Livres
375 009
Comms
1 302 038
Membres
256 123

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de La voie des oracles, Tome 3 : Aylus ajouté par MaYamaha 2017-04-20T10:07:58+02:00

La femme aux cicatrices prit une profonde inspiration, Thya se dit qu’elle allait enfin lui révéler le sens de tout cela, de cette journée plus qu’étrange. Au lieu de quoi, elle lui demanda :

– À quoi rêves-tu ?

Thya resta un instant bouche bée. Ce n’était pas la réponse à laquelle elle s’attendait. Mais elle se reprit, déclara :

– À un autre monde. Un monde où nous sommes tous… légèrement différents.

Une lueur sauvage étincela dans les yeux verts de l’Oracle Brûlée. Elle pressa Thya la Jeune d’en dire davantage :

– Et Enoch, dans ce rêve, comment est-il ? Et Aylus ?

– Enoch… Enoch est un maquilleur de province, si je l’ai bien cerné. Et Aylus une sorte de chef barbare, et…

– Et vous traversez la Gaule, poursuivit l’Oracle. Vous voyagez vers le nord…

– Vers le Monte Vosego, oui, reprit Thya la Jeune. Vers la forteresse de Brog.

L’Oracle soupira, leva les yeux au ciel avec un soulagement incroyable.

– J’avais raison, lâcha-t-elle. Quelque chose a survécu.

Afficher en entier
Extrait de La voie des oracles, Tome 3 : Aylus ajouté par Lupa 2017-01-18T11:44:26+01:00

Moloch Baal. Le premier dieu de l’ancien panthéon de Carthage, d’avant la domination de Rome. Un dieu de violence et de destruction, une gueule de flammes dévorantes, que ses fidèles nourrissaient de sacrifices humains. Il était venu d’Orient, de ces mêmes terres sèches où étaient nés les Dieux Uniques. Il avait voyagé en caravane par le désert, par bateau sur la Mare Nostrum, avec les marchands phéniciens. Il avait accompagné Carthage jusqu’à son apogée, il avait failli avoir raison de Rome. Il aurait vaincu Rome, sans doute, si son peuple ne s’était pas lassé peu à peu de sa violence, de son insatiable soif de sang.

Afficher en entier