Livres
387 809
Comms
1 360 016
Membres
276 100

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert ajouté par Ignis 2012-11-11T13:24:17+01:00

Environ une demi-seconde après avoir terminé votre livre, après en avoir lu le dernier mot, le lecteur doit se sentir envahi d’un sentiment puissant; pendant un instant, il ne doit plus penser qu’à tout ce qu’il vient de lire, regarder la couverture et sourireavec une pointe de tristesse parce que tous les personnages vont lui manquer

Afficher en entier
Extrait de La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert ajouté par Ignis 2012-11-11T13:36:33+01:00

L’important n’est pas la chute, parce que la chute, elle, est inévitable, l’important est de savoir se relever .

Afficher en entier
Extrait de La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert ajouté par Ignis 2012-11-11T13:38:58+01:00

- Vous essayez de me parler d'amour, Marcus, mais l'amour, c'est compliqué. L'amour, c'est très compliqué.

C'est à la fois la plus extraordinaire et la pire chose qui puisse arriver. Vous le découvrirez un jour. L'amour, ça peut faire très mal. Vous ne devez pas pour autant avoir peur de tomber, et surtout pas tomber amoureux, car l'amour, c'est aussi très beau, ça vous éblouit et ça vous fait mal aux yeux.

C'est pour ça que souvent, on pleure aprés.

Afficher en entier

« Un bon livre Marcus, ne se mesure pas à ses derniers mots uniquement, mais à l’effet collectif de tous les mots qui les ont précédés. Environ une demi-seconde après avoir terminé votre livre , après en avoir lu le dernier mot, le lecteur doit se sentir envahi d’un sentiment puissant ; pendant un instant, il ne doit plus penser qu’à tout ce qu’il vient de lire, regarder la couverture et sourire avec une pointe de tristesse parce que tous les personnages vont lui manquer. Un bon livre, Marcus, est un livre que l’on regrette d’avoir terminé. » Epilogue, p 661

Afficher en entier
Extrait de La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert ajouté par Ignis 2012-11-11T13:24:06+01:00

- Marcus, savez-vous quel est le moyen de mesurer combien vous aimez quelqu'un?

- Non

- C'est de le perdre.

Afficher en entier
Extrait de La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert ajouté par Ignis 2012-11-11T13:24:52+01:00

Apprenez à aimer vos échecs, Marcus, car ce sont eux qui vous bâtiront. Ce sont vos échecs qui donneront toute leur saveur à vos victoires.

Afficher en entier
Extrait de La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert ajouté par Ignis 2012-11-11T13:37:56+01:00

Les mots sont à tout le monde, jusqu'à ce que vous prouviez que vous êtes capable de vous les approprier. Voilà ce qui définit un écrivain. Et vous verrez Marcus, certains voudront vous faire croire que le livre est un rapport aux mots, mais c'est faux : il s'agit en fait d'un rapport aux gens.

Afficher en entier
Extrait de La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert ajouté par Ignis 2012-11-11T13:38:23+01:00

- Les écrivains qui passent leur nuit à écrire, sont malades de caféine et fument des cigarettes roulées, sont un mythe, Marcus.

Vous devez être discipliné, exactement comme pour les entraînements de boxe. Il y a des horaires à respecter, des exercices à répéter: gardez le rythme, soyez tenace et respectez une ordre impeccable dans vos affaires.

Ce sont ces trois Cerbères qui vous protègeront du pire ennemi des écrivains.

- Quel est cet ennemi?

- Le délai.

Afficher en entier
Extrait de La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert ajouté par Ignis 2012-11-11T13:26:30+01:00

Si les écrivains sont des êtres fragiles, Marcus, c'est parce qu'ils peuvent connaître deux sortes de peines sentimentales, soit deux fois plus que les êtres humains normaux : les chagrins d'amour et les chagrins de livre. Ecrire un livre, c'est comme aimer quelqu'un : ça peut devenir très douloureux.

Afficher en entier
Extrait de La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert ajouté par Ignis 2012-11-11T13:38:42+01:00

Lorsque vous arrivez en fin de livre, Marcus, offrez à votre lecteur un rebondissement de dernière minute.

- Pourquoi?

- Pourquoi? Mais parce qu'il faut garder le lecteur en haleine jusqu'au bout.

C'est comme quand vous jouez aux cartes: vous devez garder quelques atouts pour la fin.

Afficher en entier