Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LaBrunette : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Burning Dance, Tome 1 Burning Dance, Tome 1
C. S. Quill   
http://labibliodemaya.blogspot.fr/2017/06/burning-dance-de-cs-quill.html

J'écris ce commentaire à chaud, je viens de terminer ce roman et je suis encore sous le CHOC.

Je ne m'entendais pas à prendre une telle claque.

Je pensais au vu du résumé, lire une romance classique avec des personnages beaux gentils mais torturés, avec pour environnement sportif la danse.

C'est bien plus que ça, bien plus troublant...

On comprend d’emblée que les personnages principaux Sin et Jolan, ont un passé très douloureux. Le premier tome, est plus axé sur l'érotisme avec beaucoup de passage et dialogues assez crus. J'ai également beaucoup ri avec des échanges et dialogues très affutés. Ce tome installe les bases du roman, avec l'installation de Sin dans un collocation avec 4 garçons, tous différents : Jolan, Carlos, Brennan et Charly.

Sin est une jeune fille qui fuit le contact humain et se consacre uniquement à ses objectifs. Elle évite toutes relations et cherche à éviter qu'on la remarque. Pour cela elle va utiliser divers subterfuges, dont un assez farfelu qui donnera droit à des situations assez cocasses.

Jolan est un beau gosse, très queutard qui n'a aucun respect envers la gente féminine. On comprend aussi que cela est dû à l'environnement dans lequel il a malheureusement grandi. Il ne se sert des filles uniquement pour assouvir son besoin sexuel, et ne s'en cache pas.

Toute cette petite bande va apprendre à cohabiter et à s'apprivoiser. Mais voilà, certains ont un passé trop lourd et il est difficile de vouloir aider quelqu'un qui ne veut pas être aider.

Je ne veux pas trop rentrer dans les détails car vraiment je ne veux spoiler aucun renseignement, j'ai lu le bouquin après avoir lu uniquement le résumé, sans les avis.

Tout ce que je peux dire, c'est que cette histoire va me marquer très longtemps. Je ne me souviens pas de la dernière fois où je n'ai versé autant de larmes de plusieurs émotions mélangées en lisant un roman.

Le volume deux est tout simplement fantastique.

Cette auteur a un écriture bouleversante, elle arrive à faire passer des émotions à travers des mots, des figures de styles et des expressions qu'elle emploie toujours à bon escient.

Et quelle merveilleuse idée, elle a eu d'intégrer la narration à plusieurs personnages : celle des deux personnages principaux Sin et Jolan, et celles d'autres pour des flashbacks. Cela rajoute petit à petit des éléments pour nous faire monter l'adrénaline.

Vraiment ne passez pas à côté de ce bijou. L'humour, les émotions et le suspens vous tiendront jusqu'au bout sans que vous ne vous en rendiez pas compte.


Bonne lecture !!!




par jorie13
Clipped Wings, tome 1 : Bad Boy Clipped Wings, tome 1 : Bad Boy
Helena Hunting   
Voilà un livre comme je les aime !

Ce n'est certainement pas l'histoire du siècle, ce n'est pas de la grande littérature, l'intrigue n'est pas la plus haletante, la relation amoureuse n'est pas des plus romantiques mais pourtant, Clipped Wings (je préfère le titre anglais au titre français) a su me captiver. Je n'arrivais que très rarement à décrocher tellement j'étais dans l'histoire de Tenley et Hayden.

Les personnages sont attachants et les "méchants" donnent vraiment envie de leur taper dessus (plus particulièrement Trey et Sienna). Tenley est à la fois fragile et incroyablement forte, c'est pour ça que j'ai vraiment aimé son rôle. Elle est profondément meurtrie par son passé mais en présence de Hayden, elle arrive à revive et j'ai trouvé ça très beau. Les scènes avec ces deux-là m'ont touché, même si comme je l'ai dit, leur relation n'est pas d'un romantisme fou ! Quant à Hayden, j'adore. Torturé, plein de tatouage et autres piercings, c'est le "Bad Boy" a l'état pur et pourtant, on arrive à s'attacher à lui. Son passé aussi est éprouvant et on éprouve très vite de la compassion pour ces deux âmes brisées.

Il n'y a pas forcément d'intrigue. Tout tourne autour de la relation entre Hayden et Tenley, ainsi que le tatouage de cette dernière (très beau tatoo d'ailleurs !). Mais personnellement, moi qui n'aime pas quand c'est uniquement concentré sur le couple, je n'ai pas vu les chapitres passés. Ca se lit rapidement, le rythme n'est pas lent et bien qu'il ne se passe pas grand chose, j'avais toujours envie de tourner la page pour voir la suite. Je suis fan de ce couple torturé !

La fin, en revanche, m'a fait grincer des dents. Je ne savais absolument pas qu'il y aurait une suite en commençant le bouquin et quelle surprise ça a été en lisant les deux derniers chapitres. Une seule chose ressort de moi : A QUAND LA SUITE ???

En bref, un roman simple, sans prétention mais qui accroche de par ces deux personnages touchants et complètement détruits. On a envie de les pousser l'un vers l'autre, qu'ils se dévoilent encore plus et qu'ils vivent heureux pour toujours... Mais est-ce que ce sera le cas ? Vivement le tome 2 !

Or : 8/10

par SmallBab
Insaisissable, Tome 3 : Ne m'abandonne pas Insaisissable, Tome 3 : Ne m'abandonne pas
Tahereh Mafi   
"Mon cœur se brise en mille morceaux."

Avant de faire ce commentaire, j'ai du attendre 2 bonnes heures pour pouvoir à peu près correctement, exprimer mon avis sur ce livre. Car après l'avoir refermé, la seule chose que j'aurais pu écrire serait " ... ". Juste cela. Car ce roman m'a laissé sans voix, sans souffle, sans mots, comme si ce livre avait aspiré mon pouvoir de raisonner.
N'ayant pas fait de commentaire sur les tomes précédents, ma critique englobera les tomes 1, 2, et 2/5, bien qu'il sera beaucoup plus centré sur le dernier tome. Je m'excuse donc d'avance pour la longueur, et pour les plus pressés, vous pouvez passez directement à ma critique du tome 3. (Cinquième paragraphe)
Durant la lecture du premier tome d’Insaisissable, le style de l'auteur m'a tout de suite séduite : Tahereh Mafi à une manière bien à elle d'agencer les mots, de les réunir pour qu'ils ne veulent plus rien dire du tout, ou au contraire, faire un mélange si explosif que nous mêmes, nous avons du mal à en capter le sens complet. Son style colle tout à fait avec le comportement de Juliette: fou, à fleur de peau, qui n'est sure de rien (D’où les phrases barrées, -beaucoup moins présentes, voire absentes lors du dernier tome-). Juliette, enfermée depuis 264 jours, est une fille brisée, anéanti, fragile vulnérable et tellement, tellement...faible. Elle en veut au monde entier mais se déteste par dessus tout. Elle se dégoûte, se veut morte, n'accorde aucune importance à la vie, elle se considère comme un monstre : En effet, tous ceux qui la touche et qu'elle touche se retrouve vidés de leur énergie vitale et meurent si son contact dure trop longtemps, c'est aussi la raison de son emprisonnement: l’empêcher de faire encore du mal à autrui. Ce qu'elle trouve dans un sens, juste. Et puis un jour...Adam. Adam arrive et là, c'est l'explosion, l’apothéose, la révélation: elle peut le toucher. Elle l'aime et ferai tout pour lui...Même quand elle découvre qu'il n'est venu dans sa cellule que sous les ordres de son chef. LE chef des chefs : Warner. Et même quand ce dernier l'a fait sortir de sa prison, lui offre un logement, de l'eau chaude, de la nourriture et des vêtements si luxueux qu'ils en défieraient l'entendement, Juliette reste (presque) de glace. De manière justifiée d'ailleurs, car Warner lui a fait clairement comprendre qu'il comptait l'utiliser comme une arme et qu'elle lui obéirait, comme une espèce de marionnette, sans qu'elle est son mot à dire. Warner apparaît dans ce tome comme l'Ennemi, celui qu'il faut fuir, la figure de tout ce qu'Adam, Juliette et bon nombre d'autres personnes déteste : le Rétablissement.
Bien évidemment, ils arrivent à s'enfuir et après beaucoup de péripéties et l'aide de Kenji, un soldat "déserteur "tout comme Adam (mais beaucoup plus drôle et sympathique, on sera d'accord) ils arrivent à se réfugier au Point Oméga, quartier général de la Résistance, où, tout comme Juliette (et Adam qui le découvrira plus tard),ces "réfractaires" ont des pouvoirs. C'est la fin du tome 1.
Le tome 2 se passe principalement au Point Oméga où Juliette pleurnichotte (Je confirme ce mot n'existe pas) la plupart du temps et où Adam la réconforte...aussi la plupart du temps. Puis Adam découvre qu'il a lui-même des pouvoirs et Juliette décide de "rompre" car son pouvoir risque de le tuer par sa faute.
Et, je ne sais plus trop comment, Warner est capturé et ramené au Point Oméga : On découvre qu'il à lui aussi des pouvoirs et qu'Adam et lui sont ( ATTENTION SPOILER POUR CEUX QUI N'ONT PAS LU LE TOME 2...)...demi-frères !...Et Juliette commence à avoir quelques doutes sur ses sentiments et n'accepte pas le fait d’être attiré par Warner. Mais les circonstances font, qu'à la fin du tome 2, elle soit "obligé" de collaborer avec Warner pour se venger de son père, Anderson; Une guerre à éclaté et beaucoup de gens du "bon coté" sont morts à cause de lui.
Le tome 2,5 est hors série et se place du point de vue de Warner. Un Warner que l'on découvre pas si insensible que ça et clairement amoureux de Juliette. Le carnet qu'elle gardait pendant son emprisonnement est trouvé et lu par Warner. Ses sentiments sont divers, face à la lecture des plus profondes pensées de Juliette; et il est de plus en plus fasciné par elle.
Et enfin, j'arrive à ma critique du tome 3. Un tome qui m'a inspiré beaucoup de sentiments, tellement, tellement de choses à dire de ce tome. Le style qui singularise Tahereh Mafi des autres auteurs est beaucoup moins présents dans ce tome que dans les deux premiers; néanmoins, je crois que des 3, celui-ci dépasse toutes mes espérances (surement aussi, parce que c'est le dernier) .
J'aimerais pouvoir vous faire part de mes sentiments le plus clairement possible. J'aimerais pouvoir vous faire ressentir les mêmes sensations que j'ai éprouvé en lisant ce livre. J'aimerais ne jamais avoir lu ce livre aussi rapidement. Pour le relire. Encore, et encore, et encore, et encore... Sans jamais m’arrêter.
On retrouve Juliette changé. Plus forte, plus féroce, plus...Insaisissable. Je ne sais pas comment Tahereh Mafi fait, a fait, pour que tous les mots de ce roman, ainsi que les autres, nous donne l'impression de nous révéler un interdit, un grand secret, comme si un ange descendait du ciel pour vous chuchoter à l'oreille le plus horrible de tous secrets... Je ne sais pas comment elle fait pour qu'ils donnent l'impression de vouloir dire quelque chose de si profond, de si vivant et de si réel, quelque chose de tellement plus réel que la réalité, tellement plus réel qu'un livre et bien trop réel pour des personnages de fiction; qu'ils donnent l'impression que le tangible devienne incertain et que l'incertain devienne tangible ... Chaque mots vous heurtent jusqu'à briser vos os, briser vos jambes et vos bras, briser votre esprit, vos pensées, briser vos convictions les plus solides,vous faire fondre et vous figer en même temps, vous transmettre tellement et si peu de choses à la fois, et vous faire
à
chaque
fois
de plus
en plus mal
et vous donnez l'impression de chuter et de voler, d’être bien plus vivant que vous ne l'avez été de toute votre vie ou plus proche de la mort à chaque instant... Vous tombez, toujours plus vite, toujours plus bas, toujours toujours...
Plus profond.
Et ma chute n'a été que plus rapide quand les doutes de Juliette se sont transformés en certitude et qu'elle à été sure[spoiler] que c'était Warner, et pas Adam, le véritable amour de sa vie (désolé de paraître clichée), et qu'elle était certaine [/spoiler] du choix qu'elle allait faire.
On découvre un Warner totalement à l'opposée du 1, et quelques parties de sa vie nous sont révélées. Adam, par contre, est presque [spoiler]pitoyable, par son comportement, ses cris et[/spoiler] méconnaissable. Je crois que l'auteure a choisi la solution de facilité pour le choix de Juliette et même s'il ne me déplaît pas, je l'ai trouvé trop facile à mon gout: le choix de Juliette semble évident.
La fin, quoique plutôt rapide, signe à la perfection ces 3 tomes mais donne l'impression de ne pas être le dernier de la série. (Une adaptation en film est peut être prévue.)
Quoiqu'il en soit, ce dernier tome est une merveille, j'aimerais tellement, dans 1 an, y repenser et ressentir exactement les mêmes sentiments que maintenant, un mélange de déception et de joie, d'avoir fini ce livre et de n'y avoir trouvé dans l'ensemble aucun défaut, et que ce souvenir reste intacte, ce moment où je me rends compte que ce livre restera gravé dans ma mémoire...

"Et j'aimerais, plus que tout, savoir comment immortaliser ces moments pour les revivre à jamais.
Parce que celui-ci
vaut tout l'or du monde."

par Fantalex
Insaisissable, Tome 1.5 : Ne me Résiste pas Insaisissable, Tome 1.5 : Ne me Résiste pas
Tahereh Mafi   
Je suis brisée, littéralement brisée. Par toute cette beauté, toute cette peine, toute cette agonie, cette tristesse, que je n'aurais jamais pu anticiper. Ces sentiments amplifiés à un degré dont je n'aurai même pas pu deviner le quart, le dixième, le millième. J'ai l'impression de devoir faire un énorme trou dans mon coeur, et l'étirer à l'infini, pour avoir une chance d'y placer tout ce que j'ai ressenti. Je n'ai pas envie de m'arrêter d'écrire, j'ai peur de ne jamais pouvoir décrire toutes les émotions qui m'ont traversée, j'ai peur de ne pas partager convenablement avec vous toute cette beauté que j'ai eue l'opportunité d'effleurer pendant un bref un instant, quelques heures pendant lesquels je me suis sentie vide, vide de moi, vide et vidée. Vidée comme Warner, vidée comme Juliette.
Décrire des sentiments de cette manière, me les envoyer en pleine figure, comme un énorme sot d'eau, comme une monstrueuse claque, me faire ressentir une haine horrible, envers le monde, pour ce qu'il leur a fait subir, me donner la chance de comprendre pourquoi. Non pas de justifier, mais de comprendre, de pardonner à Warner, de lui pardonner ce qu'il a fait, parce qu'il est aussi brisé qu'elle.
Et enfin, chapeau à Tahereh Mafi pour cette écriture, pour ce talent, pour ce poème long de 150 pages, merci.


par Dreamer
Delirium, Tome 1 : Delirium Delirium, Tome 1 : Delirium
Lauren Oliver   
Wahou, Wahou et re-Wahou!
Que dire? Un livre magique? Magnifique?
Au début il faut s'accrocher car il y a plein de choses à comprendre: la Procédure, leur mode de vie (au moindre écart de conduite: coups de matraque), la famille de Lena...
Les personnages sont attachants mais je regrette un peu que Grace ne soit pas plus présente... Alex est encore un de ces garcon trop beau et trop parfait =)
Pendant qu'on lis le livre on ne se rends pas compte à quel point on aime et quand on le pose on se dit "Mince, je l'ai déjà fini !!"
Vivement le tome 2 car cette fin nous laisse un peu sur notre faim =)

par Rachel
Si loin de toi Si loin de toi
Tess Sharpe   
Attention, vous pouvez sortir vos martinets car je ne vais pas rejoindre la plupart des chroniques enjouées qui parcourent le net. Je n'ai pas réussi à capturer toutes ces sentiments si profonds, si intenses que je pensais ressentir tout au long de cette lecture.

J'ai eu énormément de mal avec les dates dès le départ, un bon 4 ans avant, 3 ans après, 1 an avant. Du coup, j'avoue que ça m'a un peu gonflé. Et j'ai eu beaucoup de mal avec Sophie pour qui je n'ai pas eu de compassion. Je l'ai trouvé un peu égoïste et quelque peu cruelle vis-à-vis de Trev, le frère de Mina. Pour le coup, j'étais déstabilisée par mon manque d'empathie. J'ai tout trouvé un peu gros, la junkie qui va réussir à démêler les faits. Et puis c'est lent, c'est long et j'ai eu envie d'arrêter bien souvent cette lecture.

Je vous demande de ne pas tenir compte de mon appréciation, lisez-le et faites-vous votre propre avis.

par cookies72
Le soleil est pour toi Le soleil est pour toi
Jandy Nelson   
Pour moi, ce livre, c'est juste une bombe. Et encore, ce n'est pas lui rendre toute sa superbe.

J'avais lu Le Ciel est partout, et j'ai retrouvé dans Le Soleil est pour toi ce qui m'avait enchanté dans le premier roman de Jandy Nelson, mais j'ai peut-être encore plus aimé celui-ci. La façon dont l'auteure manie les mots me subjugue, ses personnages me rendent dingue, et refermer le livre de temps à autre est à la fois une nécessité (pour ne pas mourir foudroyée par l'émotion) et un déchirement (impossible d'abandonner NoahetJude à leur sort)

Les personnages. Sans doute est-ce le gros point fort du livre. A moins que ce ne soit l'écriture, ou l'humour, ou l'histoire. Oui, mon avis n'est pas parfaitement tranché là-dessus.
Noah, tout d'abord. Incontestablement mon préféré. Parce que j'ai ressenti ses dessins plus que je ne les ais vus, que moi aussi je voudrais avoir le sang qui brille, et que je suis bien contente de ne pas être un cheval (comme ça, ça peut paraitre dénué de sens, mais lisez-le!). Je suis irrémédiablement folle de ce personnage. C'est bien dommage qu'il soit de l'autre bord, et imaginaire, en plus. Il est étrange à souhait, et même si j'ai eu envie de le fracasser contre les murs assez souvent (comme tous les personnages de ce livre, je crois), je l'aime de toutes mes forces.
Jude est merveilleuse aussi. Avec ses fantômes et sa bible étrange, ses superstitions par centaines et son hypocondrie de charmante cinglée. Elle aussi, j'ai parfois eu envie de lui mettre une gifle. Mais c'est tant mieux. Les personnages de ce livre sont tellement humaines, tellement rongés de colère et de jalousie qu'ils font des erreurs à la limite du pardonnable, qu'on a envie de les secouer dans tous les sens, et ça les rend encore plus beau.
Je ne parlerais même pas d'Oscar et encore moins de Brian, qui sont géniaux aussi, à leur manière décalée. Je ne m'étalerais pas non plus sur Benjamin, Granny, Guillermo et Dianna, parce que je n'en finirais jamais, mais j'ai aimé et détesté chaque personnages une paire de fois. Ils valent tous le détour. Mille fois le détour.

Il y a dans la façon d'écrire de Jandy Nelson tellement d'émotions que ça m'a coupé le souffle à plusieurs reprises. J'ai été NoahetJude. J'ai été en colère avec eux, j'ai été triste avec eux, j'ai compris chacun de leur faux pas, je les ai détestés et adorés, je me suis complétement perdue sous le soleil de la Californie, en oubliant un peu de revenir chez moi.
J'ai tellement de choses à dire. Pas assez de mots.

L'histoire est géniale, terriblement humaine. La fin est parfaite, sans doute un peu trop, mais j'étais tellement accrochée aux jumeaux que je n'arrive pas à en vouloir à ce dénouement un peu idyllique.
Il y a eu peu de livres pour me secouer autant que celui-là, je dois dire. Je doute de m'en remettre très vite. Pour vous dire, je me suis réveillée au milieu de la nuit, obsédée par ce qui allait se passer, et je me suis remise à lire pendant trois heures, quitte à abandonner pour ça l'idée d'être concentrée en cours le lendemain.
Je vais m'arrêter là, parce que de toute façon, je n'arriverai pas à rendre ce que j'ai ressenti. Ne passez pas à côté de ce livre, vraiment.

PS: La couverture, le résumé et le titre rendent un effet un peu (plus que ça) mièvre qui ne reflète pas le contenu, de mon point de vue du moins, ne vous arrêtez pas à ça.

par Rid-kaat
Les 100, tome 2 : 21e Jour Les 100, tome 2 : 21e Jour
Kass Morgan   
Quel plaisir de retrouver Clarke, Glass, Wells, Bellamy et l'univers de Kass Morgan.
Si Les 100 avait été une surprise, je peux dire que 21e jour est un petit moment de plaisir. Petit ? Juste parce qu'il se lit trop vite et qu'on en veut plus !
On est tellement pris dans l'histoire qu'on ne se rend pas compte à quel vitesse on tourne les pages. On est juste frustré en tournant cette fameuse dernière page parce qu'il va falloir attendre la suite pour avoir les réponses aux nouvelles questions que nous nous posons ! Ben quoi, ce n'est pas normal de vouloir tout connaître et tout savoir tout de suite ??
On se laisse totalement entraîner par l'alternance des points de vue de nos quatre personnages principaux et autant dire qu'à chaque fois on attend ça avec impatience parce qu'avec eux on découvre la Terre et on suit ce qu'il se passe sur le vaisseau. Mais surtout on découvre leurs émotions, leurs ressentiments, leurs douleurs, leurs doutes et leurs espoirs.
En résumé, un bon moment de lecture qui nous procure ce qu'il faut de question, de révélation et de romance. Manque cependant un peu d'action qui est compensé par l'intrigue qui monte d'un cran, et ce, même si certains événements sont prévisibles.
Et bien sûr, je lirais le tome 3, qui sera le dernier, avec beaucoup de plaisir.

par coco69
Pushing the Limits, Tome 1 : Hors limites Pushing the Limits, Tome 1 : Hors limites
Katie McGarry   
Sérieusement, comment ne pas aimer Hors Limites ? Comment ne pas tomber en amour pour ce livre ? La réponse est que c'est juste I.M.P.O.S.S.I.B.L.E ! J'avais besoin de lire un livre comme ça, un livre qui me retourne complètement, qui m'arrache l'estomac et me fait l'effet d'une tempête. Franchement WHAOU.
Ce livre conjugue, histoire de famille, malheur, amnésie, amitié et amour dans un mélange absolument délicieux.
Nos deux protagoniste, sont juste fabuleux, avec tous deux une histoire très émouvante. Même si l'histoire de Noah m'a plus touché.
Parlons d'abord de Noah, un personnage que j'ai de suite adorer, un garçon qui se cache sous des airs de gros dur, alors qu'il est brisé de l'intérieur. Il est impossible de ne pas être toucher par le personnage de Noah. Ce jeune homme de dix huit ans, qui a perdu ses parents dans un incendie, qui est passé de famille d'accueil en famille d'accueil et qui pour lui tout c'est très mal placer car il jouer les héros. La seule famille de Noah sont ses deux petits frères, Tyler et Jacob, l'amour que Noah à pour eux m'a tellement toucher, la détermination dont il fait preuve pour eux est tellement belle. Il est prêt à tout pour eux et c'est magnifique. Oui, il en veut au système, aux adultes mais on ne peut pas lui reprocher. Et tout au long du livre, nous suivons son évolution, sa prise en maturité. C'est vraiment un personnage époustouflant et très touchant.
Echo, maintenant, à priori, elle avait tout pour être heureuse... en apparence. Elle a perdu son frère, son père est un dictateur et ne lui montre pas assez son amour et c'est remarié. Pour couronner le tout, sa mère est bipolaire et à cause d'elle Echo est marquer à vie [spoiler]autant intérieurement que physiquement.[/spoiler], elle a passé une terrible soirée avec sa mère et ne s'en rappelle plus. C'est le trou noir. De plus ses amies excepté Lila l'ont laisser tomber, car Echo à d'affreuse cicatrice sur les bras. En peu de temps Echo à tout perdu, ses amies, sa famille et sa mémoire. Dans le livre, nous suivons Echo dans un combat contre son amnésie, un combat pour revenir à la normalité et une Echo qui veut absolument plaire à son père. Tout en, en voulant beaucoup à Ashley sa belle mère. Durant le récit, Echo aussi évolue, elle devient plus mature. Echo est un personnage géniale, émouvant, avec un caractère que j'ai adorer, être dans sa tête un chapitre sur deux est juste géniale. J'ai adorer qu'elle soit une artiste. Je m'imagine sans mal ses croquis.
Et au milieu, de tout sa, il y a l'amour de Noah et Echo, de deux être brisé, qui veulent tout faire pour revenir à la normale. On a vraiment l'impression de vivre leur histoire, de tomber amoureux en même temps qu'eux. Leur amour est tellement fort et sublime. On a aussi le sentiment d'avoir autant mal qu'eux, à un point que sa déchire le coeur. Car Echo et Noah, vont être confronter à des choix, et leur amour est mis à rude épreuve...
Bref vous avait surement compris, que l'histoire m'a totalement emporter, ainsi que les héros, on ne s'ennuie jamais. Tout est passion.
Mais dans tout sa, je veux aussi dire, que les personnages secondaire sont eux aussi géniaux : Mme Collins, Tyler et Jacob, Beth, Isaiah, Lila... Sans eux, l'histoire n'aurait pas été aussi belle, ce sont des piliers dont l'importance ne peut pas être remise en cause.
Donc, en clair, Hors Limite m'a chamboulée, je l'aurai fini en une journée, si je n'avais pas passé d'examen entre temps. Dans ce livre, on passe, des rires au larmes, à la passion, la peur et l'inquiétude. C'est un cocktail d'émotions. Une tempête de sentiments. Et la fin est juste fabuleuse.
Franchement, un livre comme cela, je veux bien en lire tous les jours. Il est juste parfait. Je ne trouve rien à re dire. Merci Katie McGarry pour cette merveille.

par Megane84
Addicted to sin, Tome 1 Addicted to sin, Tome 1
Monica James   
>> http://meliegrey.blogspot.fr/2016/11/addicted-to-sin-saison-1-dirty-dix-de.html

Encore un roman qui n'aurait jamais du rentrer dans ma PAL mais pour lequel j'ai craqué, pour mon plus grand plaisir. Parce que j'ai adoré chaque ligne.

L'histoire est celle de Dixon, un jeune psy qui tente de se remettre de la rupture de ses fiançailles qui ont eu lieu l'année précédente. Il lui est impossible de s'attacher à une femme donc il les veut toutes. Jusqu'à ce qu'il rencontre deux personnes : Juliet et Madison, qui vont remettre en cause, chacune à leur manière, sa façon de voir les choses. Il va alors essayer de se comporter correctement mais cela ne va pas être simple en étant attiré par deux femmes très différentes.

Dixon est un jeune homme brisé, il avait l'amour de sa vie mais cette dernière est partie avec un autre homme et cela lui a fait beaucoup de mal. Depuis il cumule les coups d'un soir et également avec ses patientes... C'est le salaud par excellence et pourtant, je dois bien avoué que je l'ai adoré. Parce qu'il est brisé donc je comprends pourquoi il se comporte comme il le fait et puis, je sais pas, mais je l'ai trouvé vraiment adorable. Un nouveau BookBoyFriend pour moi.

Juliet est une manipulatrice de première. On m'avait dit qu'elle était vraiment horrible et là, pas de doute. Dès qu'elle entre dans le roman, je me suis dis : mais c'est quoi cette fille ? Elle vient voir Dixon en tant que patiente pour une addiction au sexe et elle n'arrête pas de le manipuler pour qu'il tombe dans ses filets, même quand il lui fait comprendre qu'elle ne doit pas le faire. Et je l'ai détestée pour ça.

Madison est un "chou à la crème" comme ils le disent si bien dans le roman. Elle est jeune, étudiante, elle a un lourd passé qu'elle tente de laisser derrière elle. Mais c'est une battante, on le sent en la voyant. Et pourtant, elle est aussi tellement fragile. Je l'ai adoré et cela m'a brisé le coeur à chaque fois qu'elle se sentait mal. C'est un personnage en or, je pense sincèrement.

Que dire de l'intrigue ? Elle est très intense, il devient très difficile de lâcher le roman, j'avais sans cesse envie d'en savoir plus, de voir comment Dixon allait s'en sortir parce qu'il est attiré par deux femmes totalement différentes en même temps. Cela me paraissait compliqué pour lui. D'ailleurs, il a été crétin à certains moments, mais je l'apprécie beaucoup donc plutôt que de le détester, je m'inquiétais pour les conséquences qui risquaient de lui tomber dessus.
Quant à la fin : à partir du moment où j'ai compris ce qu'il allait se passer, c'était comme de regarder un accident : on sait qu'il va arriver, on sait que cela va être horrible, mais on ne peut pas l'empêcher. D'ailleurs j'ai encore le coeur qui bat très fort parce que cette fin est juste... Enfin je veux la suite quoi !!

L'écriture de l'autre est juste géniale. Je me suis plongée tout de suite dans le roman, j'ai adoré avoir les pensées de Dixon en permanence, cela m'a permis de l'apprécier autant. Et je me suis beaucoup attaché à lui. Franchement, j'étais tellement dans le roman que je n'ai pas vu les pages défiler, je ne pensais pas le lire aussi vite.

En bref, un coup de coeur ♥ tant pour les personnages (Madison et Dixon hein ? Faut pas pousser non plus, je pourrais jamais apprécier Juliet...), pour l'intrigue, pour l'univers et surtout pour la fin (qui me rend trèèèès impatiente de me procurer le tome 2) ♥

par MelieGrey