Livres
524 048
Membres
542 110

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La renaissance de Pemberley



Description ajoutée par LiseAntunesSimoes 2019-01-06T22:46:36+01:00

Résumé

Alors qu’Elizabeth Bennet s’imaginait vieille fille, la voilà contre toute attente mariée à l’un des plus beaux partis du Derbyshire. Désormais, elle doit faire face à un défi de taille : assumer son rôle à Pemberley, l’immense et prestigieux domaine familial, où tout le monde exige qu’elle conduise sa maisonnée de main de maître. Elle n’a pas le droit à l’erreur, certains s’en réjouiraient beaucoup trop.

Darcy est là, bien sûr, prêt à l’épauler, mais il ne peut pas la protéger de tout. Des mauvaises langues qui persiflent sur son passage. De l’isolement dans un pays où elle se sent étrangère. Des responsabilités, parfois lourdes, qu’elle doit apprendre à honorer. Du fantôme de Lady Anne, la mère de Darcy, à qui on la compare sans cesse.

Heureusement, Elizabeth ne manque ni de volonté ni de courage. Un jour, elle en est sûre, elle triomphera des esprits les plus mesquins et prouvera à tous qu’elle est bien digne d’être la nouvelle maîtresse de Pemberley.

Afficher en entier

Classement en biblio - 10 lecteurs

extrait

La belle Jane était une âme simple. Douce, aimante, vertueuse au point d’en être crédule, elle avait une confiance inébranlable en la nature humaine et en l’avenir qui la rendait inconsciente dece qui se jouait réellement autour d’elle. Toute à la joie de son mariage à venir, elle ne se rendait pas compte que les angoisses que vivait Elizabeth aujourd’hui ressemblaient furieusement à ce qu’elle avait elle-même enduré, l’année précédente, lorsque Charles Bingley avait quitté Netherfield sans prévenir. Une distance qui avait été fatale à leur idylle naissante. Loin de Jane, les sentiments de Bingley, bien que sincères, n’avaient pas résisté à la pression de ses sœurs et de son ami Darcy, qui l’avaient convaincu d’oublier sa dulcinée. Il ne serait d’ailleurs jamais revenu auprès d’elle si Darcy n’était à nouveau intervenu pour corriger la situation.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Mellana 2020-10-18T23:03:27+02:00
Diamant

J'ai lu ce roman il y a peu et j'ai vraiment beaucoup aimé.

En temps normal je ne suis pas intéressée par les austeneries : en général elles me paraissent au mieux sans intérêt (quand l'auteur est de "bonne foi" dans son intérêt pour Jane Austen), au pire comme des moyens faciles de se faire de l'argent sur le dos de Jane Austen (ce n'est pas le cas de tous les auteurs bien sûr). Mais il y a une troisième catégorie, réduite, des austeneries dignes d'intérêt et celle-ci en fait partie.

L'autrice ne cherche ni à réécrire l'histoire, ni à inventer des péripéties rocambolesques.

Passionnée par la Régence et par miss Austen, elle a pris soin de rester dans ses traces pour écrire une suite à P&P plausible, intelligente et de plus nuancée.

Ainsi, si Wickham apparaît ici, il ne commet aucun délit ; Elizabeth tend la main vers Lady Catherine parce que c'est ce qu'on se devait de faire à l'époque ; Lizzie et Darcy apprennent à se connaître et à composer patiemment avec leurs différences ; Lizzie fait face aux commérages et aux affronts sans outrepasser les bonnes manières de l'époque.

En bref, le maître-mot ici est pondération. Le temps s'écoule paisiblement pendant que l'histoire se construit sans heurt et que les événements se suivent de manière logique : tout est à sa place, comme Jane le voulait.

Les personnages sont ici plus fidèles à ceux du film de 2005 qu'à ceux du roman original selon moi : Darcy plus timide que ténébreux, Mrs Bennet plus agaçante que vraiment ridicule... Ce n'est pas une surprise, l'autrice en est particulièrement fan. En tenant compte de ça, l'esprit des personnages est respecté. C'est en revanche dommage que la fin soit aussi abrupte : je n'ai rien contre les fins ouvertes, mais j'ai trouvé que celle-ci ressemblait davantage à une fin de chapitre que de roman. Un chapitre de plus ou au moins quelques pages auraient été nécessaires pour développer quelque peu le dernier rebondissement, qui est un véritable jalon dans la vie de Lizzie.

Le roman est de plus une mine d'or concernant le mode de vie sous la Régence. L'autrice profite de la durée que couvre son scénario pour aborder tous les aspects du quotidien, des plus formels aux plus informels. En cela le roman est une véritable extension de son (merveilleux) blog, que je recommande chaudement par ailleurs.

Le seul véritable reproche que j'ai à faire au roman, c'est son style. Je l'ai trouvé malheureusement un peu plat, plus informatif que narratif: il manquait un peu de piquant, même s'il de lit de façon fluide.

En un mot comme en cent, c'est un roman que je recommande à 100%.

Afficher en entier
Or

Je pense que c'est la meilleure suite que l'on aurait pu souhaiter. On nous présente bien toutes les étapes importantes et tous les défis auquel Elisabeth doit faire face. En tant que jeune épouse elle doit faire ses preuves mais elle doit surtout montrer qu'elle est digne de s'occuper du domaine de Pemberley et d'être avec M.Darcy même si elle ne vient pas d'une bonne famille.

Nou suivons également l'avancée des sentiments de nos deux protagonistes. Ils doivent tous les deux s'habituer à la vie de couple.

Lors de la lecture de ce livre on se rend compte que l'auteur a fait de nombreuses recherches pour abonder de descriptions et de détails. Cela rend la lecture très agréable car on sent que l'auteur connaît son sujet.

Si vous cherchez un livre avec de l'action, à l'instar d'Orgueil et Préjugés, il n'y en a que très peu. Le récit est assez plat dans ce sens mais cela reste un roman qui relate simplement ce que pouvait être les préoccupations d'une jeune mariée à cet époque. Mais surtout ce qui est intéressant ici, c'est que l'on comprends que le plus dur n'est pas d'accepter la demande en mariage mais tout ce qui se trouve après celui-ci. Le domaine avait appris à fonctionner sans maitresse de maison, l'entourage doute de la légitimité et la capacité d'elisabeth à prendre cette place... Il faut donc que notre protagoniste féminin se fasse une place dans ce monde sans pitié et ce n'est pas chose facile.

Bref, j'ai trouvé ce roman très pertinent et je pense que cest définitivement la meilleure suite de l'œuvre de Jane Austen.

Afficher en entier
Argent

Alors, je suis partagée... J'ai à la fois aimé, parce que le récit est délicat, pragmatique et je pense que c'est une des meilleures suites de Pride and Prejudice que j'ai jamais lu mais en même temps, je n'ai pas accroché au style de l'auteure, ou plutôt il me manquait quelque chose, une petite flamme, je ne sais pas... Ca ne remet en cause la qualité de l'écriture de l'auteure, même si je trouve que les tournures de phrases sont assez simples. Après, sur l'histoire en elle-même, je la trouve très juste. L'auteure ne s'entend pas sur des longs moments voluptueux entre Darcy et Lizzy et elle montre bien les difficultés que Lizzy rencontre dans sa nouvelle vie. Les préjugés que la bonne société a à son encontre, l'aversion de Lady Catherine et le défi que représente le fait de diriger une maison comme Pemberley. J'aime aussi la manière dont ses relations avec Georgiana évoluent lentement sans qu'elles soient tout de suite les meilleures amies du monde ( ce qu'on lit trop souvent).

Les relations de Lizzy et de son entourage sont bien écrites et j'aime le fait qu'elle soit en désaccord parfois avec Darcy, ça donne de la consistance au couple.

Ce que j'aime : la manière dont l'auteure décrit les responsabilités qui incombent désormais à Lizzy et les défis qu'elle doit relever. Le tout est cohérent avec l'époque et l'univers du roman

Ce que j'aime moins : j'ai parfois trouvé le style de l'auteure un peu plat et trop simple

En bref : Une excellente vision du défi post mariage pour Lizzy et Darcy, c'est bien documenté et très cohérent

Ma note

8/10

Afficher en entier
Or

La renaissance de Pemberley est la sequel de Orgueil et Préjugés de Jane Austen. En effet, l'histoire débute là où ce dernier se termine. Nous sommes ainsi à deux semaines du mariage d'Elizabeth et de Mr Darcy qui a lieu en même temps que celui de Jane et Mr Bingley. L'autrice s'attache à nous raconter tout se qui se passe autour des préparatifs de cet événement de taille et de l'état d'esprit en effervescence des deux sœurs aînées Bennet. Puis, c'est le départ de Lizzie pour deux semaines de lune de miel dans la maison de Darcy à Londres. Elle commence à y côtoyer le "beau monde", ainsi que les amis de Darcy parmi lesquels elle va devoir se faire reconnaître comme épouse légitime à part entière de Darcy du fait qu'elle sort ainsi de sa condition première beaucoup moins privilégiée.

Puis, ce sera le grand départ pour Pemberley où Lizzie devra trouver sa place et faire ses preuves auprès d'un voisinage à l’œil critique voyant arriver sur ces terres de prestige une jeune femme venue d'ailleurs sans fortune ni renommée ayant eu l'audace de ravir le plus beau parti du comté en la personne de Darcy laissant les jeunes filles à marier et leurs mères dans une amère jalousie.

Le propos de l'histoire ne se trouve pas dans une intrigue basée sur la surprise d'événements majeurs avec des rebondissements et quiproquos, ni un humour caustique à la Jane Austen. Lise Antunes Simoes s'est davantage consacrée à relater la vie quotidienne et domestique des deux jeunes époux dans leur adaptation l'un à l'autre en fonction de leurs caractères distincts mais complémentaires, puis à s'intéresser à la gestion du vaste et magnifique domaine de Pemberley. Un défis de taille pour Lizzie qui doit succéder à la défunte mère de Darcy ayant illuminer les lieux en son temps. Mais de ce côté là, Elizabeth va s'avérer pleine de ressources. Son caractère affirmé, jovial et dynamique va l'aider considérablement à suivre sa propre voie tout en trouvant une continuité dans l'héritage que lui a laissé sa mère par alliance qu'elle aurait tant souhaité connaître. C'est ainsi qu’Élizabeth redonne vie à Pemberley restée pendant plusieurs années endormie. J'ai d'ailleurs énormément aimé l'éveil en parallèle du personnage de la jeune Georgiana, la sœur de Darcy, qui prend une dimension nouvelle tout comme le personnage inattendu de Kitty dont le caractère vient apporter de la confiance et de la fantaisie à celui de Georgiana et à contrario celui de cette dernière qui vient discipliner et adoucir celui de Kitty.

Il est évident que l'autrice a fourni un travail remarquable au niveau des us et coutumes de l'époque et du respect fort appréciable de l’œuvre originale de Jane Austen, ainsi que de la psychologie fidèle aux personnages issus de Orgueil et préjugés auxquels elle a su donné une évolution aussi crédible tout en gardant sa propre originalité.

Un bonheur pour les admiratrices de Jane Austen que nous sommes de pouvoir ainsi baigner à nouveau avec ce roman dans son univers. Je préfère vous prévenir qu'une suite n'est pas prévue par l'autrice malheureusement car cela aurait été une grande joie de poursuivre les aventures de tous ces personnages inoubliables.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elodiet 2019-03-05T22:48:27+01:00
Or

J’ai adoré mais je suis un peu déçu par la fin j’aurais aimé en avoir un peu plus Spoiler(cliquez pour révéler)et surtout voir la réaction de Darcy à l’annonce De la grossesse

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

lecteurs 10
Commentaires 5
extraits 10
Evaluations 2
Note globale 7.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode