Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LadyChapearly : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
The Effigies, Tome 1 : Les Flammes du destin The Effigies, Tome 1 : Les Flammes du destin
Sarah Raughley   
https://aliceneverland.com/2017/04/14/the-effigies-tome-1-les-flammes-du-destin-sarah-raughley/

Sarah Raughley ne prend pas de pincettes : elle nous plonge directement dans le bain de cet univers alternatif au notre. En effet, on se croirait presque dans notre monde contemporain, si ce n’est que celui-ci est attaqué par les spectres depuis le XIXème siècle. Seuls des systèmes anti-spectre protègent les villes et leur population des attaques de ces monstres cauchemardesques. Car, la seule arme efficace contre eux, ce sont les Effigies : quatre jeunes filles dotées de pouvoirs représentant chacun des quatre éléments. Quand une Effigie meurt, son âme, ainsi que tous ses souvenirs, sont transférés à la personne suivante, celle qui prend la relève. Alors, quand Maïa se retrouve, du jour au lendemain, Effigie du feu, elle comprend immédiatement que sa vie ne sera plus jamais la même..

Dès les premières pages, New York est attaquée. On découvre ainsi, sous nos yeux, les principaux éléments mis en place dans l’univers de Sarah Raughley, que ce soient les Effigies, les spectres ou encore les systèmes anti-spectres. Et cela donnera le ton pour tout ce premier tome : action ultra présente, retournements de situations… On ne s’ennuie définitivement pas, le rythme est intense pour un univers riche et complexe.

J’ai vraiment beaucoup aimé le mythe des Effigies que met en place l’auteur. Entre secrets et mystères, on ne sait pas grand chose sur ces jeunes filles, et pourtant, ce que l’on découvre petit à petit laisse sans voix. J’ai vite senti que quelque chose de plus grand était à l’œuvre ; je ne sais pas vraiment ce que nous réserve l’auteur sur ce point mais le peu que l’on découvre dans ce premier tome nous promet quelque chose de phénoménal.

Nos quatre Effigies ne sont pas en reste. Maia, notre narratrice, est très lucide sur les évènements qui se produisent. Certes, elle est la nouvelle Effigie du feu, mais elle n’est pas (encore) une super héroïne. Alors quand elle se retrouve au milieu d’une attaque de spectres, elle ne sait pas comment réagir, clouée sur place par la frayeur. Mais, plus l’histoire avance, plus son côté « humain » prend de l’ampleur : elle va devoir apprendre à être une Effigie, mais cela ne l’empêche pas pour autant d’essayer de résoudre les problèmes, à sa façon même si dans une moindre mesure.

Les autres Effigies sont loin de l’image que l’on pouvait avoir d’elles. D’ailleurs, Maïa se fera avoir à plus d’une reprise, mais elle sera également la première à reconnaitre ses torts (un aspect de sa personnalité que j’ai tout simplement adoré). Et, plus on les découvre, plus on se pose de multiples questions à leur sujet. Il faut dire qu’elles sont très différentes les unes des autres ; l’auteur a vraiment travaillé ses personnages et cela les rend si réelles que l’on se retrouve un peu dans chacune.

Pour conclure : je me suis tout simplement régalée avec ce livre qui se dévore en un temps record. Ce premier tome met en place l’intrigue et les personnages de nos Effigies et, même s’il peut paraitre assez introductif, ce qu’il laisse apercevoir reste plus qu’accrocheur. Sarah Raughley a construit un univers spectaculaire qui nous donne immédiatement envie d’en découvrir plus encore. Et les mystères qu’elle dissémine ici et là renforce ce côté addictif de cette série. Une très belle découverte, j’ai hâte d’en découvrir bien plus encore sur ce monde !

par Kesciana
On Dublin Street, Tome 2 : London Road On Dublin Street, Tome 2 : London Road
Samantha Young   
Pour me consoler je me suis plongée dans London Road et j’ai retrouvé tous les ingrédients qui m'ont fait aimer Dublin Street.
Dans le 1er tome je n'appréciait pas trop Jo, son côté vénal me hérissait un peu mais ici on découvre sa vie et l'on ne peut qu'admirer son courage. Elle assume seule l'éducation de Cole (dont j'ai hâte de découvrir l'histoire) et le poids représenté par sa mère. Elle a a coeur de se débrouiller seule pour assurer leur quotidien et l'avenir de Cole même si ça l'amène à fréquenter des hommes aisés pour améliorer l'ordinaire.
Cam a lui aussi connu des passes difficiles mais au début du roman je lui aurait bien collé quelques baffes. Heureusement qu'il se rattrape par la suite. Il parvient à apporter à Jo la confiance en elle, la volonté de s'imaginer un avenir plus beau. Les passages entre eux sont splendides.
J'ai adoré retrouver Joss et Braden, ces deux là sont extra, ils sont des amis fantastiques pour Jo.
La plume de l'auteur est légère, drôle, enjouée mais elle sait aussi être grave. Elle nous fait ressentir les émotions des personnages, nous donner le sourire et également un pincement au coeur quand on tourne la dernière page.


par Teodubois
On Dublin Street, Tome 3 : Jamaica Lane On Dublin Street, Tome 3 : Jamaica Lane
Samantha Young   
Jamais déçue par Samantha Young !

J'ai vraiment adoré ce troisième tome. Du début à la fin ! Tout y est bon, de l'écriture à la profondeur des personnages. Ce n'est ni trop rapide, ni trop lent. On s'attache énormément à eux et on retrouve avec beaucoup de plaisir les personnages des précédents tomes. On voit leur évolution et ce que j'apprécie, c'est que tout ne se passe pas en une semaine. Ce serait vraiment étrange de voir tous ces amis se caser en l'espace d'un mois ^^

L'histoire est bien ficelé. Certes, on se doute de ce qu'il va se passer dès le premier chapitre (le résumé donnant de gros indices aussi !) mais j'ai été embarqué complètement dans le récit. Excellemment bien écrit (et traduit), je n'ai trouvé aucune longueur ou lourdeur. Et les derniers chapitres sont géniaux ! [spoiler]Je m'explique, généralement, il faut moins de deux chapitres et deux minables déclarations pour que la demoiselle tombe dans les bras du beau-gosse. Là, la réaction et le comportement de Liv est totalement génial et justifiée. J'ai lu que certaines personnes n'ont pas "aimé" son obstination mais au moins, ça semble plus vrai que dans la plupart des romans. Qui ne réagirait pas comme elle après avoir eu le cœur brisé ??[/spoiler]

Bref, j'ai hâte de voir ce que l'auteure nous réserve pour la suite, avec Cole et Hannah surtout ! Cette saga me manquera quand elle prendra fin... Mais bon, en France, c'est pas demain la veille avec un tome par an. Si on a la fin en 2018, on pourra crier de joie (lol)

Cette série est à lire ! Mignonne, émouvante, intense... Elle fait rêver et passer un excellent moment !

8.2/10

par SmallBab
On Dublin Street, Tome 4 : India Place On Dublin Street, Tome 4 : India Place
Samantha Young   
Lu au jour de sa sortie, je vais essayer de rendre justice à ce tome qui est aussi bon que les précédents, si ce n'est meilleur.

On suit Hannah Nicols et Marco D'Alessandro, dont on avait déjà entendu les débuts hésitants à travers l'histoire de Jo et Cam.
Je pensais que l'écart de cinq ans entre les deux tomes serait difficile à avaler, mais il n'en est rien. On retrouve tous les personnages des premiers tomes, en couple, heureux, avec leurs enfants plus ou moins nombreux, et cette manière de l'auteur de renouer passé et présent est particulièrement touchante. J'ai particulièrement apprécié le développement de Cole en tant que jeune adulte, j'espère qu'on continuera à le voir ainsi.

Nous avions laissé Hannah encore jeune, à peine sortie de l'adolescence, marquée par le rejet de son grand amour Marco, et on la retrouve en tant que jeune femme affirmée, entourée, professeure d'anglais prometteuse.
Il est néanmoins difficile, dès les premières pages, de manquer l'ombre qui l'entoure, et sa mise en retrait par rapport à sa famille, et Samantha Young sait nous happer très vite dans le mystère qu'est Hannah. À la fois forte et fragile, avec un passé clairement douloureux, c'est une héroïne au caractère généreux et intense qui sait tirer des lecteurs autant de larmes que de rires.

Marco est lui de retour après un passé clairement mouvementé, et son histoire, loin d'être éclipsée par celle d'Hannah, est tout aussi émouvante à sa manière. S'il répond au modèle des autres hommes de la série - dominant, protecteur, jaloux - il est unique à sa manière, et c'était une excellente surprise que de découvrir un nouveau personnage unique.

Car ce qui fait le talent de Samantha Young, c'est de créer des individus originaux, proches de nous, cohérents, avec un passé et les conséquences qui en découlent. Son écriture est aussi intense que dans les tomes précédents, et comme pour les autres livres, la sûreté du couple n'est pas acquise, Hannah et Marco se déchirant à plusieurs reprises de manière douloureuse - et on ne peut que souffrir avec eux.


Un tome tout aussi excellent que les autres donc, à dévorer sans hésitation, qui fait pleurer et rire, avec une écriture magique.