Livres
472 273
Membres
444 258

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La vie d'un simple



Description ajoutée par no.name 2011-03-22T15:20:39+01:00

Résumé

La Vie d'un simple est un livre qui vient du fond du peuple, chose bien rare, et du fond du peuple paysan, chose unique...D'un grand-père conteur d'histoires Guillaumin tint le goût de conter, et il eut le courage d'ajouter au labeur paysan un labeur d'écrivain. Le plus bel exemple d'homme de lettres pratiquant le deuxième métier, c'est Émile Guillaumin qui le donne...Le Bourbonnais est loin, et la rumeur parisienne nous distrait d'y connaître et d'y entendre un juste. Mais la rumeur est chose passagère, la valeur ne passe pas, et Émile Guillaumin est sûr d'occuper, dans l'histoire de notre peuple, une place où il est indispensable et seul.

Afficher en entier

Classement en biblio - 12 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par dompl54 2015-07-26T16:35:46+02:00

Le métayer a conscience de son exploitation par un groupe, auquel, culturellement et socialement, tout l'oppose, celui de la bourgeoisie. Il souffre de sa condescendance, de ses moqueries et de son mépris. Il rage de l'injustice qui préside aux rapports avec les propriétaires. Mais son analyse demeure individuelle et ne débouche jamais sur une action. Un moment, cependant, il croit que la solution est d'ordre politique, et accueille avec espoir 1848, mais sa déception est forte et durable. Lorsqu'il prend la parole en public, pour la première fois, lors de campagne électorale de 1893, il se prononce en faveur des candidats avancés, mais affirme que"ceux qui font métier de politicailler sont souvent des ambitieux ou des farceurs".

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par dompl54 2015-07-18T18:58:31+02:00
Diamant

Ma vie était fatigante et laborieuse, mais j'y trouvais du charme. Etant chef de ferme, je me sentais un peu roi. Les responsabilités me pesaient souvent, mais j'étais fier de m'asseoir au haut bout de la table, à côté de la miche dans laquelle je coupais de larges tranches au commencement de chaque repas; j'étais fier surtout d'avoir, au cercle de la veillée, la place du coin, la place d'honneur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Simiche 2012-11-03T17:19:27+01:00
Diamant

Cette histoire se lit tout seule et je lui ai trouvé un charme, une force que j'explique ainsi : l'histoire de ce paysan c'est avant tout l'histoire d'une vie. Même si cette vie est éloignée de notre quotidien, le narrateur est proche de nous dans le ressenti. Je me suis prise à savoir ce qu'il lui arriverait à cet homme. Il apprend à accepter la vie telle qu'elle est, sans pour autant renoncer à l'espoir d'un monde plus juste pour ceux qui viendront après.

Désolée, ce n'est pas très clair : je vois bien que je n'ai pas trouvé les mots pour exprimer ma pensée. J'espère que vous arriverez à la saisir.

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 12
Commentaires 2
Extraits 3
Evaluations 1
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode