Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Laetitia-247 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Nikki Heat, Tome 5 : Mort brûlante Nikki Heat, Tome 5 : Mort brûlante
Richard Castle   
Cette histoire conclut l'affaire du meurtre de la mère de Nikki Heat. J'ai apprécié l'enquête même s'il y a eu moins de rebondissements que dans le tome précédent.
Le principal défaut du livre (déjà noté dans le précédent) ce sont les répétitions des tomes précédents qui nous empêchent de plonger dans l'histoire directement.
L'histoire du tueur en série est maladroitement géré en terme de temps consacré dans le livre, il n'y a pas de fausses pistes du coup on devine rapidement le meurtrier. Le livre se termine sur la "révélation" d'un traitre que j'avais vu venir de loin et ça fait un peu répétition avec mise à nu par exemple.
Maintenant que l'affaire de sa mère est finie il sera intéressant de voir comment le personnage de Nikki évolue dans les tomes suivants.

par Oxanes
Nikki Heat, Tome 4 : Cœur de glace Nikki Heat, Tome 4 : Cœur de glace
Richard Castle   
finie la lecture, en quelques soirs seulement, mais bon comme à chaque fois,
oui je sais les histoires ressemblent à la série, mais c'est comme un pull qu'on traine depuis des années, on le connait par coeur, mais en même temps, on est tellement bien dedans! eh ben Castle c'est pareil! na!
Nikki Heat, Tome 3 : Froid d'Enfer Nikki Heat, Tome 3 : Froid d'Enfer
Richard Castle   
ce tome ne déroge pas au deux tome précédent. En a l'impression de se retrouver dans un nouvel épisode de Castle. Beaucoup de suspens et une fin surprenante. Se lit très facilement
Abandon, Tome 2 : Les Enfers Abandon, Tome 2 : Les Enfers
Meg Cabot   
J'avais beaucoup aimé le tome 1 et j'ai adoré celui-ci, je ne suis vraiment pas déçue. Pas tellement de flash-back dans ce tome, l'intrigue avance on en apprends plus sur John, les enfers et les furies. L'histoire entre John et Pierce progresse également. Bien sûr Pierce a toujours des côtés énervant (elle se jette tête la première dans des pièges et ne réfléchit pas toujours avant de parler) mais dans l'ensemble ces réactions semble naturelles puisque ce qu'elle vit aurait de quoi traumatiser n'importe qui! ^^

par Lyzzie
Nikki Heat, Tome 2 : Mise à nu Nikki Heat, Tome 2 : Mise à nu
Richard Castle   
Assez drôle de pouvoir lire l'histoire dont on a tant entendu parler dans la série!
Les personnages font tellement penser à ceux de la série qu'en lisant ce livre, je me suis tout simplement imaginé un épisode de Castle. Un chouette moment
Alpha, Tome 4 : Le Sommeil des damnés Alpha, Tome 4 : Le Sommeil des damnés
Gwen Wood   
''Dans les bras de Morphée, Ma vie y devient un vrai conte de fée, Faites d’amour et de paix, Idéaux d’une vie imaginée. Dans les bras de Morphée, Je ne peux pas tout contrôler, Mais il me faut, me laisser guider, Par cette vie rêvée. Dans les bras de Morphée, L’avatar de mes pensées, Chaque nuit vient me trouver, Son imagination me faire voyager. Dans les bras de Morphée, Je voudrais pouvoir y rester, Ne plus jamais me réveiller, Ne plus retrouver cette dure réalité. '' Aujourd'hui je commence ma chronique par un petit poème trouvé sur ne net, mais dont malheureusement, je n'ai aucune idée de l'auteur. Et si je parle de Morphée, c'est justement parce qu'aux contraire des Muses, c'est un Dieu. Dieu !!! Un petit mot pour désigner tant de choses. L'amour, la vie, la mort, la guerre, la puissance, le mariage, le renouveau, la lune, la terre, etc. Au fils des siècles, et des civilisations, l’être humain à inventé bon nombre de dieux pour toutes sorte de choses, jusqu'à l'arrivé du dieu unique,. Pourtant, ce petit mot qui renferme tant de puissance, nous apporte autant le bonheur que le malheur. Sans compter les innombrables expressions existantes, passant du ''que dieu vous bénisse' quand on éternue, au fameux ''rendons à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu'', et bien d'autres encore. Sans compter nombreuses peintures, les sculptures, ou les temples qui leurs ont été dédié, et qui sont tombées en ruines, démontre que l’être humain, a besoin de ces entités dans leurs vie, et cela de tout temps. Mais là où on les trouve le plus, est bien sur, dans la littérature. Bon nombre d'écrivains, et d'archéologues, on écrit, sur eux, en nous parlants des dieux païens, que l'on découvre au collège, qu'ils soient égyptien, incas, romains, grecques, celtique, etc, et qui nous fascinent. Mais, c'est surtout dans la littérature fantastique, bit-lit, chik-lit, paranormale, new-adult, que l'on retrouve ces fameux dieux. Et là, on redécouvre cette mythologie, que les écrivains, travaillent et retravaillent sans cesse. En règle générale, un écrivain, s'il écrit une saga, va à un moment ou un autre, faire rentrer l’un d'entre eux dans son histoire, afin de donner un coup de fouet à la vie du héros principal. Justement, la jeune romancière, Gwen Wood, l'a fait avec beaucoup de doigté, et c'est un pur délice. Même si je pense que Poppy et Nick, ne soient pas de cette avis.

Notre jeune chasseuse en herbe, et qui est aussi la femelle alpha de toute la communauté lycane, nous apporte bien des tracas. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ses aventures, nous transportent vers l'infini et au delà. Vous ne me croyez pas ??? Lisez ceci. Certains savent apprécier la sécurité que la routine apporte ; bien entendu, ce n’est pas le cas de notre chasseuse préférée ! Nick étant très occupé avec ses nouvelles fonctions, Poppy s’ennuie et se sent délaissée. Pour se sortir de ce triste train-train, elle décide d’enchaîner les traques. L’une d’elles l’amène à Fergus Falls, une petite ville calme où un étrange phénomène plonge les enfants dans un sommeil profond. La jeune femme ne recule devant aucun risque pour les sauver, mais à quel prix ? Irait-elle jusqu’à mettre à mal le lien pourtant si fort qui l’unit à son âme sœur ?

Ah oui !!! Avec Poppy, rien n'est acquis. Alors, comme elle n'est pas le seul et unique personnage de ce livre, je vous propose, de les découvrir, ou de les redécouvrir. C'est comme vous le voulez, et je ne vous oblige en rien.

Quand nous avons connu Poppy, elle avait vingt-et-un ans, et maintenant, elle a vingt-trois ans. Comme quoi, la vie passe même dans les bouquins. Sa vie a bien évoluée aussi durant ces deux ans passées. On l'a connu quand elle était célibataire, puis quand elle s'est mise en couple avec le rouquin, pour finir par se marier. Sans compter, que de femelle alpha d'une meute, elle devient celle de toute une communauté. Mais, coté caractère, elle est toujours la même. Grande gueule, casse pieds, entêtée, forte, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, consciencieuse, sérieuse, méticuleuse, attentive, obstiné, tatillon, méthodique, rigoureuse, et j'en passe. Mais la voir dans un état de tristesse au point de n’être plus que l'ombre d'elle même, c'est comme recevoir un coup de poignard en plein cœur. Alors, quand elle a accepté cette chasse, et que je l'ai sentie revivre, çà été vraiment un moment magique. Quoique, perdue dans son rêve, et ne comprenant strictement rien, cela a fait qu'elle devienne plus chasseuse que jamais. Si dans le tome précédent, on à découvert un Poppy qui se pose continuellement des questions sur sa vie auprès de Nick, ici, on la découvre sous un autre jours.

Nick quand à lui, a aussi énormément évolué autant dans sa vie d'homme, vu qu'il est marié désormais à Poppy, mais aussi dans sa vie professionnelle. Il n'est plus qu'un simple alpha, ou lieutenant du sud. Non !!! Désormais est l'alpha du nord, le grand manitou de sa communauté. Il est continuellement occupé, soit dans une réunion avec les autres chefs des autres communautés, ou bien il doit jugé d'une situation entre différentes meutes, ou bien un vieux conseillé lui demande de venir a son chevet pour lui soumettre des candidat pour le remplacer, etc. Bref, vous l'avez compris, il est continuellement entrain de travaillé. Du coup, il n'a plus vraiment le temps, pour sa belle. Mais, cela ne veux pas dire que du coté caractère il aurait changé. A non !!!!! Il est toujours aussi ronchon, autoritaire, colérique, jaloux, possessif. Mais pourtant, il n'hésite pas une seule seconde à tout plaquer pour aller aux chevet de sa belle princesse endormi, afin de la sauver. C'est trop mimi !!!!!

Kaja, est une sorcière, d’une cinquantaine d’années. Elle travaille pour la société lycane depuis qu’elle est jeune, et avait toujours travaillé au service de l'ancien alpha du nord Vincent Teller le grand père de Nick. Elle aime bien les vêtements de style bohémien, a un accent polonais, de longs cheveux auburn, de nombreux bijoux, et ressemble à s'y méprendre à une diseuse de bonne aventure. Selon Nick, elle est redoutable, parce qu'elle aurait plus de pouvoir dans son petit doigt qu’en avait Merlin l’Enchanteur dans son corps entier. Pour le peu que j'ai put découvrir sur elle, c'est une femme charmante, autoritaire, et réfléchie. A découvrir, si on parle d'elle dans le prochain tome.

Sombre, ou Phobétor, parfois Icélos, ou Mary Poppins pour Poppy est un dieu. Il est le fils du dieu Hypnos, le sommeil, et de Nyx, la nuit. Physiquement, il est grand, des cheveux, noirs comme les ailes d’un corbeau, une peau d’un blanc si pur, si parfait, qu’elle semblait presque scintiller sous la lumière, des pommettes saillantes, un nez parfaitement dessiné, des lèvres rosées, une mâchoire carrée, virile, comme le reste de ses traits, des yeux, mystérieux et captivants, qui brillaient d’une telle sauvagerie que c’en était troublant, presque inquiétant. Bref des traits à la fois extrêmement masculin et particulièrement délicat. Le mec le plus beau qui puisse exister. Sans compter une carrure taillée dans la pierre ne laissait néanmoins aucun doute sur le danger qu’il pouvait représenter. (C'est ainsi qu'il est décrit ou presque dans le livre). Cependant, si du coté physique il a tout de l'obscurité, jusqu'au nom, son caractère en est tout autre. C'est un bon vivant, taquin, gentil, sensible, sympa, etc. Il est vrai que par le passé, il a commit d'énorme conneries, mais, il a tout fait pour redevenir gentil. Et puis, à sa façon, lui qui fut punit à rester dans ce monde de ténèbres, sans jamais voir personne, va tout faire pour le quitter définitivement. Car celui qui l'y a enfermé, n'est autre que son jumeau.

Je vous pris, mesdames, messieurs d’accueillir le célèbre et unique Marchand de Sable. Ce dernier que l'on connaît comme étant Morphée, est l’exact opposé de Sombre, tout en étant son parfait jumeau. Blond, lumineux et rayonnant, il se dégage de lui une bonté étonnante au vu de ses méfaits. Il arbore de nombreuses caractéristiques physiques semblables à celles de son frère. Il est aussi pâle que son jumeau et ses lèvres sont aussi roses. Il a les mêmes pommettes saillantes, la même mâchoire carrée et la même étincelle espiègle dans le regard. Sauf que celui de Morphée brille également d’une lueur obscure, mystérieuse et complexe qui le rend tout de suite moins bienveillant. (C'est ainsi qu'il est décrit ou presque dans le livre). Tout le monde connaît ce dieu. Il est celui qui est capable d’offrir le sommeil aux mortels en les touchants de ses pavots. Capable également de faire naître chez les humains, des rêves fabuleux l’espace d’une nuit. C'est pas pour rien, que l'expression Tomber dans les bras de Morphée existe. Si son frère incarne la bonté, lui, c'est tout le contraire.

Ensuite, on retrouve Loki, Sam, Bram, Rebecca, Aidan, Logan, Walter, Alexeï, Seth, les membres de la meutes qui ont pu venir au chevet de leurs femelle alpha, tandis que Daryl et Leah, ont du attendre. Ces derniers étaient inquiet de ne plus ressentir leur liens avec Poppy, qu'ils n'ont pas pu, ne pas faire le déplacement. On retrouve bien évidement Al le grand père de Poppy qui est complètement inquiet pour sa petite fille, plus que d'habitude, doit dit en passant. Mais on a aussi, Hypnos, dieu du sommeil, le père des jumeaux. Il est plutôt sympa, et surtout, il donne un sacré coup de main dans cette histoire.

Oui, effectivement, les personnages, sont encore bien nombreux dans ce tome. On retrouve certain, comme s'ils étaient de vieux amis, et on découvre d'autres. Mais je ne vous dis pas cela, seulement parce que je vais vous parler plus en détail du roman. Et rien sur, comme à mon habitude, je vais vous parler de la plume de l'auteur, la romance entre les personnages, et de l'intrigue.

Tout d'abord, la plume de Gwen Wood, prend de plus en plus d’ampleur. Comme d'habitude, j'adore sa plume. Elle est toujours aussi incroyable. Quand on lit l'un des tomes de cette saga, on y trouve de la légèreté, du rythmé, de la douceur, de la sensualité, de l'émotion, de la vie, etc. Et tous ces ingrédients, font que cette saga, soit justement, aussi géniale. Les personnages principaux, prennent de plus en plus de caractère, et cela pour notre plus grand bonheur. L'univers, quand à lui, se développe de plus en plus lui aussi. Et le mythe des dieux grecques, est vraiment très bien travaillé. C'est un florilège de sensation en tout genre. De plus, comparer aux autres tomes, ici, on a le point de vu de Nick. Et cela nous entraîne dans les méandres des sentiments de Nick.

Ensuite la romance entre Nick et Poppy, n'est pas au beau fixe, du moins à ce qu'il semble. Oui, ils sont toujours aussi amoureux l'un de l'autre. Le lien d'union, et d’âme sœur, leur permet de sentir et ressentir l'autre. Mais, le hic, c'est que Nick travaille plus que d’habitude, et du coup, il a moins de temps à consacré à sa jeune épousée. Pour preuve, ils ne sont même pas encore aller en lune de miel. Et, c'est justement le fait que Nick, archi occupé, et qui ne lui accorde pas de temps, qui va faire naître en elle, un sentiment d’abandon. Alors, pour ne rien montrer, elle va se consacrer elle aussi à son boulot, la chasse. Mais, quand son amoureux, après qu'elle se soit bien soûlée, l'a repousse, Poppy va péter un câble comme jamais. Elle en peu plus. Elle a besoin de la douceur, de la chaleur, d'une nuit, avec Nick. Mais lui ne voit rien. Quand le beau highlander, va comprendre qu'il est arrivé quelque chose à sa douce princesse, il va se s'en vouloir. Car pour lui, Poppy, est une dure à cuire, donc, elle peut encaisser tout et quasi n'importe quoi. Jamais, il n’aurait penser qu'elle était si mal. Et cela va entraîner chez lui une prise de conscience comme jamais. Lui qui a du apprendre à ramasser un peu sa colère, et sa jalousie, et apprendre à laisser de l'espace à Poppy, va devoir comprendre, qu'il est temps de prendre du temps pour son âme sœur. Cependant, c'est quelque chose dont il à totalement conscience, mais c'est comme s'il faisait la sourde oreille. Mais comme qui dit, tout est bien qui finit bien. Car les retrouvailles, sont à la hauteur de la séparation.

Enfin l'intrigue de se tome, est aussi étrange, que celui du tome trois. Ici, elle tourne très vite autour du coma étrange de ces jeune enfants. Très vite c'est la jeune chasseuse qui est attaquée. Et du coup, on se pose milles et une question, bien entendu. Mais ce qui nous choque le plus, c'est le fait qu'un dieu, assimilé à la bonté soit aussi méchant avec les enfants. Sombre, nous en donne justement la raison. Cette dernière, n'est autre que la fierté, l’orgueil et l’ego surdimensionné du fameux jumeau, que l'on se demande si celui ci ne mériterait pas un petit tour en asile psychiatrique. Et pour cause. Le fait que les humains se soient tournés vers d'autres, et donc croire en autre chose, a atteint plus le psychopathe de dieu, qu'il n'y parait. S'il s'en prenait à des adultes, sa vengeance passerait, mais ici, ce sont des enfants qui en pâtissent. C'est mesquin et cruel. A coté, le monde noir, est vraiment cauchemardesque. Dés que l’âme d'un mortel y permettre, il vit, comme si sue c'est réel, ses pires cauchemar. C'est vraiment horrible. Et puis, ici, l'autrice, met déjà en avant sa future intrigue. Du moins, si elle suit son plan. Car Al l'annonce lui même, selon les sorcières, les dieux païens cherchent à revenir au pouvoir. Mais cela on ne saura que dans le prochain numéro. En attendant, c'est très bien travaillé encore une fois, et on s'y accroche avec plaisir.

En conclusion, encore un livre qui se termine, et qui me reste en mémoire. Les personnages, la plume, la romance ou encore l'intrigue, ne cesse jamais de rendre le lecteur heureux. On se laisse toujours autant transporter au grès de la lecture, et on y passe un excellent moment en compagnie de nos héros. Quand la dernière page se tourne, on se dit que l'on voudrait bien vivre encore une moment dans la vie des héros, mais comme la suite n'est pas encore sorti, alors, on revient facilement sur les tomes précédents, et au final, on relie toute la saga en entière. Au final, j'attends avec impatience la sortie du cinquième tome, et je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures livresques. Et n'oubliez pas, si vous n'avez toujours pas acheter la saga, n'hésitez pas, car vous passer vraiment à coté d'un petit bijoux.

Plus de chroniques sur mon site http://le-petit-univers-litteraire-de-miss-vampiress44.e-monsite.com/
Half Bad, Tome 3 : Quête noire Half Bad, Tome 3 : Quête noire
Sally Green   
Je n’ai pas pour habitude de commenter les livres que je lis. Mais avec ce livre je ne peux pas faire autrement.

Je ferai simple en disant que j’ai adoré lire ce dernier tome, et la trilogie dans son ensemble. Je la conseille vivement car elle mêle fantastique, aventure, amour, drame…

[spoiler]Pour parler de la fin, j’ai fini ma lecture en larmes. Je ne suis pas une grande pleureuse en lisant. A vrai dire cela ne m’est arrivé qu’une fois. Je peux maintenant ajouter Half Bad T3 à la liste. Je ne suis pas sûre de pouvoir me remettre de cette fin. La tristesse que j’ai ressentie à certains moments me fait dire que ce genre de fin n’est pas pour moi. Je suis peut-être fleur bleue en fin de compte. J’aurais vraiment adoré une fin heureuse (et largement méritée) pour ce magnifique couple formé par Nathan et Gabriel. Même si, d’une certaine façon, c’est le cas.[/spoiler]

Je tiens à décerner une mention spéciale à Gabriel. Il est devenu un de mes personnages préféré, toutes lectures confondues. Il est la personne que tout le monde rêverai d’avoir à ses côtés : un ami, un amoureux, un partenaire loyal, un soutien moral à toutes épreuves… Gabriel a vraiment été le rayon de soleil de cette saga et un personnage qui restera longtemps dans ma mémoire.

Moi qui pensais que mon premier commentaire serait bref, c’est raté ! Je conclurai donc en disant qu’Half Bad T3 est un tome final génial pour une trilogie au top !


par Julie91
Alpha, Tome 3 : L'alliance funeste Alpha, Tome 3 : L'alliance funeste
Gwen Wood   
Alors tout d'abord je ne laisse que rarement un commentaire mais pour ce livre j'y suis obligée. Avant tout j'avais vu les livres sur Wattpad ils étaient dans ma liste mais j'avais jamais vraiment eu le temps de les lire. Mais j'ai enfin eu l'occasion de tous les lire, que ça soit du premier tome au troisième tome c'est toujours aussi bien écrit. A chaque nouveau tome je tombe un plus amoureuse de la plume de l'auteur. Elle me transporte totalement dans son univers. Et les personnages sont si attachants et pour une fois qu'on a une héroïne qui est badass ça change. Et en étant une fan des livres comme de la série "Outlander" je vois très bien le petit clin d’œil que fait l'auteur aux livres parce que nick c'est Jamie Fraser en tout cas son jumeau ou son cousin mdr mais personnellement ça me dérange pas du tout au contraire. Sinon pour en revenir à ce tome j'ai vraiment beaucoup aimée l’enquête bien sur c'était triste de voir poppy si abattu par la mort de son oncle mais du début jusqu'à la fin on se demande bien qui se cache derrière ces meurtres et quand on apprend qui sait on peut dire qu'on est sur le cul. Dans ce tome il y a eu beaucoup de moment Poppy/Nick ( pour mon plus grand plaisir je vous le cache pas).Je viens juste de le finir mais je veux lire la suite, c'est dingue comment l'auteur arrive à autant nous rendre accro. J'ai tellement aimée ce dernier tome que j'ai relu le tome 2 et le tome 1. J'ai hâte de lire la suite. Si vous ne savez pas quoi lire venez lire ce livre parce que vous ratez quelque chose

par jadebooks
Half Bad, Tome 1 : Traque blanche Half Bad, Tome 1 : Traque blanche
Sally Green   
Half Bad est un phénomène littéraire en Angleterre et aux États-Unis et qui va être adapté au cinéma! Cela faisait déjà un an que les éditeurs et journalistes l’annonçaient comme un phénomène et sa sortie a provoqué un raz-de-marée dans la blogosphère américaine et anglaise. Certains le décrivent comme le nouvel Harry Potter et le nouveau Hunger Games et mon intérêt était fort pour ce roman, qui parlait de magie, de Sorcières Blanches et de Sorcières Noires, de hybrides et de Conseil. Ni une ni deux, j’ai commandé le roman en hardback et j’ai attendu une semaine avant de le recevoir. Quel bonheur! L’objet est magnifique. Tout en relief, argenté, avec une tranche rouge – j’adore le rouge – et un dos tout aussi beau, avec des critiques enthousiastes et des petites tâches de sang. L’objet est déjà merveilleux et je l’ai commencé il y a deux jours. Dès la première page, j’ai été happé par l’histoire, avec le prologue à la deuxième personne, qui apporte un vrai cachet à l’histoire et vous met tout de suite dans l’ambiance. J’ai ressenti ce petit frisson, unique et particulier, dès que j’ai commencé Half Bad et j’ai su que ce livre serait incroyable. Sally Green est un génie et Half Bad est une réussite, une merveille, un livre divin et écrit avec brio, qui vous emportera dans son monde ni noir ou blanc, mais en différentes nuances de gris.

Half Bad raconte l’histoire de Nathan, un adolescent qui est enfermé dans une cage et qui est particulier, puisqu’il est un "Half", un hybride, dans un monde où les Sorcières Blanches traquent les Sorcières Noires. Nathan est mi-Blanc, mi-Noir et le Conseil des Sorcières Blanches le surveille depuis sa naissance, épiant ses faits et gestes. Comment est-il arrivé dans cette cage ? Pourquoi ? Dans quel but ? Situé en Écosse et en Angleterre, Half Bad est un concentré d’action, de rebondissements, d’émotions et de magie, qui m’a transporté. L’univers qu’a crée Sally Green est incroyablement riche et expliqué avec justesse, sans nous perdre ; on comprend les Sorcières Blanches et les Sorcières Noires, les "Half" et l’organisation de ce monde si particulier. La première partie du roman se concentre sur le passé de Nathan, ses émotions et les épreuves qu’il a traversé, avant de se concentrer sur son présent, pour déterminer son avenir. J’ai adoré la première partie, qui montre la famille brisée de Nathan et ce qu’il a vécu. Le monde de Half Bad est addictif, avec les Hunters et l’histoire des Sorcières Noires et Blanches, qui m’ont captivés.

L’histoire de Saba m’a fasciné, je trouve cette histoire tellement intéressante que j’espère qu’on aura plus d’histoires sur les Sorcières dans le prochain tome! Dans ce premier tome, l’action est là et Half Bad pose les bases d’une trilogie, tout en donnant un coup de fouet au lecteur, qui tourne les pages frénétiquement. Tout s’enchaîne si bien et les personnages sont si attachants qu’on regrette de finir le roman. J’ai traîné, dans les cent dernières pages, tant j’étais attaché au roman, à l’histoire, aux personnages, à tout ce qui rend ce roman unique et particulier. Il mérite amplement son succès.

J’ai beaucoup aimé Gran, Deborah et Arran, qui sont si protecteurs et soudés que je ne voulais plus les quitter. Dès l’âge de dix-sept ans, les Sorciers et Sorcières ont une cérémonie, où ils reçoivent trois cadeaux et découvrent leur pouvoir, qui peut-être celui de guérir, de se transformer en animal, de devenir invisible, de voir le futur… Les Dons des Sorciers sont très divers et Nathan veut à tout prix savoir qui est son père et pourquoi il ne l’a jamais vu et s’il aura le droit à une Cérémonie, tandis que le Conseil crée des nouvelles lois qui restreignent de plus en plus les "Half".

Imaginez un marathon, une course d’endurance – voilà ce que j’ai ressenti pendant ma lecture. J’ai été emporté par l’histoire de Nathan, qui veut trouver sa place dans son monde, savoir qui il est. J’y ai pensé toute la nuit dernière, imaginant ce qui se passerait ensuite. L’histoire de Half Bad est bien pensé et s’enchaîne avec rapidité et Sally Green possède une écriture légère et touchante et en même temps, très particulière, qui nous emmène dans son monde dès le début. Elle sait dépeindre l’action, les sentiments et nous attacher à ses personnages, qui évoluent dans un monde sombre et difficile.

Nathan évolue au fil des pages, on suit les années de sa vie et sa maturité, son intelligence, son courage et la touche émotionnelle qui le caractérise le rend attachant, dans sa quête tout au long du roman. Annalise est touchante et fragile, le lien qu’elle partage avec Nathan est unique et mystérieux ; Arran est celui qui est toujours là pour sa famille et qui épaule les siens ; Deborah est une fille dévouée, qui contraste avec Jessica, qui rabaisse Nathan à chaque fois et ne manque pas de le culpabiliser pour tout et n’importe quoi. Celia est attachante et très intéressante, Rose est extrêmement attendrissante et Gabriel est étrange mais loyal. Marcus, le Sorcier Noir maléfique qui tue sans distinction, qui est le père de Nathan et qui dévore le cœur de ses ennemis… Les autres personnages sont tous déterminés, puissant et menaçant, amical ou difficile à cerner et, comme Nathan, on ne sait plus à qui se fier.

J’ai adoré les pouvoirs des Sorciers, qui sont bien pensés et intrigants! Ils auront une plus grande place dans la suite!

La quête de Nathan m’a laissé à bout de souffle, on stresse avec lui, on est attendri par ses espérances et les dernières pages de Half Bad m’ont laissé sur le derrière. La fin est rapide et inattendue, on essaye de chercher la suite mais elle n’est pas encore là. La fin est frustrante mais il va falloir attendre, même si la patience n’est pas mon fort. La fin est énergique et dynamique, tout comme le héros, on ne sait plus quoi faire, on est perdu et stressé, une certaine rencontre m’a intrigué et ému, j’ai hâte d’en savoir plus. Bien qu’introductif mais riche et plein d’action, ce premier tome est un coup de cœur ! J’ai encore le cœur battant, ma tête est encore dans le monde de Half Bad et je ne rêve que d’une chose : avoir la suite, là, maintenant, sous la main, ce qui n’est malheureusement pas le cas.

Moi, après avoir fini le livre :

Vous l’aurez compris : Half Bad est un souffle nouveau et addictif, avec un univers riche et attractif, des personnages attachants et réalistes, une histoire très dense et une fin horriblement frustrante. Je ne peux que recommander ce roman. Half Bad est un bijou. Half Bad est une tornade destructrice, qui vous laissera sans voix. Un brillant début qui promet une trilogie haletante et un premier roman mené d’une main de maître, avec une quête épique et un fabuleux voyage, qui ne vous laissera pas indemne.

par Darksun
Alpha, Tome 2 : Le chant mortel Alpha, Tome 2 : Le chant mortel
Gwen Wood   
Ce deuxième tome est une nouvelle pépite !
Mais cela ne m'étonne même plus, tant j'adore les écrits de cette auteure et cette saga. Quel talent, pour une aussi jeune auteure !
Encore une fois, ce fut un vrai coup de coeur !
Pourtant, et comme je l'ai dit à l'auteure, ce n'était pas gagné car je suis une lectrice extrêmement difficile (pour ne pas dire un autre mot) et j'aime rarement les suites étant donné que je me lasse très vite.
Or ici, je ne me suis pas une seule seconde ennuyée.
C'est comme retrouver de vieux amis. Les personnages sont tellement attachants et charismatiques, qu'on a forcément envie de savoir ce qu'ils vont devenir.
Mais le gros point fort de cette saga, ça reste l'humour et le sarcasme de Poppy. Qu'est-ce-qu'elle est drôle ! Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai éclaté de rire en lisant ses réparties. A bien des égards, elle me fait penser à Dean de Supernatural.
D'ailleurs les petits clins d'oeil à la série télévisée, me plaisent énormément, vu que je suis une inconditionnelle des Winchester !
Et l'intrigue, on en parle ?
Excellente. Elle m'a tenu en haleine jusqu'à la fin. Même si j'avais ma petite idée quant à l'identité du coupable, au vu du titre du roman.
J'ai hâte de lire les prochains tomes, qui je le sais déjà, seront tout aussi géniaux que les romans précédents.

par Avalon
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3