Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LaBrunette : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Calendar Girl, Tome 2 : Février Calendar Girl, Tome 2 : Février
Audrey Carlan   
http://wp.me/p7NXJX-2Mz

Aussitôt acheté, aussitôt lu car j’avais très hâte de pouvoir lire cette suite. Comme je l’ai dit dans mon précédent avis, le concept est toujours aussi original : 12 villes, 12 missions à chaque fois, ce qui permet d’éviter une redondance tous les mois et de découvrir de nouvelles villes et protagonistes… De plus, le livre se lit toujours aussi bien et avec fluidité.

Pour autant, j’ai été très déçue par ce tome, si ce n’est agacé. Ce que je redoutais est finalement arrivé : Mia couche avec Janvier et maintenant Février trois jours à peine après avoir quitté son premier client.

J’ai trouvé le comportement de Mia assez aberrant. Dès son arrivée, elle succombe et désire follement Alec et ne rêve que de coucher avec. En précisant au fil de notre lecture, qu’elle a des sentiments pour Wes et pense souvent à lui durant ce mois passé avec Alec, bien sûr.

N’oublions pas que lorsque sa tante lui a proposé ce job, elle a été choquée par cette proposition et s’est mise à revendiquer qu’elle n’était pas une prostituée.. Assez paradoxal comme comportement, je trouve.. Quant à Alec, il ne m’a fait ni chaud ni froid. Je l’ai trouvé assez bizarre, un peu trop vite familier avec Mia alors qu’il ne la connait même pas.

Bref, la seule chose qui m’a réellement plu, ce sont les prises de conscience de Mia sur elle-même et son corps. Apprendre à se voir autrement et à s’aimer à travers le travail d’Alec est assez intéressant quoique pas assez approfondi dû au format du livre qui ne le permet pas.

Je me répète mais on ne peut vraiment enlever à l’auteur d’avoir su trouver le bon filon pour rendre accro les lectrices en créant un sentiment de frustration et d’impatience à chaque fin de tome. Qu’on n’aime ou pas, on vous voudra forcément savoir le fin mot de l’histoire et surtout savoir avec qui Mia finira.

Me concernant, je lirai le tome sur Mars car je l’ai pré-commandé et payé mais si l’histoire est à l’image de février, je passerais mon tour pour les autres mois et lirais peut-être décembre pour avoir le fin mot de tout ça ou je trouverais une chronique bien spoiliante !

par Cassije
Fille d'Avalon, Tome 1 : Derrière le Voile Fille d'Avalon, Tome 1 : Derrière le Voile
Jenna Black   
http://une-envolee-de-passions.weebly.com/

Cette saga a été la deuxième que j'ai lue, étant donné que j'ai commencé à lire très tard. Le résumé m'avait beaucoup tenté pour le côté faë que je vois que très rarement. La couverture, également, est magnifique donc voilà je me suis laissé tenter.

On va découvrir Dana une jeune fille qui est passionnée par le chant, mais qui à une vie assez compliquée. Elle enchaînait emménagement sur emménagement avec une mère alcoolique. Un soir, lors de son récital de chant qui lui tenait très à cœur sa mère s'est pointé soûle et lui a mis la honte. Et ça a été la goutte qui a fait déborder le vase, alors Dana a fugué pour aller en Avalon chez son père (un faë) qu'elle n'avait jamais vue. Elle va alors découvrir cette ville où vivent les faë et les humain réunis, ainsi que leur mode de vie et leur politique. Elle se rend rapidement compte qu'il faut réfléchir avant d'agir.

Dès le début, je suis entrée dans la peau de Dana qui est à moitié humain et à moitié faë. Ce qui est très, très rare... L'héroïne est assez naïve par moment, mais on la comprend quand même, car elle est dans un tout autre univers. Ses habitudes changent, elle doit apprendre leurs règles, les problèmes qui se passe dans la ville et avec son père. Dana est aussi très mature pour ses 16 ans, ayant une mère alcoolique, elle avait beaucoup de responsabilités comme le ménage, payé les factures ou faire les courses. Ça lui a permis tout de même à être indépendant et plus débrouillarde. J'ai bien apprécié sa façon de penser et ses décisions, car je me répétais souvent qu'à sa place, j'aurais fait pareil.

D'autres personnages sont preneurs comme Ethan, un garçon qu'on qualifie de coureur de jupons dès le début, puis on apprend à la connaitre et on l'apprécie. La relation qu'il a avec Dana est trop lente à mon goût et c'est dommage. Puis Keane, le fils de Finn (son garde du corps) un adolescent "embaucher" par le père de Dana afin de lui apprendre l'autodéfense. Keane n'aime pas "les clients à son père" comme il dit alors il va être assez froid avec Dana. Cependant, c'est ce qui apporte la bonne humeur dans le livre, la petite touche qu'il faut :


"Keane sortit les mains de ses poches pour les croiser sur sa poitrine en me fusillant du regard.
- Je suis le professeur, tu es l'élève. Tu fais ce que je te dis sans poser de questions."​


Puis j'avoue que parfois, je m'ennuyais parce qu'il ne se passait rien. Mais quand l'aventure et les mystères commencent dur de s'arrêter. Certains passages étaient très complexes, par exemple : le fonctionnement de leur société, j'ai dû relire plusieurs fois pour comprendre.

Pour conclure, même sans être un coup de cœur, ça a été une lecture très agréable et que je conseille beaucoup.​
Fille d'Avalon, Tome 2 : La Chasse Infernale Fille d'Avalon, Tome 2 : La Chasse Infernale
Jenna Black   
http://une-envolee-de-passions.weebly.com/

Sans hésiter, je me suis lancé dans la suite de la saga. Même si le tome précédent n'avait pas été un coup de cœur je voulais à tout prix connaitre la suite. Ce tome-ci n'en a pas non plus été un, cependant, il ne m'a en aucun cas déçu.

On reprend avec Dana qui est interdite par son père de quitter Avalon. Un soir Dana dîne au restaurant avec son père et ils vont assister à l'arrivée de la chasse infernale. Ces dernier sont envoyés par la reine de la faërie pour capturer un criminel qui s'est enfuis. Le chef du clan, l'Elfrois semble très intéressé par Dana, car c'est une passemonde (elle peut voyager dans la faërie en transportant des armes et de la technologie). Il va alors commencer à la provoquer. Toute à coup problème ! Une personne va vouloir la défendre, sauf qu'une fois qu'on attaque un membre de la chasse infernal, on en fait automatiquement partit. C'est à dire plus d'émotion et plus de liberté. Dana sera prête à tous pour le relâcher, vraiment à tous...

Ce second tome beaucoup moins ennuyeux que le précédent. Parfois lent oui, mais il est compensé par des rebondissements et de l'action. Dana évolue encore plus dans ce tome et s'affirme plus. On en apprend plus sur les autres personnages comme Keane (qui s'est calmé), Kimber (un vrai coup de cœur aussi) et Ethan.

Parlons de notre nouveau personnage : le chef de la chasse infernal, l'Elfrois. J'aime bien le rôle qu'il a dans l'histoire, on le craint, on veut l'éviter autant que les autres, on a peur parfois avec Dana et pourtant, on se rend compte qu'il n'est pas si "méchant" que ça. Il aide Dana à plusieurs reprises et lui sauve la vie (même si c'est pour son propre intérêt). Il est assez drôle et très agaçant, dans le bon sens bien sûr. Et enfin Finn, comparer au premier tome, on se sent beaucoup plus proche de lui. Il joue le rôle du garde du corps, mais on pourrait aussi le comparer à un grand frère. Il est protecteur et drôle à la fois :

"— Allez-vous me ratatiner si je l'embrasse pour lui souhaiter bonne nuit ?
— Probable, répondit Finn, laconiquement."

Pour conclure, ce tome nous fait passer de rire à angoisse, on veut connaitre le fin mot de l'histoire et c'est pour ça qu'il me fallait à tout prix le tome 3. Des révélations surprenantes nous tombent dessus et on reste captiver jusqu'à la fin.
Journal de Stefan, Tome 1 : Les Origines Journal de Stefan, Tome 1 : Les Origines
L.J. Smith    Kevin Williamson   
http://une-envolee-de-passions.weebly.com/

Ce livre me tentait depuis longtemps, alors je me suis laissé tenter. J'avoue être une fan de la série Vampire Diaries depuis longtemps maintenant et c'est ça qui m'a encouragé à le lire. Donc évidemment, je connaissais l'histoire depuis un certain temps. Cependant, chaque lecteur est d'accord : lire l'histoire et voir le film, c'est une chose totalement différente. Ce qu'on ressent dans un livre est juste exceptionnel.

Nous sommes en 1864, à Veritas, la terre des Salvatore. Stefan, attend la fin de la guerre afin d'entrer à l'université tandis que son aîné, Damon, est parti en guerre. Giuseppe, le père des deux garçons décide de marier Stefan à Rosalyn. Il n'est pas emballé mais gentil comme il est, il ne dit rien et ne cesse de se dire qu'il va finir par tomber amoureux de la jeune femme. Dans le même temps, des attaques apparaissent. Plusieurs animaux meurent et des personnes se mettent en tête de trouver la cause de ces attaques. De plus, Damon finit part revenir à Mystic Falls. Pour couronner le tout, une charmante femme, nommée Katherine Pierce fait son entrée en ville...

Connaissant déjà l'histoire, je n'ai eu aucun mal à imaginer les scènes, les lieux et les personnages. Ça a étéun réel plaisir de me retrouver dans la tête de Stefan, c'est une façon de voir l'histoire dans un point de vue différent et en plus approfondis. Comprendre le sens de certains passages et sur le caractère de son entourage.

L'auteur a une écriture très fluide et simple, elle sait comment retranscrire l'atmosphère du XIX siècle et c'est ce qui a rendu l'histoire plus captivante à mon goût.

Pour conclure, j'ai vraiment apprécié l'histoire dans sa globalité, avec une fin qui donne juste envie de connaitre la suite. Pas besoin de conseiller ce livre aux fans de "Vampire Diaries" vous vous en doutez qu'il est fait pour vous ! Le tome 2 m'attend dans ma PAL.
Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas
Tahereh Mafi   
Bon, je me prépare au déluge de votes négatifs qui vont accompagner ma review car beaucoup de personnes n'apprécient pas de voir certains d'entre nous avoir un avis différent (personnellement je crois encore à liberté d'expression, désolée), or ce qui est sur c'est que contrairement à l'ensemble des bloggeurs qui semblent avoir été en admiration à la lecture de ce bouquin ça n'a pas du tout été mon cas. Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, cependant il y a beaucoup de choses qui m'ont déplu/interpellée.

Le concept de l'histoire est intéressant. Juliette, 17 ans, possède un don particulier. Lorsqu'elle touche une personne elle se nourrie de son énergie jusqu'à la tuer, et elle ne contrôle pas du tout cette particularité. Enfermée dans une asile depuis plusieurs années, elle est en isolation jusqu'au jour où on lui donne un compagnon de cellule : Adam. Cependant ce que Juliette ignore c'est que ce don, qu'elle considère comme une malédiction, est convoité; principalement par Warner, un chef de ceux qui se nomment The Reestablishment et qui ont peu à peu prit contrôle du monde dans lequel le roman se situe.

Cependant le monde dystopique passe au second plan et elle complètement obscurci par l'enchaînement de métaphores que l'auteur nous balance au fil du récit. Parce que ce qu'il faut comprendre lorsque tous les reviewers disent que Tahereh Mafi a un style d'écriture très différent de ce qu'on a l'habitude de croiser, c'est qu'ils ne mentent pas. Et sincèrement je pense que c'est le genre d'écriture que vous adorez ou détestez, y'a pas vraiment de juste milieu. Pour ma part j'ai trouvé que c'était un gros point faible au bouquin car ce style m'a vraiment tapé sur les nerfs, surtout toute la première partie de ma lecture. La ponctuation est très particulière (voir carrément absente à certains moments), les pensées que Juliette n'ose pas avoir sont balancées au milieu de la narration et raturées, et comme je l'ai dit on va de métaphore en gros imbroglio de mots qui se suivent (avec parfois des suites de cinq ou six fois le même mot ce qui arrange encore moins les choses) et qui finissent par ne plus avoir de sens. En gros, le style d'écriture est très frustrant et j'ai trouvé qu'il gênait énormément le récit à certains moments. Alors oui, je veux bien que ça s'arrange au fil des pages et du rétablissement mental et social de Juliette (faute d'autre terme), mais c'est vraiment dur de passer toute la première moitié du bouquin à cause de ça. Il y a vraiment des moments où ça me démangeait de choper un stylo et de mettre des virgules, des points, et du correcteur sur les répétitions (je vous rassure je ne l'ai pas fait, c'est pas demain que je me mettrais à profaner un de mes livres même si la tentation était grande avec celui-ci).

Toutefois la seconde partie du roman est beaucoup intéressante et beaucoup plus vivante. [spoiler]En fait les choses ont commencés à vraiment capturer mon intérêt lorsque Adam et Juliette s'échappent.[/spoiler] La fin offre de bonnes possibilités pour la suite, maintenant à savoir si l'auteur saura les exploiter. Je réserve mon jugement sur le second tome, je ne sais pas encore si je le lirais. Je crois que j'attendrais d'avoir un résumé et des extraits (histoire de voir si le style se stabilise un peu plus ou si on repart dans un méli-mélo sans sens). C'est vraiment dommage car le thème de l’histoire en lui-même est intéressant et les bases qu'offre cette fin promettent beaucoup.

Pour ceux qui seraient intéressés par la traduction Française, le livre sortira chez Michel Lafon mais il n'y a pas encore de date précise à ce que j'ai pu voir (à l'origine le livre était annoncé pour courant 2012). Sincèrement, sans vouloir être défaitiste, j'ai peur de ce que la traduction va donner... ça risque de rendre la lecture encore plus pénible. J’attendais beaucoup de ce roman, surtout avec l’avalanche de reviews élogieuses, mais je crois pouvoir dire que ça a été finalement une déception pour moi.

par Althea
Au pays de l'Ailleurs Au pays de l'Ailleurs
Tahereh Mafi   
http://une-envolee-de-passions.weebly.com/

Je tiens tout d’abord à remercier les Éditions Michel Lafon pour cet envoi. J’ai attendu ce nouveau roman de l’auteure avec énormément d’impatiente. J’ai adoré les deux premier tome de sa Insaisissable, alors j’étais curieuse de découvrir cet univers très différent.

En réalité c’est la revisité d’Alice au pays des merveilles à la façon Tahereh Mafi.L’auteure a une plume poétique, qui transporte et fascine. À la fois enfantine et mature. C’est une histoire qui m’a replongé en enfance avec un univers quifait rêver et qui intrigue.

À Ferenwood, tout et tout le monde est coloré. Sauf Alice, qui souffre quotidiennement par son manque de couleur. À peine âgée de 12 ans, elle est submergée par la tristesse. Par son manque de couleurs qui la rend différente et surtout par la disparition de son père trois ans auparavant. Cette dernière raison est ce qui va l’amener au Pays de l’ailleurs accompagné d’Oliver dans la quête de le retrouver.

À Ferenwood la magie est la monnaie et chacun possède un don. Puis, au pays de l’ailleurs la magie est maitresse de tout. L’histoire est énormément travailléeet profonde. On voyage avec les personnages et les découvertes nous touchent autant qu’eux.

Alice est un personnage naïf qui apprend peu à peu. Oliver lui est au fond blessé et il va apprendre à voir la vie comme elle est. Ensemble. On voit leur amitié évoluer au fur et à mesure. Malgré leur jeune âge ils sont matures. Cependant, l’auteure a réussi à les faire évoluer sans pour autant « effacer » leurs jeunes âges.
C’est un récit qui peut être considéré comme enfantin, surtout quand on a lu sa saga Insaisissable. Alors c’est un genre qui ne peut pas plaire à tout le monde. Mais, franchement je pense qu’on ne peut pas le savoir sans essayer. Il faut le lire sans avoir d’attente.

Puis, le gros point fort de ce roman selon moi, excepté l’univers génial. C’est la narration du roman. En effets on vit cette aventure avec un point de vue extérieur, soit raconté par l’auteur elle-même. Parfois, l’auteure donne son avis sur le comportement ou l’acte d’un personnage. Ca m’a fait sourire et franchement j’adhère !
Pour conclure, Au pays de l’Ailleurs c’est un long voyage magique. C’est une descente enfantine, mais en beaucoup plus sombre. J’ai passé une excellente aventure auprès d’Alice et Oliver. Je vous recommande donc bien évidemment ce roman.
Transférés Transférés
Kate Blair   
http://une-envolee-de-passions.weebly.com/

Lors du salon de Montreuil en décembre, Camille des Éditions Michel Lafon nous a présenté cette histoire qui m’a immédiatement intéressé. Je la remercie donc encore pour cet envoi.

On découvre une société où les crimes sont sanctionné par le transfert d'une maladie pouvant aller d’une simple grippe à une paralysassions. Talia est la fille d’un politicien qui se présente aux élections et dont son programme se focalise notamment sur les criminels. Cependant, un incident va pousser la jeune fille à s’intéresser de plus en plus aux personnes qu’on considère comme tel. Rapidement, elle se rendra compte qu’il y a une différence entre la réalité et ce qu'elle pensait.

Talia est un personnage que j’ai apprécié, quoiqu'elle soit énervante par moments. Mais ça reste positif, puisque ses mauvais agissements sont dus à sa naïveté. A côté de sa position haut placée, elle a aussi des blessures, une histoire, qui personnellement m’ont touchées. Face à un père peu présent, on voit l’évolution d’une fille courageuse, déterminé, qui se remet en question au fil des pages.

Le récit est prenant, s’enchaîne bien et je ne me suis à aucun moment ennuyé. Grâce à une bataille politique, on découvre avec Talia l’injustice de la société, soit un système qui favorise les riches.

Néanmoins, j’ai aussi constaté du négatif qui aurait pu donner un autre aspect à l’histoire. Sachant que c’est de la science-fiction, je m’attendais à un monde futuriste totalement différent de notre société. Malheureusement ça n’a pas du tout été le cas (excepté l’idée géniales et intéressantes de transférer les maladies). Ce qui entraîne ensuite, un manque d’approfondissement autant dans les description que dans les sentiments de Talia.

Kate Blair a trouvé une manière de critiquer la société indirectement, même si des détails dans son histoire auraient pu toucher encore plus le lecteur.

Pour conclure, même si je m’attendais à plus sur certains points ce fut une lecture très agréable. Malgré le manque de prise de risque de la part de l’auteur, je ne peux que le conseiller.
La Saga Vorkosigan, Intégrale 1 La Saga Vorkosigan, Intégrale 1
Lois McMaster Bujold   
Une délicieuse découverte, qui vous tient en haleine jusqu'à la fin ! Voici donc le premier intégrale de la saga Vorkosigan qui contient trois tomes :
Chute libre - Opération Cay : Dans le même univers que la saga mais qui n'a pas grand chose avoir tout de même, on peut compter ce tome comme une sorte de bonus (un très bon bonus)

L'honneur de Cordelia - Cordelia Vorkosigan : La rencontre entre Aral et Cordelia (pas forcément très romantique). Ne vous attendez pas à une belle romance, c'est de la science fiction militaire pure et dure !

Barrayar : Qui est donc la planète d'Aral. Ce dernier tome est mon préféré, vraiment passionnant ! Je n'en dirai pas plus, je risque de spoiler sinon.


Enfin, pour conclure, c'est une très bonne découverte ! J'ai beaucoup aimé !

par marie02
Calendar Girl, Tome 4 : Avril Calendar Girl, Tome 4 : Avril
Audrey Carlan   
Ce tome a été une grosse déception ! J'ai détesté Mason, j'ai trouvé beaucoup trop facile l'histoire avec Rachel, genre Mia arrive et hop ! Ni une ni deux elle décide de les aider. Et ce qu'il se passe avec Wes c'est n'importe quoi, elle devrait pas se permettre de réagir comme elle l'a fait, c'est un juste retour des choses. Et pire encore, ce qu'il se passe avec Alec ! Je trouve que c'est inadmissible qu'elle fasse des choses pareil pendant ses missions et en plus avec d'anciens clients. Et je trouve sa vulgarité lassante et exagérée à force. Toutes ses conversations avec sa meilleure amie me dégoûte. Et la fin à un goût de déjà vu, elle est trop ressemblante à celle de mars. J'espère vraiment que le prochain tome remontera la pente, comme février m'avait déçu et que mars m'avait ravie, je souhaite la même chose avec mai...

par CindySB
Step Brother Step Brother
Penelope Ward   
http://une-envolee-de-passions.weebly.com/

C'est grâce à un groupe de lecture sur Facebook que j'ai découvert ce livre.C'est un genre totalement différent de ce que j'ai pu lire jusqu'à aujourd'hui.

Lorsque Elec vient vivre chez son père, il a "l'opportunité" de rencontrer sa belle-mère et par conséquent sa demi-sœur Greta. Cette dernière est très intriguée par le comportement d'Elec qui est bien plus que désagréable. Mais surtout sur la relation qu'il a avec son père. Elle apprendra que la curiosité peut provoquer le danger.

Ce roman est séparé en deux parties. Pour être sincère la première partie ne m'a pas convaincu. J'ai trouvé que dés le début il y a des clichés mis en avant,comme le garçon tatoué, qui fait partie d'un groupe populaire.

Greta agit parfois sans réfléchir et je trouve qu'elle a des sentiments pour Electrop rapidement. Elec est quant à lui, un garçon blessé qui s'est retourné vers la cigarette, l'alcool, les piercings et les tatouages. Mais il a un coté sarcastique qui m'a bien plus :


"- Apparemment, nos parents sont en virée et ils ne reviennent que demain soir.
- Quel dommage !
- Qu'ils soient partis ?
- Non, qu'ils reviennent.


Au début, c'est dur entre eux, puis c'est une relation pleine de taquinerie qui née.

Je pense que le problème que j'ai rencontré dans cette première partie, c'est la vulgarité. J'ai été choqué par des propos et des actes. Bien entendu, je m'y attendais, mais pas à ce point. Je trouve que ça a cassé le charme de l'histoire.

C'est cependant une histoire intrigante, qui m'a rendu curieuse. Donc la seconde partie est arrivée et là toute à changé. On est face à une situation différente. Les personnages ont changés et mûri. Pour moi, cette seconde partie est le point fort du roman. On fait des découvertes surprenantes et on découvre indirectement le point de vue deElec. On comprend qui il est, pourquoi il est ainsi.

Cette seconde moitié à tout changé sur mon point de vie. Elle a mis entre parenthèse mon côté septique sur le début.

Pour conclure, malgré les défauts que j'au pu trouver à ce roman. J'ai lu ce livre en une journée. Je l'ai trouvé très additif et intriguant. J'ai vraiment passé une bonne lecture et malgré tout, je le conseille. Surtout à ceux qui ont l'habitude de lire ce genre.
  • aller en page :
  • 1
  • 2