Livres
614 617
Membres
712 271

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Tapisserie de Fionavar, tome 1 : L'Arbre de l'été



Description ajoutée par bookemixer 2010-04-09T14:05:07+02:00

Résumé

Ils sont cinq, femmes et hommes, tous vivant à Toronto au Canada ; ils sont jeunes, étudiants ou déjà dans la vie active, tous rationnels. Or, les voici projetés dans Fionavar, le Grand Univers dont le nôtre n'est qu'une ombre bien pâle! Malgré la protection offerte par Mantel d'Argent le magicien, ils sont aussitôt pris dans les premières escarmouches de la guerre qui oppose les forces des Lumières à celles des Ténèbres. Car Rakoth Maugrim, le dieu renégat, a trouvé moyen de se libérer de sa prison millénaire...

Afficher en entier

Classement en biblio - 351 lecteurs

extrait

Quitteras-tu ta demeure ?

Quitteras-tu ta vie ?

Prendras-tu ... la Route la plus longue ?

La ronde s'arrêta.

Le cœur battant inexplicablement à tout rompre, Jennifer vit que le doigt mince désignait sans erreur le garçon qui avait attaché le bandeau. Relevant le tête comme s'il entendait quelque lointaine musique, le garçon s'avanca. La fille retira son bandeau. Ils se regardèrent un long moment puis le garçon se détourna et, touchant les autres élus au passage comme pour une bénédiction, il s'éloigna seul de la place.

Jaëlle, qui regardait, avait pour la première fois l'air troublé. En jetant un coup d'œil à son visage pour une fois sans masque, Jennifer prit conscience avec un sursaut de son extrême jeunesse. Prête à parler, elle fut interrompue par un bruit de pleurs et, tournant la tête, elle vit une femme à la porte d'une boutique, dans l'allée derrière elles. Les larmes ruisselaient sur son visage.

Jaëlle avait suivi le regard de Jennifer . "Sa mère", dit la prêtresse à mi-voix.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Une série de fantasy qui m'a laissée une forte impression, et que j'ai d'ailleurs lu plusieurs fois. Très poétique, elle nous fais basculer d'un monde à l'autre, tout en nous permettant de visionner toutes les facettes de cet univers étrange qu'est Fionavar, notamment grace aux petites aventures de chaque personnage principal. A lire absolument !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Un premier tome assez mitigé en ce qui me concerne.

Ce qui m’a attiré, c’est d’abord ce concept de Tapisserie, dont les fils se tissent dans le temps, le tout manipulé par le tout puissant Tisserand : ça me fait fortement penser à la Trame et à la Roue qui tourne inlassablement dans la Roue du Temps.. Je voulais quelque chose dans cet esprit là, quelque chose qui deviendrait épique, et sur ce point là, je ne suis pas déçue, c’est effectivement en voie de le devenir.

La plume est très belle, c’est assez poétique et douce sans être trop lourde, et elle plaira surement aux amateurs de J.R.R. Tolkien et de S. Platteau. Le prologue, en particulier, était un petit coup de coeur. La mythologie n'est pas en reste, elle est très détaillée et souvent amenée au travers de chants ou de légendes. La carte aussi est très utile et très belle.

Au niveau de l’intrigue, je n’ai rien à redire : on est sur une histoire de fantasy assez classique (ça date quand même de 1984), et le classique, si on l’aime, c’est toujours une bonne chose. A noter : l’auteur à travaillé avec le fils de Tolkien sur les notes du Silmarillon, et cela se ressent, l’influence de Tolkien sur Fionavar est grande. On retrouve un anneau, un équivalent aux elfes et à leur île d’exil par delà les mers de l’ouest, une légende avec un Beren et une Luthien, une foret qui ressemble fortement à Fangorn, un peuple de cavaliers fidèle à ses voisins du sud, des nains qui creusent là où ils ne devraient pas, des frères qui ne sont pas aimés de la même façon par leur père, des légendes et des chants très travaillés… et je suis sure que j’en manque. Je note aussi quelques références à la Roue du temps (à moins que cela ne vienne en fait du Silmarillon que je n’ai pas encore lu). Donc oui, c’est inspiré, mais je vois ça comme un hommage, et j’apprécie.

Par contre, je trouve que ça pèche au niveau des personnages : pendant toute ma lecture, j’ai eu cette impression d’être « éloignée » des personnages : je ne me suis pas vraiment attachée, et je ne me suis pas du tout sentie concernée par certains.

En plus, j’ai toujours eu du mal avec les personnages qui passent d’un monde à l’autre, et cette fois ne fait malheureusement pas exception : que les personnages s’adaptent et acceptent l’idée de changer de dimension, ok, pourquoi pas. Qu’ils acceptent tout aussi vite : non. L’acceptation et l’adaptation sont trop rapides. En huit jours à peine, les protagonistes agissent comme s’ils avaient toujours vécu à Fionavar, comme s’ils avaient passé leur vie à se battre contre des monstres au côté d’autres guerriers aguerris, en faisant preuve d’un sang froid de soldat vétéran ! On ne devient pas un épéiste ou un guerrier avec une hache du jour au lendemain, comme ça, quand on est censé étudier le droit dans la vie de tous les jours, le nez dans des bouquins ou sur un terrain de basket !

Globalement sur les 5 points de vue principaux, il y en a 3 qui ne m’ont tout simplement pas intéressée : ceux qui acceptent tout sans broncher.

Parmi les deux autres, il y en a un autre qui ne bronche pas trop non plus, mais il a ses raisons : dans sa tête, ce personnage n’est déjà plus là, il regarde tout de loin, et comme j’ai pleuré avec lui ! C’est un personnage émouvant, je l’ai beaucoup aimé. Quand au second point de vue intéressant, et bien aux premières pages, je n’aurais pas parié sur lui : mais si, il m’a captivée pendant une partie tout entière : j’ai adoré son passage dans les plaines.

Les personnages secondaires, s’ils ne sont pour l’instant pas très poussés (5 protagonistes pour 380 pages, ça prend de la place), ils ont du potentiel, beaucoup plus que certains protagonistes, et sont attachants, eux : je pense notamment aux cavaliers. Par contre, un certain prince s’avère être une ordure monumentale pour rester polie, mais en même temps il a des circonstances atténuantes. L’accent est mis sur ce personnage, donc j’imagine qu’il jouera un rôle non négligeable par la suite… Le magicien est un peu en retrait : je m’attendais à ce qu’il joue un rôle plus important.

Autre bémol, les personnages féminins. Je sais bien que le livre date, mais je ne peux m’empêcher de remarquer que les femmes sont toutes plus belles et gracieuses les unes que les autres, à commencer par les protagonistes qui deviennent les coqueluches de la court en moins de quinze minutes. Tandis que les hommes ont le droit d’être trapus, trop grands ou passe partout (sauf le prince ordure qui est magnifique). Les seules qui trouvent grâce à mes yeux, ce sont Jaelle et Sharrah : ce sont des personnages secondaires, mais nuancés, qui font ce qui doit être fait pour arriver à leur but (soit dit en passant, pour que ce soit bien clair, elles sont extrêmement belles et magnifiques).

Pour terminer, je dirais que c’est vraiment une lecture orientée adulte : un certain nombre de thèmes assez durs sont abordés, et les personnages ne sont pas épargnés. Certains subissent, mais vraiment.

En résumé, tout me plait sauf le début un peu trop rapide et ces protagonistes peu attachants, parfois trop clichés.

J’attends d’en voir plus, mais pour un premier livre, c’est quand même un sacré travail et une sacrée oeuvre.

Afficher en entier
Lu aussi

Premier et seul tome que j'ai lu de ce cycle de fionavar.

L'auteur plagie un peu tous les grands auteurs de Fantasy et pioche un peu aussi dans la SF.

Les personnages sont sans intérêt et l'intrigue a le goût de l'eau plate.

C'est peut-être une bonne porte d'entrée dans la Fantasy pour certains ados mais pas davantage.

Afficher en entier
Or

J'ai dévoré cette série qui nous emporte dans un monde que l'on oublie jamais.

Afficher en entier
Bronze

J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans ma lecture. D'abord car je trouvais que le début était trop rapide, trop facile, que les personnages acceptaient bien trop facilement l'existence d'un autre univers et d'y suivre un mage et un nain. Ensuite parce que jusqu'à la moitié environ c'est vraiment lent.

C'est un tome introductif qui présente l'univers, son histoire, ses légendes, ses enjeux, ses personnages, etc. En l'occurrence c'est un univers très riche donc il y a beaucoup à découvrir - et même trop. Je me suis perdue entre tous ces personnages, je n'ai pas compris la moitié des explications sur l'histoire et les intrigues politiques, à moitié parce que c'était trop complexe, à moitié parce que c'était tellement lent que je n'arrivais pas à me concentrer sur ma lecture.

Pour ne rien arranger, la narration part vraiment dans tous les sens : on suit énormément de personnages différents. Ce n'est pas toujours simple de comprendre qui est qui et en ce qui me concerne les points de vue sont tellement fragmentés que ça m'a empêchée de m'attacher réellement aux personnages : à peine je commençais à m'investir dans une intrigue que hop on passait à autre chose.

Malgré cette première moitié difficile j'ai tout de même persisté et au final je ne le regrette pas. Car passés ces moments difficiles, l'action finit décoller et à partir de ce moment-là j'ai été véritablement happée par ma lecture (pour donner un ordre d'idées, il m'a fallu quatre jours pour lire 180 pages et un jour pour lire les 260 restantes).

J'ai eu très peur quand le récit principal s'est interrompu pour se concentrer sur un personnage qui ne me plaisait pas spécialement. Finalement c'est le passage que j'ai le plus apprécié, qui se concentre pour une fois sur un seul point de vue, prend le temps de décrire les aventures de ce personnage mais aussi sa transformation psychologique. Contre toute attente j'ai adoré ce personnage, tout comme Kim, Matt, Loren, Kevin et beaucoup d'autres. La plupart sont attachants, d'autres sont intéressants car difficiles à cerner, comme Diarmuid, Jaëlle et Paul.

Beaucoup de choses sont prévisibles car clairement annoncées dans le récit ou prévisibles pour qui connaît les clichés de la fantasy et sait lire entre les lignes. Il n'empêche que quand elle est lancée, l'intrigue est vraiment intéressante, les événements s'enchaînent - prévisibles ou non - pour finir en apothéose avec notamment une scène vraiment horrible et osée. Au final, en refermant ce livre je n'ai qu'une envie : lire la suite !

Afficher en entier
Or

Un bon roman fantasy. C’est un peu mêlant au début , mais on finit par s’y retrouver. J’ai bien aimé l’action et le suspense.

Afficher en entier
Or

Si j'ai au début eu du mal à rentrer dans l'histoire, j'ai finalement été entièrement captivée par ce premier tome de la Tapisserie de Fionavar.

J'ai toujours adoré la Fantasy, qui nous permet de voyager dans un autre monde et de découvrir de lointaines et magiques contrées, et ici nous sommes servis car le livre est un pur produit de son genre : nos héros se retrouvent appelés de Toronto dans le monde originel de Fionavar, terre de dieux et de destins tissés.

J'ai trouvé cet univers dans lequel nous sommes plongés très fascinants, et même si on retrouve des thèmes classiques et peut-être influencés par d'autres œuvres, (les peuples de la Lumière qui tentent de se rassembler pour contrer les Ténèbres, des histoires de rois, de nais, d'elfes, des rituels de magie obscures, etc), l'imaginaire de l'auteur reste assez incroyable et j'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir ce monde.

D'ailleurs, ce premier tome est plus introductif qu'autre chose, il pose les bases du dit monde et annonce la couleur des combats qui s'annoncent (et j’espère que la suite ne me décevra pas).

Il sert également à présenter les personnages, dont les cinq qui se retrouvent à présent mêlés à tous ces évènements fantastiques. Si au début, j'ai eu un peu de mal à les appréhender, j'ai fini par beaucoup tous les apprécier, à part peut-être Jennifer qui est peu présente.

Ils sont au final très humains, et leur évolution personnelle à tous est intéressantes, car ils s'adaptent peu ) peu non seulement à ce nouveau monde mais ils endossent également, bon gré mal gré, le rôle que le Tisserand leur a réservé. Ça peut parfois faire un peu bateau, mais au fil de ma lecture j'étais conquise.

Et puis, il y a une mystique licorne pégase qui n'est pas cul-cul la praline (pardonnez-moi l'expression). Et j'aime déjà intensément ce petit miracle littéraire.

Je plaisante (un peu), mais j'ai vraiment aimé cet introduction à Fionavar et je pense lire la suite très très vite pour voir comment nos héros vont se tirer du sacré pétrin dans lequel ils se trouvent.

Afficher en entier
Argent

Sur de nombreux points, La Tapisserie de Fionavar est une oeuvre superbe. Les personnages sont originaux, bien construits et variés. L'univers est très classique, en termes de Fantasy, mais l'aventure est originale et détaillée. La lecture, cependant, est assez laborieuse. Il y a beaucoup de noirceur entre certaines pages, heureusement allégées par d'autres, pleines d'humour, mais je m'y suis parfois un peu perdu. J'ai surtout apprécié la poésie du langage et des scènes. Vraiment, c'est un livre que je recommande, et j'ai hâte de me plonger dans la suite !

Afficher en entier
Or

Une joli fresque. L'auteur possède une manière unique d'écrire des histoires sur un rythme très personnel avec un style à la fois poétique et lent mais plutôt addictif. Bref un premier tome qui présage une suite à la hauteur.

Afficher en entier
Diamant

La première fois que j'ai essayé de lire ce livre, je l'ai refermé rageusement en me disant que l'auteur avait abondamment plagié sur Tolkien, Bradley, et d'autres auteurs de fantasy, que je lisais de façon boulimique à cette époque.

Je l'ai repris plusieurs années plus tard en me disant que Kay s'était peut-être simplement "inspiré". Avec un meilleur état d'esprit, j'ai pu réellement apprécier le récit et trouver les idées originales de l'auteur.

Et j'ai fini par adorer cette trilogie!

Afficher en entier

Date de sortie

La Tapisserie de Fionavar, tome 1 : L'Arbre de l'été

  • France : 1999-01-04 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 351
Commentaires 35
extraits 12
Evaluations 69
Note globale 7.62 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode