Livres
438 979
Membres
367 936

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert



Description ajoutée par vero41 2012-09-23T15:41:07+02:00

Résumé

Quatrième de couverture :

À New York, au printemps 2008, lorsque l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici quelques mois.

Le délai est près d'expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d'université, Harry Quebert, l'un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.

Convaincu de l'innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l'enquête s'enfonce et il fait l'objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s'est-il passé dans le New Hampshire à l'été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Sous ses airs de thriller à l'américaine, La Vérité sur l'Affaire

Harry Quebert est une réflexion sur ll'Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias.

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 896 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Ignis 2012-11-11T13:24:17+01:00

Environ une demi-seconde après avoir terminé votre livre, après en avoir lu le dernier mot, le lecteur doit se sentir envahi d’un sentiment puissant; pendant un instant, il ne doit plus penser qu’à tout ce qu’il vient de lire, regarder la couverture et sourire avec une pointe de tristesse parce que tous les personnages vont lui manquer

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Une claque monumentale. Un coup de maître. Voilà ce qu'est ce livre. Comment peut-on écrire quelque chose d'aussi bien ? D'aussi abouti ? L'enquête est parfaitement menée, l'écriture est merveilleuse et on ne s'ennuie pas un seul instant ! Grâce aux flash-back on s'attache à la victime et aux personnages secondaires. On est triste que cette histoire d'amour n'ait pas pu durer, et on se surprend à espérer qu'elle s'en sorte quand même, même si nous savons pertinemment que c'est impossible. J'ai été extrêmement émue par cette fille qui a tout fait pour Harry. C'est si dur de commenter sans en dire trop ! J'ai dû faire des pauses pour reprendre mon souffle, je m'apercevais souvent que je ne respirais plus pendant ma lecture. Impossible de lâcher ce livre avant la fameuse révélation qui allait régler cette affaire. Et une fois le livre fini, on est pris de nostalgie, on en veut encore.

Ce livre est un petit bijou que je conseille vraiment à tous ceux qui hésitent encore.

Afficher en entier
Diamant

J'ai adoré ce livre et je crois même que c'est MON livre de l'année, mon petit chouchou pour 2012. Il est superbement écrit, il m'a tenu en haleine tout le long et quand ça se calme, il y a des rebondissements surprenants. J'ai émis plusieurs hypothèses tout le long de ma lecture, je peux vous dire qu'a chaque fois elle s'effondrait comme un château de carte. Impossible de le lâcher, j'avais tellement envie de connaître la vérité sur la disparition de Nola. Wahouhhhh j'ai adoré, j'ai encore envie de le lire même si je viens de le terminer.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par marie-rz 2017-08-28T18:27:48+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Depuis le temps que j'en entend parler de ce livre et surtout depuis le temps qu'il est dans ma PAL je me suis (enfin!) penché dessus courant novembre.

Je n'ai pas vraiment l'habitude de lire des romans policier, ce n'est généralement pas un genre qui m'attire mais celui est vraiment excellent! Dès les première pages, je me suis sentie happé par l'histoire et j'ai eu du mal à lacher le bouquin durant la première partie.

La deuxième partie en revanche a été un peu plus longue, et m'a un peu moins attirée.

Mais OMG lorsque tout s'enchaine à la fin, c'état fini je ne pouvais plus quitter le livre !!! Toutes les idées de l'auteur tiennent la route et rien n'est laisser au hasard.

Ce livre peut faire peur à cause de sa grosseur mais lorsqu'on est plongé dedans, les pages défilent très vite !

Afficher en entier
Or

Intriguée par les 2 premiers épisodes de la série , j’ai voulu en savoir plus, et vite. Une fois plongée dans lecture, on veut savoir , on cherche, on enquête , on juge ... pour finalement être surpris jusqu’aux toutes dernières pages. Bravo pour l’écriture exceptionnelle et les personnages plus vrais que jamais tellement ils sont bien décrits. Beaucoup de rebondissements, peut être même un peu trop au risque d’y perdre la tête. A l’heure où j’écris la série télévisée n’est pas encore terminée , en tout cas jusqu’ici elle est très fidèle au livre. Je n’ai pas pour habitude de lire de romans policiers mais faut avouer que ce dernier est excellent et surtout, il tient la route tout au long de l’histoire , ce qui fait qu’on y croit vraiment . BRAVO

Afficher en entier
Bronze

J'avais assez aimé "La Disparition de Stephanie Mailer" et j'ai voulu lire le grand succès de Joel Dicker "La vérité sur l'affaire Harry Quebert" . J'ai vu t'adaptation télévision que j'ai trouvé nulle ...Je n'ai pas eu envie de voir plus de deux épisodes. et je pensais que le livre était bien meilleur !!! Déception ! Agréable à lire mais trop de "rebondissements" artificiels: il est toujours facile pour un auteur de créer de nouveaux événements imprévus qui relancent l'intrigue sans véritable continuité: cela fait penser au magicien qui sort un lapin de son chapeau. L'histoire est tirée par les cheveux et parfois si mal écrite qu'on se surprend à penser que c'est mal traduit… alors que l'auteur écrit en français.

Vraiment surfait .

Afficher en entier
Diamant

Super livre, superbe histoire. J'ai clairement dévoré ce livre, il est vraiment passionnant, je le recommande absolument

Afficher en entier
Argent

J'avoue que ce roman, ça fait un moment qu'on m'en parle et qu'on me dit de le lire. Mais si vous me connaissez, vous savez que les romans que tout le monde lit et adore, très peu pour moi. Sauf qu'avec la sortie de la série, et le Cold Winter Challenge, je me suis dit que c'était l'occasion de me faire mon petit avis. Et je dois dire que j'ai beaucoup aimé.

L'histoire débute avec Marcus Goldman, qui doit écrire son nouveau roman. Victime du syndrome de la page blanche, va se réfugier chez son ancien professeur et ami, Harry Québert dans une petite ville. Mais ce dernier va être rattrapé par son passé alors que le corps de la jeune Nola Kellergan, qui a disparu trente ans plus tôt est retrouvé dans son jardin. Autant dire qu'il va être le premier suspecté du meurtre. D'autant qu'on découvre qu'ils auraient eu une liaison alors que Nola n'avait que quinze ans et Harry déjà plus de trente. Marcus va alors se battre pour son ami, pour faire triompher la vérité. Mais comment retrouver la vérité sur ce qu'il s'est passé trente ans plus tôt ?

Je dois avouer que j'ai beaucoup aimé le mode narratif utilisé par l'auteur. Ce n'est pas l'affaire Harry Québert qui nous est livré, mais les errances de Marcus, qui doit rendre à tout prix un manuscrit pour son éditeur sous peine de se retrouver dans un procès, et qui dans le même temps veut sauver son ami. On a donc un point de vue immédiatement biaisé par la relation Marcus/Harry. J'ai trouvé que cela donnait une toute autre saveur à l'histoire.

L'autre point que l'auteur a maitrisé à la perfection, c'est sa temporalité. Parce que laissez moi vous dire qu'on en fait des voyages dans le temps avec ce roman. On retourne en 1975, parfois encore plus en arrière dans le temps, avant de revenir en 2008. Et là encore Joël Dicker ne m'a pas perdu une seule seconde. J'ai trouvé l'idée super intéressante de ce point de vue.

Dans ce roman, j'ai beaucoup aimé toute la galerie de personnages. Forcément, je me suis attachée à Marcus, qui tente d'écrire un roman, de sauver Harry, de ne pas se faire bouffer par son éditeur... Bref autant dire qu'il n'a pas une vie facile. Pourtant il ne se décourage jamais dans sa recherche de la vérité, peu importe les obstacles qui se trouvent sur sa route. Quant aux autres personnages, ils ont tous un petit charme. Et c'est d'autant plus chouette de voir leur évolution en trente ans. J'ai adoré retrouver cette ambiance des petites villes américaines, des passions et colères de chacun...

Je n'arrive pas à déterminer si la fin est tout simplement géniale ou si l'auteur est un peu trop parti dans tous les sens. Parce qu'autant vous dire que dans les deux cent dernières pages on se retrouve avec pas moins de deux twists qui font vaciller toutes les certitudes. Loin de m'attendre à une telle révolution, j'ai eu un peu de mal à la fin de ma lecture. En fait, dans ma lecture j'ai eu l'impression que tout le roman était vraiment maitrisé à la perfection, chaque détail avait sa place. Et sur la fin, toute cette impression s'est effacée pour me laisser une sensation de beau bazar... Est ce que c'est dû à la fin qui offre beaucoup de révélations&twists ou alors à la présentation de ces derniers qui n'a pas été vraiment clair. Bref, vous l'aurez compris, une petite frustration pour moi. Pour le coup, je suis curieuse de voir la série pour voir ce que cette fin rend à l'écran !

J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur. Les chapitres ne sont ni trop longs, ni trop courts. Ils mettent bien dans l'ambiance d'une petite ville américaine. Son style très descriptif m'a beaucoup plu. J'ai beaucoup aimé aussi la petite leçon d'écriture à chaque début de chapitre, entre Marcus et Harry.

En bref, un bon bouquin qui a su répondre à mes attentes pourtant vraiment hautes. Je suis du coup d'autant plus frustrée par cette fin qui ne m'a pas vraiment convaincue... Je pense que je relirais le bouquin, peut être qu'en sachant déjà la fin, j'y verrais plus clair ^^'

>> https://meliegrey.blogspot.com/2018/12/la-verite-sur-laffaire-harry-quebert-de.html

Afficher en entier
Or

Très bon roman. Je ne veux pas dire sublime ou extraordinaire. J'ai beaucoup aimé, et je l'ai lu très vite, toutefois, j'ai eu beaucoup de mal à accrocher au début. Il m'a bien fallu 150 pages pour me mettre dedans.

Par contre, une fois plongée dans ma lecture, je ne pouvais plus décrocher. Je me mettais à faire des hypothèses, et pour la plupart je voyais juste (Je devrais me reconvertir en enquêtrice!). L'écriture est fluide, tout s'enchaîne, et à la fin on se dit "Ah ouais quand même, je l'avais pas vu venir celle-là!".

Bref, bien que je ne sois pas une grande fan des romans policiers, celui-ci est vraiment très bon, alors foncez!

Afficher en entier
Diamant

Sublime.

Le roman policier n'est pas un genre que j'apprécie particulièrement, mais là, j'ai été agréablement surprise. Ca me donne même envie de lire d'autres livres de ce genre. Je pense que le format où ce ne soit pas un policier qui mène une enquête (à la Columbo par exemple) est très attrayant, on peut s'identifier au personnage. Comme si on pouvait être à sa place.

Et au final, et je pense que c'est le point fort du bouquin, c'est que de savoir le déroulement de l'assassinat de Nola n'est en soit pas le plus important. C'est tout ce qu'il y a autour, sur les personnages : Harry, Luther...

De savoir pourquoi Nola a été assassinée est en effet à connaître, mais ça n'est pas la révélation ultime en soit dans toute cette histoire. Contrairement à un classique roman policier....

Afficher en entier
Argent

Quoi ?? Il y a 1610 critiques sur ce roman ?? Je ne sais pas ce que me 1611ème va apporter, mais je vous la donne quand même.

Ben non, je n’avais pas encore lu ce roman qui a été plébiscité partout et obtenue de nombreux prix ! Moi, une fois que l’on parle trop d’un roman, j’ai tendance à le fuir et à revenir vers lui une fois l’agitation retombée.

C’est donc avec quelques années de retard et grâce à une LC avec Bianca, que je me suis enfin penchée sur ce roman.

Par contre, ce qu’il ne faut jamais faire, avant d’entamer un roman, c’est aller lire les chroniques de ses petits camarades Babéliottes !

Soit ils encensent le livre et on s’attend à tomber sur du tout bon et on peut finir déçu(e)…

Ou alors, on lit les trois premières chroniques et bardaf, ce sont celles qui descendent le roman et là, après avoir bien rigolé en les lisant, on n’a vraiment plus envie de commencer la lecture ! Si vous voulez, j’ai les noms des membres qui m’ont bien fait rire avec leurs chroniques virulentes, drôles et étayées.

Alors, docteur, le verdict ? Vais-je me retrouver dans le camp de ceux qui ont aimé ou de ceux qui l’ont descendu en flèche ?

Dans le camp de ceux qui ont apprécié car je m’attendais à mourir d’ennui (faut meubler les 857 pages) ou à soupirer d’emmerdement et rien de tout ça, malgré quelques petits bémols que je vais souligner plus bas.

Je me suis attachée aux personnages principaux, même à des autres, moins mis en avant, j’ai suivi avec passion l’enquête de Marcus Goldman, m’exclamant à chaque retournement de situation et, tout comme lui et l’inspecteur Gahalowood, j’ai suspecté tout le monde.

À noter que ma première brillante idée était la bonne, mais je l’avais mise sur le côté car je ne trouvais pas le mobile ni le "comment", quand à mes suspicions suivantes, on va les oublier car foireuses !

L’auteur a réussi à ne jamais faire baisser la tension, ou du moins, juste un peu la calmer, l’agencement du roman était fait d’une manière qui mélangeait les retours dans le passé et ceux du présent, sans pour autant lui donner des airs de foutoir et la résolution de l’intrigue était bien tarabiscotée, mais tout à fait réaliste et logique.

Mes bémols, maintenant… La mère de Marcus, véritable mère juive dans toute sa caricature était un peu lourde alors que le père de Marcus est sans couilles, quant à Tamara, la patronne du Clark’s, mère de la pauvre Jenny et épouse du pauvre Bobo avait tout d’un généralissime de dictature. C’est un peu lourd sur la distance.

Maintenant, passons à l’histoire d’amûr entre Harry Quebert (avait la tête du docteur Mamour alors que je n’avais pas encore visionné la série), 34 ans, et Nola, 15 ans… Là, ça coince un peu car leurs dialogues manquaient de passion : je les ai trouvé plats, nunuches, niais.

Lorsqu’on aime, à 15 ans, certes, on est folle, on ne réfléchit pas, on est passionnée, on a le sang qui bout (parfois le contraire), bref, c’est sulfureux ! On veut du sexe et si nos paroles sont débiles, elles sont en tout cas plus passionnées que celles de Nola et Harry. Là, c’était aussi plat que la poitrine de Birkin (et encore, la poitrine à Birkin a plus de relief que leurs dialogues).

De ce que je me souviens, on n’en était pas à dire des "chéri" ni à se comporter avec lui comme une maman avec son fiston ou une épouse fidèle et aimante qui soigne son n’époux aux petits oignons…

Un peu moins de pudibonderie, que diable ! L’Amérique aime le sexe (la pipe présidentielle !) et les auteurs Suisses ne doivent pas mettre le sexe dans un coffre-fort à la banque !

Par contre, l’auteur a bien cerné le fait que la moindre anicroche nous rend tellement déprimée qu’on a envie d’aller s’asseoir sur la berge du ravin (cadeau), prêtes à faire le grand saut car rien ne va dans notre histoire d’amour. Nous sommes ainsi, nous, les filles, lorsque nous sommes follement amoureuse à 15 ans (avec le recul, j’ai honte de mes vieux amours de jeunesse).

Autre truc énervant au possible, c’est la répétition de certains phrases, comme "C’est compliqué" ! Bordel de nom de dieu, à croire que tous les personnages de ce roman n’avaient que ça à la bouche lorsqu’on essayait de les aider à sortir de leur merde !

Si j’avais eu 5€ à chaque "C’est compliqué" ou à chaque "Nola, Nola chérie", "N-O-L-A" et "Harry, Harry chéri", j’aurais eu de quoi m’offrir un looong week-end en amoureux à la côte d’Opale, tiens. Ces redondances, ça m’a gonflé à mort, mais bon…

De plus, certains phrases étaient indignes d’un auteur, ou alors, les correcteurs étaient en grève à ce moment là.

Et dernier bémol, et non des moindre : l’auteur n’aurait jamais dû nous donner des extraits du fameux livre "Les origines du mal" car s’il est dit dans le roman que c’est un chef-d’œuvre digne de figurer au panthéon des grands romans et Harry Quebert avec les plus grands des auteurs américains, la prose qu’on nous donne en extrait ressemble plus à du Harlequin retravaillé qu’à autre chose. Dommage.

J’ajouterai aussi les quelques phrases qui ont tout de la philosophie de comptoir ou de celle qu’on a pas besoin de nous écrire car nous nous en doutions déjà…

Alors là, vous êtes en train de vous dire "bon sang, mais tout ces bémols, ça fout pas un peu le tout en l’air ??" En tout cas, ça me met le cul entre deux chaises pour la cotation !

Le point positif de ce livre, est l’enquête policière menée par l’écrivain Markus Goldman et qui nous entraîne dans tous les petits secrets pas nets des habitants de la ville de Aurora, ceux qui ont l’air de laver plus blanc que blanc et qui, dans le fond, sont sombres à l’intérieur.

Additionnons à cela les multiples fausses-pistes, les secrets découverts sur le tard, les annonces fracassantes de certains et vous comprendrez qu’en tant que lecteur, vous aurez l’impression d’être sur un ring de boxe et de vous prendre des coups de plus en plus violents sur tout le corps.

Sans oublier le final qui vous laissera sur le cul – ou K.O – parce que si ma première hypothèse était la bonne, jamais je n’aurais soupçonné autant de ramifications, autant de mystifications, et à ce niveau, l’auteur a bien fait le job. Là, il mériterait un 4,5/5.

Mais les dialogues mièvres, les redondances du "c’est compliqué", la philo à deux balles et cerise sur le gâteau, l’histoire d’amour fadasse entre N-O-L-A chérie et Harry chéri qui ne fait pas rêver, va lui faire perdre de nombreux points et finir avec un 2,5/5.

En additionnant les deux cotes, on obtient un 7/10 ou un 3,5/5, ce qui fait chuter la moyenne de l’année et positionne l’élève Dicker sur la sellette.

Malgré tout, je ne regrette pas cette LC avec Bianca car je m’attendais à me faire chier royalement et j’ai trouvé cette lecture addictive et une solution recherchée et pas simple du tout à voir venir.

Afficher en entier
Diamant

J'ai adoré ce livre. Il est juste magnifique. Les personnages sont intéressants, il ya énormément de rebondissement c'est juste parfait. Je l'ai lu d'un coup tellement j'étais à fond dedans. Le seul point faible serait qu'il y a tellement de rebondissements que la fin m'a un peu...pas déçue mais on s'attend à quelque chose de tellement fou que la fin était un peu "molle". Mis à part ça, j'ai adoré ce livre. On ne s'attend pas du tout à cette fin, même si je la trouve "molle" elle reste dingue !

Afficher en entier
Diamant

J'ai attendu longtemps avant de lire ce livre, et vraiment, je ne comprends pas pourquoi. Il est vraiment génial. Suspens et rebondissements jusqu'à la fin. Récit qui se lit très facilement et qui nous captive tout du long.

Je recommande vivement

Afficher en entier

Dates de sortie

La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

  • France : 2012-09-19 (Français)
  • France : 2014-05-28 - Poche (Français)

Activité récente

loumlch l'ajoute dans sa biblio or
2018-12-10T21:13:07+01:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 3896
Commentaires 559
Extraits 352
Evaluations 1065
Note globale 8.87 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode