Livres
626 197
Membres
733 678

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La symphonie endiablée




Classement en biblio - 2 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par shanaslibrary 2022-11-03T11:07:42+01:00

En effet, son coéquipier essayait de lui expliquer l’incident. À grand renfort de gestes, il touchait le flexible et imitait une explosion. Une usure sur le tuyau de son détendeur. Il avait cédé sous la pression de l’air. Un coup d’œil au-dessus de sa tête ne lui indiqua aucune bulle, alors qu’elles devraient s’échapper à gros flots. Elle montra un visage perplexe à Vic, qui se mit à visser un objet inexistant.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Nastasia_S 2022-11-12T13:40:23+01:00

Voilà un roman qui sait jouer avec les émotions. Deux sœurs musiciennes se rendent pour une compétition sur un yacht où se passent d’étranges événements…

Le roman se lit tout seul. On rit et on tremble tour à tour. On s’attache aux personnages et à leurs surnoms qui donnent du piquant à l’histoire.

À travers les yeux de Litsiane, on suit les aventures des deux sœurs. Les incursions de la Plume acerbe participent au plaisir de la lecture. Une intrigue riche en rebondissements.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par shanaslibrary 2022-11-03T11:07:23+01:00
Or

La semaine dernière, je vous ai présenté la nouvelle publication de la maison d'édition Humbird & Curlew : "Alix et le Duc". Cependant, un second ouvrage a également été publié en même temps : "La symphonie endiablée", premier tome de la duologie "Pravisam", au centre de ma chronique d'aujourd'hui. Encore merci à l'équipe H&C pour ces découvertes diverses et si agréables.

Litsiane et sa soeur Dorémielle sont invitées à participer à un concours de musique classique organisé par un illustre mécène lors d'une croisière dans les Bermudes. Les rivalités entre compétiteurs commencent à s'exprimer dès l'embarquement mais deviennent de plus en plus dangereuses au fil du voyage. Les jumelles se lancent dès lors dans une enquête officieuse pour démasquer l'auteur d'étranges accidents alors qu'elles s'apprêtent sans le savoir à mettre au jour un complot impliquant plusieurs membres de l'équipage.

Dans ce roman, j'ai beaucoup apprécié l'alternance entre les chapitres focalisés sur Litsi et les articles de presse. Ces derniers offrent au lecteur des repères temporels et ajoutent un brin de mystère. le style d'écriture mélangeant jeux de mots, joutes verbales et références musicales m'a aussi beaucoup impressionnée ; ces procédés donnent de l'épaisseur aux personnages et les rendent plus vivants. de plus, j'ai vraiment bien aimé le mélange de genres littéraires, à la fois cosy mystery et roman gothique. Les descriptions m'ont permis de voyager en compagnie des adversaires et la fin riche en rebondissements m'a pleinement satisfaite. Je regrette peut-être les répétitions trop fréquentes de certaines expressions et quelques lenteurs, mais rien de très important.

En bref, je suis ravie d'avoir pu découvrir le premier tome des aventures de Litsi et Dorei, que j'ai hâte de retrouver dans "La symphonie achevée". Un très bon moment de lecture vous attend !

Pour plus d'informations et de chroniques :

https://www.shanaslibrary.com/post/perosia-astelle-pravisam-la-symphonie-endiabl%C3%A9e

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maritza 2022-10-22T10:18:50+02:00
Diamant

Un résumé qui interpelle qui n’en dit pas trop, juste ce qu’il faut.

Nous faisons la connaissance de deux sœurs, d’un orchestre, d’un concierge (sisi il est important attendez on le voit à la fin !) et la plume, d’une fluidité remarquable, nous entraîne au-delà de la présentation des protagonistes.

Tout démarre avec une « mystérieuse compétition » évoquée le 5 avril 1994. Une lettre arrive pour les deux sœurs. Elles sont invitées pour la sélection finale des artistes avec l’espoir d’effectuer une tournée dans les meilleures salles internationales. C’est parti pour monter à bord d’un yacht, pour une croisière aux Bermudes. Tous frais payés par la fondation, La Symphonie.

Tout semble se dérouler à merveille, présentation des épreuves, nourriture, quand un corps allongé est découvert. « Un corps qui n’avait pas à se trouver dans une telle position, au milieu d’un étrange décor. » Juste une hallucination due à une migraine ? Un coup maladroit ?

Et puis qui se cache derrière ce nom, M. Lasymphonie ? Ah pour le savoir, il faudra être gagnante… Il entend, mais n’est pas là ? Je ne dirai rien de plus.

Niveau personnage, La plume acerbe d’abord, Litsiane (Litsi) ensuite et enfin Doremielle (Dorei) ou devrais-je dire Mlle Hautbois ? Violonistes dans l’orchestre national de Lille, l’univers est construit autour de la musique et du surnaturel. Je fais exprès de ne pas trop en dire. Je révélerai juste qu’elles sont fausses jumelles. Héhé.

Plongée, lecture, musique, yacht, chandelles, cercueil, et coucou Théo ! Pourquoi Vic si calme semble-t-il se refermer ? Et bien sûr les « ovnis » sont de la partie, tout comme la police des vampires. Qui est dans quel camp ? Qui trahit… Oh pauvre Salim, même si, personnellement je trouve que le sort de César est logique. Vous comprendrez en lisant !

De bons personnages, c’est maîtrisé, y a une profondeur et un humour aussi dans certaines scènes… je pense par exemple à la révélation de la condition de X. Tension et sourire ! On a envie de se lover, d’admirer un couple, de faire partie de la bande finalement.

J’ai aimé, la plume. C’est d’une fluidité, qu’on ne fasse pas gaffe à l’heure x’). L’univers également, cette « plongée » dans la musique est originale. Suivre des musiciennes, une compétition, les entraînements, les jalousies parfois, et puis ne pas oublier de se nourrir. J’ai apprécié également les petits surnoms donnés, l’ambiance, le décorum de chaque scène. L’interview aussi, car justement pour mwa ça fait un écho avec celles qui se ressemblent toujours. Aaaaah ce fut un très bon moment de (re)lecture.

J’ai moins aimé, niveau mep je trouve ça dommage l’absence de retrait, je trouve que ça fait pavé et que les idées ne sont pas assez mises en valeur. C'est un choix de la ME, dommage...

Un dernier mot ? « – Me… tronome » !

La suite sur ma page :

https://www.facebook.com/maritzajaillet/posts/pfbid0pGY9DHDZZ4q37km1mxJCyQfcBcjZm5mVxKKm5qvT4GDQmy92mH9TuAjVgCjB5362l

Afficher en entier

Activité récente

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 2
Commentaires 3
extraits 1
Evaluations 2
Note globale 8.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode