Livres
535 472
Membres
561 625

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Lusylila 2016-01-11T19:11:16+01:00

"Les visuels disent tout naturellement: "Tu vois.", car ils ne parlent que par images. Ils montrent, observent, décrivent par couleurs, précisent: "C'est clair, c'est flou, c'est transparent!" Ils utilisent des expressions comme: "La vie en rose", "C'est tout vu", "Une peur bleue".

Les auditifs disent tout naturellement: "Tu entends?" Ils parlent avec des mots sonores évoquant la musique et le bruit: "Sourde oreille", "son de cloche", et leurs adjectifs sont: "mélodieux", "discordant", "audible", "retentissant".

Les sensitifs corporels disent tout naturellement: "Tu sens." Ils parlent par sensations: "Tu saisis", "tu éprouves", "tu craques". Leurs expressions: "en avoir plein le dos", "à croquer". Leurs adjectifs: "froid", "chaleureux", "excité/calme".

L'appartenance à un groupe se reconnaît à la façon dont un interlocuteur bouge les yeux. Si lorsqu'on lui demande de chercher un souvenir, il commence par lever les yeux vers le haut, c'est un visuel. S'il dirige sont regard vers le côté, c'est un auditif. S'il baisse les yeux comme pour mieux rechercher les sensations en lui, c'est un sensitif."

Afficher en entier
Extrait ajouté par feeclochettte 2012-04-08T12:13:00+02:00

ENCYCLOPEDIE

Différence de perception : On ne perçoit du monde que ce qu'on est préparé à en percevoir. Pour une expérience de physiologie, des chats ont été enfermés dès leur naissance dans une petite pièce tapissée de motifs verticaux. Passé l'âge seuil de formation du cerveau, ces chats ont été retirés de ces pièces et placés dans des boîtes tapissées de lignes horizontales.Ces lignes indiquaient l'emplacement de caches de nourriture ou de trappes de sortie, mais aucun des chats éduqués dans les pièces aux motifs verticaux ne parvint à se nourrir ou à sortir. Leur éducation avait limité leur perception aux évènements verticaux.

Nous aussi, nous fonctionnons avec ces mêmes limitations de la perception. Nous ne savons plus appréhender certains évènements car nous avons été parfaitement conditionnés à percevoir les choses uniquement d'une certaine manière.

Edmond Wells, Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu, tome III.

Afficher en entier
Extrait ajouté par feeclochettte 2012-04-08T12:11:58+02:00

"Ne pas cultiver son don naturel est le plus grand des péchés."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lyli 2011-02-25T20:37:22+01:00

" 1+1

=3

(du moins, je l'espère de tout mon cœur)"

Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu

Edmond Wells

Afficher en entier
Extrait ajouté par Phiphi73 2020-07-28T21:23:43+02:00

Attention aux foules. Au lieu de surpasser les qualités de chacun, la foule tend à les amoindrir. Le coefficient d'intelligence d'une foule est inférieur à la somme des coefficients des individus qui la composent. En foule, ce n'est pas 1 + 1 = 3 mais 1 + 1 = 0,5."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Phiphi73 2020-07-28T17:22:35+02:00

Dans la plupart des démocraties modernes, on ne choisit plus son candidat en fonction de son programme politique (tout le monde sait pertinemment que, n'importe comment, les promesses ne seront pas tenues, car le pays a une politique globale dont il ne peut dévier), mais selon son allure, son sourire, sa voix, sa manière de s'habiller, sa familiarité avec les interviewers, ses mots d'esprit.

Inexorablement, dans toutes les professions, les acteurs ont gagné du terrain. Un peintre bon acteur est capable de convaincre qu'une toile monochrome est une œuvre d'art. Un chanteur bon acteur n'a pas besoin d'avoir de la voix s'il interprète convenablement son clip. Les acteurs contrôlent le monde. Le problème, c'est qu'à force de mettre en avant des acteurs, la forme prend plus d'importance que le fond, le paraître prend le pas sur l'être. On n'écoute plus ce que les gens disent. On se contente de regarder comment ils le disent, quel regard ils ont en le disant, et si leur cravate est assortie à leur pochette.

Ceux qui ont des idées mais ne savent pas les présenter sont, peu à peu, exclus des débats."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Phiphi73 2020-07-27T20:50:25+02:00

Sous l'avalanche ininterrompue d'informations insignifiantes, plus personne ne sait où puiser les informations intéressantes. En diffusant à la tonne toutes sortes de musiques similaires, les producteurs de disques empêchent l'émergence de nouveaux courants musicaux. En sortant des milliers de livres par mois, les éditeurs empêchent l'émergence de nouveaux courants littéraires. Ceux-ci seraient de toute façon enfouis sous la masse de la production. La profusion d'insipidités similaires bloque la création originale, et même les critiques qui devraient filtrer cette masse n'ont plus le temps de tout lire, tout voir, tout écouter."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Phiphi73 2020-07-27T20:42:19+02:00

Peut-être que c'est parce que Dieu nous aime qu'il nous a offert cette si grande liberté. Le libre arbitre total, c'est la plus grande preuve d'amour d'un dieu pour son peuple.

- Dommage, dans ce cas, que nous ne nous aimions pas nous-mêmes suffisamment pour en jouir intelligemment."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Phiphi73 2020-07-26T14:18:36+02:00

On a longtemps cru que c'était le spermatozoïde le plus rapide qui réussissait à féconder l'ovule. Il n'en est rien. Plusieurs centaines parviennent en même temps autour de l'oeuf. Et ils restent là à attendre, dandinant du flagelle.

C'est donc l'ovule qui choisit le spermatozoïde gagnant parmi toute la masse qui se presse à sa porte. Selon quels critères ? L'ovule jette son dévolu sur celui qui "présente les caractères génétiques les plus différents des siens". Question de survie. Il cherche tout simplement à éviter les problèmes de consanguinité. La nature veut que nos chromosomes tendent à s'enrichir de ce qui leur est différent et non de ce qui leur est similaire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Framb0ise 2020-01-15T15:46:03+01:00

Où réside l'intérêt de pondre une population massive alors qu'on sait pertinemment qu'on ne pourra ni la soigner ni l'éduquer, et qu'elle ne pourra croître qu'en parasitant toutes les autres espèces ?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode