Livres
568 667
Membres
623 772

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Vallée



Description ajoutée par GrandSchtroumpf 2020-02-13T11:34:33+01:00

Résumé

Un appel au secours au milieu de la nuit.

Une vallée coupée du monde.

Une série de meurtres soigneusement mis en scène.

Une population terrifiée qui veut faire justice.

Une communauté au bord du chaos.

Le retour de deux personnages majeurs.

Une nouvelle enquête de Martin Servaz

Afficher en entier

Classement en biblio - 250 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Pascaa 2021-02-14T11:55:02+01:00

Malgré tout, quelqu'un avait comparé ces grands aéroports modernes et inhumains à nos sociétés actuelles pour expliquer les maux des secondes. Selon ce penseur, les législateurs avaient voulu bâtir des démocraties trop normatives dont l'idéal de perfection se heurtait à deux écueils : d'un côté, des élites elles-mêmes insuffisamment vertueuses, quant elles n'étaient tout simplement pas corrompues, de l'autre un homme du peuple trop imparfait, pas assez idéaliste pour adhérer à ces modèles rigides exigeant trop de chacun. Dans de tels environnements hyper contraints, les hommes n'étaient plus ni libres, ni indépendants. On ne leur donnait d'autre choix que de suivre à la lettre une multitude d'instructions, comme dans ces grands aéroports internationaux, rationnels mais inhumains.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Le nouveau cru de Bernard Minier vient de paraître et il est fameux. Martin Servaz est de retour sans l’être tout à fait puisqu’il a été suspendu par sa hiérarchie et pourtant cela ne l’empêche pas de voler au secours de Marianne son ex compagne et la maman de Gustav, leur fils. Après un éboulement la vallée est coupée du monde et ses habitants avec elle, alors qu’un tueur en série laisse derrière lui des victimes tuées avec une cruauté inimaginable. Martin va prêter main forte à sa collègue et amie Irène Ziegler, tout en continuant à rechercher Marianne. C’est intelligemment construit, on passe de rebondissements en meurtres sordides et de poursuites en recherches infructueuses. La colère gronde parmi les habitants, il faudra gérer cela en plus. Il y a un côté mystique avec la présence des moines de l’Abbaye, j’ai beaucoup aimé les passages s’y déroulant. Mais ce qui m’a le plus surprise au final c’est bien le thème choisi, je ne dévoilerai rien mais c’est un thème porteur et actuel qui n’a pas fini de faire parler de lui. J’ai aussi trouvé les personnages féminins tous très forts et denses surtout celui de la psychiatre qui a de quoi surprendre. On parle aussi de l’épée de Damoclès sous laquelle se trouve Servaz avec son passage devant le conseil de discipline, on se rend un peu mieux compte de la pression et de la difficulté du métier. Une enquête bien structurée qui foisonne d’informations et de détails de quoi nous mettre l’eau à la bouche. Un pavé dans la marre, qui remue et fait bouger les lignes, une fiction qui s’inspire de faits réels et nous laisse aussi déboussolé. Même si vous n’avez lu aucun des romans de la série Martin Servaz, vous allez pouvoir suivre celui-ci sans soucis, si ce n’est de divulgacher les précédents tomes. Si vous aviez l’intention de les lire, faîtes le de préférence dans le bon ordre.

http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2020/05/20/38295639.html

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par antoine18 2021-09-23T10:09:15+02:00
Diamant

Depuis le temps que je voulais lire ce livre, voilà qui est fait, je suis un grand fan de cet auteur, de sa plume si addictive que dès qu'il y à une sortie livresque je l'achète directement sans voir le résumé tellement je suis sur que je vais adorer.

Tout commence lorsque Martin Servaz reçois un appel au milieu de la nuit, un appel au secours.

Entre une vallée coupée du monde, une abbaye remplie de mystères, une forêt remplie de secrets, tout une série de meurtres horribles, une population qui à la frousse et fait justice elle même, un corbeau qui envoi des lettres, une population au bord de l’abime, Martin Servaz se retrouve à enquêter sur tout cela.

Un livre lu quasi d'une traite tellement j'ai de suite accroché à l'histoire si prenante, addictive, captivante, remplie d'intrigues, de suspens et de rebondissements avec des personnages toujours aussi attachants. Ce livre m'a tenu en haleine du début à la fin, au final je ne me suis pas attendu à cela.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pendergast 2021-09-19T18:10:39+02:00
Or

Une histoire prenante et habilement construite, l'angoisse monte peu à peu, on s'attend au pire et la vérité est au final plus terrible encore. Et bon nombre de sujets d'actualité sont abordés et donnent énormément à réfléchir. Un livre qu'on ne peut lâcher et qui nous hante longtemps après

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marion-220 2021-08-29T15:51:10+02:00
Argent

Très bon roman policier. Nous sommes plongé dans l'enquête du début à la fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dioptase 2021-08-21T09:14:34+02:00
Or

Thriller bien mené dans une vallée française en huis clos. Tous les sujets de société actuels de nos journaux TV y sont abordés, avec beaucoup de questions sans réponses et souvent, nostalgie sur le passé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NajaZi 2021-08-03T11:04:12+02:00
Argent

Une intrigue intéressante

Un appel reçu en pleine nuit et le capitaine Servaz se retrouve à mener l’enquête dans une vallée perdu dans la montagne. Une enquête personnel qui va le mener a retrouvée des personnes appartenant à son passé.

Une belle intrigue même si l’auteur nous a habitués à des scénarios beaucoup plus construit et torturé. Malgré tout, les personnages restent singuliers et très contemporain. Tous les ingrédients d’un bon polar sont réunis.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Looh_mb 2021-07-24T19:14:53+02:00
Bronze

Une première lecture de cet auteur, pour une plonger dans une vallée isolée où rôde le mal...

La lecture ne pas totalement emballées, l'intrigue est bien ficelée, bien que certains points sont devinables assez vite.

Je n'ai pas accroché avec les personnages, ils m'ont parut bien simple, peu développer, sans profondeur.

L'histoire en elle-même était intéressante mais sans plus, rien d'extraordinaire ou de très développé. J'ai eu l'impression que tout se passait en surface sans jamais pousser la recherche plus en profondeur, ça m'a laissé sur ma fin.

Dans l'absolu ça reste un bon thriller et je pense tenter la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par faurob 2021-07-20T14:53:05+02:00
Argent

J'apprécie toujours autant les livres de Bernars Minier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vampiredelivres 2021-07-19T11:57:29+02:00
Or

Un nouveau Bernard Minier, un polar comme je n’en avais pas lu depuis longtemps. On retrouve le commandant – pardon, capitaine – Martin Servaz, suspendu depuis l’affaire d’Erik Lang dans Sœurs. Toutes les intrigues croisées des précédents romans, tout ce qui s’est passé depuis Glacé et la fuite de Julian Hirtmann, amène à ce tome. Et tout commence avec un coup de fil de Marianne, la femme que Servaz aimait, enlevée par Hirtmann huit ans auparavant. Servaz se rend en panique à l’endroit où elle se trouve, mais rien, Marianne n’est plus là. Et, comme de juste, deux meurtres viennent d’avoir lieu dans la même vallée, qui après un éboulement se retrouve isolée du reste du monde.

Ce tome me fait vraiment l’effet d’un aboutissement pour l’ensemble de l’histoire de Servaz, même si la fin reste ouverte. Beaucoup de sous-intrigues qui s’étaient créées dans les tomes précédents sont résolues ici, beaucoup d’évènements qui ont lieu précédemment gardent un impact et prennent même de l’importance. On retrouve des personnages qu’on connaît et qu’on apprécie, notamment Irène Ziegler, on reprend un rythme d’enquête qui est plutôt familier.

D’ailleurs, le rythme global du roman est excellent, pas de temps morts, pas de pauses. Les meurtres, plus sordides les uns que les autres, s’enchaînent, s’entrecroisent avec la recherche de Marianne, les intrigues se lient et se délient au fur et à mesure que les personnages progressent dans l’enquête. Vrais coupables, faux coupables, jusqu’à la dernière minute, on n’est sûrs de rien. Les personnages sont beaux, profondément humains, douloureusement attachants, les femmes sont fortes, les hommes se permettent de se montrer vulnérables.

Mais ce que je retiendrai le plus de ce roman, ce qui m’a vraiment marquée, c’est la critique sociale sous-jacente. L’auteur aborde des thèmes d’actualité avec justesse et finesse. J’aime beaucoup son regard critique sur l’ensemble de la société qui semble partir en flammes au même rythme que la vallée. Un point qui m’a beaucoup touchée et attristée, c’est la haine envers la police, et de manière générale les forces de l’ordre, qui atteint dans ce roman un degré effrayant. Et le plus douloureux, c’est que ça ressort surtout au travers des enfants. Gustav, Mathis, Théo…

Glaçant à souhait, aussi dérangeant que philosophique, ce polar m’aura décidément marquée. J’ai beaucoup trop hâte de mettre la main sur La Chasse, maintenant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par clecledu29 2021-07-14T19:30:22+02:00
Diamant

Un roman bien égal au style de l'auteur, l'histoire est bien ficelée et le suspens dure jusqu'à la fin. J'ai apprécié, les recherches faites par l'auteur sont toujours aussi qualitatives. C'est une partie de l'humanité et de l'humain que j'espère ne jamais croiser dans la vraie vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loeilnoir 2021-07-10T10:20:59+02:00
Argent

Retrouver la plume de Bernard Minier est toujours un plaisir, que je savoure pleinement, même si j’ai toujours un décalage d’une année par rapport à la sortie de ses romans. Sixième tome consacré à Martin Servaz, La Vallée nous prouve que l’imagination de l’auteur concernant son personnage fétiche est loin de s’être tarie. Son nouvel opus, La Chasse qui vient de paraitre chez XO Editions en est une nouvelle preuve. Inutile de commencer ce roman sans avoir lu les précédents tant les références au passé de Martin sont nombreuses. Voici la série dans l’ordre : Glacé – Le Cercle – N’éteins pas la lumière – Nuit – Soeurs – La Vallée – La Chasse.

Le personnage de Martin Servaz nous revient fidèle à lui-même et également à ceux qui ont partagé sa vie, comme en témoigne le retour inattendu de Marianne dans l’existence du capitaine de police. Celle qui a tant compté pour lui, mère de son fils Gustav qu’il élève seul, était portée disparue jusqu’à un fameux coup de fil en pleine nuit où la voix de Marianne le réveille et le supplie de lui venir en aide. Le voilà lancé sur ses traces, au cœur de la vallée d’Aiguesvives, une petite ville des Pyrénées, perdue au milieu des forêts. Sur place, nulle trace de Marianne, mais Servaz découvre un monastère dans lequel il est accueilli pour la nuit. Il apprend qu’un crime épouvantable a été commis non loin de là, il se rend sur place. La disparition de Marianne et le meurtre horrible d’un jeune homme au Pic du Gendarme, semblent liés. Le hic est que Martin vient d’être suspendu suite à l’affaire Erik Lang (voir Soeurs) et n’a plus aucun droit d’intervenir sur une enquête : pour se tenir au courant des faits, il devra suivre sans piper mot sa collègue Irène Ziegler.

Une accroche telle que celle-ci ne pouvait que m’attirer : une vallée coupée du monde, une abbaye pleine de secrets au cœur d’une forêt mystérieuse, une série de meurtres épouvantables… Dans ce cadre (idyllique) de montagne se répand un concentré de noirceur humaine: tout d’abord ces meurtres mis en scène de façon terrifiante et cruelle, puis le comportement d’une population, « confinée » dans leur petite ville en raison d’un éboulement qui coupe tout accès au reste de la vallée. Rapidement la tension monte, les esprits s’échauffent et se laissent envahir par la révolte, il en faudrait de peu pour qu’une partie des habitants prônent l’anarchie… Le climat anxiogène est très présent, servi par l’écriture rythmée de Bernard Minier qui dévoile une intrigue au final inattendu. Avec un soin particulier l’auteur a réuni les ingrédients permettant de démontrer avec véracité les travers de notre société actuelle : le malaise des forces de police (manque de moyens, manque de respect…), les dangers des réseaux sociaux, une jeunesse de plus en plus violente… Une ambiance générale faite de suspicion, d’injustice et d’irrespect, y compris au fin fond d’une vallée des Pyrénées… Il suffit d’une étincelle…

J’ai eu l’impression que le constat social auquel se livre Bernard Minier dans ce roman prend le pas sur l’intrigue elle-même: un Martin Servaz réduit à l’état d’assistant de la franche Ziegler, revenant une nouvelle fois sur ses pas en volant au secours de Marianne (Glacé), un petit air de déjà vu dans tout cela et pourtant j’y retourne! Car les « horreurs » inventées par l’auteur me plaisent indubitablement !!! Et vous, l’avez-vous lu ? Qu’en pensez-vous ?

Afficher en entier

Date de sortie

La Vallée

  • France : 2020-05-20 (Français)

Activité récente

anne58 l'ajoute dans sa biblio or
2021-10-16T19:28:09+02:00
ninin61 l'ajoute dans sa biblio or
2021-10-02T20:21:43+02:00
Odile21 l'ajoute dans sa biblio or
2021-09-17T16:21:44+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 250
Commentaires 56
extraits 11
Evaluations 110
Note globale 8.33 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode