Livres
554 910
Membres
600 176

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Extrait

- Il n'y a pas seulement ce que tu as fait. Il y a ce que tu fais maintenant. Je te l'ai dit l'autre jour : tu es en train de te tuer, et moi aussi, avec tes pensées. Tu vis dans un monde plein de couleurs et tu veux le voir en noir et blanc. C'est comme si ce Gottfried Brande était une sorte de sorcier qui t'avait fait oublier tout ce que tu aimes, toutes les choses mystérieuses, tous ces endroits où règnent les ombres. Ne vois-tu pas la vacuité des mondes qu'ils décrivent, Talbot et lui ? Tu ne penses pas réellement que le monde est aussi aride que ça. Impossible. Tu es envoûtée, forcément.

- Les envoûtements n'existent pas, Pan, murmura-t-elle, et elle espéra qu'il ne l'avait pas entendue.

- Le monde des morts non plus, je suppose, dit-il. Ce n'était qu'un rêve d'enfant. Les autres mondes. Le poignard subtil. Les sorcières. Ils n'ont pas leur place dans l'univers auquel tu aspires. Comment fonctionne l'aléthiomètre, à ton avis ? Les symboles ont tellement de significations qu'on peut y lire tout ce qu'on veut, si bien qu'ils ne signifient rien du tout, en réalité. Quant à moi, je ne suis qu'une vue de l'esprit. Le vent qui souffle à travers un crâne vide. Je crois que j'en ai assez, Lyra.

- Que veux-tu dire ?

- Arrête de souffler ton haleine sur moi. Tu empestes l'ail.

Humiliée et rongée par le chagrin, elle se tourna sur le côté. Tous les deux pleuraient dans le noir.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode