Livres
524 171
Membres
542 333

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de lace84 : Liste de diamant

La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver
Christelle Dabos   
Une lecture enthousiasmante !!

J'ai mis du temps pour lire ce livre, pour différentes raisons, et je ne regrette pas de ne l'avoir découvert que maintenant, alors que je profite enfin de vacances, après de longs mois de travail : j'ai pu le lire à mon aise, presque d'une traite, et en profiter sans être dérangée.

Christelle Dabos a l'âme d'une romancière, une vraie, de celles (et de ceux) qui sont si rares. Elle maîtrise absolument tout : l'écriture (même les ornements de son style - dérives que je ne goûte guère d'habitude, subissant ce genre d'excès en grinçant des dents - sont en totale harmonie avec la magie du monde et les paradoxes de son héroïne, enfin... anti-héroïne, quel défi si brillamment relevé !) l'intrigue, ses personnages, le monde décalé.

J'adore l'écharpe !!!
(désolée, il fallait que ça sorte, alors j'ai cédé ^_^)

Je suis admirative de la manière dont l'auteur a réussi à créer une ambiance si personnelle, si envoûtante qu'il est impossible d'y retrouver des références. De nombreux auteurs (parfois très distrayants et maîtrisant parfaitement leur exercice) ne font que surfer à l'envi sur les thèmes porteurs. Les résultats sont bons, parfois même excellents, mais il n'y a jamais cette magie, cette possible immersion, où le sens critique part au placard (avec l'écharpe, par exemple <3). Mais par bonheur, quelque fois, la magie de l'écriture est là : l'auteur semble s'être si bien approprié les thèmes qu'il a choisi d'exploiter que l'on oublie qu'ils aient jamais été traités avant...

J'ai donc lu ce livre d'une traite ou presque, captivée par cette facilité de lecture - celle qui cache toujours un travail colossal. Aucun effort n'est demandé au lecteur, il peut se laisser bercer, sachant que tout viendra à point : les surprises, les justifications, les révélations.

Le style est incroyablement évocateur. Je suis en générale très hermétique aux descriptions : mon esprit décroche, je ne suis plus, mon regard décolle, il peut m'arriver de mollir, de reposer le livre / mon kindle...
Les descriptions de ce livre, nombreuses et courtes, sont remarquables de poésie et d'efficacité : en quelques mots choisis l'auteur fait jaillir une scène, des images, de la lumière, beaucoup de jeux d'ombres et de lumière, des visages... On s'y croirait ! C'est un grand talent de pouvoir ainsi permettre au lecteur de s'évader sans peine dans un monde imaginaire, comme s'il passait la tête à travers sa page ou son écran, un peu comme à travers un miroir...
(n'oubliez pas votre écharpe, on peut s'enrhumer facilement en plongeant le nez comme ça n'importe où)

Une des faiblesses récurrentes du roman "fantastique" (je mets tout l'imaginaire décalé dans cette rubrique : fantasy, urban-fantasy, steam punk, dystopie, uchronie, conte, SF, fantastique, surnaturel) est d'apporter avec une certaine lourdeur, ou du moins un manque d'élégance, les aspects décalés du monde - ces éléments qui vont permettre au lecteur d'apprécier le décalage entre le monde de l'auteur et le nôtre, et de profiter ainsi pleinement du récit. Parfois il y en a trop d'un coup (le fameux "info-dump" !) ou pas assez (on n'y comprend rien) ou trop tard (on n'est déjà plus là ou alors franchement énervé :( ). Ou alors, le roman s'appuie sur d'autre récits du même genre, alors c'est très clair ; si clair d'ailleurs que ça a de fortes chances d'être assez ennuyeux, parce que déjà vu mille fois (pas toujours cependant, grâce au miracle de la grâce de l'écriture... :) ).

Bon, tout ça pour dire que Christelle Dabos est une championne !! Je suis épatée par sa maîtrise, sa manière d’amener sur la pointe des pieds et avec une discrétion impalpable (l'écharpe peut aller se rhabiller, on parle d'un voile impalpable, là !) les informations nous permettant de nous immerger peu à peu dans son monde : c'est tout simplement du grand art !
Oui, parce que c'est difficile. Très difficile. Difficile du genre presque impossible.
Et que le résultat permet une lecture exquise, avec juste ce qu'il faut de questionnements ("c'est qui celle-là ? " "ça sert à quoi ça ?" "et comment ça se fait que ?") pour apprécier l'explication qui vient sans heurts, juste à temps, ni trop tôt ni trop tard.

De même les capacités "magiques" des personnes dotées de magie ne sont-elles pas exhibées comme des trophées, mais seulement vaguement exposées avant d'être mises en scène aux moment opportuns, jusqu'à l'apothéose finale...

Les personnages (mon grand point de sévérité) sont à l'image du reste : excellents.
Presque stéréotypés au départ pour beaucoup (ce n'est pas une critique, ce procédé me semble au contraire à privilégier dès lors que l'on sait faire évoluer ses personnages) certains nous étonnent alors que le roman se poursuit : Ophélie bien sûr, qui ne révèle bien plus héroïque que son départ chancelant, enrhumé, nauséeux, récalcitrant, ne l'aurait laisser croire. Et l'incroyable tante de Thorn ! Et le petit chevalier que l'on ne cerne toujours pas, mais qui fait froid dans le dos, les personnages secondaires, tout droit sortis de contes de fées pour certains (les vrais, ceux qui font peur)...

Il est rare de voir réunies tant de qualités littéraires chez un même écrivain : l'art d'écrire (je ne parle pas seulement du style, qui semble tant signifier pour un certain type de lecteurs français, mais de l'amenée des choses), l'imagination, la clarté, la faculté à évoquer des images terriblement vivantes et des personnages vrais, plausibles, complexes, humains tout simplement.
Et quand on a la chance de trouver cette harmonie, on le lâche pas !
Je suis sur les starting-blocks pour le tome 2, Christelle, c'est quand vous voulez ! XD


par milabette
Harry Potter, Tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers Harry Potter, Tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers
Joanne Kathleen Rowling   
Je le conseille à tout lecteur ! Quelque soit son âge, son niveau de lecture, Harry Potter est une perle ! Il se démarque par sa simplicité, son scénario révolutionnaire certes mais qui s'inscrit dans un monde que Rowling parvient à recréer parfaitement ! En tout cas à ne pas manquer.

par Romaiin
Oksa Pollock, Tome 1 : L'Inespérée Oksa Pollock, Tome 1 : L'Inespérée
Anne Plichota    Cendrine Wolf   
Encore un de mes coups de cœur du moment.
C'est un livre agréable à lire, avec beaucoup de suspens, d'actions..
Et puis l'histoire entre Gus et Tug' est vraiment a mourir de rire !
Encore une fois, les personnages sont très attachants !


par Neiika
Neverwhere Neverwhere
Neil Gaiman   
Entre magicien d'Oz et Alice au pays des merveilles dans une version contemporaine à l'atmosphère particulièrement noire et glauque.
Le livre raconte comment un homme, tout ce qu'il y a de plus "normal", tombe dans un monde étrange, secrêt et invisible pour le commun des mortels et essaye tant bien que mal à redevenir ce qu'il était.
On y découvre des hommes et des femmes étonnants à qui on s'attache particulièrement Porte et le Marquis de Carabas.
LAISSEZ VOUS SEDUIRE!
Oksa Pollock, Tome 2 : La forêt des égarés Oksa Pollock, Tome 2 : La forêt des égarés
Anne Plichota    Cendrine Wolf   
Tome 2, encore mieux que le premier !
Avec toutes ces découvertes !
Ces petites créatures mignonnes comme tout et pour certaines qu'on adore détester !
Et le tableau, ou plutôt l'intérieur du tableau, tous ces paysages et ces climats sont...Magiques..
J'ai vraiment adorée !

par Neiika
Oksa Pollock, Tome 3 : Le coeur des Deux Mondes Oksa Pollock, Tome 3 : Le coeur des Deux Mondes
Anne Plichota    Cendrine Wolf   
Je l'ai adoré, surtout la rivalité Tugdual/Gus (que voulez-vous, je suis une romantique parfois!) même si [spoiler]elle se règle apparemment puisque Gus n'a pas pu passer le portail. Et le fait qu'ils 'sautent' l'adolescence est génial ^^[/spoiler] J'adore l'ambiance qui y règne, mais j'enrage de me rendre compte qu'il y aura un quatrième tome!
Oksa Pollock, Tome 4 : Les Liens maudits Oksa Pollock, Tome 4 : Les Liens maudits
Anne Plichota    Cendrine Wolf   
OH MON DIEU!! Vraiment trop génial ce tome! J'adore les retrouvailles Tugdual/Oksa c'est trop mignon Et tout ces petits passages,témoins de leur amour [spoiler]Bon ,par contre beaucoup de larmes versés a la fin (Tug n'en a pas marre de se barrer a chaque fois?!) [/spoiler]
Une derniere question: Orthon va-t-il arréter un jour de gacher des vies!!!!!!!!!???????
Tugdual et Oksa forever! Abandonne Gus,tu ne fait pas le poids!

par Caterine
Oksa Pollock, Tome 5 : Le Règne des félons Oksa Pollock, Tome 5 : Le Règne des félons
Cendrine Wolf    Anne Plichota   
Différent des tomes précédents mais toujours aussi génial! [spoiler]Gus et Oksa se rapprochent dangereusement jusqu'à finalement se mettre ensemble : j'aime bien ce couple même si j'espère qu'elle finisse avec Tugdual! [/spoiler] J'ai été très surprise par Gus qui devient [spoiler]de plus en plus entreprenant, on voit que lui et Oksa grandissent, qu'ils évoluent! et ce n'est pas pour me déplaire! J'aime bien ce qu'est devenu Gus! [/spoiler] Kukka m'exaspère toujours autant, Pavel et Abakoum toujours aussi géniaux, Orthon toujours aussi mégalo (incroyable comme il croit être le nombril du monde, le sauveur, etc...), Zoé toujours aussi touchante et étonnante [spoiler]et j'espère que Nail va réussir à la faire aimer à nouveau[/spoiler]!! En tout cas, c'est le véritable chaos dans ce tome [spoiler] le règne des félons qui mettent le monde sans dessus dessous avec perturbations des gouvernements, de l'économie mondiale, des ressources, la création de nouveaux Diaphans, etc [/spoiler] et semble être le prélude à une guerre épique entre Orthon et ses félons et Oksa/Sauve-qui-peut!! La suite promet d'être énorme [spoiler]en espérant un retour vers Edefia aussi!![/spoiler]

par Elfe
Oksa Pollock, Tome 6 : La Dernière Étoile Oksa Pollock, Tome 6 : La Dernière Étoile
Cendrine Wolf    Anne Plichota   
Voilà je viens de le finir!
Ce tome est beaucoup plus mature que les autres, peut être en raison qu'Oksa a grandi elle aussi. Je crois que je suis passée par toutes les émotions possible et imaginable pour un humain : la joie, la rage, le désespoir, l'espoir, la tristesse, le vide absolu, ...
On se demande à tout moment qui des Sauve-Qui-Peut va survivre au redoutable Félon Orthon!

La fin est totalement inattendue, bluffante et impressionnante! Je suis totalement vidée, comme si j'avais subi le Détachement Bien-Aimé. Grâce à la 4e partie, on comprend mieux le choix de Zoé, Tudgual, Mortimer, Barbara et Abakoum. Je ne vais pas vous en dire plus, simplement que ce livre est le plus pur des diamants directement importé d'Edéfia ou de l'incroyable imagination des deux auteurs : Anne Plichota et Cendrine Wolf.
Encore une chose : j'ai vraiment hâte que le livre "Tugdual" sorte pour en avoir encore plus!! (J'ai l'impression d'être un Diaphans qui n'est jamais assez nourri ...)

Bonne lecture ;)

par Roxy67
Harry Potter et l'Enfant maudit Harry Potter et l'Enfant maudit
John Tiffany    Jack Thorne    Joanne Kathleen Rowling   
Pour une Potterhead impatiente de lire une nouvelle histoire dans ce merveilleux univers... c'est une énorme déception. Je ne sais même pas par quel point commencer.
Les personnages. J'ai aimé Albus et Scorpius. Le reste... c'est du grand n'importe quoi. J'ai eu l'impression de lire une mauvaise fanfiction écrite par un enfant n'ayant absolument pas compris l'essence des personnages.
Concernant l'histoire maintenant. On prend un semblant d'histoire, des éléments canon, et on fait un mélange absurde. L'histoire entière repose sur une énorme incohérence. Le plot twist final concernant un personnage est pire que ridicule, ça frise le deus ex machina de pacotille d'un écrivain en mal d'inspiration et cherchant désespérément à finir son scénario.
Une fois de plus, les Maisons sont sous-représentées, deux Serpentard ok, ça ça me plaît (bien que...), et le reste à Gryffondor. Euh, Poufsouffle et Serdaigle, ça existe aussi vous savez. Et en plus, le seul Poufsouffle qui était un minimum développé ? Pas de souci, on déforme totalement son caractère ! C'est juste stupide. Parlons de Serpentard. Nous sommes 19 ans après la Bataille de Poudlard. 19 ans après la guerre. Et surprise surprise, Serpentard est toujours la maison du Diable ! Waw, quelle évolution. Je vais faire une comparaison un peu risquée, mais après la Seconde Guerre Mondiale, les choses ont changé. Les points de vue ont changé. Il y a eu une évolution de la pensée. Là... rien.
Le Retourneur de Temps. Son utilisation est totalement ABSURDE. Ça va à l'encontre de TOUT ce qu'on a appris sur leur utilisation.
Je ne vais pas m'étendre plus, mais le tout forme une masse totalement absurde et dénature le canon de l'univers d'Harry Potter tel qu'on le connait. Des petits détails m'ont fait grincer des dents comme pas possible, comme l'histoire avec la dame au chariot.

Une immense déception. Je suis passé de l'incrédulité au désespoir, et je regrette ma lecture, ce que je pensais ne jamais dire au sujet d'un livre en rapport avec Harry Potter.

par Stormy

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode