Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Laety77 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Maron Noir, Tome 5 : La Fin de la quête Maron Noir, Tome 5 : La Fin de la quête
D.C. Odesza   
Mon avis ne rejoint ABSOLUMENT PAS celui des autres.
En débutant cette saga, je ne m'attendais pas du tout à ça! En refermant le dernier tome (merci Kindle de m'avoir fait économiser de l'argent !), mon avis global est mitigé, voire mauvais.

Tout d'abord, je tiens à exprimer mon mécontentement envers l'auteur. Lorsqu'on écrit une histoire qui a lieu dans un pays en particulier, la moindre des choses est de se renseigner sur les coutumes dudit pays. Je m'explique :
1) les agences d'escortes sont autorisées en France mais uniquement si les escortes se contentent d'accompagner le client. La prostitution n'est pas légale en France contrairement à l'Allemagne (bien sûr, on sait que la prostitution existe quand même). Donc, les menaces de Dubois sont difficilement applicables (genre la presse s'intéresse à une prostituée qui ne remplit pas ses obligations).
2) Ensuite, la sécurité sociale existe en France et les remboursements sont très étendus pour une personne souffrant de maladie longue durée (système ALD). Donc, l'argument du "je fais surtout ça pour payer le traitement de ma sœur" ne fonctionne pas.
3) l'argument des études encore moins puisque l'ENSA à Marseille n'est pas exorbitant (entre 400 et 500 euros par an).

Résultat, ces incohérences m'ont fait débuter cette lecture avec un mauvais point de vue : je pensais que Maron n'avait pas d'autre choix que de devenir prostituée de luxe. Je me suis ainsi préparée à avoir de la compassion pour elle et à la plaindre de cette dure vie (surtout que des étudiantes prostituées qui elles pour le coup sont vraiment mal, ça existe). Sauf que j'avais tout faux! Maron est escorte parce qu'elle ADORE ça. L'excuse de sa sœur n'est pas valable et n'apporte strictement rien au récit. Chlariss pourrait ne pas exister, cela ne changerait rien. Les études passent au 151ème plan puisque prendre des "vacances" 2 semaines avant son examen est plus important que d'étudier.

Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, pour moi, il n'y en a pas. Ou alors, les nombreuses incohérences la rend superflue et agaçante. J'aurais préféré que l'auteur n'intègre pas d'intrigues aussi légères et inutiles (qui ne font que montrer la débilité de Maron) et assume complètement son livre pour ce qu'il est : une histoire de sexe à plusieurs. Car en réalité, c'est de cela qu'il s'agit : une continuité de scènes de sexe chaud, torride, excitant... jusqu'à un certain point où ça devient gonflant et répétitif.

Parlons de Maron : j'ai d'abord eu du mal à la cerner. Ensuite, je l'ai trouvé hypocrite (puisque ses raisons de se prostituer ne tiennent pas) avant de la détester et même de la haïr. Je l'ai trouvé arrogante, orgueilleuse. Elle se surestime trop alors qu'en réalité, c'est juste un stupide vagin sur pattes qui se laisse manipuler par trois mecs riches pourris gâtés sous prétexte que sa fierté lui interdit d'abandonner leurs jeux malsains (quitte à se faire humilier!) et que de toute façon, elle se vengera! Je ne vous cache pas que son idée de vengeance m'a grandement déçue!

J'ai essayé de mettre de côté l'intrigue dérisoire pour me concentrer sur l'expérience excitante de Maron mais j'ai eu beaucoup de mal, peut-être parce que j'avais juste envie d'assommer Maron contre un coin de la table voire de la tuer et de cacher son corps au fur et à mesure des tomes.

Les tomes 4 et 5 sont les pires! Pourquoi? Parce qu'on perd tout le dynamisme des 3 premiers et surtout, ce qui les rendait intéressants : les jeux pervers des 3 frères.

En conclusion : à lire pour les scènes de sexe chaudes et originales mais certainement pas pour l'intrigue, ni les personnages. Faites abstraction de tout ce qu'il y a autour et concentrez vous sur les scènes de sexe.

par LinaRida
Maron Noir, Tome 3 : Perdue dans la sensualité Maron Noir, Tome 3 : Perdue dans la sensualité
D.C. Odesza   
Wouahhh ! j'ai adoré me replonger dans l'histoire de Marron c'est la suite de ses aventures à Dubai avec les 3 frères Chevalier ... beaucoup de rebondissements dans ce tome c'est pour moi le meilleur de la série pour l'instant et enfin une fin qui nous laisse sans voix ... Gidéon aurait -il des sentiments pour Marron et Marron ??? j'ai hâte de découvrir la suite ... Attention public averti tout de même des scênes très crues et parfois violentes ....
Maron Noir, Tome 2 : Prisonnière du désir Maron Noir, Tome 2 : Prisonnière du désir
D.C. Odesza   
Maron est à Dubaï avec les frères Chevalier. Elle continue de se plier à leurs désirs et essaie de faire s'exprimer son côté domina mais les Chevalier ne la laissent pas faire très longtemps. Honnêtement je me pose des questions sur Maron, comment peut-elle être dominatrice et se laisser faire aussi volontiers? Maron se dévoile petit à petit à Gideon mais je ne sais pas trop ce qu'il pense réellement. Heureusement il y a quelques chapitres du point de vue des frères Chevalier, cela nous permet d'en apprendre plus sur leurs pensées et ressentis.
Une suite qui est mieux que le précédent tome, à suivre.

par Skipere
Maron Noir, Tome 1 : Sous l'emprise du désir Maron Noir, Tome 1 : Sous l'emprise du désir
D.C. Odesza   
Si l'on veut résumer ce premier opus en trois mots se serait : du cul, du cul, du cul. Sans conteste, c'est un livre pour adultes.

Du cul, certes, mais du cul bien écrit, quoique les fautes de grammaires récurrentes fassent grincer les dents.

L'histoire est classique. Une pauvre fille devient escort pour payer ses études et les soins de sa sœur malade. Mais, à contrario des récits similaires, elle aime se qu'elle fait. En outre, c'est une dominatrice. Oserais-je dire enfin ! Certes, elles se trouve confrontée à 3 mâles dominants, ce qui pimente l'histoire. Mais ce qui est jouissif, si j'ose dire, c'est que tout en découvrant qu'il peut être agréable de céder le pouvoir à ses partenaires, elle ne le fait jamais de gaité de cœur et se débrouille pour leur rendre la monnaie de leur pièce, avec les intérêts.

Entre deux scènes de sexes, nous découvrons une histoire. Et même si celle-ci semble de prime abord assez convenue, les personnages n'en dévoilent pas moins leur complexité, et nous montrent ainsi qu'ils ne sont pas que des queues ou des vagins sur pattes.

Le style est plaisant, cru, mais jamais vulgaire. Le sexe rime avec plaisir et non avec tristesse, y compris dans les scènes hard où SM.

En définitive, on ne peut pas dire grand chose d'autre, sans avoir lu la suite. Je réserve donc mon avis pour l'instant.
Mr Fire et Moi, Tome 10 Mr Fire et Moi, Tome 10
Lucy K. Jones   
Tout à fait d'accord avec toi Tessa974, je viens de le lire, et la fin est grrrrrrrrrr, il va falloir attendre encore un mois avant d'avoir la suite pffffffff, j'aime beaucoup lire et là je reste un peu énerver de voir comment ce termine celui-ci et de devoir encore attendre sniffff
Sexy Brothers - Episode 2 : Theron Sexy Brothers - Episode 2 : Theron
Maya Banks   
Je me répète sans doute mais ce résumé est naze ! Purée c'est tellement loin de l'histoire qu'en lisant ça, on pense qu'on va lire une histoire plutôt basique et presque mauvaise.
Toutefois, ça reste Maya Banks, et cette auteure je l'adore. Le personnage de Bella est complètement géniale et même si Theron met du temps à se réveiller, il n'en reste pas moins adorable.
Sexy Brothers - Episode 3 : Piers Sexy Brothers - Episode 3 : Piers
Maya Banks   
Bon, bah encore une fois, résumé de merde...

Bref, j'ai été un peu déçue par Piers. Il avait l'air génial dans les deux premiers tomes et on est un peu déçu de sa façon d'être ici. L'héroïne reste un beau personnage, l'histoire est bonne mais ça n'atteint pas le niveaux des deux premiers tomes.
Des maîtres Des maîtres
Sylvie Roca-Geris   
Lecture pour adulte avec du BDSM vrai (pas du 50 nuances ...) et de la dark romance.
Mais comme d'habitude avec cette auteur le scénario aurait largement pu être développé et j'ai un peu de mal à imaginer quelqu'un rentrer dans ce monde en 48 heures

par Sabine68
The Team, Tome 3 : Prolongation The Team, Tome 3 : Prolongation
Lynda Aicher   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-8EG

{Marina}

Les deux premiers tomes de The Team de Lynda Aicher m’ont énormément plu et je me suis précipitée sur Prolongation dès sa sortie.

[...]

Alors qu’en apparence ils n’ont rien en commun et qu’ils sont à l’opposé l’un de l’autre, leur rencontre ne va pas les laisser indifférent… Après tout, ne dit-on pas les contraires s’attirent ?
Avec Prolongation, Lynda Aicher traite d’un sujet extrêmement lourd…
Cela apporte son lot de douleur et de peur… mais aussi de douceur et d’espoir. Le juste milieu a été trouvé pour qu’on ne tombe jamais dans le mélodramatique.

Ce livre est une superbe romance, touchante, profonde et hyper sensuelle….

[...]

Quoiqu’il en soit, je me suis régalée, et j’ai été ravi de croiser Vanessa de RED ROOM et je me suis, une nouvelle fois, régalée avec la plume sexy de Lynda Aicher.
The Team, Tome 1 : Compétition The Team, Tome 1 : Compétition
Lynda Aicher   
https://lmedml.wordpress.com/2016/12/07/the-team-1-competition-lynda-aicher/

La réputation de Lynda Aicher n’est plus à faire en matière d’érotisme.. Avec sa saga RedRoom elle avait enflammé mes sens avec des scénarios osés et extrêmement bien écrits. Même si le décor change, l’auteure exprime avec autant de facilité la passion et l’intensité des relations amoureuses et érotiques.

Le milieu du hockey est à la mode en ce moment et Lynda Aicher à réussi à s’approprier cet univers en se démarquant avec une intrigue plaisante et des personnages forts et complexes.

C’est un fait l’auteure aime les femmes fortes qui ne se laisse pas faire par la gent masculine. Et ici elle ne me déçoit pas, une fois de plus elle nous dresse le portrait d’une héroïne forte, indépendante et qui sait ce qu’elle veut.. Samantha est une véritable femme fatale que j’ai adoré dès le début, bien loin des héroïnes habituelles, elle m’a plu pour sa façon de diriger sa vie de femme.. Véritable passionnée sur la glace elle se trouve être aussi fougueuse et sauvage dans l’intimité. Elle n’est pas du genre à se laisser submerger par ses états d’âme.. Elle a toujours évolué dans un milieu masculin où les femmes n’ont que très peu de perspectives d’avenir.. Les femmes hockeyeuses ne se font pas recruter par de grosses équipes, pas de transferts exorbitants.. Non ce n’est pas encore accessible et Sam en souffre, son rêve se voit réduit à néant alors qu’elle ne vit que pour ça.. Samantha se retrouve donc face à des choix difficiles.. Elle doit trouver sa voie loin de ce qui la raccroche au hockey.. Mais Samantha c’est aussi une femme douce, fragile et généreuse portée par une intelligence hors du commun.. Elle est aussi piquante, malicieuse et autoritaire et reste sans cesse en plein contrôle de ce qui se passe dans sa vie. Sa rencontre avec Dylan va perturber son quotidien si bien organisé.

Il ne devait y avoir qu’une nuit.. Le sexe c’est facile.. Mais quand les sentiments s’en mêlent le match s’annonce serré !

Dylan Rylie est lui aussi un personnage central de l’histoire, c’est notre héros sexy en diable qui m’a tout de suite plu.. Petit à petit Lynda Aicher nous dévoile son personnage, entre passion et raison la frontière est mince.. Dylan est un jeune homme qui vit pour sa passion, le hockey. Il s’est donné les moyens de réussi en se bâtissant une solide réputation qui le mène devant les projecteurs.. Mais Dylan est bien loin d’être un play boy arrogant qui use et abuse de sa notoriété.. Non c’est un homme authentique qui ne perd pas de vue ses objectifs, mais ici encore sa rencontre avec Samantha va quelque peu modifier ses plans…

Les personnages de l’auteure ne souffrent pas des clichés du genre, ni du milieu du hockey sur glace. Le contenu érotique du récit fait que le roman se démarque des autres romances que l’on trouve dans ce même milieu, comme je l’ai dis plus haut, les hockeyeurs sont à la mode, j’avouent que c’est sexy le hockey et toute cette testostérone m’affole les sens.. Lynda Aicher nous démontre avec ce premier tome qu’elle sait être à l’aise dans un genre légèrement différent, bien que j’ai retrouvé sa plume érotique que j’aime tant. Par rapport aux autres sagas je trouve que la complexité de la relation de Dylan et Samantha contribue à captiver le lecteur.. Le désir est rarement raisonnable et l’auteure met l’accent sur l’attirance de nos personnages, mais pas que sur l’attirance sexuelle, elle a lentement tissée une base solide dans leur relation. Et cette base c’est le hockey, ils sont habités par la même flamme qui brûle au fond d’eux et cette petite flamme n’aura de cesse de prendre de l’ampleur..

Entre nos héros ce sera un « un contre un » hautement érotique où les enjeux seront importants, la passion du sport va se mettre au service de leur alchimie sexuelle.

Je félicite une fois de plus Lynda Aicher pour la crédibilité des scènes de sexe, c’est stupéfiant et bien plus agréable qu’un héros qui peut enchaîner les rapports sans jamais faiblir.. Non, ici notre Dylan est un athlète de haut niveau, il a de l’endurance dans la chambre à coucher mais il reste un simple homme..Et a besoin de temps avant de partir pour le second round :p Du coup l’auteure nous vend du rêve parce qu’elle reste cohérente dans ce qu’elle écrit ! La fréquence des scènes sexy est délicieuse et renforce notre perception de leur sentiments naissants.

En ce qui concerne l’intrigue j’ai adoré l’évolution et le dénouement final qui nous pousse à comprendre les réactions de nos personnages. L’idylle de nos héros prend de l’ampleur, se consolide sur des sentiments puissants et intenses. J’ai aimé l’approche de l’auteure en ce qui concerne l’univers du hockey sur glace, elle contourne le sujet pour nous montrer une autre facette de ce sport et de ce qui anime les sportifs.

Le récit est à la troisième personne et habituellement je ne suis pas super fan de cette narration et pourtant là avec la plume si addictive de Lynda Aicher je n’ai eu aucun mal à me faire à sa façon de nous raconter son histoire. On est là, spectateur d’une belle histoire d’amour rythmée et extrêmement sexy.

En bref, ce premier tome est un véritable coup de cœur, l’histoire commence simplement, une nuit, pas d’engagement, je sais que ça vous laisse un goût de « déjà vu ».. Et pourtant elle m’a agréablement surprise avec l’histoire de Samantha et Dylan. Ses personnages sont vivants, passionnés et torrides. Elle nous démontre une fois de plus tout son talent dans un univers qu’elle s’approprie totalement. Son scénario est plaisant à lire avec un dénouement crédible et captivant. L’érotisme fait monter la température et impose un rythme effréné au récit. J’ai vibré pendant tout cette lecture grâce à une plume aussi émouvante qu’excitante. Je ne peux que vous conseiller de découvrir cette série avec un début aussi décoiffant !

Cette lecture en trois mots :

Addictive – torride et captivante.