Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LadyMorgenstern : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Tour sombre, tome 1 : Le Pistolero La Tour sombre, tome 1 : Le Pistolero
Stephen King   
Pour tout fan de Stephen King, Le pistolero est le début d’une grande aventure que nous sommes impatients d’entreprendre bien que cela nous effraie un peu dans le sens où on s’attaque à l’œuvre centrale du maitre. Publié sous formes de nouvelles puis sous forme de roman en 1983. Celui-ci a été révisé en 2003 par l’auteur pour fluidifier cet ouvrage qui a une réputation (non fondée pour moi) d’ouvrage non accessible et repoussante. Personnellement, je possède l’ouvrage de 1983, non révisé et je n’ai appris l’existence de la nouvelle version qu’après ma lecture, j’ai donc pu aisément combler les différences entre les deux œuvres que je recense en fin de critique*.

J’ai lu cet ouvrage une première fois en 2010, il ne m’avait pas particulièrement marqué. Depuis j’ai évolué, grandi, muri et lu d’autres livres de Stephen King (dont Hypnose, livre très lié aux Tours Sombres). Cela étant, j’ai relu ce livre en 2012 et je me suis pris une claque.

On retrouve dans ce livre, les prémices de petits fragments et d’idéologie propres aux livres de Stephen King. Ce livre est un condensé des plus grands chefs d’œuvres de King et j’imagine bien qu’en réalité, c’est toute la saga Tour Sombre qui réunit son œuvre entière et que le Pistolero ne fait qu’introduire ce schéma titanesque.

Bref, Roland est un antihéros, on le déteste ou on l’aime, mais on est tout de même un peu attaché à ce personnage qui nous raconte partiellement sa vie, laissant derrière lui de nombreux mystères. L’Homme en noir est quant à lui mystérieux, le méchant de l’épisode qui au final me parait assez sympathique et bien plus attachant que le pistolero.

Durant tout le roman, l’un poursuit l’autre et rencontre des personnages tels qu’un enfant du nom de Jake ou un frontalier du nom de Brown. Roland raconte vaguement son enfance, son passage terrifiant par la ville de Tull ou comment il est devenu le Pistolero. Au-delà de ça, on ne sait rien. Quel est ce monde du « cinquième niveau » ? Les personnages sont-ils dans un éventuel futur ou dans un monde parallèle ? Stephen King a le don ici de nous faire pondre dans la tête des millions de questions, c’est pour moi l’essence même d’une introduction de saga. On ne commence pas ce livre pour ne jamais trouver réponses aux questions qui naissent dans notre cerveau tout au long de cette lecture.

Le dernier chapitre est particulièrement réussi. Surement parce que justement, on commence à sortir du brouillard (ou de l’obscurité des grottes) où King nous avait lâché. L’Homme en noir parle et son discours nous donne un vertige incroyable. Il nous amène au plus loin du « pourquoi ? ». Il nous amène dans un monde incompréhensible, un lieu que l’on peut juste imaginer (avec difficulté) et dont on ne saura jamais rien. Au-delà de la saga, ce chapitre nous amène à un questionnement sur l’univers comme d’autres romans tels que Dôme, Insomnie ou Ca y était parvenu.

Il faut ajouter à cela qu’il y a un lien entre notre réalité actuelle, notre présent, et le monde de la Tour Sombre, ce lien est encore flou pour moi mais il ne faut pas imaginer cette saga comme une saga de Tolkien mais bien plus comme une saga de Lovecraft si celui-ci avait pu en écrire une.

Et c’est bien cela qui est incroyable dans ce livre, on a beau rêver comme dans tout bon livre de fantasy, King y mêle notre réalité et le retour sur Terre en plein monde imaginaire donne une impression que seul ce livre a pu me procurer. Je suis donc impatient de passer à la suite.

*Liste non exaustive des modifications de 2003
– Ajout d’une double préface.
– Réécriture plus fluide du livre.
– Au début, Roland se sent "Vaadash".
– Le nombre récurrent "19" est introduit !
– Dans la version originale, Roland tuait Allie de sang-froid. Dans la version revisitée Allie le lui demande car elle a été maudite par Walter. Ce détail rend Roland un peu moins cruel !
– L'un des noms alternatifs de Maerlyn devient Légion et la Bête est nommée Roi Cramoisi
– Walter est désormais la même personne que Marten

par odin062
Eon et le douzieme dragon, tome 2 : Eona et le collier des dieux Eon et le douzieme dragon, tome 2 : Eona et le collier des dieux
Alison Goodman   
Suite et fin absolument éblouissant d'Eona et de son dragon mirroir. Cette suite tient toutes ses promesses et même bien plus !!! J'adore les relations qui se lient entre les différents personnages et le dénouement est superbe.
J'aurai tellement aimé qu'il y ait une troisième tome. J'ai à peine eu le temps de découvrir l'univers fabuleux d'Eona que déjà je dois le quitter, c'est vraiment triste !

Je le conseil de tout coeur à tout les lecteurs, vous ne serez pas déçu !

par kookies
La Fille dans le brouillard La Fille dans le brouillard
Donato Carrisi   
Je l'attendais avec impatience et je l'ai dévoré ! Cependant je pense être légèrement passé à côté :( Dans le sens ou ce roman noir (je ne qualifierai pas de thriller) est une énième disparition MAIS il ne s'agit pas vraiment d'enquête à proprement parlé ! Le capitaine VOGEL en charge de l'affaire va chercher coûte que coûte un coupable (et franchement la victime il s'en fou non?) et pour cela se servir des médias, des journalistes en les manipulant mais au final qui manipule qui ? Je n'ai pas aimé ce personnage arrogant, antipathique et détestable ! Malgré tout l'atmosphère crée par Donato Carrisi est telle que nous sommes plongés en plein dans l'intrigue avec une appréhension finale. Et pour le final MAIS quel final ! Un twist .. non 2 il en fallait pas moins ... vraiment chapeau ! donc la je suis mitigée, que m'a t'il manqué pour en faire un coup de coeur ????

par kaliscrap
Phænomen, Tome 1 Phænomen, Tome 1
Erik L'Homme   
Ce fut un des premiers livre que j'ai dévorée quand j'étais au college .. il est vraiment super le choix des personnages est fabuleux!!
Eon et le douzieme dragon Eon et le douzieme dragon
Alison Goodman   
Je l'ai lu avant de lire le Clan des Otori (c'est d'ailleurs ce qui m'a probablement poussé à le lire), et il est vraiment génial.
En revanche, j'ai appris à la fin qu'il y avait un tome 2, or il n'est pas à la bibliothèque où je vais, ce qui m'énerve ! Je le veux !!!

par Kato
Charlie Charlie
Stephen King   
Stepehn King a ce talent remarquable d'évoquer les phénomènes les plus surnaturels et les fondre dans un réalisme... naturel. Ce talent lui permet d'entraîner ses lecteurs dans son monde, qui n'est autre que le nôtre, avec ses contraintes, ses lois, et les personnes qui le peuplent - de gens comme nous - et leurs réactions face à l'inattendu, l'insoupçonnable qui se présente à leurs portes.
Ainsi, "Charlie" ne raconte pas seulement l'histoire d'une petite fille douée de "pyrokinésie", mais également l'histoire d'une fuite d'une petite fille de sept ans et de son père, l'histoire d'un couple dont la destinée est bouleversée par un passé qui le rattrape, l'histoire d'hommes chargés de la protection d'un pays, et l'histoire de personnes se trouvant par hasard sur le chemin de cette course-poursuite et qui laissent une partie de leur vie se dévoiler sous la plume de l'auteur. Par moment vous aurez peur pour eux, ou bien vous les haïrez.
Quoiqu'il en soit ce livre vit, comme vous le vivrez.

par JulBarrow
Malefico Malefico
Donato Carrisi   
Encore un super thriller de Donato Carisi dont j'apprécie vraiment l'écriture. Il nous emmène encore une fois dans les méandre de Rome pour nous faire découvrir ses secrets les plus sombres tout en retrouvant nos personnages que l'on a apprécié dans le premier tome qui était "Le tribunal des âmes" ! Malgré une lenteur dans le commencement de l'histoire, on ne peut que le dévorer jusqu'à connaitre le fin mot de l'histoire qui ne fait que nous surprendre !!

par zmeia
Carrie Carrie
Stephen King   
mon deuxième king lu après christine...encore un choc ! cette ado souffre douleur de ces camarades et de sa mère,son don qui est aussi une malédiction,pour ceux qui on vécu les années lycée galères on s'identitfie forçément
,dire qu'il ne voulais pas le publier !! heureusement que sa femme l'à convaincu du contraire !!
Le dernier paradis Le dernier paradis
Antonio Garrido   
L’intérêt de ce livre est qu’il soit basé sur un épisode authentique de l’histoire qui m’est inconnu… Dans ce livre, on parle de l’émigration dans les années 30 de citoyens américains réduits à la famine dans leur pays et qui voient un grand espoir d’une nouvelle vie bien meilleure en URSS.

Mais très vite on se retrouve dans cette vie que l’on peut imaginer : le syndicalisme, la famine, le marché noir, les sabotages, la Guépéou (ancêtre du KGB), tous des faits véridiques repris dans le récit.

Si vous attendez un récit plein de rebondissements ou d’une histoire qui vous tient en haleine, ce livre ne répondra pas à vos attentes.
On y suit la vie de Jack et ses malheurs et on subit quelque peu l’histoire… Les personnages principaux ne m’ont pas paru attachants et des aspects fort invraisemblables tachent un peu l’histoire…

Je suis contente d’avoir lu ce livre qui m’a permis de découvrir une partie d’Histoire qui m’était inconnue (ce qui le rend très intéressant) mais ce n’est certes pas un coup de cœur…



https://www.facebook.com/groups/1293343764042916/

par Nymphae
Les Âmes croisées Les Âmes croisées
Pierre Bottero   
Un livre beau, beau à en pleurer.
Une héroïne, Nawel, qui est loin d'être parfaite, qui frôle même parfois le détestable. Celle à qui nous, lecteurs, ressemblons le plus.
Des amis formidables toujours prêts à l'épauler.
Des guerriers fabuleux et mystérieux.
Une quête d'elle-même, des morts, des pleurs, des regrets.
Et enfin l'apaisement.
Qui se termine sur une question, question à qui chacun est libre de répondre comme il veut... Car, comme à toutes les questions, il y a deux réponses : celle du savant et celle du poète...
Soyez prêts à vous regarder en face, à vous remettre en question, à pleurer, à sourire, à rire, à réfléchir.
Et lancez-vous.

par Vavi