Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Laetitia-345 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Good girls love bad boys Good girls love bad boys
Alana Scott   
Il est très difficile d'avoir un opinion sur ce livre... Il se passe tellement de choses, en si peu de pages... Et ce n'est même pas toujours tiré par les cheveux ! Les rebondissements ont un sens, tout a une explication et pourtant, je trouve que c'est trop. Peut-être est-ce que cela aurait été plus agréable de lire les trois tomes séparément plutôt que l'intégrale. En tout cas, j'ai beaucoup aimé la troisième partie, ce qui doit correspondre au troisième tome, j'ai trouvé le personnage d'Elodie vraiment original, elle n'est vraiment pas comme tous les autres. Zach lui aussi est plutôt cool, mais, vu que nous ne sommes pas dans sa tête, je ne comprends pas pourquoi, hop d'un coup il se jette sur Elodie.... les personnages auraient pu se tourner un petit peu plus autour, pour moi bien sûr, je pense que cela aurait été vraiment un plus. Et voilà. Je ne dirais pas que j'ai été déçue, parce que le livre est super, mais, je m'attendais à autre chose... de moins poussé. Mais une bonne lecture tout de même !

par armel86
Enfernité, Tome 1 Enfernité, Tome 1
Brodi Ashton   
Quand j'ai lue le résumé, je me suis dit, je vais préféré Cole à Jack. Premièrement car c'est le "méchant", deuxièmement car j'adore le prénom Cole. Mais après avoir lu le livre, même après avoir eu un passage du livre avec Jack, mon coeur à déchanté, je suis pas du genre à aimé le gentil garçon mais on ne peut pas résister à Jack, ce personnage est vraiment parfait. Même si j'aime bien Cole, car il n'est pas foncièrement mauvais, c'est impossible d'aimer ce personnage comme Jack. Nikki alias Nik ou Becks est un personnage formidable, elle est mature et à conscience de son sort, de ses choix et leurs conséquence, elle réfléchie la plus part du temps avant d'agir et avoir une héroïne comme elle, sa fait du bien ! Passons à l'histoire, on aurait pu s'attendre à un triangle amoureux, mais ce n'est pas exactement sa, du moins pour le moment, mais mon petit doigt me dit que ce côté ci va s'approfondir dans le tome 2 et 3 et que je ne vais plus savoir si je suis du côté de Cole ou du côté de Jack. Bon pour le moment c'est Jack. Bref, l'histoire à de la mythologie, ce que j'adore beaucoup, ensuite elle est sombre, haletante et à la fois tendre, on est tout de suite emporter dans l'univers du livre. La suite me tarde.

par Megane84
La Prisonnière du diable La Prisonnière du diable
Mireille Calmel   
En Egypte, une roue tourne depuis des siècles, elle est dirigée par la main de Dieu. Parfois, elle s’arrête. Quand, c’est le cas, un nom se grave sur un papyrus gravant le nom d’une âme dont le diable s’est emparé et qui doit être exécuté. L’Ordre délivre alors le message à l’un de ses sanctuaires qui le confiera à son exécuteur. Ce message est aujourd’hui confié à Hersande, au Sanctuaire de Nice, par une messagère qui semble étrangement très effrayée. En lisant le message, pour la première fois, elle doute… se pourrait-il qu’il y ait eu une erreur ? Le Diable serait-il de la partie ? Hersande doit réfléchir, ce nom ne devrait pas être écrit, elle en est certaine. On suit également Myriam, jeune veuve, mère de 2 enfants, enceinte du troisième qui se bat pour garder sa maison. Mais, elle peut compter sur le soutien de nombreuses personnes : l’aubergiste et ses filles qui l’emploient, sa nourrice qui l’a élevée, les habitants qui la respectent tous.


Tout d’abord, un grand merci à Netgalley et XO Editions pour ce service presse que je chronique pour le challenge Netgalley. J’ai choisi ce roman car j’apprécie énormément Mireille Calmel, que je n’avais pas lu depuis fort longtemps. La couverture de ce roman est juste superbe et la quatrième de couverture m’a donné très envie de me plonger au Moyen-Age, époque que j’ai tendance à ne plus parcourir depuis quelques temps, alors que je suis fan de romans historiques.

La prisonnière du diable, c’est un thriller médiéval que j’ai lu avec délectation. La plume de Mireille de Calmel est fluide, agréable, elle utilise un vocabulaire en adéquation avec l’époque et donne les explications qui vont avec. On se sent dans l’ambiance du XVème siècle dès le départ. Les descriptions sont nombreuses, que ce soit pour les personnages ou les paysages, on se sent vraiment dans l’ambiance. On y retrouve tous les ingrédients d’un roman efficace : suspense, rebondissements, amour, mort, sorcellerie, un rythme soutenu du début à la fin. Les femmes tiennent un grand rôle dans ce roman et sont très attachantes pour la plupart : Myriam, c’est une femme courageuse, elle a perdu son mari quelques mois auparavant et pourtant elle se bat pour ses enfants. Elle travaille comme une forcenée, s’occupe de ses enfants avec amour, sourit malgré la tristesse, elle démontre un courage immense. Hersande est également une femme incroyable, elle a beau avoir reçu un ordre supérieur, elle prend le temps de la réflexion, elle ne se précipite pas et envisage toutes les possibilités. Elle protège également toutes les sœurs de son Ordre avec amour et générosité. Camilla, la sœur qui l’assiste, qui souffre tant, m’a beaucoup touchée. Elle souffre d’un mal qu’on ne comprend pas mais reste digne et courageuse et est assez surprenante tout au long du roman. Mais ce ne sont pas les seules et certains hommes ont la part belle également. Il faut noter qu’au delà de la fiction, l’auteur s’est appuyée également sur des fait réels comme le séisme de Vésubie du 23 juin 1454. J’aime beaucoup ce mélange qui renforce l’idée de réalité de l’histoire. La place de la religion, de la sorcellerie tient une grande place dans ce roman mais c’est aussi là qu’on se rend compte à quel point au Moyen-Age les croyances, les pratiques étaient plus étendues qu’à notre époque. On est transporté par les diverses émotions : le bien et le mal, l’amour et la haine. On se questionne sur les événements tout au long du livre, on a l’impression de comprendre, mais il faut vraiment attendre la fin pour connaître la vérité.

Un thriller médiéval que je recommande vivement, tant pour l’écriture et le style de l’auteur que pour l’histoire haletante et pleine de rebondissements.
Neon Dreams, Tome 3 : Missing Dixie Neon Dreams, Tome 3 : Missing Dixie
Caisey Quinn   
Honnêtement au début, j'ai eu peur. Il régnait dans ces pages une autoflagellation et un apitoiement qui commençaient à me fatiguer. Et là... une fois l'auteur échauffé c'est parti. Je suis complètement rentrée dans l'histoire. Forcément tout parai toujours plus compliqué du point de vu des personnages et j'ai parfois eu envie de secouer Gavin pour qu'il crache le morceau.
Et maintenant j'ai une éloge à faire :
Habituellement les auteurs se ridiculise dans le mièvre, les fleurs bleues, le destin, l'éternité et l'amour tellement dégoulinant que s'en est écœurant.
Mais pour le coup, j'ai été très agréablement surprise. Cet épilogue est très touchant et juste. Il m'a beaucoup émue.

par Saina696
Neon Dreams, Tome 2 : Loving Dallas Neon Dreams, Tome 2 : Loving Dallas
Caisey Quinn   
Je remercie Net Galley France et Harlequin pour ce Service Presse numérique. J'attendais à la fois beaucoup de choses et pas grand chose de ce tome. Je savais qu'on retrouverait Dallas et non pas la suite de l'histoire de Dixie et Gavin, donc une fois passé la frustration j'ai vu l'occasion de donner sa chance à Dallas, afin d'en découvrir un peu plus sur son personnage. Son comportement et ses décisions dans le tome 1 m'avaient réellement déçue donc j'attendais qu'il remonte un peu dans mon estime. Seulement, bien qu'il ait ses bons côtés on ne peut pas dire que j'ai été complètement séduite.

Le prologue reprend là où nous avions quitté Dallas, à savoir qu'il embarque seul pour une tournée sans le groupe et c'est en solo qu'il va tenter sa chance. Après tant d'années à tout donner pour qu'enfin son talent soit reconnu il peut enfin prétendre à vivre de sa musique. Encadré par sa manager Mandy, il va se laisser diriger pour atteindre le succès et cela va le mener à participer à la première partie de Jase Wade la star leader de la Country, les fans vont répondre présent pour le grand plaisir de Dallas.

Mais également Robin, son premier amour. Celle qui l'a quitté il y a des années sans aucune explication. Nous avions eu un aperçu assez tendu de la situation dans le premier opus et leurs retrouvailles vont être dans un premier temps assez glaciales. Comme Dallas, pour Robin sa carrière c'est toute sa vie, alors être le sponsor de Jase implique de garder ses distances avec les artistes et ce n'est pas Dallas qui va mettre en danger sa carrière. Ils vont tous les deux décider de faire une trêve, afin de travailler dans les meilleures conditions, mais l'attirance ne va pas être plus forte et ils vont décider de s'accorder un peu de bon temps pour décompresser, mais en faisant tout pour garder leur cœur intact.

Je ne dirais pas que je suis déçue, cette suite est mignonne et le couple est adorable. Seulement, il est clairement en dessous du premier opus, notamment à cause de Dallas. Ce mec, est assez égoïste dans ses décisions et il se laisse complètement manipuler par Mandy. Sa carrière est plus importante que tout et il ne se rend pas assez rapidement compte que son comportement n'est pas le bon. Il a abandonné son groupe, trahit Dixie et mit en danger la conditionnelle de Gavin tout ça pour être sur le devant de la scène. Seulement même maintenant qu'il est en train de réaliser son rêve, il demeure insatisfait et continue de prendre les mauvaises décisions, pour de mauvaises raisons. Il faut quand même se rappeler qu'il s'est privé pendant des années pour subvenir aux besoins de sa sœur et ce sursaut d'égoïsme il le mérite quelque part, car il peut enfin penser un peu à lui.

L'aspect musical est également beaucoup moins présent, je m'attendais à découvrir un passionné qui a tout donné pour pouvoir enfin jouer librement de sa musique. Seulement on ressent beaucoup moins la passion de Dallas, Dixie était habité par la musique et on voyait l'évasion que jouer lui procurait, c'était toute sa vie et bien plus encore. Alors que son frère, c'est la reconnaissance et la célébrité qu'il recherche, je pense qu'il ne se rend pas compte de ce que ses décisions impliquent. Je pense que c'est une volonté de l'auteur pour montrer que la célébrité à un coût et même si Dallas est prêt à tout pour vivre son rêve, il y a certaines choses que la célébrité ne lui apportera jamais. Et son histoire avec Robin, va l'aider à garder les pieds sur terre et lui rappeler l'homme qu'il était lorsqu'il était adolescent.

http://wp.me/p4u7Dl-27I

par Luxnbooks
Donne-moi ton cœur, Tome 1 Donne-moi ton cœur, Tome 1
Sara Wolf   
“I simply want your heart, my prince.”

Parfois, vous voyez un livre, vous voyez sa couverture, vous lisez son résumé et vous sentez, au fond de vous, que vous allez adorer. Ça a été le cas avec "Bring me their Hearts".

Zera est une Heartless (une sans-coeur?).
C'est la seconde Heartless de Nightsinger, une sorcière, et elle doit obéir aux ordres de sa maitresse pendant que son cœur reste enfermé dans un pot magique. Elle est envahie par une soif insatiable de sang, de chair, de viscères et de douleur, une faim qui lui murmure des actes terribles et l'invite à céder aux ténèbres. Chaque jour, elle supplie Nightsinger de lui rendre son cœur. Et Nightsinger finit par céder, à une condition; Zera doit infiltrer la cour du royaume de Cavanos en tant qu’épouse potentielle du prince héritier Lucien d’Malvane et lui voler son cœur. Littéralement.
Une guerre se prépare entre les fidèles du Vieux Dieu et du Nouveau, et les sorcières croient que Lucien est la solution pour l'éviter. Avec une noble déchue pour guide, Zera apprend les coutumes de la noblesse et se retrouve parmi les coups de poignard, les querelles et les faux-semblants. Entre essayer de rester discrète et séduire le prince pour atteindre ses objectifs, Zera découvre un lien avec son humanité qu’elle croyait perdue et s’intéresse aux gens qui ne devaient être qu’un moyen de parvenir à ses fins. Mais le jeu dangereux auquel elle joue ne peut avoir qu'un seul résultat: soit Lucien perd son cœur, soit c'est le sien qu'elle perd.

Bring me their Hearts est une histoire fantastique mêlant intrigues de cour, magie et bains de sang. C'est l'une de ces rares histoires où le prince charmant ne sauve pas la demoiselle du monstre. En fait, la demoiselle est le monstre, avec des griffes et des dents acérées, des morts sur les mains et une faim insatiable de sang. Mais la fille à l'intérieur continue de combattre le monstre, avec beaucoup d'efforts. Zera est une méchante, l'instrument de la mort et de la destruction, et c'est un changement rafraîchissant par rapport à tous ces personnages féminins qui dominent la fantaisie YA. Mais il y a aussi de la bonté en elle, un désir d'aider les personnes sans défenses. Sara Wolf fait un travail remarquable en décrivant ce déchirement entre le monstre et la fille. Même quand ses monologues intérieurs semblent longs et tendus, même quand elle ne peut pas apprivoiser la faim et même lorsque le monstre l'emporte, la narration de Zera est unique, empreinte de sarcasme, d'humour noir et de désir de s'en sortir.

“What's worse, Reginall - to be a monster, or to make monsters?”

Zera est un personnage sournois, avec un esprit cinglant et une tendance à dire des choses inappropriées qui ont attiré l'attention de son Altesse royale, le prince Lucien. La chimie qui les unit est vivante depuis le tout début, avec des défis et des plaisanteries, ils ont allumé une flamme qui les consume peu à peu. J'ai pris plaisir dans la tension et les échanges piquants, les contacts volés et les regards brûlants, et j'ai prié pour un résultat qui épargnerait la vie de Lucien et leur donnerait une chance d'être ensemble. Lucien est un personnage à plusieurs couches bien présenté, tout comme Lady Y'shennria. Tous deux ont fait naître chez Zera des émotions et des besoins différents, et être témoin de la faim qui lui murmurait qu'elle était indigne d'eux était douloureux.

Et cette FIN, mon dieu ! Je peux vous dire que j'attends le mois de juin avec impatience !
Le Parfum de Katsu Le Parfum de Katsu
Claire Volanges   
http://www.lmedml.fr/2019/06/01/le-parfum-de-katsu-claire-volanges/

UNE ROMANCE HISTORIQUE INDESCRIPTIBLE !
Impossible de passer à côté d’une telle couverture. J’ai été séduite par le résumé et l’envie de lire ce roman fut irrépressible.

Je lis occasionnellement des romances historiques, ce fut ma première immersion au Japon et j’avoue que je suis ressortie émerveillée par cette lecture. Ébranlée aussi !

Claire Volange m’a offert un voyage hors du commun, j’ai appris beaucoup de choses durant ma lecture et j’ai été émue par cette romance impossible si bien menée.

DES PERSONNAGES SINGULIERS QU’ON AIME ET QU’ON DÉTESTE.
J’ai été soufflée par le charisme des personnages. L’autrice nous offre des personnalités singulières, des héros avec un grand H. J’ai tout de suite été prise d’affection pour Katsu qui est sous le joug d’un mari abusif et violent. Suite à un acte héroïque, Katsu va devenir la suivant de Akeko, la promise de Toru.

Les liens entre les personnages sont captivants, très complexes et intense psychologiquement. Nos héros vont aller au devant du danger, se liant davantage chaque jour. Toru est touché par la délicatesse de Katsu, il admire cette femme et éprouve des sentiments troubles à son égare. Mais Katsu et Toru ne sont pas destinés à être ensembles… Sauront-ils vivre en harmonie ?

Les personnages sont vraiment intéressants. Ils ont des rangs différents, ce qui nous permet de découvrir les différences de classe sociales à cette époque. Le contexte de l’histoire est captivant, très riche et les découvertes sont nombreuses.

UNE INTRIGUE PASSIONNANTE…
Je suis amoureuse de la romance, j’aime ressentir des émotions intenses et ici j’ai été servie. Je crois que je suis tombée sous le charme du Japon tel qu’il nous est décrit dans ce roman. On sent l’implication de l’autrice, le travail de recherche et le naturel dont elle a fait preuve pour nous emmener au Japon avec elle et ses personnages.

La plume de Claire Volange est très imagée et axé sur les sentiments et le contexte historique. L’association de tous ces composants est parfaite. La complexité de l’intrigue captive et entraîne le lecteur dans une histoire déchirante mais ô combien magnifique. Je me suis énormément attachée à Katsu et Toru quand j’ai détesté Akeko et le mari de Katsu.

Je me suis très vite sentie à l’aise dans l’environnement du roman, je suis allé de découvertes en découvertes, avide d’en savoir plus sur nos personnages et sur ce que l’avenir leur réservait ! C’était vraiment très intéressant.

UNE ROMANCE IMPROBABLE ET MAGNIFIQUE…
Les émotions contenues dans ce roman sont tellement magnifiques. Naturelles. Intenses. Vraies. L’autrice a su me captiver, me faire frissonner, m’émouvoir à tel point que j’en ai vraiment eu le palpitant. La dynamique de la romance est impossible, interdite, voire improbable, et ce, pour tout un tas de raison. Le cheminement de l’histoire est passionnant ! Indescriptible finalement car il faut le vivre pour se rendre compte de la portée de cette romance.

Le contexte politique engage nos héros dans une relation impossible et pourtant…

EN BREF :
Cette romance historique est exceptionnelle. Claire Volange a su me captiver du début à la fin avec un récit riche en émotions, avec des description du Japon qui m’ont fait tomber amoureuse dès les premières pages. Laissez-vous tenter par une romance singulière et hors du commun. L’autrice nous offre un ouvrage magnifique tant par sa couverture que par son contenu.

A lire si vous aimez…

Les romances historiques.
Le Japon.
Les romances impossibles.
Les personnages charismatiques.
Alex Verus, Tome 1 : Destinée Alex Verus, Tome 1 : Destinée
Benedict Jacka   
j'ai adoré ce premier tome que j'ai dévoré. Le mélange de la magie et de l'époque moderne est vraiment cool et la caste des mages est vraiment fascinante.
j'ai adoré les personnages, Alex en tête ainsi que Brise Stellaire avec son côté tête en l'air plein d'humour simple, qui s'oppose a l'humour très cynique d'Alex. Le personnage de Luna est assez attachant mais peu mise en avant au final.
C'est clairement un tome de présentation et de mise en place des fils rouges et de l'univers. J'ai très envie d'en apprendre plus sur le passé d'Alex, qui semble très sombre.

par tochiro
No Love, No Limits No Love, No Limits
Mag Maury   
Je viens de terminer ce roman et il est époustouflant !!!
c'est un diamant ! je suis véritablement emballé je l'avoue mais il est tellement juste ! Même si on se doute de la fin cela reste un des meilleurs livres que j'ai lu ! J'adore la personnalités de nos héros : Marie avec sa fragilité et cette timidité mais surtout avec sa répartie et Lucas j'ai adoré son humour et il est beau gosse d'après Marie ^^
ON s'amuse bcp à lire leurs échanges et cela est très divertissant je le recommande chaudement !
Et j'espère qu'il y aura une suite, j'ai envi de découvrir l'histoire de Sam et Aurélie mais aussi de June, et de Terrence avec cette fameuse journaliste... je croise les doigts !

par colombia
Ce rêve bleu Ce rêve bleu
Liz Braswell   
Une réécriture de conte, c’est-y pas fabuleux ? Moi en tout cas, je dois dire que je suis une vraie fan ! Surtout avec une qualité comme celle-ci : ce livre est une véritable bombe. L’histoire est vraiment incroyable, avec une technique d’immersion vraiment sympa : le début du livre, les premiers chapitres sont en réalité la retranscription parfaite du dessin animé que l’on connait tous. Mais, à la suite de l’embranchement qui permet une toute nouvelle vision et perspective à l’histoire, on découvre cette nouvelle histoire, ces nouveaux personnages, ces nouvelles facettes des personnages que l’on croit connaitre par coeur. Car même auprès des personnages principaux, on en apprend beaucoup : par exemple et pour ne citer que lui, on connait le passé du génie qui s’ouvre au lecteur ce qui le rend beaucoup plus attachant (oui oui c’est possible, bien sûr !), ou on découvre une princesse Jasmine rebelle qui ne se soucie guère des lois, faisant passer le bien de son peuple et la survie de tous en priorité. On ne suit pas un seul personnages nous donnant son point de vue sur ce qui se déroule sous ses yeux mais plutôt les personnages clés du récit, permettant chacun leur tour l’avancée de l’histoire et illustrant chacun un changement certain. Les nouveaux personnages, et c’est vraiment un point fort, sont vraiment présents dans l’histoire et lui donnent une certaine profondeur. Ils ne servent pas de toile de fond aux personnages principaux mais interagissent avec eux, leur ouvrant des possibilités d’action assez incroyables. Ils décrivent une base de population ajoutée au Disney initial, le rendant presque réel, surtout sous une plume telle que celle-ci. Grâce à un savant mélange de description et d’action, l’auteure plonge le lecteur tout entier dans son livre pour ne le libérer qu’à la toute fin du livre, une fois l’exceptionnelle aventure terminée.

par DevOroria