Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lagda01 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
La défense Lincoln La défense Lincoln
Michael Connelly   
Un peu frustrant, un Connelly sans Harry Bosch... mais on s'attache bien vite à ce Mickey Haller et on se laisse embarquer !
Metro 2035 Metro 2035
Dmitry Glukhovsky   
Je vous l’annonce tout de suite, je suis un grand fan de cette série, autant en livres qu’en jeux vidéo ou en romans dérivés de l’univers créé par Dmitry Glukhovsky. Je vais ici être tout de même objectif, mais sachez que j’ai pris un grand plaisir à lire ce dernier opus, avec un pincement au coeur tout de même car il clôture cette grande histoire (on est tout de même entre 700 et 900 pages à chaque tome) et donc c’est une sorte d’histoire d’amour entre moi et les personnages de « Métro » qui se termine (J’espère toujours une suite mais cela n’est pas prévu du tout).

Ce dernier tome nommé « 2035 » commence un peu à la manière du tout premier roman de la série « Métro 2033 », ce qui fait que j’ai eu un peu de mal à me plonger dedans pendant un tiers de ma lecture, je me disais mais mince, c’est une copie du premier, c’est pas possible quand même. Mais en fait NON, d’un coup tout se met en place, on part dans la propre trame de la lecture, on prend plaisir à retrouver le héros « Artyom » qui est à lui tout seul un gros élément du succès de cette saga.

"Dmitry Glukhovsky" nous livre avec cette dernière épopée (car oui c’est une vraie épopée) bien des réponses laissées en suspens depuis longtemps, tout d’abord au niveau des personnages mais aussi de l’histoire, qui a une vraie conclusion, surprenante et déchirante à mon goût. J’étais presque en colère contre l’auteur de nous faire subir cela à nous lecteurs.

Sinon nous sommes toujours dans le métro de Moscou, il y a plus de passages extérieurs que dans les précédents récits, et il y a aussi pas mal d’action (même si le rythme est équilibré et que nous avons beaucoup de descriptions des stations par exemple ou des situations, ce qui est normal sur un roman de cette taille).

Surtout n’ayez pas peur de vous lancer dans cette magnifique saga qu’est « Métro » car ça se lit vite et avec plaisir, le verbe est moderne et pose beaucoup de questions politique, écologique, éthique et vous ne regretterez pas d’être dedans une fois lancé (je précise cela car beaucoup de gens m’ont dit avoir peur de se lancer à cause du nombre de romans, de la taille des livres et de l’intégration des jeux vidéos, ce qui ne pose pas de problème si vous ne jouez pas, c’est juste un bonus pour les joueurs mais les purs lecteurs en auront tout autant sans être perdu, car c’est une des forces de « Métro », on suit facilement le déroulement de la trame.

A lire absolument.

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/11/metro-2035-dmitry-glukhovsky.html

par Maks
Loup Solitaire, tome 20 : La malédiction de Naar Loup Solitaire, tome 20 : La malédiction de Naar
Joe Dever   
Un bon livre de plus à ajouter à la liste des Loup Solitaire de Joe Dever.

par John88