Livres
446 961
Membres
386 801

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par marie-nel 2018-12-31T15:47:33+01:00
Or

Je retrouve avec plaisir la plume de Marie H. Marathée que j'avais découvert cet automne grâce à ses nouvelles L'enfant aux mille sourires, Héritage familial et Esméralda, mon amour. J'avais été touchée par sa délicatesse, sa poésie des mots. Ici, dans ce roman, j'ai été profondément émue, l'auteure fait preuve de beaucoup d'empathie envers ses personnages, j'avoue avoir versé quelques larmes, je me suis pourtant endurcie et il devient difficile de m'émouvoir à ce point, mais là je n'ai pas pu résister tellement c'est fort émotionnellement.

Vincent a un accident de ski et se retrouve coincé à l'hôpital, et ce pendant les fêtes de Noël. Il est bougon, râleur, peste contre sa malchance, rien ne l'intéresse, il n'accepte pas son état, sa plaie infectée l'oblige à rester hospitalisé, la convalescence est longue et la patience qu'il doit avoir pour guérir lui fait défaut, il ne supporte même pas la venue de ses parents, ni les cadeaux, un peu beaucoup farfelus de sa tante... Une rencontre fortuite avec une personne de l'hôpital va remettre son point de vue en question, va lui faire comprendre qu'il y a pire que lui, qu'il doit arrêter de se regarder le nombril et voir la chance qu'il peut avoir malgré son immobilisation. Vincent va se transformer petit à petit au contact de cette personne, voir la vie autrement, prendre les événements d'une autre façon. Il croyait passer un Noël morose et terne, et ce sera le plus beau qu'il n'ait jamais vécu, arrivant même à faire un petit miracle avec l'aide d'une infirmière. Il va apprendre une simple chose, relativiser.

L'auteure a su m'entraîner avec elle et ses personnages dans son histoire, j'ai été happée dans ma lecture dès le début, oubliant ce qu'il pouvait se passer autour de moi. J'étais complètement dans le monde de Vincent, celui-ci m'a irritée au départ, à jouer les enfants pourris-gâtés. J'ai été touchée moi aussi par la personne qu'il va rencontrer, j'ai souri avec eux, j'ai versé des larmes de joie, de tristesse. Il faut avoir un cœur de pierre pour ne rien ressentir et ne pas être ému... La magie a opéré, celle de Noël, bien entendu, mais celle aussi de la pureté des sentiments, c'est beau, c'est tendre, c'est envoûtant. On a du mal parfois à regarder ailleurs ce qu'il se passe lorsque l'on souffre, on a tendance à se replier sur soi-même et à porter des oeillères, c'est assez compréhensible, c'est humain. Mais quand on voit pire que soi, dans l'état physique, et qu'on voit cette personne radieuse, gaie malgré ses coups de blues, on se dit que l'on reçoit une sacrée leçon de vie, notre existence est chamboulée à jamais par cette rencontre. Je m'attendais un peu au final, mais il en ressort plein de positivité, de joie et de bonheur. En tout cas, la vallée des papillons est belle, j'ai aimé la visiter...ce roman porte vraiment bien son titre...

Marie H. Marathée a traité toute cette histoire sans tomber dans le pathos, cela reste humain, semblable à la vie avec une pointe de magie en plus pour faire briller nos yeux. J'ai lu ce roman d'une traite, je ne pouvais pas me détacher de ces personnages, je ne voulais pas quitter cette atmosphère, je m'y sentais bien, Vincent et cette histoire vont rester marqués dans mes souvenirs. C'est le genre de roman où une fois terminé, j'ai beaucoup de mal à me plonger dans un autre, tellement je suis encore hantée par lui.

Je ne peux que vous conseiller la lecture de ce beau roman, comme le dit Michel Fugain, « C'est un beau roman, c'est une belle histoire ».... Quant à moi, je remercie chaleureusement Marie H. Marathée pour tout ce qu'elle m'a fait vivre le temps d'une lecture, je suis encore tellement émue que je ne sais comment dire à quel point c'est beau...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SophieSonge 2018-12-16T13:50:00+01:00
Diamant

Vincent, suite à un accident de ski, se retrouve bloqué à l'hôpital, pendant la période des fêtes de Noël. Quand ce jeune homme égoïste et capricieux, rencontre Jessica, huit ans, hospitalisée elle aussi ; il ne se doute pas un seul instant que son histoire puisse changer son regard sur la vie...

C'est une histoire courte, et qui déborde d'émotions, que nous propose l'auteur. Il y a quelque chose de captivant qui se dégage du récit, une force qui émane des personnages.

La rencontre de Vincent et Jessica, est une bouffée d'air frais. On aime l'authenticité de leurs rapports. Entre eux, pas de chichi, mais plutôt un jeu qui fait beaucoup de bruit... Aussi improbable, que cela puisse paraître, ils comblent leur solitude et s'apprivoisent. Vincent fait tomber la carapace, s'attendrit au contact de Jessica qui le lui rend bien.

L'écriture est fluide, tendre, amusante, poignante. On est triste pour Jessica, elle nous touche par sa lucidité, sa demande d'amour. On a envie de la gâter, la prendre sous son aile. Avec Julien, elle peut être, elle-même, s'échapper, s'accorder des plaisirs trop longtemps écartés. Une magie s'opère entre eux aussi légère et éphémère qu'un envol de papillons...

Jessica nous donne ici, une leçon de vie et d'amour incomparable. Les yeux embués par les larmes, on éprouve à la fin, le besoin d'être digne de son message, et la nécessité d'être fier de ce que Vincent a fait pour elle.

Noël, n'aura jamais eu autant de saveur, celle de l'ouverture du cœur et du partage. Lisez-le !

Afficher en entier
Or

Je remercie la maison d'édition Plume Solidaire pour m'avoir permis de découvrir cette histoire. J'aime beaucoup la couverture et je dois admettre que je ne pensais pas à ce type de récit derrière. La petite fille est pleine de vie sur cette couverture et tout autant dans le livre.

Vincent s'est cassé la jambe lors d'un accident de ski. rien de bien méchant, sauf qu'au vu de son caractère, ne prenant pas ses médicaments correctement, une légère inflammation l'oblige à passer noël à l’hôpital. C'est durant son séjour qu'il va faire la rencontre de Jessica, une petite fille de 8 ans qui veut échapper à sa future piqure. Une discussion houleuse entre deux personnes, un placard qui cache la petite fille, une infirmière qui la cherche, un jeune homme teigneux de rester bloqué dans une chambre alors que ses amis font la fête... Une histoire qui semble simple qui va apporter une belle morale.

Le livre est découpé en trois parties. L'approche, la rencontre, le lien qui se fera au-delà de tout ce qui peut exister. Aucune de ces parties n'a de nom, mais je pourrais les résumer de cette façon. L'auteur joue avec le fait qu'on ne sait pas ce qu'à cette petite fille, sauf qu'il est "facile" de comprendre dès que le mot transfusion est dit avant piqure. J'utilise le mot facile entre guillemet car on imagine plus qu'on ne sait, jusqu'à ce que tout est expliqué. Vincent ne fait pas attention aux mots, pourtant ils sont importants. Le récit est court mais chaque mot est important.

Vincent est un casse-pied, autant le dire de cette façon. Il ne supporte pas l'enfermement et ne comprend pas que s'il veut sortir plus vite, il lui faut prendre son traitement correctement. D'accord, c'est un sportif, il aime bouger sans cesse mais tout de même, c'est un casse-pied qui râle pour un oui ou un non. C'est grâce à son caractère et le fait qu'il reste dans sa chambre d'hôpital plus longtemps qu'il va faire la rencontre de Jessica. Cette petite fille est souriante, le surnommant même boule de neige dès leur première discussion. Elle veut vivre comme tout le monde même si elle est bloquée dans cet hôpital pour des soins. Elle est adorable, une petite peste par moment, mais c'est l'âge. Pas capricieuse pour un sou, elle a véritablement l'âme d'une presque adulte malgré son jeune âge. La vie ne lui a pas fait de cadeau et pourtant elle montre énormément de côté positif.

C'est une belle histoire qui démontre surtout que tout n'est pas perdu, qu'il faut vivre à fond. Chaque jour est précieux, il faut savoir le vivre comme si c'était le dernier. C'est quelque chose que j'ai appris il y a longtemps et qu'il faut pouvoir mettre en place.

Il y a quelques petits points un peu "titillant" au niveau de l’hôpital. J'y ai passé pas mal de temps (en tant que patiente ou fille de patiente) et donc il y a de menus détails qui ne collent pas trop. Cela passe plutôt bien car nous ne pouvons cesser de nous demander ce qui peut bien arriver à Vincent et Jessica. Lire l'émerveillement dans les yeux d'une petite fille pour ce noël est très beau. L'auteur a su donner beaucoup d'émotions dans ces lignes, surtout dans les derniers chapitres. Cela fait beaucoup réfléchir sur ce qui est vraiment important.

J'ai bien aimé découvrir les parents de Vincent qui, je me demande encore comment, on pu "créer" un tel garçon. Par chance, la rencontre avec Jessica lui fera ouvrir les yeux sur un monde qu'il ne connaissait pas. Il suffit d'un rien pour ôter les œillères et voir le monde tel qu'il est, avec ses beautés qu'il faut voir même si elles sont infimes. Une fin touchante qui ne laisse personne indifférent et ouvre une autre perspective de l'avenir.

En conclusion, une histoire qui se lit vite sur la rencontre de deux personnes qui ont tout à gagner.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/la-vallee-des-papillons-marie-h-marathee-a154266844

Afficher en entier
Lu aussi

Une histoire d’amitié.

Marie H Marathée nous offre ici un récit poignant, bien que le personnage de Vincent soit un poil trop cliché : jeune homme aisé et superficiel au possible. Son évolution, cela dit, est remarquable et a su me toucher. Si sa profonde remise en question est sans surprise, les émotions qu’il dégage sont à souligner.

L’auteure, grâce à une plume d’une douce finesse, transmet bien les sentiments de ses protagonistes. La vallée des papillons, malgré des passages durs, offre de beaux messages : amitié, partage, vivre l’instant présent… Tout y est pour nous rappeler l’essentiel.

Quelques paragraphes m’ont interpellée, je pense notamment à une scène qui présente un service d’urgences vides… peu probable de mon point de vue !

Les descriptions sont détaillées grâce au vocabulaire riche et choisi avec soin. La plume de Marie H. Marathée est une belle découverte pour moi !

Ce roman assez court se lit sous un plaid bien chaud avec une boîte de mouchoirs à proximité !

Read more at http://ma-boite-de-pandore.e-monsite.com/pages/chroniques/letterature/la-vallee-des-papillons.html#PW83cglpA7YQzqJo.99

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode