Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ladypasspartou : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Toi + Moi = Jamais Toi + Moi = Jamais
Céline Musmeaux   
J'avoue être un peu partagée ... l'histoire en elle même à un potentiel énorme, deux lycéens qui se détestent et que tout oppose sont obligé de travailler ensemble. Ca promet des passages assez cocace, drôle, et de voir l'évolution de leur relation au fil des mois pour finir par une jolie histoire d'amour.

Le début du livre est vraiment addictif et cette relation de ''tu me cherches, tu me trouves" me plait énormément. Les réparties entre les 2 protagonistes sont parfois hilarante et donne envie de poursuivre la lecture afin de savoir comment va évoluer cette joute verbale.

Malheureusement l'auteure part trop rapidement sur la relation de couple entre Marie et Sam (2 semaines après le début de leur collaboration en cours de chimie) et tout le reste de l'histoire alterne entre du ''je t'aime moi non plus", du gnan-gnan et du girly. Donc plus du tout la même rythmique qu'au début. je trouve donc dommage que la relation de opposé- attiré ne soit pas plus approfondis : plus de réplique acerbe, plus de défis, plus de blague, de scène cocasse.

Je trouve également qu'au fur et à mesure des chapitres ça devient répétitif, Marie doute de leur relation, Sam le prend sur le ton de la rigolade, donc elle s'énerve contre lui, ils’énerve à son tour et ils finissent par s'embrasser pour se réconcilier et tout repart bien...
Idem pour les répliques entre les deux, ainsi qu'avec les amis de Sam. C'est un cercle qui reprend à chaque chapitre...

De même je trouve que l'histoire entre les parents de Marie et ceux de Sam est vraiment un tout petit passage dans le roman qui arrive tout à la fin et qui est complètement bâclé vu que la situation dégénère super vite, et repart sur les bons rails super vite aussi. Le personnage du père de Sam aurait pu avoir un autre impact, plus important, et plus subtil, sur la relation de Marie et Sam et au final ça vient juste comme un léger rebondissement mais qui n'aura, et qui d'ailleurs n'a aucun impact.... (si ce n'est un léger trauma psychologique pour Marie)

Donc pour conclure: un livre avec une lecture très facile que je conseille pour toutes les amoureuses de romance, avec une légère pointe de déception pour la partie ''collaboration difficile" qui aurait pu prendre un peu plus de place afin de ne pas faire arriver l'histoire d'amour comme un cheveux sur la soupe.

par Yukina
Bencher Family, Tome 1 : Un Amour à Négocier Bencher Family, Tome 1 : Un Amour à Négocier
Inara Scott   
C'est une très jolie romance contemporaine que nous offre Inara Scott avec cette histoire douce et amusante tout en étant sexy, les personnages sont modernes et leurs caractères bien développés malgré le format assez court.La relation se met en place progressivement et non pas comme souvent par un coup de foudre des la première rencontre. Non l'auteure fait un travail crédible car les deux héros Lisa Anderson pétulante avocate et Brit Bencher l'homme d'affaires sont deux accrocs au travail qui n'ont ni le temps ni l'envie, leur relation se déplace lentement et se construit au fil des pages par petites touches.

Lisa est une célibataire normale, proche de la trentaine, overbookée entre sa mère malade, son travail et accessoirement la chasse à son chat récalcitrant, elle est très impliquée dans son travail aussi lorsqu'elle rencontre pour la première fois Brit Bencher ce n'est pas son physique d'apollon qui l'intéresse mais comment négocier au mieux le contrat pour son ami et client. Brit quant à lui est ce qu'on appellerait un playboy, il cherche à conclure un contrat et si pour cela il doit mentir et séduire l'avocate de la partie adverse pour remporter grâce à ses confidences la partie, il n'hésitera pas. Par contre ce à quoi il ne s'attendait pas c'est de trouver en face de lui une femme qui sait ce qu'elle veut et est prête à le défier.

J'ai beaucoup apprécié que l'auteure campe deux protagonistes réalistes, ils sont normaux avec leurs défauts et leurs qualités, Lisa se concentre tellement sur sa carrière qu'elle laisse la vie s'écouler sans vraiment en profiter, mais le côté brut et sexy de Brit lui fait tomber peu à peu ses défenses et elle commence à rêver que se laisser un peu aller ne peut que lui faire du bien. Lorsqu'elle découvre le mensonge de celui-ci le choc est rude mais Brit le tombeur ne s'avoue pas vaincu et une véritable bataille du charme est mise en route.

C'est vraiment une romance adorable avec deux héros très sympathiques et attachants, s'y ajoute de l'humour avec des dialogues enlevés ainsi que de jolies scènes sensuelles peu conventionnelles. C'est une véritable romance non dépourvue de profondeur, qui aborde des sujets aussi sensible que la maladie avec la mère de Lisa, mais aussi l'amour de la famille qui parfois vous fait faire plus de mal que de bien. Le récit est à la troisième personne et c'est un choix pertinent qui nous permet de voir les réactions et les actions des deux personnages, nous sommes les spectateurs de ce couple aux prises avec leurs sentiments inattendus pour l'un comme pour l'autre.

par samba
Hors de... , Tome 1 : Hors de portée Hors de... , Tome 1 : Hors de portée
Georgia Caldera   
J’entends parler de Georgia Caldera depuis pas mal de temps, mais sa romance fantastique présentant quelques passages glauques et gores m’en ont toujours un peu fait redouter la lecture (oui, bon, je suis une trouillarde quoi ! :p) Alors, quand j’ai vu que son nouveau roman faisait l’objet d’une romance contemporaine, j’ai voulu me jeter dessus. Bon, j’ai été devancée par Nanne (des lectures de Nanne) qui me l’a offert, sans que j’aie quoi que ce soit à dire, mais je la remercie du fond du cœur, parce que cette lecture a été un gros coup de cœur pour moi, et ça faisait une éternité que ça ne m’était pas arrivé.
Scarlette est une jeune femme attachante que nous découvrons à travers la plume dynamique, fluide et terriblement addictive de Georgia Caldera. Une plume magnifique, en somme, qui contient beaucoup de notes d’humour. Un personnage féminin qui, au premier abord, parait un peu perdu et désespéré de trouver sa moitié, malgré ses quelques rencontres qui ne mènent nulle part (à cause d’elle, puisqu’elle prend la poudre d’escampette à chaque fois) C’est là qu’on commence à s’apercevoir que cette façade désinvolte cache en réalité des failles. Mais à ce stade, le lecteur est loin de se douter de la gravité des choses (ne vous imaginez pas le pire non plus, lol).
Si tout le monde est passé par un chagrin d’amour (et le premier fait toujours extrêmement mal, puisqu’on se demande pourquoi on souffre autant après avoir éprouvé tant de bonheur) certains arrivent à tourner la page et d’autres en restent marqués à vie… Ce qui est le cas de Scarlette qui va, une nouvelle fois, être confrontée, bien malgré elle, à cet homme qu’elle avait tout fait pour oublier. Mais je vous rassure, il n’est pas l’objet de la romance (et je ne vous en dirais pas plus, à vous de le découvrir ! :p)
Nous avons, ensuite, le personnage d’Aidan qui montre parfois une partie de sa personnalité qui pourrait en faire flipper plus d’une puisqu’il a l’air d’être instable à certains moments. Mais la passion est un sentiment incontrôlable. Je me suis souvent imaginée à la place de Scarlette et même si je comprenais Aidan, j’aurais probablement un peu flippé. Cet homme présente bien plus de failles que Scarlette. Même s’il a manqué à cette dernière un père ou une figure paternelle pour l’aider à se construire à partir de l’adolescence, Aidan, lui, n’a presque rien eu. Bien qu’il vive au sein d’une famille, il a été seul toute sa vie, ne pouvant s’ouvrir à aucun proche et finissant par se renfermer sur lui-même, emprisonnant son mal-être pendant des années. Mais encore une fois je ne vous en dirais pas plus.
Tout ça pour dire que la psychologie des personnages est fouillée avec minutie et les différentes facettes de leur personnalité sont incroyablement réalistes. Georgia Caldera fait partie de ces rares auteurs capables de créer des personnages qu’on croirait réels.
En plus d’avoir une plume absolument magnifique, elle sait nous faire vivre des situations particulièrement émouvantes et poignantes, sans oublier, sensuelles (sans aucune vulgarité, bien au contraire). La romance contemporaine qu’elle nous présente a su renouveler le genre, avec une touche d’originalité là où il y aurait pu y avoir quelques clichés.
En résumé, une histoire terriblement addictive qui vous fera ressentir tout un tas d'émotions, et des réactions criantes de vérité. Un gros coup de cœur.


1001chroniquesenfolie.e-monsite.com/pages/hors-de-portee-georgia-caldera.html

par Tite_Nath
Beautiful Bastard, Tome 2 : Beautiful Stranger Beautiful Bastard, Tome 2 : Beautiful Stranger
Christina Lauren   
Bien, mais juste un cran en dessous du premier tome.
Il m'a manqué la petite étincelle qui ferait de ce roman un livre addictif.
j'ai tout de même hâte de connaitre les prochains personnages.

par Adèle
Je déteste tellement t'aimer ! Je déteste tellement t'aimer !
Anna Premoli   
Le titre m'intriguait et je m'imaginais quelque chose de très classique. Grande surprise! Une super roman humoristiquement très bien écrit: les échanges entre les deux personnages principaux (Jenny et Ian) sont de pures dialogues délirants. Deux êtres intelligents, deux collègues de bureau qui se détestent depuis plus de 7 ans. Un événement les met sur une collaboration forcée. Une guerre verbale intelligemment menée commence alors. Mais l'inattendu est également au rendez vous! Deux ennemis qui ne se détestent pas tant que ça! Un vrai bonheur ce roman où se mêlent humour, famille, différences classes sociales et détermination. Une fois lancée, il est dure de laisser le livre! Bonne lecture à ceux qui tenteront l'aventure!

par BIBIDVHCL
Conflits, amour et préjudices Conflits, amour et préjudices
Julie James   
Une belle histoire d'amour, une romance facile à lire. L auteure à un style agréable. Un bon moment de détente.

par Nannse
À sa place À sa place
Sally Bitout   
http://luxnbooks.wordpress.com/2014/05/05/a-sa-place-sally-bitout

« Subtile mélange d’amour et d’humour »

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai toujours un peu d’appréhension à lire les romans Harlequin. Ce n’est pourtant pas si terrible de les ouvrir et de les finir. Alors, j’ai mis mes appréhensions de côté et je me suis lancée. Au départ, je cherchais une lecture légère, rapide et sans prise de tête. En voyant « A sa Place » dans ma Pile à Lire (PAL), c’était la comédie idéale pour moi. Petit bémol pour la couverture qui n’est pas très entraînante.

Dès les premières pages, on avance relativement vite, l’auteur rentre rapidement dans l’action. Et puis, les chapitres sont courts alors forcément on tourne les pages de manière assez rapide et on arrive à la moitié du livre assez vite sans vraiment s’en rendre compte. Elena se retrouve donc contrainte de prendre la place de Carla alors que deux univers les opposent : Éducation, manière d’être, humour.

Elena est de très bonne compagnie, on rigole souvent par ses tics de langages et son humour. Même si, les personnages n’ont pas été décrits de façon approfondie, on s’attache à son personnage, qui offre de la fraîcheur, une certaine joie de vivre. D’abord, réticente face à cette proposition particulière, elle se rend vite compte que l’argent est motivant pour accepter. Rapidement elle a un coup de cœur pour le beau William, mais Carla et lui ne s’entendant pas très bien, il lui est vivement conseillé de le fuir. Chose qu’elle ne va évidemment pas faire. J’ai adorée les scènes où ils se retrouvent tous les deux et ce pauvre Alban chargé de la surveiller qui ne peut rien y faire. On sent tout de suite qu’il se passe quelques choses entre eux. Ils se rapprochent rapidement, attiré par cette nouvelle Carla, totalement différente. Face à ce rapprochement, on sent que Elena s’est mise dans une situation délicate en écoutant son cœur. J’ai adoré chacun des échanges entre Elena et William, tellement romantique.

Ce que j’ai trouvé dommage, c’est qu’on a du mal à se faire une idée, du personnage de William, par le manque de description. C’est toujours un plus de pouvoir imaginer un beau spécimen… Je l’imagine, grand, beau ténébreux et il est tellement charmant ! Un homme comme on les aime. J’avais peur que William soit un fils à papa arrogant au départ, suite à une réflexion et bien heureusement non ! Son personnage est intéressant, il est tout de suite intriguée par la nouvelle Carla, ce qui le fait se rapprocher de Carla (Elena). Malgré tout, on éprouve de la sympathie pour Elena et ce n’était pas gagné compte tenu de la rapidité du livre.

Il faut avouer que l’histoire n’a rien de très originale : deux filles qui se ressemblent et qui s’échangent leurs vies le temps d’un été, l’une étant riche et l’autre moins fortunée, c’est du déjà-vu. Cependant, ça n’élève pas au livre son intérêt, on rit, on passe un moment agréable et on est malgré tout surprise de l’évolution de l’histoire avec quelques rebondissements.

On avance sans se poser de question et on aime cette petite romance malgré tout, trop courte. Par ailleurs, certain passage aurait mérité d’être davantage approfondi (Il ne faut pas oublier, qu’il n’y a que 100 pages). Je n’ai pas très bien compris à quoi faisait référence les noms des chapitres… Mais ça reste une histoire sans prise de tête et divertissante où l’amour et l’humour nous offre une belle histoire en toute simplicité et bien ficelée.

par Luxnbooks
In My Real (Love) Life In My Real (Love) Life
Mily Black   
Mily a su avec brio dans ce livre montrer une héroïne avec des faiblesses et qui essaie de les surmonter. On a une femme humaine qui a de gros problèmes à s'ouvrir aux autres et qui doucement apprend à s'ouvrir. Toutes personnes ayant souffert de toc dans sa vie se reconnaîtra dans Léna.
Un vrai trésor que je n'arrête pas de relire tellement il est bien écrit et nous tient jusqu'à la dernière page.
Pari tenu Pari tenu
Mell 2.2   

J'ai découvert Mel aux Haliennalles. Ayant déjà lu 2 bouquins des éditions sharon kena et pour les avoir apprécié, je me suis laisser tenter. Et je doit dire que la couverture est plutôt inhabituelle mais sympathique !
Pari tenu à presque été un coup cœur, à un détail près : la naïveté de Haley face a Nathanael. Ses "je ne suis pas assez bien pour lui" m'ont un peu agacer car sa ne colle pas a sa personnalité de fonceuse; j'aurai aimer voir autre chose. Heureusement que Thanel a relever le niveau <3

Haley, étudiante en histoire de l'art, se débrouille tant bien que mal pour payer son loyer et cumule 2 petits boulots. Elle trouve cependant le temps pour son activité favorite : les jeux vidéos car oui notre petite Haley est une geekette. C'est d'ailleurs sur un jeu en ligne qu'elle a rencontrer Julian son petit ami, mais elle s'est également fait un groupe d'ami. Steven le coloc de Julian, Noël "dit joyeux" et Nathanael Demarchal, l'antipathique gosse de riche et meilleur ami de son chéri.
Alors que le propriétaire de Haley souhaite vendre l'appartement, il lui laisse 4 mois pour se trouver autre chose avant de l'expulser. Le temps s'écoule à une vitesse folle, bientôt elle va se retrouver à la rue et Julian ne fait rien pour l'aider et ne souhaite pas l'héberger.
C'est sans compter la proposition que va lui faire Nathanael. Il l'as met au défi de gagner sur un jeu de danse. Si Haley gagne, Nathanael s'engage a payer le loyer de celle ci durant 6 mois, si par contre elle perd, elle deviendra son esclave durant 4 mois.
Haley adepte de pari ne peux résister à l'appel de l'offre qui lui tend les bras et malgres tout C'est une opportunité pour elle qui se présente de ne pas se retrouver a la rue, peut importe le dénouement. Même si Haley a tendance a perdre, elle va se prêter au jeu et tenter le tout pour le tout !
Comment réussir à se contenir quand on est sous les ordres d'un gosse de riche, arrogant et maniaque qui plus est ! Haley a toujours été de bonne fois et compte bien honoré ce pari, même si cela lui vaut de mettre sa fierté de côté.

J'ai eu un peu de mal avec le personnage de Thanel au départ. C'est le genre de mec qui est riche et le montre bien : sa voiture de luxe, sa façon de parler et de considérer les autres surtout Haley ! Je me suis prise d'affection pour Thanel par la suite, lui qui cachait bien son jeux, je me suis même inquiéter de son état de santé ! Derrière sa façade de personnage détestable se cache un homme avec un cœur en or que nous découvrons au fil des pages.
Quand a Haley, ce petit bout de femme au caractère bien trempé, n'as pas peur de dire ce qu'elle pense. Elle a de la repartie et sa j'apprécie ! J'aimerai tellement lui ressembler la dessus
Ces 2 personnages, très différents mais identique sur 1 point (ils sont tous les 2 avide de pari, ce qui va rendre le jeu plus intéressant) ne peuvent pas se voir en peinture. Thanel ne se gêne pas pour lui lancer des pic ou lui faire des remarques désobligeantes, et Haley de répliquer. Ils se détestent, tout du moins en apparence car ce qui s'avère être une petite guerre entre eux va se transformer en chamaillerie comme on les aimes au fil des pages. Leur romance (on s'y attends), ne va pas se faire en une seule journée comme on peut le voir dans la plupart des romans mais va se faire progressivement (Presque un mois après que Haley ai emménager chez Nathanael) ; ce qui rend les choses un peu plus réelle. 

L'auteur nous laisse un peu de suspense sur les dernières pages, ce qui nous donne envie de connaître la suite. Dommage que le prologue dévoile le reste, je n'aurai pas été contre un deuxième tome. Le point de vue de Thanel aurais pu être un plus, on se doute de se qu'il peut ressentir, mais peut-être pas aussi fort que si il les avais lui même décris.
J'ai adorer ce livre, un peut court, mais je vous le conseil

Marked Men, tome 5 : Rowdy Marked Men, tome 5 : Rowdy
Jay Crownover   
C’est toujours un vrai bonheur d’attendre le prochain tome d’une série chouchou. Je remercie énormément les adorables attachées presses de chez Hugo Roman, car Marked Men fait partie de ces sagas qui auront marqué ma vie de lectrice. Je me rends compte, que j’ai énormément de chose à dire, alors que Rowdy est jusqu’ici resté très en retrait dans les autres tomes. Ce qui est intéressant avec ce tome, c’est que Jay Crownover a réussi à me rendre curieuse d’un personnage qui était tellement discret, que j’étais à la fois impatience et soucieuse de découvrir ce que l’histoire allait me réserver.

A l’image des tomes précédents, l’enfance de Rowdy s’est passé dans l’indifférence la plus totale jusqu’à ses dix ans. Alors qu’il était un petit garçon triste et seul, ses deux voisines vont lui offrir la chance de s’épanouir comme tous les petits garçons et cette rencontre va être déterminante dans sa vie. Rapidement il tombe sous le charme de Poppy la plus jeune et se lie d’une amitié intense avec Salem la plus grande. Alors que leur situation n’est pas enviable l’un à l’autre, il développe un fort lien qui va les amener à se confier pendant les moments difficiles, comme s’ils s’étaient toujours connu.

Ce lien va se briser quand Salem abandonne sans une explication sa vie au Texas, laissant Rowdy seul. Désireux de s’en sortir, il décide de montrer à Poppy qu’elle n’est pas obligée d’écouter son père en étant une petite fille modèle, mais la situation va dégénérer et le jeune homme va à son tour tout quitter pour se consacrer à sa passion pour le dessin et faire une rencontre déterminante avec Phil Donovan.

Aujourd’hui le petit garçon a bien grandi, et il peut se féliciter d’être devenu un homme intègre, qui peut enfin laisser libre cours à son don pour le dessin. A l’image de ses frères de cœur, le jeune homme n’hésite pas à user de ses charmes et ne se gêne pas pour obtenir ce qu’il désire avec la plus grande facilité. Désormais heureux et casé, le petit groupe va pourtant se faire du souci pour leur ami, qui semble avoir du mal à se poser avec une femme. Quand son passé va franchir la porte du salon de tatouage, il va prendre une claque mémorable et tenter de rester éloigner de celle qu’il n’a jamais pardonnée de l’avoir quitté.

Salem Cruz a été élevé dans la religion par un père tyrannique qui voulait simplement que ses filles rentrent dans le moule, alors que sa jeune sœur est prête à tout pour être une fille modèle, Salem est étouffé par les obligations et ne supporte plus de ne pas pouvoir être celle qu’elle a toujours rêvée d’être. A 18 ans, elle décide de tout laisser derrière elle et malgré les regrets elle n’oubliera jamais celui qui a fait battre son cœur de jeune femme. Malgré dix années écoulées, Salem va voir une opportunité de se racheter et de se rapprocher de Rowdy. Même si le jeune homme semble vouloir la tenir à distance, elle va tenter de lui prouver que même s’il a grandi en ne voyant en elle qu’une simple amie, elle est prête à tout pour qu’il lui pardonne et lui laisse sa chance. Cette amitié particulière, c’est aujourd’hui transformé en une attirance puissante, qu’ils vont avoir bien du mal à ignorer.

Je dois admettre que Rowdy aurait presque pu rivaliser avec les frères Archer et il peut se féliciter d’avoir atteint le top 3 de mes Marked Men chouchous sans même que je m’y attende. Ce qui m’a sauté aux yeux, c’est la complémentarité de ces deux personnages, même en étant dix ans sans se voir, leur passé commun est ancré dans leur vie d’adulte et lorsqu’ils vont enfin se donner une chance, j’ai aimé avoir à quel point ils ne pourraient plus jamais avoir le sentiment de se sentir seuls. Rowdy est un homme passionné d’une grande gentillesse, son charme associé aux descriptions de Jay Crownover rend ce héros diablement sexy, avec une part de vulnérabilité qui le rend attachant et unique. Il fait partie des personnages les plus posés du groupe et malgré son côté secret, il est prêt à tout pour ceux qu’il considère comme sa famille. Il a une manière de croire en Asa qui m’a également redonné confiance en ce personnage qui avait pourtant conservé une image assez négative depuis le tome 2 et c’est appréciable pour savourer le prochain.

Après cinq tomes, Jay Crownover arrive encore à me surprendre. Ces hommes et ces femmes que nous avons suivi, sont désormais une famille et l’intérêt de cette série, c’est que chaque tome arrive à apporter un élément nouveau tout en conservant les codes que l’auteur s’était fixé. L’univers du tatouage rend la lecture intense et ses personnages font rapidement grimper la température. Même s’il est difficile de ne pas émettre des comparaisons, toutes ces histoires, ces personnages qui nous ont fait passer par toutes les émotions m’ont marqué à leur manière et même s’ils se démarquent les uns des autres, certains personnages m’ont plus touché que d’autres. Un tome qui fait honneur à cette série riche en émotion.

http://wp.me/p4u7Dl-3bG

par Luxnbooks