Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par LaFeeVerte

Extraits de livres par LaFeeVerte

Commentaires de livres appréciés par LaFeeVerte

Extraits de livres appréciés par LaFeeVerte

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Arrêter de me contenter d'une gentille petite vie tellement brossé dans le sens du poil qu'elle avait fini par perdre tout son sens.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Il est toujours urgent de se réaliser.
p47
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
On n'a vécu qu'a la hauteur de ce que l'on a donné.
p114
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Rayonnez et vous serez irrésistible.
p109
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Et bien, on ne t'arrête plus, commenta Sébastien avec une pointe d'ironie feinte, dans laquelle perçait maintenant une certaine admiration.
- Ça fait du bien non?
- Oui, oui, ça fait du bien. C'est juste un peu... surprenant que ça te prenne d'un coup, comme ça!
Quoi? Il aurait fallu lui envoyer un avis de transformation avec accusé de réception? Il y avait aussi des lenteurs de procédure dans l'art du bonheur ménager? Sa tiédeur face au changement m'agaçait! J'aurai voulu qu'il s'enthousiasme, qu'il participe...
Pourquoi me donnait-il toujours l'impression d'être spectateur de notre vie conjugale? J'avais envie de le secouer, de lui dire qu'il était urgent de changer les choses, que cet immobilisme m'étouffait et effritait mes sentiments pour lui aussi sûrement que la houle grignote les bords d'une falaise...
p58
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Il ne faut pas faire peser sur son conjoint la responsabilité de son bonheur. Il ne doit être que la cerises sur le gâteau.
p101
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
FIGARO- J'étais pauvre, on me méprisait. J'ai montré quelque esprit, la haine est accourue. Une jolie femme et de la fortune...
Acte V scène XIX
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
[...]
(Suzanne IIe couplet:)
Qu'un mari sa foi trahisse,
Il s'en vante, et chacun rit;
Que sa femme ait un caprice,
S'il l'accuse on la punit.
De cette absurde injustice
Faut-il dire le pourquoi?
Les plus forts ont fait la loi...
(Figaro IIIe couplet:)
Jean Jeannot, jaloux risible,
Veut unir femme et repos;
Il achète un chien terrible,
Et le lâche en son enclos.
La nuit, quel vacarme horrible!
Le chien court, tout est mordu...
Hors l’amant qui l'a vendu...
[...]
(Figaro VIIe couplet:)
Par le sort de la naissance,
L'un est roi, l'autre est berger;
Le hasard fit leur distance;
L'esprit seul peut tout changer.
De vingt roi que l'on encense,
Le trépas brise l'autel;
Et Voltaire est immortel...
[...]
(Brid'oison Xe couplet)
Or,Messieurs, la co-omédie
Que l'on juge en cè-et instant,
Sauf erreur, nous pein-eint la vie
Du bon peuple qui l'entend.
Qu'on l'opprime, il peste, il crie,
Il s'agite en cent fa-açons;
Tout finit-it par des chansons...
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
"Quel est ce moi dont je m'occupe: un assemblage informe de partie inconnues; puis un chétif être imbécile; un petit animal folâtre; un jeune homme ardent au plaisir, ayant tous les gouts pour jouir, faisant tous les métiers pour vivre."
Figaro
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
"Forcé de parcourir la route où je suis entré sans le savoir, comme j'en sortirai sans le vouloir, je l'ai jonchée d'autant de fleurs que ma gaieté me l'a permis."
Figaro

Avez vous apprécié cet extrait ? 0
"Pour gagner du bien le savoir-faire vaut mieux que le savoir."
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
FIGARO - Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
SUZANNE - J'aime ta joie parce qu'elle est folle; elle annonce que tu es heureux.
Acte IV scène première.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
"Pour cet aimable aveugle qu'on nomme amour..."
Figaro Acte IV scène première
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
FIGARO - C'est que tu n'as pas idée de mon amour.
SUZANNE ( se défripant)- Quand cesserez-vous, importun, de m'en parler du matin au soir?
FIGARO (mystérieusement)- Quand je pourrai te le prouver du soir jusqu'au matin.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
"Pour n'aimer pas, faut-il qu'on se haïsse?"
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 05-08-2016
Il n'y a pas de dieu et tel est son unique commandement.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 05-08-2016
Mon espèce. Laquelle, grâce aux assassins de l'OMPPO et à un long siècle au cour duquel aucun petit loupiot n'est entré dans la course, se réduit maintenant a moi même. Je pensai au berlinois -wolfgang, de son prénom (Dieu est mort, l'ironie en pleine forme).
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Je suis ainsi fait, et si vous voulez des excuses, venez les chercher.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Mais si tant est que j'abrite un monstre, celui-ci m'a toujours appartenu. Il fut mon choix, ma responsabilité, mon mal, en quelque sorte.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
Je pense que peut-être nous mourons chaque jour. Peut être renaissons-nous à chaque aube nouvelle, un peu changés, un peu plus avancés sur notre route personnelle. Quand suffisamment de jours vous séparent de la personne que vous étiez, alors vous devenez des étrangers, elle et vous. Sans doute que c'est ça, grandir. Sans doute ai-je grandi.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- L’orgueil? répétai-je. (A présent, mon sourire dansait.)Je suis l'orgueil personnifié! Je laisse aux dociles leur héritage! Je préfère une éternité parmi les ombres plutôt que la félicité divine au prix que vous en demandez.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1
Denna s'est assise au pied du monolithe et s'y est adossée. Ensuite, elle a sorti la harpe de son étui et l'a calée contre sa poitrine, faisant remonter par la même occasion sa robe sur ses jambes. Elle m'a regardé alors avec un sourire entendu comme si elle savait exactement ce que j'avais en tête.
- Jolie harpe, ai-je laissé tomber avec désinvolture.
Elle a ricané de façon fort peu délicate.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- Il y a quatre jours, a-t-elle dit à voix basse, je me suis tordu la cheville sur un pavé disjoint. C'était un chemin du Mincet, tu te souviens? Mon pied a glissé et tu m'a retenue avant même que je me rendre compte que j'allais trébucher. Tu as presque failli me prendre par la taille... Cela t'aurait été des plus faciles, à ce moment-là, mais dès que j'ai eu recouvré l'équilibre, tu as écarté ta main. Sans la moindre hésitation, sans rien faire qui m'aurait heurtée. (Elle a commencé à se tourner vers moi mais elle s'est arrêtée et a baissé les yeux). Il y a tant d'hommes qui n'ont en tête que l'idée de me faire tomber dans leur bras, mais il n'y en a qu'un comme toi, dont l'unique souci est que je ne trébuche pas.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Je lui ai adressé un sourire entendu.
- Vous êtes un homme intelligent, Votre Grâce. Je suis convaincu que vous connaissez déjà la réponse.
Il a souri à son tour.
- Allons, jouez le jeu, pour me faire plaisir.
J'ai haussé les épaules.
- Mort, vous ne me seriez d'aucune utilité, Votre Grâce.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
Dans une pose dramatique, Denna a porté à son front le revers de sa main.
- Encore une phrase de sept mots... Vite, des sels! a-t-elle gémi en s'éventant de sa main libre. Mais que doit faire une pauvre femme, dans une telle situation?
- Aime-moi.
Avez vous apprécié cet extrait ? +1


  • aller en page :
  • 1
  • 2