Livres
493 643
Membres
490 896

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Trilogie Wielstadt, Tome 1 : Les ombres de Wielstadt



Description ajoutée par manu74 2011-04-18T11:01:29+02:00

Résumé

Hiver 1620 : le Saint Empire Romain Germanique est dévoré par les premiers feux de la Guerre de Trente Ans. Après s’être acquitté d’une délicate mission pour les Templiers, le Chevalier Kantz revient à Wielstadt, une cité allemande protégée depuis toujours par un mystérieux dragon. Chasseur de démons initié aux arts secrets de la Kabbale, l’homme est un exorciste en armes qui mène contre le Mal une croisade solitaire et implacable. Rapière au poing, il va devoir traquer une insaisissable meute de goules qui répand la terreur dans la ville. Bientôt, il découvre que celles-ci sont sous l’emprise d’un sorcier revenu des limbes pour se venger des membres de la Sainte-Vehme qui le firent autrefois assassiner. Inquiète de voir Kantz s’intéresser à ses intrigues passées et présentes, la redoutable société secrète lance des tueurs à ses trousses. Mais le chevalier a aussi des amis et des alliés, à la cour des miracles comme chez les faunes ou les fées, et rien ne saurait le freiner dans sa quête de la vérité. Il éliminera les goules, déjouera les complots de la Sainte-Vehme et affrontera seul, au cours d’un combat désespéré, le spectre du sorcier dément.

Afficher en entier

Classement en biblio - 94 lecteurs

Extrait

Dans un ultime sursaut d'énergie, elle étincela, parut catapultée vers le clocheton, coucha ses ailes, échappa aux serres, traversa la grille comme une flèche... et heurta de plein fouet, à l'intérieur du beffroi, une vieille cloche oubliée. Un misérable bong retentit quand la petite fée rencontra le bronze centenaire.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Ce que je n'ai pas aimé

.

- Le dragon qui ne sert strictement à rien (la fée et Feodor ne servent à rien non plus si ce n'est à du remplissage).

- Le personnage principal sans épaisseur, à peine plus qu'une machine (on sent qu'il a traversé pas mal d'épreuves, ce qui est bien, mais il faut quand même un peu plus d'informations pour donner vie à un personnage principal).

- L'enquête policière digne d'un épisode de Babar.

- Les scènes d'action banales, tout ce qui touche à l'escrime est médiocre.

- Le méchant de pacotille.

- Faux vieux français mis à part (une initiative douteuse de l'auteur), le style est scolaire et ampoulé. La fin est très faible.

.

.

Ce que j'ai aimé

- le fait que le récit se concentre sur un personnage principal

- l'utilisation par le héros de son pouvoir surnaturel. C'est parfaitement dosé, ni trop, ni trop peu.

- le rythme général

- l'ambiance nocturne de la ville.

- les goules

Dans l'ensemble, c'est un cycle à peine passable, produit par un auteur peu doué qui écrit vraiment mal (style scolaire) et qui incapable de contruire un personnage correct. Mais qui maîtrise bien le rythme et sait créer une ambiance/un lieu. J'ai aussi lu de lui Les Lames du Cardinal qui possède les mêmes qualités et les mêmes défauts.

Note 4/10

Afficher en entier
Bronze

J'avais trouvé pas mal.

Le scénario est bon, les personnages un peu branlant par moment.

Quand c'est sortie, je l'avais lu et assez addictif point de vue historique.

On apprend plein de chose sur la géo-politique de l'europe et sur la religion à cette époque là.

Afficher en entier
Bronze

Un mélange habile d'Histoire, de fantasy, d'enquête policière, de religieux et d'action. C'est un univers complexe, sombre, très masculin aussi (les femmes ont peu de place dans l'intrigue). Beaucoup de mystères sont encore non élucidés, en prévision des deux autres tomes. j'espère en apprendre davantage sur le passé de Kantz, personnage mystérieux dont on ne connaît que quelques bribes, lesquelles nous amènent à nous poser bien des questions.

Afficher en entier
Or

Un premier tome d'une trilogie qui mêle tous les genres : historique, fantastique, policier, roman de capes et d'épées, et cela avec brio. La plume de Pevel, que pour ma part je découvre avec cette série (même si les Lames du Cardinal attendent en bonne place dans ma bibliothèque), est très agréable, même si l'aspect historique rajoute des longueurs. Un regret néanmoins : la quasi-inexploitation du registre fantastique. Le dragon, si présent en couverture (et première raison de mon intérêt pour ce livre), est absent (ou presque) de l'histoire, et les autres personnages fantastiques, bien que présent, ne sont là que pour une touche de folklore. Cela reste néanmoins un bon livre, et j'ai d'ores et déjà entamé le deuxième tome !

Afficher en entier
Bronze

Découvrez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

---------------------------------------------------------

--- Un dragon sur la couverture et je craque ! ---

Et oui, la faible que je suis n’a pas pu résister à la tentation en voyant cette créature légendaire, promesse d’aventures trépidantes. Le nom de l’auteur m’a également convaincue d’acheter cette intégrale, lors de la toute première édition des Halliennales, en 2012. Certains de mes livres attendent plusieurs années avant d’être ouverts…

Mais voilà, le dragon en question n’est présent que dans le prologue et l’épilogue, à mon plus grand désespoir. Moi qui espérais qu’il serait au centre de l’intrigue, il est quasiment relégué au second plan, malgré l’importance de son rôle. Bref, vous l’aurez compris, j’étais plus que déçue !

--- Vous ai-je dit que je n’étais pas fan de fantasy historique ? ---

Non, ce n’est décidément pas ma tasse de thé. Pourtant, j’aime l’histoire, lorsqu’elle devient vivante grâce à des professeurs passionnés qui vous narrent les évènements ou des reportages qui s’appuient sur des témoignages. Exit donc les livres que j’ai dû me farcir durant mes études et que je n’ai pas appréciés – il y avait toujours trop de dates, de lieux et d’autres informations dans chaque phrase, vous ne trouvez pas ?

Pour en revenir à Wielstadt, l’auteur a décidé d’intégrer entre deux pages d’action, les explications de faits historiques (la Guerre de Trente Ans, les conflits entre Chrétiens et Templiers…). Alors, certes, ce fut très instructif – je vous l’ai dit, j’aime l’histoire – mais dans ce contexte, ça m’a plutôt freinée dans ma lecture.

Néanmoins, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même, car je savais dans quoi je m’embarquais en commençant cette trilogie. Simplement, je tenais à comprendre le succès de cet auteur, et certains miracles se produisent parfois – moi qui n’aime pas spécialement le steampunk, j’ai par exemple eu un énorme coup de coeur pour Journal d’un marchand de rêves d’Anthelme Auchecorne, alors pourquoi pas ? Malheureusement, la magie n’a pas opéré.

Ceci dit, je n’ai pas compris l’intérêt d’insérer dans le récit des créatures fantastiques (en dehors du dragon) ; les faunes, les fées et les nains n’apportent pas grand-chose finalement, du moins dans ce premier tome.

--- Après la fantasy historique, le policier ---

Quand j’ai compris que l’intrigue se dirigeait, lentement mais sûrement, vers une enquête policière, j’ai déchanté. Ce n’est pas franchement un genre que j’affectionne, raison pour laquelle je n’en lis jamais.

Pourtant, en toute objectivité, je dois admettre que Les Ombres de Wielstadt est une réussite. C’est très bien écrit, quoiqu’un peu à l’ancienne, c’est bien mené et les personnages sont hauts en couleur. Tout était réuni pour passer un agréable moment de lecture. Alors, surtout, si vous êtes tenté par cette trilogie, ne vous fiez pas à mon avis – à moins que, comme moi, vous n’aimiez ni la fantasy historique ni le policier, dans ce cas, passez votre chemin sans attendre. En vérité, Pierre Pevel mérite amplement sa renommée et j’espère pouvoir découvrir d’autres de ses écrits qui me correspondront davantage.

Afficher en entier
Argent

J'ai connu Pevel avec les lames du cardinal, et ce livre, tout en étant très bien, est moins abouti. On sent l'érudition de l'auteur, la plule est aisée et agréable, mais il y a à la fois des lingueurs et des raccourcis. J'ai quand même passé un très bon moment !

Afficher en entier
Argent

Après une première moitié très longue qui m'a fait abandonné le livre pendant des jours et où je me suis fait violence pour continuer, j'ai été finalement absorbée par l'histoire et j'ai dévoré la seconde moitié en 3 jours. Une fois que le premier meurtre découvert, on ne souhaite que connaître le comment et le pourquoi.

Le dragon si bien décrit au début est peu utilisé dans ce premier tome mais j'espère qu'il aura un rôle plus important dans le suivant.

J'ai largement préféré la trilogie des Lames du Cardinal pour son équipe plus attachante que Kantz et parce qu'elle se déroule dans une époque que je connais bien mieux. Toutefois, lire du Pevel reste un grand plaisir et je vais poursuivre ma découverte.

Afficher en entier
Diamant

Avec une facilité déconcertante, Pevel nous transporte dans le passé où il ajoute une couche de fantasy avec des fées, dragons, goules, ect ! Les personnages, les intrigues et l'histoire sont superbes.

C'est une très bonne trilogie qui commence !

Afficher en entier

Date de sortie

La Trilogie Wielstadt, Tome 1 : Les ombres de Wielstadt

  • France : 2003-05-15 - Poche (Français)

Activité récente

Galad l'ajoute dans sa biblio or
2018-10-16T15:58:57+02:00

Évaluations

On en parle ici

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 94
Commentaires 8
Extraits 1
Evaluations 23
Note globale 7.78 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode