Livres
388 026
Comms
1 360 550
Membres
276 337

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Sélection, Tome 3.1 : The Epilogue



Description ajoutée par cass9713 2015-12-09T11:28:31+01:00

Résumé

il est facile de le trouver gratuitement en ligne

Il est disponible sur le forum de booknode http://booknode.com/forum/viewtopic.php?f=112&t=207703&p=14474004&hilit=Selection+tome+4+epilogue#p14474004

Afficher en entier

Classement en biblio - 334 lecteurs

Or
93 lecteurs
PAL
56 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Echco 2016-07-01T17:41:57+02:00

A moitié endormie, je tressaillis lorsque quelque chose me chatouilla l'épaule.. Cela recommença et je roulais instinctivement sur le côté. Le chatouillement revint, traversant mon dos. Oh. Ce n'était pas une petite brise, ni une plume échappée de mon oreiller.

Il s'agissait de baisers.

Les yeux toujours fermés, je souris à moi-même alors que Maxon chassait une mèche de cheveux pour trouver un nouvel endroit à embrasser. Me réveiller avec la sensation du souffle de Maxon sur ma peau me rappela comment nous avions fini entortillés dans ces draps.

Je ris lorsque sa bouche toucha un point sensible sur ma nuque.

« Bonjour, chérie », murmura-t-il.

« Bonjour ».

« Je me demandais, » commença-t-il, murmurant les mots contre ma joue alors que je me tournais. « Comme c'est mon anniversaire, penses-tu que nous pourrions passer la journée entière au lit ? »

Je souris et forçai mes yeux endormis à s'ouvrirent.

« Et qui dirigera le pays? »

« Personne. Laissons-le tomber en pièces. Tant que j'ai mon America dans mes bras... »

Ses cheveux étaient un parfait fouillis, et il était si chaud que chaque partie de mon corps ne désirait rien d'autre plus que rester là avec lui. La façon dont l'amour grandissait me fascinait. Je pensais que j'avais trouvé le moyen de lui donner tout ce que j'avais lorsque soudain j'apprenais une nouvelle chose, entendais une nouvelle histoire, passais par de nouvelles expériences, et mon coeur se gonflait d'amour.

« Mais la fête ? Nous avons passé des semaines à l'organiser », me plaignis-je.

Il appuya sa tête contre sa main.

« Hmm. D'accord, nous ferons une pause de dix minutes pour voir et nous reviendrons aussitôt ici. »

Maxon enroula ses bras autour de moi, et je me mis à rire alors qu'il me couvrait de baisers.

Nous étions si distraits que nous n'entendîmes pas le majordome ouvrir la porte.

« Votre Majesté, il y a un appel de... »

Avant qu'il ait pu finir, Maxon lui jeta un coussin et le majordome se replia dans le couloir, fermant la porte derrière lui. Il y eut une pause avant qu'une voix étouffée ne nous parvienne :

« Excusez moi, Sire ».

Je m'étais habituée au manque d'intimité depuis que je vivais dans le palais et, de tous ces moments embarassant, celui-ci était l'un des meilleurs. Je couvris ma bouche, tentant de contenir mon rire et quand Maxon vit mon hilarité, il sourit aussi.

« Eh bien, j'imagine que ça répond à ma question ».

Je m'assis pour l'embrasser sur la joue et sentis aussitôt une nausée me prendre. « Oh! »

« Tu vas bien ? »

« Mmhm », marmonnais-je, couvrant ma bouche. « Je me suis assise trop rapidement »

Il passa sa main dans mon dos et je m'appuyai contre lui.

« A quelle heure est la fête ? »

« Six heures. Tout le monde vient, même ma mère. »

« Oh, alors ce sera vraiment une fête ! »

Je lui donnai une petite tape.

« Est-ce que tu vas toujours y revenir ? Ca n'est arrivé qu'une fois! »

« Elle a dansé dans la fontaine pendant la fête du nouvel an, America », dit-il, un amusement enfantin brillant dans ses yeux. « Je ne l'oublierai jamais. »

Je soupirais.

« Dans tous les cas, ne sois pas en retard. Je vais m'habiller. Je te vois au petit-déjeuner. »

« D'accord. »

Je tirais le drap en me levant, l'enroulant autour de moi.

Il retomba sur le dos et me regarda partir.

« De toutes tes robes, c'est celle que je préfère. »

Je mordis ma lèvre en lui jetant un dernier regard avant d'ouvrir la porte qui menait à mes appartements. Jamais je ne pourrais en avoir assez de lui.

Mary m'attendait, bien sûr. Elle avait l'habitude de me voir revenir de la chambre de Maxon, ou de le voir sortir de la mienne, mais c'était toujours le même sourire qui me prenait à chaque fois.

« Bonjour, Votre Majesté », me salua-t-elle avec une révérence. « Vous avez passé une bonne nuit? »

« Enlève ce petit sourire de ton visage! », je l'avertis, lui jetant le drap pour courir à la salle de bain.

Je m'étais inquiétée à propos de la coupe de ma robe mais elle m'allait parfaitement bien. Les têtes se tournèrent sur mon passage alors que je me dirigeais vers la fête, et j'essayais d'accepter gracieusement ces attentions. Même après deux ans de mariage, être sous le feu des projecteurs m'était toujours un peu difficile.

May se précipita vers moi.

« Tu es radieuse, Ame ! »

« Merci. Tu es très jolie toi aussi. »

Je touchais une de ses mèches parfaitement bouclées et m'émerveillai de la façon dont elle s'était accoutumée à vivre comme une Première. Non que cela me surprenne. Elle avait toujours été charmante et prétillante, et presque juste après le déménagement de ma famille à Angeles, May était devenue le chouchou des médias. Des tas de photos de moi seront imprimées demain, mais il y en aura le double de May.

« Est-ce que tu te sens bien ? » me demanda-t-elle.

« Je suis juste un peu distraire. Va t'amuser. Je dois vérifier que tout fonctionne bien. »

« M'amuser ? Compte sur moi ! »

Elle s'échappa, discutant avec des personnes que j'étais certaine qu'elle ne connaissait même pas, s'arrêtant partout. La fête battait son plein à présent, et les invités semblaient s'amuser. Le décor était simple, la lumière parfaite, et les musiciens faisaient un excellent travail. J'espérais que cela plaisait à Maxon.

Je me faufilais à travers la foule, chipant quelques hors-d'oeuvre sur le chemin, bien que la nourriture ne me fasse pas très envie. Les mets préférés de Maxon n'étaient pas forcément les miens. J'espérais juste que chacun appréciait la sélection.

Je me haussais sur la pointe des pieds, scrutant la salle. Si Maxon m'avait écouté, il devait être quelque part dans le coin. Je ne le trouvais pas, mais je vis Marlee. Elle se rua sur moi dès qu'elle m'aperçut, laissant Carter parler avec quelques gardes.

« Le fête est géniale, America », complimenta-t-elle, en m'embrassant la joue.

« Merci. J'essaie de trouver Maxon. Est-ce que tu l'as vu ? »

Elle se tourna pour chercher avec moi.

« Je l'ai vu arriver, mais je ne sais pas du tout où il est maintenant. »

« Hmm. Je vais devoir faire un tour. Comment va Kile? »

Elle sourit anxieusement.

« Bien. J'essaie de m'habituer à l'idée de laisser une nurse s'occuper de lui. »

Kile avait tout juste un an, et Marlee l'adorait – tout comme moi. Il était le seul homme qui passait régulièrement du temps dans le Boudoir sans demander la permission.

« Je suis sûre qu'il va bien, Marlee. Et ça te fera du bien de passer un peu de temps seule avec Carter. »

Elle acquiesça.

« Tu as raison. Nous nous amusons tellement tous les deux. Mais attends un peu et tu verras. C'est dur de les laisser, même pour un petit moment. »

Je souris.

« Je ne peux qu'imaginer. Allez, va profiter un peu de la nourriture. Je te vois plus tard. »

« Bien. »

Elle me donna un autre baiser et rejoignit Carter.

Je me promenais dans la salle, cherchant mon mari. Quand je le vis finalement, mon coeur fit un bond. Pas simplement parce que j'étais heureuse de le voir, mais parce qu'il parlait avec Aspen.

Aspen n'avait plus besoin de cane à présent, mais il lui arrivait de boiter, surtout lorsqu'il était fatigué. Nous considérions tous comme un miracle qu'il ait retrouvé la santé si vite, mais si quelqu'un pouvait guérir grâce à sa détermination, c'était bien Aspen.

Ils paraissaient absorbés dans leur conversation, et je me rapprochais, restant derrière eux.

« Est-ce que ça a été dur la première année? Beaucoup de gens disent ça, mais ça a eu l'air de bien se passer pour tous les deux », dit Aspen.

Lucy et lui avaient projeté de se marier peu après nous mais quand le père de la jeune fille tomba malade, tout fut repoussé. Il guérit finalement, mais même après cela Aspen traîna les pieds plus qu'il n'aurait du. A mon avis, il craignait que Lucy ne change d'avis, et je me considérais comme coupable de cette peur. Ils allaient si bien ensemble, il n'avait aucune raison de douter. Lorsqu'ils franchirent finalement le pas, j'étais aussi heureuse qu'au jour de mon mariage.

Maxon soupira.

« Difficile à dire. Je ne pense pas que c'était le fait d'être mariés qui était dur, mais plutôt les devoirs. C'était beaucoup lui demander que d'accepter son rôle de reine alors qu'elle s'habituait tout juste à celui de princesse. »

« Vous disputiez vous? »

« Vous plaisantez? C'est ce que nous faisons le mieux! »

Ils éclatèrent de rire. Je voulais me sentir offensée, mais c'était vrai – nous étions doués pour nous disputer. Pourtant, nous nous étions toujours réconciliés.

« Je ne sais pas pourquoi ça me paraît si dur maintenant », dit Aspen, son rire s'éteignant. « Nous voulions nous marier depuis si longtemps. Pourquoi cela paraît-il si accablant maintenant que nous le sommes? »

« C'est le titre. » Maxon prit une gorgée de champagne. « C'est effrayant d'être un mari. Cela donne l'impression qu'il y a encore plus à perdre qu'avant. Je crains plus ce titre qu'être appelé roi. »

« Vraiment ? »

« Vraiment. »

Aspen resta silencieux, réfléchissant à cela.

« Ecoutez, » commença Maxon. « Je ne cherche pas à vous mettre dehors. Vous serez toujours les bienvenus ici. Mais peut-être que vous et Lucy devriez trouver votre propre chez-vous. »

« Quoi, une maison ? »

« Cherchez un peu. Allez voir avec Lucy si vous trouvez un endroit qui vous convient, quelque chose sur lequel vous puissiez travailler ensemble. Faire une vie à deux sera peut-être plus facile si vous avez un endroit qui est vraiment le vôtre. »

« Marlee et Carter sont heureux ici. »

« C'est un couple différent. »

Aspen baissa la regard, et je pus voir que quelque chose dans cette solution lui donnait l'impression d'avoir failli.

Maxon le gratifia d'une tape dans le dos.

« Je vous fais confiance comme à peu d'autres personnes. Vous avez fait beaucoup pour moi, et pour America. Allez juste voir. Si quelque chose vous convient vraiment, considérez le comme un cadeau de notre part. »

« C'est votre anniversaire. C'est vous qui êtes supposé recevoir des cadeaux, » protesta Aspen, mais il souriait.

« J'ai tout ce dont j'ai besoin. Un pays en pleine ascension, un mariage heureux, et de bons amis. Santé, sir. »

Aspen leva son verre avec un sourire et ils burent. Je chassais mes larmes de bonheur et les rejoignit, tapotant l'épaule de Maxon.

Il se retourna et m'adressa un sourire rayonnant.

« Tu es là ma chère. »

« Joyeux anniversaire! »

« Merci. C'est vraiment la meilleure fête que j'ai jamais eue. »

« Tu as fait du bon boulot, Ame, » acquiesça Aspen.

« Merci à tous les deux. » Je me tournais vers Maxon. « J'ai besoin de t'enlever un moment.

« Bien sûr. Nous parlerons plus tard, » promit Maxon à Aspen avant de me suivre dans la pièce.

« Par-là, » ordonnai-je en prenant son bras.

« Parfait! » s'exclama-t-il alors que nous entrions dans les jardins. « Une pause loin de la folie. »

Je gloussai, posant ma tête sur son épaule. De lui-même, il nous conduisit à notre banc et nous nous assîmes, lui faisant face à la forêt et moi au palais.

« Champagne? » proposa-t-il en me tendant son verre.

« Non merci. »

Il prit une gorgée et soupira de contentement.

« C'était un choix parfait. Vraiment, America, c'est le meilleur anniversaire dont j'aurais pu rêver. Enfin, le deuxième meilleur. L'option dont j'ai parlé ce matin me plaît toujours autant. »

Je souris.

« Peut-être l'année prochaine. »

« Je retiens. »

Je pris une profonde inspiration.

« Ecoute, je sais que nous avons toute une nuit devant nous, mais je veux te donner ton cadeau d'anniversaire.

« Oh, chérie, tu n'avais pas besoin de me donner quoique ce soit. Chaque jour avec toi est un cadeau. » Il se pencha et m'embrassa.

« Eh bien, je n'avais pas prévu de te faire un cadeau, mais ensuite quelque chose s'est présenté. »

« Très bien, » dit-il en posant son verre par terre. « Je suis prêt. Où est-ce ? »

« C'est le problème, » commençai-je. Je sentis mes mains se mettre à trembler. « Il n'arrivera pas avant encore sept ou huit mois. »

Il sourit tout en fronçant les sourcils.

« Huit mois ? Qu'est-ce qui peut bien prendre ... »

Alors que ses mots s'échappaient, ses yeux firent de même, quittant mon visage pour faire leur chemin jusqu'à mon ventre. Il semblait attendre que je sois différente, que je sois déjà grosse comme une maison. Mais j'avais fait de mon mieux pour tout cacher : la fatigue, les nausées, le soudain dégoût pour la nourriture. Il continuait à me regarder, et j'attendis qu'il se mette à sourire, à rire ou à sauter dans tous les sens. Mais il restait assis là, immobile au point que cela commençait à m'effrayer.

« Maxon ? » appelai-je. « Maxon, est-ce que ça va ? »

Il acquiesça, son regard toujours rivé sur mon ventre. Ses yeux se remplirent de larmes lorsqu'il parla.

« Est-ce que ce n'est pas remarquable ? Je t'aime tout d'un coup mille fois plus, » dit-il, d'une voix à la fois douce et craintive. « Et je ne pensais pas qu'il était possible d'aimer quelqu'un que je ne connais pas encore. »

Il leva finalement les yeux vers moi.

« Allons-nous vraiment avoir un bébé ? »

« Oui, » soufflai-je, me mettant moi aussi à pleurer.

Ses yeux s'éclairèrent.

« Est-ce que c'est une fille ou un garçon ? »

« Il est trop tôt pour le savoir, » dis-je à travers mes larmes de joie. « Le docteur ne peut pas dire grand chose, à part que quelqu'un est bien là. »

Maxon plaça doucement sa main sur mon ventre.

« Nous allons réduire ton travail, bien sûr, ou nous pouvons le supprimer tout à fait si nous le devons. Et nous pouvons avoir plus de bonnes. »

« Ne sois pas bête. Mary et Paige suffisent amplement. De plus, tu sais que ma mère voudra être là, et Marlee et May seront dans les parages. J'aurai trop de monde pour s'occuper de moi. »

« Comme il se doit! »

Je rejetai ma tête en arrière et ris, mais je le regardais de nouveau, je vis que son expression était devenue sombre.

« Et si je suis comme lui, America ? Et si je suis un horrible père? »

« Maxon Schreave, c'est impossible. Si tu dois être quelque chose, c'est trop généreux. Nous devrons avoir les nurses les plus sévères pour corriger ça ! »

Il sourit.

« Pas de nurses sévères. Seulement de joyeuses nurses. »

« Si vous le dites, mon Royal Epoux. »

Maxon s'éclaircit la gorge et essuya ses larmes.

« J'imagine que c'est notre secret? »

« Pour le moment. »

Il sourit, rayonnant.

« Bien, maintenant j'ai vraiment l'impression de fêter quelque chose. »

Il me souleva dans ses bras pour se ruer à l'intérieur. Je ne pouvais pas m'arrêter de rire. Je jetai un coup d'oeil à son expression, si pleine d'espoir et d'excitation, et je sus que nous venions tout juste d'entrer dans la meilleure partie de nos vies.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Commentaire ajouté par Sheo
Or

J'ai lu cet épilogue il y a un moment déjà mais j'avoue que je n'avais pas vraiment chercher à laisser un commentaire dessus parce que n'étant pas d'une longueur impressionnante (de la longueur d'un épilogue, en fait), je n'ai pas grand chose à dire dessus.

Je trouve simplement que c'est une toute petite lecture sympa pour les fans de la saga. Ce n'est pas indispensables mais c'est très agréable à découvrir.

Et c'est du Kiera Cass pur et dur ! :)

Afficher en entier
Lu aussi

un épilogue qui met en bouche, pas forcément nécessaire pour comprendre la suite, mais met en place une atmosphère sur les relations entre les époux royaux.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par loldomedi 2017-10-14T18:51:11+02:00
Or

Il est super court, normal pour un épilogue, n’empêche que j'ai été super contente de le lire. Ça fait plaisir de retrouver les personnage de la série. Et quelle grande nouvelle que va nous apprendre America!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dimess47 2017-08-23T13:07:18+02:00
Diamant

Petite parenthèse agréable ais pas indispensable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Paulinette11 2017-08-07T19:51:41+02:00
Diamant

Ce petit épilogue est vraiment sublime. Quelque minute de pure bonheur, qui montre une nouvelle facette du bonheur de Maxon et América.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elo2000 2017-07-10T01:27:54+02:00
Argent

Une courte nouvelle, mais très bonne! Je suis heureuse d'avoir pu retrouver les personnages de la série l'espace d'un instant. Je trouve qu'elle conclue bien l'histoire d'amour entre Maxon et América.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par delclo59 2017-07-01T11:29:39+02:00
Or

J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, mais je l'ai trouvé un peu courte.

Je vous conseille de la lire même si il n'est pas essentiel de la lire pour comprendre l'Héritière et la Couronne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sophinette3000 2017-06-16T23:21:13+02:00
Diamant

C'est une nouvelle qui comble un peu nos attentes sur la vie d'América et Maxon. Malheureusement trop courte elle a le mérite d’exister et nous permet de passer un agréable moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Plume-marine 2017-06-14T14:37:44+02:00
Argent

Cela fais plaisir de retrouver nos sympathiques personnages. Un bonne épilogue pour poursuivre l’aventure de la sélection.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tueuse-rock 2017-05-21T11:19:22+02:00
Lu aussi

Un épilogue sympathique qui n'apporte pas grand chose à l'histoire principale mais qui nous fait rêver un peu plus !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par megorielle 2017-04-22T17:14:27+02:00
Envies

Ce livre et il sortit en france ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sarahvox 2017-04-15T11:23:57+02:00
Bronze

Voilà là une jolie manière de clôturer une série pour en redémarrer une autre.

Rien de bien particulier à signaler... Nous sommes face à une dernière capsule pour tous les nostalgiques de cette série et a un tremplin pour la suite de cette saga.

Une lecture bien sympa !

Afficher en entier

Activité récente

MV2012 l'ajoute dans sa biblio or
2017-09-11T20:49:02+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 334
Commentaires 38
Extraits 11
Evaluations 82
Note globale 8.65 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

  • 449ème Picasso (633 participants)