Livres
371 332
Comms
1 288 616
Membres
251 090

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de La Sélection, Tome 2 : L'Élite ajouté par isane3 2013-04-20T15:35:11+02:00

- Vous êtes sincère ? Ils peuvent vraiment venir ?

- Bien sûr. Il me tarde de les rencontrer, et c'est une étape dans le processus de la Sélection. Par ailleurs, cela vous fera du bien de revoir vos familles respectives, même quelques heures.

J'ai le plus grand mal à ravaler mes larmes. Des larmes de joie.

- Merci, Maxon.

- Je vous en prie... Je sais que vous les chérissez de tout votre coeur. Et vous feriez tout pour eux, cela saute au visage. Après tout, si vous avez accepté de rester au sein de la Sélection, c'est dans leur intérêt.

- Maxon, c'est dans leur intérêt que je suis restée au début, mais ce n'est plus le cas à présent. Si je reste, c'est que...

- C'est que ?

Un espoir démesuré se lit dans le regard de Maxon. "Dis-le, America. Dis lui ce que tu ressens."

- C'est que ? répète-t-il sur un ton malicieux.

Je lui adresse un sourire énigmatique avant de tourner les talons.

- America Singer, revenez ici tout de suite !

Il me rattrape et me saisit par la taille.

- Dites-moi, chuchote-t-il.

Je refuse de prononcer le moindre mot ; il entre dans mon jeu.

- Fort bien. Je vais devoir recourirà un autre moyen de communication.

Et, sans préavis, il m'embrasse.

Afficher en entier
Extrait de La Sélection, Tome 2 : L'Élite ajouté par Ouyu 2013-04-18T17:49:39+02:00

America à Maxon :

- Je ne veux pas quitter tout cela.

- A moins que ma mémoire ne me joue des tours, répond Maxon, lors de notre première rencontre vous m'avez dit que ce palais était une cage. Avez-vous changé d'avis?

- Vous n'êtes pas très futé, parfois. Je ne parlais pas du palais Maxon. Je me contrefiche des robes luxueuses, de mon lit douillet ou, croyez-le ou non, des petits plats que préparent vos cuisiniers... Non, c'est vous. Vous que je ne veux pas quitter.

- Moi? Vous me voulez moi?

- C'est ce que je m'épuise à vous faire comprendre.

- Comment... mais... qu'ai-je fait?

- Je n'en sais trop rien. Je pense que nous serions bien ensemble.

- Nous serions parfaits ensemble, vous voulez dire.

Radieux, Maxon m'attire vers lui et m'embrasse à nouveau.

- Vous en êtes sûre? Certaine?

- Oui.

Afficher en entier
Extrait de La Sélection, Tome 2 : L'Élite ajouté par isane3 2013-04-20T15:22:52+02:00

- Il y a forcément d'autres domaines dans lesquels vous n'avez aucune aptitude.

Je pose une main sur son torse. Encouragé par ce contact, il me masse l'épaule.

- Cela vous intéresse vraiment ?

- Oui, parce que je vous connais encore très mal. Et vous semblez n'avoir aucun défaut.. J'aimerais avoir une preuve que vous n'êtes pas si parfait que ça.

- Je suis loin d'être irréprochable, vous le savez.

- Pas si loin que ça.

Nos deux corps sont comme chargés d'électricité. Maxon proteste d'un mouvement de tête, un petit sourire au coin des lèvres.

- Très bien, voyons voir... Je suis un cancre en ce qui concerne la stratégie militaire. Pour cela, oui, je suis un âne bâté ! Et je pense que je ne sais pas cuisiner. Je n'ai d'ailleurs jamais essayé, alors...

- Jamais ?

- Je n'ai pas besoin d'essayer : une armée de maîtres queux répond à mes moindres désirs.

- C'est tout ? Vous n'avez pas d'autres défauts ?

- J'ai découvert il y a peu quelque chose d'étrange...

- Dites-moi.

- Il s'avère que je suis totalement incapable de me passer de vous, America. C'est un problème très sérieux et de tout premier ordre.

- Un problème que vous vous efforcez de régler, j'espère ?

Il fait mine de réfléchir à la question.

- Non. Et je vous avertis, je n'en ai pas la moindre intention.

Afficher en entier
Extrait de La Sélection, Tome 2 : L'Élite ajouté par Megane84 2013-04-23T11:57:12+02:00

« - Ne pleurez pas, très chère. Je bannirais éternellement les larmes de vos yeux si cela m'étais possible...

- Je ne vous reverrai jamais. Par ma faute.

- Non, j'aurais dû être plus démonstratif.

- Et moi plus patiente.

- J'aurais dû vous demander votre main ce soir-là, dans votre chambre.

- Oui, vous auriez dû.

- America, je ne sais pas combien de temps il nous reste ensemble, mais je ne veux pas le perdre.

- Moi non plus.

Je dépose un baiser au creux de sa paume, puis sur le bout de ses doigts. Il glisse une main dans mes cheveux et m'embrasse à pleine bouche. Le feu couve encore sous la cendre, ce baiser le prouve. »

Afficher en entier

Détrompe-toi : je t'aime assez pour te laisser respirer.

Afficher en entier
Extrait de La Sélection, Tome 2 : L'Élite ajouté par stalingrade 2013-04-19T12:58:10+02:00

C'est un passage très proche de la fin. A ne pas lire pour ceux qui veulent garder la surprise.

p.275

Cette courte explication semble l'épuiser, il a l'air de souffrir le martyre. Il se penche en avant et émet un sifflement de douleur.

-Maxon?

-Je ne peux pas... c'est insupportable. America, aidez-moi ôter mon manteau.

Il tend le bras et je saute sur mes pieds pour lui apporter mon aide. Il fait glisser son manteau, qui tombe par terre, et s'apprête à défaire les boutons de sa chemise. Lorsque je veux le faire à sa place, il me saisit par les poignets.

-Vous êtes incapable de garder un secret, vous l'avez prouvé tout à l'heure avec les carnets de Gregory Illeà. Mais celui-là, vous l'emmènerez dans la tombe. Votre tombe, et la mienne. Est-ce assez clair?

J'acquiesce, pour la forme. Maxon me relâche, et je défais lentement les boutons de sa chemise. Un frisson me parcourt l'échine. J'ai vu un jour, dans un livre, une sculpture représentant un athlète lançant un disque. Je m'étais dit à l'époque que seul un artiste pouvait distinguer une telle beauté dans l'être humain, le représenter dans toute sa splendeur. Le torse de Maxon est aussi ciselé que cette sculpture.

La magie se brise lorsque j'essaie de retirer la chemise. Elle colle à son dos. J'ai beau tirer dessus, elle résiste.

-Doucement, souffle-t-il.

Je me place derrière lui et je découvre que la chemise est imbibée de sang.

Je vacille un instant puis je me remets au travail comme si de rien n'était. J'enlève la chemise, je la suspends à l'un des crochets et je m'accorde une seconde pour reprendre contenance.

J'étudie le dos de Maxon. Une entaille profonde lui barre le dos et se superpose à plusieurs autres plaies à divers stades de cicatrisation. Je compte six blessures toutes fraiches, sans compter celles qui se sont refermées. Comment est-ce arrivé? Comment Maxon, qui est de sang royal, peut-il être couturé de cicatrices? Je me rappelle le regard du roi ce soir, ainsi que les efforts de Maxon pour camoufler sa peur, et je comprends tout. Comment un père peut-il infliger cela à son fils?

J'explore le refuge et je finis par trouver un gant de toilette. Une eau glacial coule du robinet. Je calme mes nerfs, affin de ne pas envenimer les choses, et je reviens vers Maxon.

-Ça va sûrement piquer un peu.

-Pas grave, murmure-t-il. J'ai l'habitude.

Je nettoie l'entaille à l'aide du gant mouillé, en la tamponnant de l'épaule à la taille. Maxon se crispe, serre les dents. Lorsque je m'attaque à l'autre blessure, il brise le silence.

-Cela fait des années que je me prépare, savez-vous? J'attends le jour où je serai assez fort pour lui tenir tête.

-Pour quoi ne l'avez-vous pas fait ce soir?

-J'avais peur que s'il n'arrive pas à se défouler sur moi, il se retourne contre vous.

Afficher en entier

Je me dis parfois qu'on ressemble à un noeud, trop serré pour être délié.

Afficher en entier

- (...) En plus cela m'embêterait de finir avec un homme qui est amoureux d'une autre.

Je me redresse en sursaut.

- Mais de qui parles-tu ?

Marlee affiche alors un air triomphant et le sourire qui se dissimule à moitié derrière sa tasse de thé clame "je t'ai bien eue !"

Afficher en entier

- J'ai découvert il y a peu quelque chose d'étrange...

- Dites-moi.

- Il s'avère que je suis totalement incapable de me passer de vous, America. C'est un problème très sérieux et de tout premier ordre.

Afficher en entier
Extrait de La Sélection, Tome 2 : L'Élite ajouté par Megane84 2013-04-23T12:02:00+02:00

« - C'est comment d'être amoureuse ? lui demande ma petite soeur.

- La chose la plus merveilleuse et la plus terrible qui puisse vous arriver, soupire Lucy en réponse. Un bonheur qui menace à tout instant de vous filer entre les doigts, en quelque sorte.

Lucy a parfaitement résumé la situation. L'amour, c'est une peur qui vous donne des ailes. »

Afficher en entier