prend la décision difficile de quitter la zone libre et sauvage où elle a toujours vécu, pour la sécurité des murs du royaume d’Olayan. Elle sait qu’en entrant, elle deviendra esclave, comme tous les Blancs. En revanche, elle n’imagine pas que la rareté de son apparence, trop pure, fera d’elle l’esclave la plus détestée du royaume, ni qu’elle la conduira au palais, au service de la famille royale.

Rien ne prédestinait Hannah, alias numéro 83-737, esclave illettrée, sauvage, considérée comme la laideur à l’état brut, et le prince Yash bin Saleh al Talal, chef de guerre sanguinaire, héros des douze royaumes, fantasme de toutes les femmes, à se rencontrer. Mais parfois, le destin est joueur… et cruel. Car Yash n’est pas un prince de conte de fées, et Hannah ne sera jamais l’héroïne idéale.

Afficher en entier

Classement en biblio - 415 lecteurs

extrait

Le devin avait vu juste. Il n’y avait que deux choix et l’un d’eux causerait ma perte. J’ai imaginé bêtement qu’Hannah était le danger, mais c’est la perdre qui m’a fait crever.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Je suis mitigée mais assez positivement n’étant pas fan de Dystopie certes, mais cette histoire est mega addictive, Et en ce temps de confinement & Covid19 , cette histoire prône la tolérance et nous démontre la bêtise humaine et quel sort nous attends si nous prenons pas soins de la terre & des êtres humains

Alors mon gros hic c'est la couverture que je trouve vraiment moche

Afficher en entier
Diamant

?Alors la l’auteur a encore tapée fort ! Quelle imagination ! Une lecture fluide parfaite ! Des personnages de caractères

Franchement moi je vous dis foncer !! Des les premiers mot on rentre carrément dans l’histoire une romance hors du commun poignante , j’en suis tout suite devenu accro

On ressens toute les émotions des personnages

540 page de pure délice , d’action, de scène torride , très dark .

J’ai adoré la fin ! Mais alors l’epilogue ... la révélation ...j’ai hurlée de joie !

Si vous aimez les livres tel que « le sang des sauvages « de Farah Anah n’hésitez meme pas

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Juste bluffant !!! Ena L est dotée d’un don !!! C’est envoûtant, impossible de s’arrêter avant la fin ! Le style d’écriture est parfait! L’histoire parfaite, elle interpelle car il s’agit avant tout d’une dystopie. On est emporté par le récit, la romance mais aussi tout ce que l’humanité peut avoir de sombre et impossible de s’arrêter .,., je ne suis pas une adepte mais ce livre me marquera par la multitudes de messages moraux et de valeurs qu’elle fait passer . Merci Ena

Afficher en entier
Diamant

écriture très bonne histoire vraiment top je vous le conseille fortement

Afficher en entier
Diamant

Voilà ! Premier coup de cœur de l’année.

Bien qu’au début du livre je me suis demander où j’étais tomber, très vite la tendance a très vite virer de bord à ne plus pouvoir lâcher cette magnifique histoire.

La plume de l’auteure est toujours aussi addictive, ces personnages fascinants, attirants, émouvants.

C’est mon second roman de ENA.L et je sais maintenant que cette auteure est juste une valeur sûre.

L’histoire est superbe. Bien menée, sur un fond de dystopie, d’esclavagisme « blancs ». Je suis passer par une cascade d’émotions, me rendant complètement accro. Du rire aux larmes, de la colère à la douleur, de la haine a l’amour.

L’héroïne juste un peu badass, forte et un brin naïve m’a juste conquise. J’ai rigoler avec elle et sa copine rousse complètement tarée. J’étais en colère, triste, horrifié......avec elle face à toutes ces humiliations qu’elle subit. J’espérais qu’elle trouve enfin la paix qu’elle méritais face à t’en de méchanceté, de cruauté, de racisme.

Sa rencontre avec Yash, le prince d’Aloyan, n’a pas été des plus simple. Bien sûr que non. Entre Indifférence, mépris, dégoût ... il faut dire que c’est un prince rebelle, sanguinaire, froid. Considérer comme le dieu de tout les royaumes il ne supporte que très peu de personnes. Et puis un jour, l’esclave le fera rire ! L’esclave, ce brassard noir, haït de tous à cause de sa couleur de peau blanche, de ces cheveux blonds et de ses yeux bleus, deviendra son obsession. Hannah le fascinera et bien des choses se créera entre eux pour nous livrer une magnifique histoire.

Un épilogue qui nous propulse vers le deuxième sans surprise pour ma part, que j’espère être à la hauteur du premier. Parce que la barre de se tome est simplement très haute.

A lire absolument mesdames.

Afficher en entier
Diamant

Un livre addictif, ce qui m'a valu une nuit de sommeil très courte que je n'ai même pas regretté le lendemain, pour dire à quel point l'écriture est réussi. Le prince est très loin du prince charmant, limite si je ne le détestais pas, mais cela n'empêche pas mon envie de voir Hannah et Yash ensemble.

Afficher en entier
Or

Cela vous est déjà arrivé de vous retrouver devant un livre dont vous voyez clairement les défauts, qui vous fait parfois lever les yeux au ciel parce qu'il contient des éléments auxquels vous n'adhérez pas spécialement et que vous n'auriez pas tolérés dans un autre roman mais, vous ne savez pas pourquoi, dans celui-ci ça passe et vous ne pouvez pas vous empêcher de tourner les pages, tellement vous êtes happés par l'histoire ? Et bien c'est justement ce qu'il s'est passé pour moi avec ce roman.

Je vous présente donc Enfer ou paradis, premier tome de La Reine des détestés, série de science-fiction post-apocalyptique/dystopique particulièrement addictive.

[...]

J'ai beaucoup aimé l'idée que l'autrice a développée ici, que je vais rapidement vous résumer. La planète devenant de plus en plus hostile (catastrophes climatiques, épidémies, famine, etc.), les pays riches dirigés par ce qu'ils appellent à présent les "suprématistes blancs" profitèrent de la peur des citoyens pour imposer leurs idéaux et fermer leurs frontières aux pays les plus touchés (Afrique, Amérique du Sud, Australie). Ce fut le retour en force du racisme, des camps et des exterminations de masse. Les pays asiatiques se liguèrent alors contre les Blancs, ce qui donna lieu à des guerres atomiques qui abîmèrent grandement la planète et décimèrent de nombreuses populations. Ce fut l'Europe qui gagna, mais cette victoire fut de courte durée, car les Émirats arabes unis et l'Arabie Saoudite, qui avaient petit à petit au fil des siècles acheté tout ce que contenait les territoires européens, réclamèrent leur dû. Ayant une puissance d'armement supérieure à celle des suprématistes blancs, l'Europe, affaiblie par les guerres précédentes, dû céder. Les Arabes prirent ainsi le pouvoir et s'installèrent en Europe, qui fut divisée en douze royaumes. Les Blancs furent détestés de tous, comme tous les descendants, et chassés des royaumes.

Franchement le coup des Émirats arabes qui prennent le pouvoir, j'ai trouvé ça malin : quand on voit qu'ils achètent de plus en plus de trucs en France et sûrement dans d'autres pays (terrains, bâtiments, clubs de foot, etc.), on se dit que c'est tout à fait plausible.

Tout cela s'est passé plus de six siècles avant l'histoire du roman. Dans cette nouvelle société, ce sont donc les personnes de couleur qui dirigent, tandis que les Blancs sont à présent utilisés comme esclaves. Jolie inversion des rôles, n'est-ce pas ? Le problème c'est qu'en fait, peu importe quelle couleur est de quel côté, la haine raciale est partie intégrante de la société et ceux qui en sont la cible (ici les Blancs) ont la vie dure - et c'est peu de le dire ! J'ai parfois été choquée du traitement subi par les esclaves, qui varie selon les royaumes, tellement cela peut être violent et gratuit.

Si les sciences et technologies se sont développées dans certains domaines comme la médecine (les esclaves n'en bénéficient toutefois pas), elles ont disparu dans d'autres : il n'y a par exemple plus d'armes à feu, l'on se bat donc à l'épée, à l'arc, etc. Du coup ça fait un effet étrange de voir des soldats (hommes et femmes) porter des épées comme dans les romans de fantasy épique, tandis qu'à côté d'autres dansent sur de la musique électro dans des clubs branchés.

Un univers intéressant, donc. Qu'en est-il de l'intrigue ?

Le récit nous est raconté à travers deux regards, deux personnages totalement opposés dont les chemins vont finir par se croiser.

Hannah est une sauvage (ou sauvageonne), c'est ainsi que l'on nomme les Blancs vivant dans la nature hostile située en-dehors des royaumes. Dans cette zone dite libre, la nature n'est pas le seul ennemi : la vie y est tellement difficile que n'importe quel Blanc que l'on y croise peut être un ennemi. Si l'on veut survivre, il vaut mieux vivre en clan, mais certains massacrent les autres, aussi vaut-il mieux être capable de se défendre. Enfant, Hannah a perdu ses parents, plus tard sa sœur est morte de maladie, puis un jour son frère n'est pas revenu de la chasse. La perte du clan qui l'avait recueillie est la goutte d'eau pour la jeune fille, qui ne supporte plus la solitude ni les dangers de cette nature si hostile. Elle décide alors de se réfugier dans l'un des douze royaumes et choisit celui qui lui semble être le moins pire : Olayan. Elle sait qu'en faisant cela elle perdra sa liberté pour devenir esclave, mais elle ne s'attendait pas à devenir la cible d'une telle haine. Car Hannah n'est pas seulement blanche, elle est blonde aux yeux bleus, un brassard noir (les esclaves portent des brassards dont la couleur correspond à leurs caractéristiques physiques), soit la race la plus rare et la plus haïe. Ainsi non seulement elle suscite la haine chez les personnes de couleur, mais également le dégoût chez les Blancs. Achetée par le lieutenant de l'armée royale, Hannah se retrouve à vivre dans le bâtiment des esclaves situé sur l'île du palais royal. Humiliée et battue sans raison autre que son apparence par ses supérieurs, elle risque sans cesse le viol au sein de la communauté esclave. Car dans ce bâtiment, les esclaves ont créé leur propres règles : c'est la loi du plus fort, et si tu ne veux pas te faire violer ou cogner, mieux vaut coucher de plein gré avec l'un des membres du groupe alpha (les esclaves personnels du prince) pour qu'ils te protègent en retour. Si Hannah refuse d'accepter cela, elle va néanmoins céder en acceptant le soutien de l'un des alphas, Lukas, dont elle va devenir très proche.

[...] J'ai été également assez surprise par la faiblesse physique de cette héroïne. Pas parce qu'une héroïne est censée être forte, non, je n'ai pas ce genre d'a priori. Seulement elle a vécu dix-huit années dans la zone libre, dont certaines sans clan, uniquement avec son frère. Elle devrait savoir se battre, être plus forte physiquement. Mais ce n'est pas le cas, ce qui n'est pas très logique, selon moi. En revanche, même si perdre tous les gens qu'elle aimait a brisé quelque chose en elle, elle reste dotée d'une grande force mentale. Elle déteste se soumettre face à l'injustice, refuse de rester à terre lorsqu'on la fait chuter, ce qui lui vaut parfois de recevoir des coups supplémentaires.

En parallèle nous suivons l'histoire de Yash bin Saleh al Talal, prince et chef de guerre d'Olayan. [...] Yash a une grande violence en lui, il est un guerrier sanguinaire à la fois craint et admiré qui n'a jamais perdu une seule bataille. Il se fiche de tout et se sent totalement vide à l'intérieur. La seule personne dont il est proche est son meilleur ami et lieutenant (oui, celui-là même qui a acheté Hannah), mais ce dernier est marié à une femme et fréquente des amis que Yash ne supporte pas, ce qui crée parfois de sérieuses disputes. Car le prince est quelqu'un de très possessif et très protecteur, et perd (trop) facilement son calme.

J'avoue avoir eu un peu de mal au début avec ce personnage, particulièrement antipathique. Je n'ai pas aimé sa manière de parler, à la fois vulgaire et agressive, qui contraste complètement avec son rang. Il est froid et violent, ce qui ne me dérange pas forcément comme caractéristique de personnage mais cette violence est souvent gratuite, ce que j'apprécie moins. Donc oui, Yash est très loin du prince charmant (de toute façon les princes charmants, à force, c'est lassant), mais l'on finit par s'habituer à son mauvais caractère. Surtout quand cela permet de protéger Hannah.

[...]

Ce que j'ai apprécié dans ce premier tome, c'est que les deux personnages principaux tardent à vraiment se rencontrer. Certes, ils vont se croiser rapidement deux ou trois fois, mais sans réelle interaction ni incidence dans leur vie. Nous les suivons donc chacun de leur côté sur un peu plus du premier tiers du livre, ce qui nous permet de découvrir séparément ces deux personnages, ainsi que le monde dans lequel ils évoluent, avant que leurs vies n'entrent pleinement en collision. Les moments qu'ils vont ensuite passer ensemble seront essentiellement sexuels, Yash éprouvant, non sans une certaine horreur, une grande attirance pour cette jeune femme considérée comme la laideur incarnée. J'ai trouvé un peu cliché le coup du mec froid et asocial irrésistiblement attiré par la jeune vierge qu'il dépucèle et éduque sexuellement. Mais bon, c'est un truc qui fonctionne, on ne peut pas reprocher à l'autrice de l'avoir utilisé. D'autant plus que la virginité de l'héroïne est justifiée, tout le monde la trouvant repoussante à cause de son apparence (y compris les autres Blancs), bien que Lukas ne demandait que ça. Et si elle pouvait se permettre de repousser Lukas, prétextant la peur à cause de ce qu'elle a pu vivre autrefois, il était plus compliqué pour elle de chasser le prince sans risquer de signer son arrêt de mort. Il y aurait toutefois beaucoup d'arguments à opposer à cela, mais si l'on peut se poser la question du consentement au début de leur relation, il devient par la suite évident qu'elle est autant attirée par Yash que ce dernier par elle.

Malgré ce cliché, j'ai trouvé agréable que l'autrice ne soit pas allée dans le même sens que beaucoup d'autres en adoucissant le caractère de l'homme au contact de la femme. C'est une chose que l'on voit trop souvent, le coup du mec au sale caractère qui devient gentil et social en tombant amoureux. Ici, Hannah ne cherche pas à changer le caractère de Yash, elle l'accepte tel qu'il est, avec ses bons et ses mauvais côtés, et n'espère pas un jour le voir devenir tout doux et aimant avec elle. Je ne dis pas qu'il la traite comme un paillasson, au contraire il fait quand même attention à elle, mais il a son caractère, quoi. Et inversement, Yash ne force pas Hannah a être ce qu'elle n'est pas.

[...]

En bref...

Avec La Reine des détestés, Ena L. nous plonge dans une dystopie post-apocalyptique pleine de rebondissements et, bien que non dénuée de défauts, particulièrement addictive. L'univers créé par l'autrice est intéressant et permet d'aborder des thématiques sérieuses telles que l'esclavage et le racisme sur un fond de romance certes parfois un peu clichée mais sans grande niaiserie. Si les scènes de sexe sont très (trop ?) nombreuses à partir du deuxième tiers du livre (attention pour ceux qui pensent lire du young adult, les descriptions peuvent être assez crues), cela est contrebalancé par les scènes d'actions et des passages plus axés sur la psychologie des personnages et la découverte de ces royaumes unis autour de leur haine des Blancs. Les personnages sont globalement plutôt bien traités, bien que certains auraient mérité d'être plus développés étant donné leur potentiel, et que l'on puisse avoir du mal au début avec d'autres, mais l'on finit par s'y attacher ou à défaut par s'y intéresser, si l'on n'en vient pas à les détester.

Il s'agit là d'un premier tome assez complet qui suscitera pas mal d'émotions et, le livre n'étant pas parfait, fera parfois lever les yeux au ciel. La fin promet une suite particulièrement intense qui, je l'espère, sera aussi captivante que celui-ci.

Une excellente surprise !

Chroniques complète ici : https://escape-in-books.blogspot.com/2021/01/la-reine-des-detestes-1-enfer-ou-paradis-ena-l.html

Afficher en entier
Diamant

A lire absolument, car rien ne remplacera sa lecture. Par contre un film pourra rajouter un plus car l'histoire est belle.

Merci pour cette aventure, cette escapade dans un autre temps qui nous envoie dans un futur pas si loin de se qui nous attend si nous faisons rien pour changer.

Afficher en entier
Diamant

Ohhhh mon dieu Un réel coup de cœur une grande claque un réel plaisir un livre bouleversant riche en émotions une ascenseurs émotionnels, oh de là de l’écriture soigné de ce livre on passe par toute les émotions entre la cruauté de ce monde apocalyptique a l ‘amour nécessaire entre ces deux être que tout opposent, des rebondissements aussi inattendus que cruel on ne peux pas rester insensible a ce livre qui traite des thèmes qui malheureusement nous touche en ce moment comme le racisme, l’esclavagisme ,la haine des personnes différents, la cruauté humaine et la destruction de notre monde a cause de notre cupidité et de notre manque de tolérance de la surexploitation des ressources et des animaux et ses conséquences .

UN chef d’œuvre qui nous pousse au delà la simple lecture et du divertissement qu’il en coule nous emmène a nous posé des questions sur notre fonction de régir nos vis et notre planète.

Afficher en entier
Argent

Ma chronique ici : https://www.murmureslitteraires.com/post/%CE%B1-la-reine-des-d%C3%A9test%C3%A9s-ena-l-%CE%B1?fbclid=IwAR2uoXBN1GnvnorO8itcBd32CAqTBidJ0lpkT0QXY-gFvyb4AqfMsPSP7I0

Voilà 1 an et demi que je ne cesse d’entendre parler de la Reine des Détestés, sur des pages Facebook de fan de lecture, en librairie, dans mon entourage bref un déferlement d’avis qui en majorité étaient positifs…

Mais voilà le résumé ne me tentait pas, car je ne suis pas trop une fan de choses futuristes. Mais voilà, j'ai craqué et j’ai finalement acheté les deux tomes… Je viens tout juste de terminer le premier et je me devais d’en parler.

Je vais d’abord replacer rapidement le contexte. Nous sommes dans le futur en l’an 3 548 et la Terre a été détruite et à présent l'Europe se divise en12 royaumes fermés. Le reste est la zone libre où la nature a repris ses droits et ou les déferlements climatiques et les animaux sauvages règnent en maître et rendent cet univers hostile à toute forme de vie. Dans ces zones vivent les sauvages, des Blancs, des parias, car oui, dans ce monde, les blancs ont été réduits à néant presque suite aux agissements de leurs ancêtres envers les gens de couleurs… À l'intérieur des royaumes, ils sont réduits en esclavage. En bas de cette hiérarchie du monde se trouve les blancs blonds aux yeux bleus... Ils sont l’horreur même sur cette planète, ils représentent le mal incarné.

L'histoire tourne autour de Hannah, jeune esclavage blonde aux yeux bleus et de Yash, prince sanguinaire du royaume d’Olayan. Ces deux êtres torturés n’avaient pas pu prédire que les Dieux allaient faire en sorte que leur rencontre bouleverse l’univers de chacun…

Afficher en entier
Diamant

C’était ma première lecture de romance dystopique et c’est un énorme mais énorme coup de cœur.On est transporté dans ce monde très rude et poignant, mais les personnages vous touches au plus profond de votre cœur , j’ai été bouleversé par ce roman ( j’en rêve la nuit pour tout vous dire

Afficher en entier
Diamant

Whaou! Superbe! Le décor, les personnages, tout y est pour un roman d’exception! Impatiente de commencé le tome 2! Je le recommande sans tarder !

Afficher en entier

Date de sortie

La Reine des détestés, Tome 1 : Enfer ou paradis

  • France : 2019-08-29 (Français)

Activité récente

Odlag l'ajoute dans sa biblio or
2021-01-10T18:05:41+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 415
Commentaires 86
extraits 32
Evaluations 189
Note globale 8.92 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode