Livres
639 860
Membres
758 553

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Trilogie des joyaux, tome 2 : Le chevalier de rubis



Description ajoutée par ninanina 2010-06-19T17:37:45+02:00

Résumé

Le royaume d'Élénie se consume de tristesse ; car la jeune reine se meurt, enchâssée dans un enchantement de cristal. Les précepteurs des quatre ordres combattants se sont consultés : il faut lui rendre vie, sous peine de voir Annias, le vénal primat, se hisser jusqu'à l'archiprélature, quitte à transiger avec l'antique ennemi, Otha de Zémoch, qui campe à la frontière d'Orient. Tout sauf ça ! Emouchet, le chevalier pandion, connaît la solution : retrouver le Bhelliom, la pierre sacrée perdue depuis des siècles, et qui seule peut sauver l'héritière des rois. Le champion tente sa chance avec ses compagnons, désignés par les chevaliers de l'Église. Il sait que Ghwerig, le Troll nain, fera tout pour s'emparer le premier du précieux joyau. Et même si Émouchet le battait sur la ligne d'arrivée, il ne ferait qu'éveiller la convoitise d'Azash, le dieu du Mal. On ne saurait jouir du Bhelliom en paix. Priez pourtant, mes frères, priez pour que le champion réussisse ; car s'il vient à échouer, tout le continent d'Éosie sombrera fatalement dans la guerre générale et la civilisation telle que nous la connaissons cessera d'exister.

Afficher en entier

Classement en biblio - 436 lecteurs

extrait

Ulath, fit Émouchet sur un ton soupçonneux, est-ce que tu serais en train de plaisanter ?

- Est-ce que j'oserais le faire ? Les Trolls ne sont pas vraiment dangereux... une fois qu'on est encadré par une armée d'hommes cuirassés. Une flèche dans le ventre les rend habituellement prudents. C'est des Ogres qu'il faut se méfier. Ils n'ont pas assez de cervelle pour savoir ce qu'est la prudence. (Il se gratta la joue.) Un jour, une Ogresse s'est mise à manifester une passion irraisonnée pour l'un de nos frères de Heid. Elle n'était pas laide... pour une Ogresse. Elle tenait sa fourrure assez propre et ses cornes brillantes. Elle polissait même ses crocs. Ils mâchent du granit, pour ça, tu sais. Enfin, comme je disais, elle était follement amoureuse de ce chevalier. Elle rôdait dans les bois et lui adressait des chansons d'amour... le bruit était abominable ; elle faisait tomber les aiguilles des pins à cent pas à la ronde. Le chevalier a fini par ne plus pouvoir le supporter et il est entré dans un monastère. Par la suite, elle s'est laissée mourir de chagrin.

- Ulath, à présent je sais que tu te moques de moi.

- Voyons, Émouchet, fit Ulath, ne protestant que faiblement.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

L'histoire est très plaisante, dans la pure lignée de l'héroïc fantasy, quoique je l'ai trouvée plus confuse par moments que le premier volet (trop peu de descriptions et trop de dialogues inutiles, dans un style très américain).

Par contre, la mise en forme pose un réel problème, accompagnée de fautes de frappe et d'erreurs orthographiques. De la part de France Loisirs, je m'attendais vraiment à mieux que cet amateurisme.

Afficher en entier
Argent

La quête se poursuit, sans temps mort. Les personnages se développent et se révèlent toujours plus attachants, Emouchet en tête (mention spéciale pour Talen également). Ce tome m'a paru plus sombre que le précédent, plein de rebondissements et en même temps avec plus d'humour. L'univers est dense et on y découvre les spécificités des régions traversées. Sans surprise, j'enchaîne directement avec la suite !

Afficher en entier
Or

Un trésor bon deuxième tome. Les personnages principaux sont attachants.

Afficher en entier
Bronze

Une suite dans la lignée du premier. L’action est au rendez-vous et la fin est vraiment palpitante. Malgré tout, comme le premier, je trouve que l’ensemble manque de naturel, surtout pour les personnages. Mais ils restent attachants et cohérents.

Afficher en entier
Argent

Le tome 2 de la trilogie tient les promesses du premier... Le chevalier pandion Emouchet et ses compagnons trouvent l'objet de leur quête après quelques péripéties : l'espoir renaît pour la reine empoisonnée et aussi pour la guerre mondiale en préparation.

Action, humour, surprises de dernière page, happy end : un cocktail simple et efficace.

Afficher en entier
Argent

Bon nous avons le bhelliom... tes.. qu est ce que nous faisons ??

Afficher en entier
Argent

Comme je suis une femme prévoyante (pas toujours), j'avais profité de opportunité qui m'était donné d'acheter la trilogie en une fois. En effet, ce jour là était un jour de chance puisque les trois tomes se trouvaient ensemble dans ma bouquinerie préférée. Les belles éditions de chez France Loisirs, en plus ! Pardon, je m'égare...

Pas tant que ça, puisque cela m'a permis de me faire la trilogie en une fois, sans temps mort, sans être coupée parce que je ne possédais pas la suite. Malin, non?

Donc, dès la fin du tome un, je me suis enquillé la suite des aventures de cette sacrée bande disparate de chevaliers de l'Église, repartis en quête du moyen de guérir la jeune reine d'Elénie.

Comment ça, le moyen de la guérir ? Mais oui, dans le tome 2, le problème n'est plus de déterminer comment sauver la reine, mais de mettre la main sur l'objet qui peut la sauver (vous suivez, de temps en temps ?).

Pas question pour notre troupe de faire les pantouflards parce que leurs aventures sont loin d'être un long fleuve tranquille. Sans oublier qu'un tas de créatures du monde obscur vont se mettre en travers de leur chemin. Faudrait tout de même pas que ce soit une promenade de santé, sinon, nous hurlerions notre colère.

Cette suite donc a répondu à mes attentes, tant au niveau de la qualité de la narration que de l'histoire elle-même, puisque j'ai commencé à vivre avec mes héros, espérant avec eux, cherchant avec eux, tremblant avec eux,... Bref, j'étais dedans !

Et puis, j'ai adoré les personnages : Emouchet est un héros presque cinquantenaire, intelligent et machiavélique. Plusieurs fois il m'a fait sourire ou pouffer de rire, avec ses réparties.

Sa compagnie de héros utilise souvent des méthodes douteuses, mais la fin ne justifie-t-elle pas les moyens ? Pour moi, oui !

D'habitude, je lis rarement plus de deux livres du même auteur parce que j'aime varier et ne ne veux pas me lasser. Parfois, je fais des exceptions et cette trilogie des Joyaux en fait partie. L'auteur a réussi à ma captiver et à me donner envie de lire les trois romans d'une traite. Pourtant, le pari n'était pas gagné après la superbe décalogie que furent la Belgariade et la Mallorée. Comment Eddings a-t-il fait ?

La recette de cette réussite est simple : vous prenez peu de magie, vous la trempez dans une guerre de pouvoirs, vous ajoutez de la noirceur pour les méchants, additionné de dieux et de déesses, le tout saupoudré d'amour, d'une forte dose d'amitié, sans oublier un kilo d'humour et vous faites mariner le tout dans dans une épopée grandiloquente, ce qui permettra au tout de glisser facilement dans votre estomac, sans indigestion aucune.

Les héros sont attachants, l'histoire tient la route et surtout l'avantage d'une trilogie, c'est qu'elle permet d'avoir de longues heures de lecture devant soi.

Ne passez pas à coté de cette trilogie. C'est une très bonne histoire. le seul défaut qui se présente à l'horizon, c'est toujours que cela va se terminer, à un moment. Sans oublier que vous risquez de vous couper du monde durant votre lecture car vous voudrez connaître la fin, ce qui accélerera le trépas de cette trilogie ô combien attachante.

Afficher en entier
Diamant

Ce second tome est bien plus mouvementé que le premier.

Notre petit groupe se met en quête du bhelliom mais il se retrouve toujours dérangé par quelque chose! On en arrive même à ressentir une certaine frustration car le temps est tout de même compté !

On entre très bien dans l'univers du livre, qu'on sent riche et varié. Certaines rencontrent offrent bien des promesses.

La relation entre les personnages est vraiment bien étudiée. J'aime beaucoup l'évolution de Flûte, Spoiler(cliquez pour révéler)petite fille égarée au début du livre elle se révèle déesse à la fin (détail que j'avais deviné)quelques pages avant

J'ai adoré ce tome, j'ai maintenant hâte de découvrir le suivant.

Afficher en entier
Or

La quête pour libérer la reine continue ! Il y a plus d'actions dans ce tome en vu de la suite et du dernier tome. La quête est pour moi un peu longue, elle devient lassante par moment.

Afficher en entier
Bronze

Un bon tome 2 mais trop de longueurs! Les personnages avancent si peu dans leur quête que cela en devient frustrant et je me suis peu à peu détache du livre.... dommage. Je regrette aussi le manque de "magie".

Néanmoins je lirai le dernier tome avec plaisir car la fin de ce second tome laisse présager de bonnes surprises pour la suite!

Afficher en entier

Date de sortie

La Trilogie des joyaux, tome 2 : Le chevalier de rubis

  • France : 2004-04-01 - Poche (Français)

Activité récente

Semper l'ajoute dans sa biblio or
2022-08-16T16:09:24+02:00
Walloo l'ajoute dans sa biblio or
2021-11-10T09:05:37+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 436
Commentaires 29
extraits 19
Evaluations 66
Note globale 8.32 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode