Livres
411 475
Membres
320 589

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Tour sombre, tome 1 : Le Pistolero



Description ajoutée par x-Key 2013-04-26T22:38:51+02:00

Résumé

Un désert calciné, cruel et aveuglant. Immense. Un lieu réfractaire à la vie. C'est à peine si quelques masures, quelques hameaux subsistent çà et là, écrasés sous ce ciel inerte. Un enfer, implacable.

C'est là, pourtant, que marchent les deux solitaires ; obstinés, portés par un destin qui les dépasse. L'homme en noir d'abord, mystérieux, qui laisse dans son sillage une légende de faiseur de miracles. Et puis le pistolero, économe, laconique, dont lui-même ne sait plus s'il est encore humain. Le premier fuit, le second le poursuit. Il y a si longtemps qu'elle s'est engagée, cette chasse à l'homme, plus de vingt ans certainement. Sans que ni l'un ni l'autre ne sache réellement qui détient les clés de ce jeu mortel. Et si le gibier n'était pas celui qu'on croit ?...

Afficher en entier

Classement en biblio - 726 lecteurs

Or
194 lecteurs
PAL
313 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par bioki 2012-05-21T21:16:51+02:00

Il se retrouva à la case départ, au milieu de la rue principale déserte. Il avait abattu trente-neuf hommes, quatorze femmes et cinq enfants. Il avait tué tout Tull.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Pas apprécié

Wow. Maintenant c'est sûr, je n'accroche pas du tout à ce genre. Un univers désolé, ça me va, un héros mystérieux et taiseux, pourquoi pas, mais c'est QUOI ce scénario ? Ces dialogues ? Ces meurtres gratuits ? Cette histoire morne et déprimante du début à la fin ? On m'avait chaudement recommandé cette série, qui est apparemment "géniale et méconnue par rapport à son auteur", eh ben... si ça ne tenait qu'à moi, elle le resterait, méconnue. Non sérieusement, c'est sûrement le genre de tout un tas de gens que je respecte et tout, évidemment, mais je m'attendais tellement à quelque chose que j'aurais apprécié que je remue actuellement ma déception dans tous les sens. Cet univers de Stephen King est triste, fade, les dialogues sont quasi-absents de l'histoire et quand il y en a, on n'y comprend rien, on essaye de s'accrocher à des personnages secondaires pour ensuite les voir disparaître par la faute du héros (qui s'en bat royalement les fesses, on dirait bien) et chaque nouvelle ligne apporte son lot de questions auxquelles, je me rends compte, je n'ai pas du tout la motivation d'en chercher la réponse. Sorry, La Tour Sombre.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par cabibel 2018-04-07T16:56:59+02:00
Or

Une plongée immédiate dans un univers intimiste où, tel le pistolero, nous allons au gré de nos bottes. Morne, poussiéreux, décadent..Du grand art. Moi qui ne suit pas très fan de Stephen King (les livres d'horreur, bof!) j'ai été enthousiasmé. Les "suites" (écrites à des années d'intervalles) sont autant de petits plaisirs qui forment une fresque que je viens de finir et qui ne me laisse aucun regret. Quel univer! quels personnages! Quelle poésie dans le tragique. Si vous lisez pour ressentir cette série est pour vous.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Artemyss 2018-04-05T17:09:26+02:00
Argent

J'adore cette saga même Spoiler(cliquez pour révéler)si je déteste la fin : pas mon truc, le serpent qui se mort la queue - ceux qui l'ont lu comprendrons ! Je trouve ce récit davantage proche du surréalisme que de l'horreur et c'est ça que j'ai vraiment aimé !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chloe-31 2018-03-20T18:35:15+01:00
Envies

Salut! j'ai regardé le film il y a un certains temps ( enfin genre 1 mois max je crois bien) et suite à ça je pensais lire le livre, car de 1 j'aimais bien le rôle du méchant dans le film et de 2 car le livre est j'espère quand même mieux que le film. Est ce que quelqu'un pourrait me dire, si je me fais de faux espoirs ou pas ? Car j'ai pas envie de me lancer dans la lecture de ce roman si c'est pour en être décue :s Merciiii!!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vincenzo 2018-03-14T17:47:45+01:00
Diamant

Ça commence à être du lourd: très bon roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Coriandrysse 2018-03-13T15:30:22+01:00
Argent

Je n'ai JAMAIS lu de Stephen king avant celui-ci. Un livre qu'on m'a prêter car l'histoire m'intéressée.

Mais je ne sais pas vraiment quoi en penser. La trame en elle-même me plait beaucoup. Mais je me suis un peu perdu dans l'histoire elle même. passé, présent, les personnages que je trouve mal travaillé. Même le héros parait un peu fade. Je ne sais pas si ou quand je lirai la suite malgré le fait que je suis très curieuse de connaître la fin de l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vance 2018-02-26T15:35:22+01:00
Argent

J'ai adoré.

Malgré les (ou sans doute à cause des) imperfections, ruptures de ton parfois abruptes, descriptions complaisantes, en dépit d'un (ou grâce au ?) mélange des genres osé, nonobstant une gestion de l'action peu évidente, King réussit son pari : nous ouvrir les portes d'un univers riche de d'opportunités créatrices, bâti sur les ruines de mondes familiers et mitoyens et dont la dynamique repose sur un subtil équilibre entre forces opposées, et nous y abandonner, jouissant de notre propre jouissance à l'idée de se frotter à chaque épreuve initiatique, à chaque passage transitoire, à chaque gardien mythique.

Tout d'abord, on débute par une course-poursuite immobile dans une « apothéose de désert » : ceux qui ont vu Blackthorn (la séquence de la fuite dans le désert de sel) peuvent avoir une faible idée de l'ambiance se dégageant d'un tel décor.

Le Pistolero est avant tout un western : un justicier poursuit un homme malfaisant dont on ne sait rien, dans un paysage à la végétation rare et aux habitants encore plus rares. Et puis, subrepticement, au hasard des quelques dialogues, des fenêtres s'ouvrent, des réalités se dissolvent ou s'entremêlent. Il y a des démons, mais aussi des mutants ; des sorciers et des chevaliers. le ton est âpre, à l'image de l'âme de cet homme dont on aimerait se faire un héros tutélaire mais qui, par ses propres questionnements, ses esquives, ses faiblesses honteusement avouées, nous échappe, nous file entre les doigts.

Coller à notre justicier solitaire un gamin issu de notre monde (du moins, très proche du nôtre) était une gageure : en brisant la routine de la quête absolue, on risquait de perdre ce qu'elle avait de symbolique. Pourtant, il en allait tout autrement et le garçon devait devenir le révélateur des failles de notre héros, sublimant son humanité et soulignant ses fautes. Habile, audacieux et pertinent adjuvant, parfois acolyte, parfois fardeau, parfois aussi témoin candide d'une apocalypse annoncée.

J'ai aimé l'alternance entre les longs passages emplis d'adjectifs et d'adverbes (que le King actuel semble regretter, mais dont je ne cesse de me régaler) et ces phrases de dialogues acerbes, cinglantes et volontairement obscures. Je dois tout de même avouer avoir été relativement déçu par le finale du présent volume, non par les enjeux qu'il dévoile, mais par la manière dont ils sont présentés : Stephen King semble ici s'être laissé emporter par l'ampleur de ses visions, englouti sous les possibles. Il y a une forme de didactisme dans les révélations qui me gêne, et la désagréable impression que cette fin n'est pas à la hauteur des attentes. Cependant, tout ceci est relativisé par le fait qu'on comprend bien qu'on n'en est qu'à une étape d'une saga qui prend juste son envol et n'a fait qu'effleurer les pistes qu'elle s'apprête à emprunter, les genres dont elle se prépare à revêtir les oripeaux pour mieux se travestir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zarg 2018-02-18T12:46:08+01:00
Lu aussi

Des longueurs, un manque de dialogue qui rend la lecture fastidieuse, un mode qui ne m'a pas attiré. Bref, c'est un raté pour moi. Je ne reconnaissait pas l'auteur dans cette série.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par huskylaika 2018-01-23T13:24:32+01:00
Bronze

Bon que dire, impossible pour moi de me décider. Si au début ça me plait, plus j'avance, plus je nage. On se perd, on s'accroche et avec ça, un malaise du genre, il me manque carrément tout dans se tome pour poser les bases. Bref je suis curieuse et donc je vais continué la suite. Malgré ça les personnages ne sont pas du tout mis en avant, pas vraiment de rôle sérieux, même pour le personnage principal. Tout part en vrille on se retrouve propulsé dans le passé, mélangé avec le présent et on est beloté comme ça sur toute la durée. Impossible malgré mon imagination au top de voir évolué l'histoire mentalement sans faire certaines pauses, voir repasser les phrases d'avant. Bref un tout petit tome de 300 pages lus en trois semaines, alors que quelques heures aurait suffit. Je vais donc chercher à savoir si j'ai aimé ou non par la suite de l'histoire. Affaire à suivre...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cmbzh 2017-12-26T22:31:19+01:00
Bronze

Je l'avais lu il y a une dizaine d'année et je me souviens de l'intrigue qui m'avait captivé. Je me demande pourquoi. Ca part dans tous les sens et je ne sais si cela est du à une traduction mal faite, mais je ne comprend rien sur certain passage, des description difficile a imagé. Bref, heureusement qu'il y a moins de 300 pages à lire sinon...

En tout cas je vais continuer la série par curiosité car apparemment la suite est mieux. J'espère...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par karabass 2017-12-25T09:48:54+01:00
Diamant

J'ai adoré ces personnages de Roland (pour moi je ne voyais que Clint Eastwood pour l'incarner), de Susanah.

Les allusions au magicien d'OZ m'ont un peu perdue, mais ça m'a clairement envie de continuer la suite de cette saga.

Afficher en entier

Date de sortie

La Tour sombre, tome 1 : Le Pistolero

  • France : 2017-02-01 - Poche (Français)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 726
Commentaires 76
Extraits 21
Evaluations 150
Note globale 7.26 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Le Pistoléro - Français
  • The Gunslinger - Anglais