Livres
638 928
Membres
756 647

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par CH0UCR0UTE 2022-06-26T18:22:57+02:00

Combien de temps avant que la fatalité ne se souvienne de lui.

Tristant

Afficher en entier
Extrait ajouté par Selenaaptr 2022-06-04T10:53:49+02:00

"Six heures qu'il vagabondais. Toujours pas un sou en poche.

Rien, il n'avait plus rien, sauf un trou immense dans la poitrine."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elisa_22 2022-04-03T20:38:25+02:00

Un, deux, trois, quatre, cinq, six. Mia referme son agenda dans un claquement sec. Six jours sans nouvelle de Tristan. D'un pas lourd, elle s'approcha de la fenêtre. Dehors, un épais manteau blanc recouvrait trottoirs et voitures. Sa lèvre se mit à trembloter.

Et je fais comment, moi, sans savoir si tu vas bien ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Alasca 2021-11-29T12:03:57+01:00

Oui, j'ai passé une bonne journée. Depuis bien longtemps il ne qualifiait plus ses journées de "mauvaises" : elles étaient monotones et souvent tristes, toutefois leur attribuer une qualification négative ne pouvait que les alourdir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Hanayu 2021-05-10T17:22:43+02:00

Saurai-je trouver les mots

Pour te dire les regrets

Qui rongent nuit et jour

Mon âme et tout mon être ?

Et si je les trouvais,

Penses-tu qu'ils suffiraient

A te faire Savoie

Ô combien je m'en veux ?

Et combien je suffoque

De ma pleutrerie,

Dont l'amer souvenir

A ravi mon sourire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par BEmilie5 2021-03-17T20:22:17+01:00

Six heures qu'il vagabondais. Toujours pas un sou en poche.

Rien, il n'avait plus rien, sauf un trou immense dans la poitrine.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Angele-42 2021-02-01T16:05:31+01:00

Ses souvenirs de classe de première ressurgirent. L'étude de -Jacques le Fataliste- lui avait fait découvrir le concept de "déterminisme", selon lequel chaque événement était la conséquence d'un autre. La vie ne serait donc qu'un enchaînement de causes et d'effets. Le fatalisme ressemblait au déterminisme, avec une nuance plus pessimiste. A l'époque, Tristan jugeait ces théories sans intérêt. Aujourd'hui, assis comme chaque jour sur le trottoir à la sortie du supermarché Cora, il y repensait. bien sûr, il ne s'était pas retrouvé sur ce mètre carré de goudron en un claquement de doigts. Mais pourquoi lui ? Arrête, tu te fais du mal pour rien.

une fois de plus, Tristan se sentit écœuré. Ecœuré d'être à la rue à vingt et un ans, écœuré d'avoir déjà raté sa vie alors qu'elle commençait à peine.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode