Livres
565 035
Membres
617 886

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Vieille Fille et le Viking



Description ajoutée par Gwenifaere 2020-08-31T16:12:31+02:00

Résumé

Que feriez-vous face à un Viking ?

C’est la question à laquelle est confrontée Mathilde, assistante en études nordiques à la faculté de Caen, lorsqu’une expérience tourne mal sous ses yeux. Elle fait le choix de sauver Faraldr, qui se retrouve alors projeté de 963… en 1866 !

Si Mathilde est ravie de cette occasion d’en apprendre plus sur l’époque de ce Viking, l’Empire français et son armée ne le voient pas du même œil. Aidés d’un chevaleresque militaire et d’une mécanicienne qui n’a pas la langue dans sa poche, ils s’engagent alors dans une folle équipée – et Odin seul sait jusqu’où celle-ci va les mener…

Afficher en entier

Classement en biblio - 7 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Lohiel 2021-06-27T11:46:23+02:00
Or

Mathilde d'Amoys n’a aucune véritable raison d’espérer : dans ce XIXe siècle alternatif, où l’énergie galvanique fait tourner le monde, l’avenir des jeunes femmes est aussi tristement limité qu'il le fut dans le nôtre. De magnifiques vaisseaux parés de bois précieux et cuivres rutilants sillonnent le ciel... mais dans le même temps, une demoiselle ne peut pas s'engager dans une carrière universitaire sans subir la réprobation sociale. Quant à la vie d’aventure dont elle aurait rêvé, mieux vaut l’oublier. Mathilde, bien qu'elle en ait pris son parti, s'attend à finir "vieille fille" - et se consacre le plus discrètement possible à l'étude des civilisations nordiques dans les combles de la faculté de Caen, sous la direction d'un adorable professeur un peu distrait.

Pourtant, lorsque son cousin Armand l'informe de la tenue d'une expérience secrète de l'armée, à deux pas du domaine où ils ont grandi ensemble, elle ne peut résister. Entrée clandestinement sur la propriété, elle y découvre une scène stupéfiante... et sera amenée à sauver la vie d'un fier guerrier viking, venu tout droit du passé. On ne saurait mieux tomber : Mathilde est probablement la seule personne à la ronde capable de parler sa langue. L’alliance de la carpe et du lapin, peut-être, mais qui démarre ainsi sous les meilleurs auspices.

Très vite, l'Empire décide d’enfermer Farald au fond d’un laboratoire. Bien sûr, notre douce héroïne ne peut admettre qu’on réserve un tel sort à son fascinant rescapé. C'est le début d'une aventure endiablée, qui les mènera jusqu'en Islande par la voie des airs, accompagnés d'une mécanicienne au langage fleuri et toujours prête pour une bonne bagarre.

On le découvre rapidement, sous un maintien très conventionnel, Mathilde cache une nature impétueuse, enthousiaste et fantaisiste. Elle se révélera bientôt experte en plans casse-cou, auxquels seul leur invraisemblable culot donne une chance de réussite. Et l’affaire prendra une dimension inattendue, lorsque la route de la petite compagnie croisera celle d’un malfaiteur aussi séduisant qu’énigmatique, aux objectifs peut-être moins égoïstes qu’on ne pourrait le croire au premier abord.

Pétulance et humour, sous une plume d’une élégance délicate. Voilà ce qui fait tout le charme de ce premier roman de Jennifer Joffre, qui après avoir exercé comme traductrice est revenue à sa passion originelle, l’écriture. Son style enlevé, à la fois léger et précis, revisite avec bonheur les codes littéraires classiques... jusque dans le maniement des titres de chapitres, la cocasserie en plus (mention spéciale pour "De la haute trahison à l’usage des néophytes"). On pense à Pierre Pevel, forcément, pour la narration facétieuse, à ceci près que Paris est remplacé par l’Islande et ses voisins scandinaves. La culture comme les traditions locales sont ici insérées par petites touches habiles, qui donnent un joli relief à l’ensemble sans jamais l’alourdir.

Quatre autres tomes de la "Saga galvanique" devraient suivre cette entrée en matière très prometteuse. Publiée initialement en auto-édition, elle a rapidement trouvé son public, avant d'être repérée par une jeune maison rennaise, Relicha Édition. Une réussite qui ne fait sans doute que commencer, tant Jennifer Joffre se démarque déjà, autant par l’originalité que par la cohérence de son univers.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par C4ll1st4 2021-06-08T13:41:55+02:00

Tout d’abord, je tiens à remercier les Editions Relicha pour leur confiance ! C’était un roman que je voulais absolument découvrir car décrit comme aventureux, mêlant steampunk et vikings.

Et je n’ai pas été déçue du tout ! L’histoire est entrainante, les personnages très accrocheurs et on a ce petit côté histoire du Danemark et de l’Islande qui apporte un énorme plus. Je ne connaissais pas du tout ce passé dans les pays du Nord et j’ai été vraiment heureuse de pouvoir le découvrir grâce aux personnages et aux combats bien détaillés.

Côté personnages, j’ai été très agréablement surprise. J’ai aimé passer du temps avec eux, prendre le temps de les connaitre, et de voir les liens se tisser afin de créer une belle amitié. L’autrice nous fait passer d’un personnage à l’autre d’une manière très fluide, racontant son histoire et son point de vue. Tous les personnages se complètent parfaitement et forment une très belle équipe. Perso j’ai eu un gros coup de cœur pour Joséphine qui m’a souvent fait rire, mais Mathilde m’a énormément touchée également.

Entre aventure, humour, amitié et combats dans les pays scandinaves, vous y trouverez forcément votre compte !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par anam 2021-06-01T18:59:48+02:00
Lu aussi

D'abord, ce qui m'a le plus plu dans ce roman est l'univers steampunk et le contexte historique. On voit très souvent le steampunk dans les grandes villes comme Londres ou Paris (ce qui fonctionne parfaitement avec le genre), mais j'ai trouvé très original que les personnages voyagent vers l'Islande et que la politique de ce pays au 19e siècle soit au centre de l'intrigue. Je ne connais franchement rien à l'histoire de l'Islande et j'ai trouvé très original et intéressant que l'auteure fasse ce choix.

Il y a beaucoup d'action dans ce roman, ce qui est très chouette. Par contre, je dois dire que j'ai eu un peu de mal à accrocher à l'histoire. Je pense que la raison principale est que l'introduction va extrêmement vite. J'aurais aimé apprendre à connaître davantage les personnages principaux et leur contextes personnels avant que leur vie ne soit chamboulée par un voyage dans le temps. Il aurait été vraiment intéressant par exemple d'apprendre à connaitre Faraldr, le personnage qui fait un saut dans le futur, dans son contexte, à son époque, avant de le catapulter dans l'univers des autres personnages.

J'ai aimé que l'intrigue soit centrée sur l'histoire politique de l'Islande, mais je gardais en tête une impression que les personnages n'avaient rien à faire là et que cela ne les concernait pas: ils sont Français ou viennent de plusieurs siècles dans le passé. J'ai aussi trouvé que les gens acceptaient un peu trop facilement l'idée du voyage dans le temps. Même si j'aimais les personnages, j'ai eu un peu de mal à les apprécier dans le contexte de l'histoire, car je trouvais qu'il leur manquait de légitimité pour accomplir le rôle qu'ils s'étaient donné.

C'est parfois de petits détails qui peuvent nous faire moins apprécier une lecture que prévu et c'était le cas ici. Cela n'enlève rien au roman et je pense que plusieurs lecteurs le trouveront captivant.

Afficher en entier
Or

Le style steampunk, en faisant fi de ses origines, est très balisé. Mentalité anglaise, époque victorienne, machines extravagantes mues au charbon et à la vapeur. Avec La saga galvanique, tome 1 : La vieille fille et le Viking, Jennifer Joffre nous en offre une nouvelle variante à la française où l’énergie galvanique, en d’autres termes l’électricité, remplace la vapeur. Je dois l’admettre, c’est plutôt réussi! C’est une manière originale et rafraîchissante d’aborder un genre connu. On le reconnaît très bien et en même temps, il y a toutes ces petites différences qui ajoutent du piquant, un attrait supplémentaire au récit.

Qu’en est-il du récit, justement? Selon moi, deux thèmes se côtoient dans ce premier volet de La saga galvanique. D’une part, il y a l’aspect historique. Bien que férue d’histoire en général, je dois avouer que mes notions concernant celle des pays scandinaves sont plutôt vagues. Parfois, c’est un mal pour un bien. Je ne risquais pas de relever des erreurs qui auraient pu gâcher ma lecture et celle-ci m’a donné envie d’en apprendre davantage. De plus, cet aspect est intégré avec délicatesse et justesse.

Trop, c’est comme pas assez. Il aurait été facile par exemple d’inclure le panthéon scandinave en entier plutôt que de surtout se limiter à Odin. Mais il aurait fallu l’expliquer, le justifier, le tout dans un très possible fouillis au détriment de la crédibilité et de l’intrigue. À l’autre extrême, ne pas en dire assez, ne pas mettre une part de cette culture, aurait enlevé tout intérêt à faire venir un homme du passé. J’ai l’impression d’enfoncer une porte ouverte. Pourtant, les livres ne manquent pas ou certains faits, créatures, éléments, etc… ont été ajoutés comme prétexte… pour ne servir qu’à cela. Je trouve cela tellement inutile et lassant! Heureusement, ici, ce n’est pas le cas!

Le second sujet aborde la quête de liberté et d’indépendance, à petite comme à grande échelle. Celles d’un peuple et d’une nation, tout autant que celles d’un individu. On y aborde des questions de sexisme, de racisme, d’exploitation et la force et le courage de ne pas s’y arrêter. De se battre pour devenir ce que l’on veut être et obtenir la reconnaissance pour ce que l’on vaut. Et la manière de le faire. Un thème qui, pour le meilleur comme pour le pire, est encore et toujours d’actualité.

Du lourd pour un livre qui est censé avoir comme vocation de divertir! Oui… et non… En fait, avec La saga galvanique, tome 1 : la vieille fille et le Viking, Jennifer Joffre nous entraîne avec talent dans une grande aventure, emplie de rebondissements et de surprises. Les personnages sont crédibles, particuliers et intrigants. C’est un plaisir de les découvrir, d’apprendre à les connaître. Le rythme est soutenu sans pour autant négliger le contexte, loin de là.

Pour ne rien gâcher, c’est très bien écrit. La plume de l’auteur est addictive et ne m’a pas permis de m’ennuyer une seule seconde. Comme quoi, j’aurai bien fait de ne pas juger un livre à sa couverture!

En résumé, La saga galvanique, tome 1 : la vieille fille et le Viking est une très belle surprise. Si vous avez envie de revisiter le style steampunk, si vous avez envie de vous plonger un peu dans l’histoire de l’Islande ou de tout simplement partir à l’aventure avec une auteure de talent, je vous le recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yserei 2020-09-29T22:05:27+02:00
Argent

Nous allons suivre les aventures de la jeune Mathilde, assistante de l’éminent professeur Martel.

Il s'agit d'un personnage vraiment attachant et bienveillant, cette femme à vrai caractère en plus d'être surprenante et très intelligente. Il s'agit du type de protagoniste qui fait plaisir à suivre et à voir évoluer.

J'ai apprécié l'originalité de ce roman qui mélange histoire et steampunk, c'est vraiment très prenant et addictif. La plume de l'auteure est très agréable et vraiment fluide, le plaisir de tourner les pages est omniprésent.

Entre actions et rebondissement, j'ai passé un agréable moment rempli d'émotions, surtout que nos protagonistes vont en voir de toutes les couleurs, l'auteure n'a pas été tendre du tout avec eux, mais cela rend le récit encore plus palpitant et entraînant !

Les personnages sont à mon gout fort bien travaillés.

Entre Mathilde l'aventurière et Faraldr, ce mystérieux Viking qui se retrouve propulsé de son époque à celle de la jeune femme, nous allons avoir droit à des personnages très intéressants aux personnalités multiples.

Attachant, touchant et émouvant, chacun d'entre eux va nous offrir différentes facettes de leur tempérament, et j'ai adoré.

Découpé en de nombreux chapitres, j'ai trouvé le principe de donner quelques indices aux lecteurs grâce au titre de ceux-ci vraiment ingénieux et amusant. Ça m'a d'ailleurs souvent donné envie de continuer ma lecture d'un petit chapitre en plus ... puis encore un, etc.

Pour conclure, je conseille ce roman à tous les amateurs d'histoire et de steampunk, mais aussi à tous les lecteurs un peu curieux. Une histoire intéressante, une plume fluide et des personnages attachants, le cocktail parfait pour un roman réussi !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par R-Oncedor 2020-09-29T14:56:19+02:00
Or

J'ai beaucoup aimé cette lecture, très originale, riche en rebondissements, en action et en surprises. Les personnages sont attachants et il y a vraiment une belle dynamique qui se met en place entre eux. Rien que pour le côté steampunk et les vaisseaux volants, il vaut le détour (et si en plus vous aimez l'Islande ou l'Histoire, foncez !)

Afficher en entier

Activité récente

Lohiel l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-27T11:44:57+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 7
Commentaires 6
extraits 0
Evaluations 7
Note globale 8.29 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode