Livres
524 631
Membres
542 991

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

la rumeur qui me suit



Description ajoutée par Joyfullyliving 2020-07-02T12:12:51+02:00

Résumé

Anna, seize ans, accepte d’envoyer une photo de ses seins nus à son petit-ami. Le lendemain, celui-ci la diffuse sur Facebook et tout le lycée la voit. Anna commence alors à être harcelée. Des rumeurs circulent sur son compte…

Pour mettre fin à ce cauchemar, Anna et sa mère quittent Londres et s’installent en Ecosse. Nouveau nom, nouvelle ville, nouveau lycée : rien ne peut la relier à son passé. Sauf qu’un jour, elle entend « p*te » dans les couloirs, et tout recommence…

Afficher en entier

Classement en biblio - 8 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par hanna86 2020-10-24T12:57:20+02:00
Diamant

Extrait d'une chronique présente sur le compte Instagram @capharnaum_livresque (https://www.instagram.com/p/CE9t8dYHAva/)

Coup de cœur !

❤️❤️❤️❤️❤️/5. (...) Ce roman a été un réel coup de poing autant qu’il a été un coup de coeur. Si au début de ma lecture, j’appréciais mais sans plus, le coup de cœur s’est imposé à moi au fur et à mesure que je tournais les pages sans plus pouvoir m’arrêter. J’ai lu ce roman d’une traite et il m’a complètement retourné.

.

En effet, La rumeur qui me suit traite de sujets forts : le (cyber)harcèlement, le deuil, le féminisme, le slut-shaming, la sexualisation du corps de la femme, les dangers des réseaux sociaux, les rumeurs et leur impact sur les personnes concernées... Il y a également une vraie réflexion sur l’amitié et l’on trouve un personnage appartenant à la communauté LGBTQI+. Par contre, j’aurais aimé que certains sujets soient encore plus approfondis (je titille un peu honnêtement, car c’était incroyable). J’ai été très touchée par ces thématiques et la façon dont l’autrice les aborde. C’est malheureusement très réaliste et je trouve ça important d’en parler pour sensibiliser les jeunes (mais pas que). Cela permet aussi une certaine ouverture d’esprit car cet ouvrage prône la tolérance et le respect. Honnêtement, je pense que ce roman devrait être mis entre tous les mains !

.

Le personnage d’Anna est très humain et son histoire m’a vraiment bouleversée. J’ai partagé sa détresse et ai ressenti une partie de ses émotions. Durant ma lecture, j’ai pleuré, j’ai été énervée, attendrie, j’ai même eu mal au ventre lors de certains passages...

.

J’ai adoré le fait qu’il y ait également un aspect historique dans ce roman avec l’exposé que doit préparer Anna. Pour cela, elle mène des recherches sur une femme ayant été accusée de sorcellerie vers 1650 dans son petit village d’Écosse. L’histoire de ces deux femmes se mêle et se confond même parfois avec brio. L’injustice est flagrante dans les deux cas et m’a bien fait grincer des dents par moments... Cela nous permet aussi de découvrir l’Ecosse d’aujourd’hui mais également du XVIIe siècle. J’ai beaucoup aimé cet environnement (ça m’a donné envie de retourner en Ecosse).

.

Enfin, je trouve la note de l’autrice cruciale et pleine d’espoir. La présence des nombreux numéros et sites internet d’aide qui suivent sont aussi très importants. Merci de les avoir inclus.

.

En bref, vous l’aurez compris, ce roman est un énorme coup de cœur dont je trouve la lecture essentielle. Je vous le conseille !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lilith86 2020-10-09T10:34:03+02:00
Lu aussi

On aborde ici de thèmes important. Entre le harcèlement scolaire, le slut-shaming, la chasse aux sorcières, l’auteur nous malmène et nous fait ressentir la honte, la rage, le desespoir et la detresse d’Anna.

On sers les dents en tournant les pages et on espère qu’elle trouvera la rage de se relever.

Le poids des réseaux sociaux est lui aussi bien présent et sers d’arme lourde. J’ai trouvé son utilisation vraiment terrifiante et hélas bien trop réaliste.

Je suis sortie de cette lecture pleine de colère. Le message est passé et il est important, aucune femme ne doit penser que les abus qu’elle peut subir sont normaux. Il ne faut plus le tolérer, il ne faut plus se taire, il faut soutenir.

Le reproche que je pourrai faire à ce roman est qu’il est un peu trop brouillon. Il y a tellement de problèmes adolescent abordés, qu’on ne peut les explorer tous et que certains sont survolés.

On peine à savoir ou le classer, car on va également flirter un peu avec le fantastique et le retour sur la période historique du roman nous montre en nous faisant grincer des dents, que le sexisme existe depuis toujours.

En tant que femme, je me bats tous les jours, pour que nous n’ayons plus honte d’être ce que nous sommes. Pour que nous puissions vivre dans une société qui nous traitera en égale. Pour que nous n’ayons plus peur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tichousmile 2020-10-01T21:56:54+02:00
Or

Ce roman est bouleversant. On sait qu'il va aborder le harcèlement mais on ne se doute pas à quel point.

Anna est une fille mystérieuse car elle cherche à cacher son passé: Un petit ami qui lui demande ce qu'elle ne veut pas faire, qui insiste et finit par dévoiler des photos intimes d'elle sur les réseaux. Changement de ville pour oublier tout ça et rebelote. On reparle d'elle sur les réseaux sociaux, des photos d'elle sont dévoilées, elle est harcelée et insultée. La situation d'Anna est terriblement touchante. L'autrice aborde de nombreux points que toutes les femmes ont forcément vécus. (propos déplacés, insultes, sifflement, lynchage, réaction à une jupe trop courte...). Les situations décrites sont terribles mais si réelles et nous interrogent fortement, nous dégoûtent même. Le comportement de certains garçons est totalement abject. C'est un sujet extrêmement important aujourd'hui et l'autrice sait le mettre en avant dans une fiction qui tient debout et nous tient en haleine. Le harcèlement peut prendre de nombreuses formes et même s'il est poussé à l'extrême dans ce livre, il nous rappelle la nécessité d'en parler, d'agir avec d'autres si soi-même c'est trop dur et de ne surtout pas accepter ce qui nous met mal à l'aise.

Ce que j'ai beaucoup apprécié c'est le parallèle avec la Chasse aux sorcières en Ecosse au XVIIème siècle. En effet, Anna trouve dans sa maison un pendentif appartenant à Maggie, une jeune fille accusée de sorcellerie. Anna se pique d'intérêt pour l'histoire de cette jeune fille qui a un lien avec la sienne, on l'apprend au fil du roman. Ce parallèle coupe le récit mais apporte un second souffle, une deuxième intrigue fort intéressante.

Sexisme et féminisme sont abordés dans ce roman essentiel pour niveau collège et lycée (et après également). Le sujet, les sentiments, les situations racontés nous indignent et nous révoltent et on se prend d'affection pour ce petit bout de femme qui, ancrée dans un engrenage, va devoir trouver la force de se sortir face à ses harceleurs. Un très beau roman qu'on lit le souffle court, moi il m'a marqué et je le recommande à toutes et tous, vraiment!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Moii_xD 2020-09-11T10:16:01+02:00
Argent

La rumeur qui me suit fut pour moi une très bonne lecture. Le roman de Laura Bates évoque des thématiques fortes qui peuvent facilement toucher les adolescentes et les femmes en général : harcèlement scolaire, discrimination envers les femmes allant parfois jusqu’à la misogynie. Laura Bates met bien en avant la différence qui existe entre être un homme dans notre société et être une femme. L’auteure sensibilise son jeune lectorat de manière particulièrement saisissante et intelligente en nous proposant à la fois une image de la jeune fille dans la société d’aujourd’hui mais également une image de la jeune femme dans la société des années 1600. Il est d’ailleurs assez révoltant de voir que 400 ans plus tard, le sexisme soit toujours présent. Il prend une forme différente, évolue avec le temps, mais ne disparaît pas complètement. Laura Bates propose avec son roman un message de résilience : elle suggère que les jeunes filles et les jeunes femmes ne doivent jamais prendre les abus qu’elles doivent subir à la légère et ne jamais penser qu’ils sont normaux et justifiés. Il est important de se battre pour l’égalité des sexes, mais plus important, il est important de se battre pour que personne n’ait à subir des moqueries, des insultes et des violences portant atteinte à son intégrité.

L’auteure propose un roman puissant, avec des personnages forts et profondément touchants. Même si cette lecture fut difficile à cause de la thématique et de l’ambiance générale du roman, je pense qu’il est important de ne pas passer à côté pour être véritablement conscient de ce que peuvent subir certaines jeunes filles dans les établissements scolaires.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Freyja 2020-09-05T13:00:10+02:00
Argent

https://mydearema.wordpress.com/2020/09/05/jai-lu-la-rumeur-qui-me-suit/

Bon. Casterman fait fort. Merci Casterman pour cet envoi et surtout pour cette publication.

Ce livre ne débutait pourtant pas particulièrement bien. La première centaine de pages comporte quelques longueurs qui ont freiné mon enthousiasme. Le rythme n’est pas vraiment des plus soutenus non plus. J’accrochais cependant plutôt bien avec l’héroïne, ç’a nettement facilité la poursuite de ma lecture. Être dans la tête d’Anna Clark s’avérait un exercice intéressant. Même pour le lecteur, elle reste une énigme pendant un bon moment. Les détails de son passé ne sont pas révélés d’entrée de jeu ce qui permet de faire monter un espèce de suspens bienvenu. Au départ, l’accent est mis sur son déménagement, sa cohabitation avec sa maman et leur envie de se reconstruire, d’aller vers l’avant. Il y a donc pas mal de blabla et une certaine absence de dynamisme. Cependant, je me suis laissée prendre au jeu.

Disons le clairement : ça en valait la peine. Y a une multitude de sujets terriblement importants qui sont abordés dans ce livre. Ils ont quasiment tous résonné en moi. C’est le moment idéal pour te glisser l’un ou l’autre Trigger Warning, il est appréciable de savoir que ce titre comporte pléthore de scènes de type : slut-shaming, harcèlement scolaire et sexuel, agression sexuelle et viol, revenge porn. Tu t’aperçois donc que l’histoire paraît couvrir divers thèmes. C’est bien le cas et c’est un choix à la fois judicieux, mais surtout risqué. Si cette multitude de sujets abordés finissent par être reliés, cela reste fort probable qu’ils ne soient pas tous exploités de manière approfondie. La rumeur qui me suit en est un exemple… À vouloir parler de tout, certains domaines ne sont pas couverts aussi rigoureusement qu’ils le méritent. En même temps, je comprends cette quasi nécessité de caser à tout prix tous ces sujets dans un seul récit. Il est difficile de faire un choix car tout est lié. Ne pas parler de slut-shaming quand on aborde le harcèlement sexuel, par exemple, me paraît difficilement envisageable. Et du coup, comment parler de slut-shaming sans aussi parler de body-shaming. Puis, il faut fatalement voir plus grand et parler de féminisme en général… On se prend une folle quantité d’informations à digérer, mais parfois accompagnées de la sensation que certaines mentions ne sont qu’à peine effleurées…

Notons également que le rythme s’accélère nettement – voire même, s’affole tout à fait -, lorsque le passé d’Anna éclate au grand jour. Le récit prend une tournure presque chaotique, à l’image de la détresse que ressent l’héroïne. Un passage où elle est assaillie d’injures succède à un autre, où elle entend que ce qui lui arrive est de sa faute, suivi d’une énième publication en son nom sur un faux profil d’un montage photo d’elle. Et rebelote, indéfiniment. Là, ce n’est qu’un mince aperçu et je reste tout à fait correcte dans mes explications. Correcte, dans le sens où l’autrice, elle, donne une représentation adéquate, crue, terrible de ce qu’une personne subissant du harcèlement peut vivre. L’héroïne n’est pas ménagée, le lecteur non plus. Vers la fin, plus la situation devenait hors de contrôle, plus j’avais l’impression de suffoquer. L’autrice a fait un job admirable pour dépeindre l’angoisse de son personnage. J’avais la crainte de lire moult pages de détresse émotionnelle sans arriver à compatir avec l’héroïne. Comment dire ? Au final, j’ai ressenti plus que ce que je n’attendais. Nul doute que ce récit affectera bien des personnes.

Y a une dimension fantastique qui est assez vite introduite dans le roman. Un parallèle est créé entre le féminisme et la chasse au sorcière. J’ai apprécié cet ajout, bien qu’il contribue malgré lui à la sensation évoquée plus haut de « trop d’informations pour pas assez d’approfondissement ». Je n’ai pas vraiment eu l’impression que ces passages avaient une réelle conclusion ou explication.

C’est un roman que je ne regrette clairement pas d’avoir lu. Il m’a profondément marquée, la plume de l’autrice est acérée et diablement efficace. Le final m’a permis de lâcher un profond soupir de soulagement. Les bons mots ont été trouvés à la fois par l’héroïne mais aussi les autres personnages. J’ai été submergée d’émotions pendant toute la deuxième moitié du bouquin et la féministe en moi a fait moult bonds de joie. Les quelques points négatifs que j’ai mentionnés paraissent au final anecdotiques car ils ont à peine entaché ma lecture. Merci Casterman !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"la rumeur qui me suit" est sorti 2020-08-26T02:42:18+02:00
background Layer 1 26 Août

Date de sortie

la rumeur qui me suit

  • France : 2020-08-26 (Français)

Activité récente

Les chiffres

lecteurs 8
Commentaires 5
extraits 0
Evaluations 4
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode