Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LaGuerta : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Hopeless, Tome 1 Hopeless, Tome 1
Colleen Hoover   
Hopeless est un livre étrange.
On pourrait séparé ce livre en deux parties.
La première moitié de ce livre est une histoire d'amour banale, qui fait chavirer le cœur de Sky pour la première fois de sa vie. On plonge délicatement dans la tendresse de leur amour.
Puis, la deuxième partie du roman est... intense, bouleversante. On se prend une claque. On se noie dans cette océan de secrets qui nous englouti. L'histoire chavire dans un désespoir infini. Les révélations se succèdent et la réalité devient de plus en plus trouble. [spoiler]Sky apprend son terrible passé qu'elle avait enfoui dans un recoin sombre de son esprit. Sky connait Holder. Et Holder l'a connait. Il lui ment. Pour la protéger ? Sky devient intenable, hystérique après chaque pas dans ce qui parait être le plus gros mensonge de sa vie, elle relâche les larmes qu'elle n'a jamais pu pleurer. Sky s'est faite enlevée, emmenée loin par une femme qui deviendra sa nouvelle maman. Holder âgé de 6 ans, culpabilisera toute sa vie de l'avoir laissée s'en aller. Sky s'appelle en réalité Hope, c'était une enfant triste, manipulée par un père alcoolique qui abusé d'elle. Karen, sa tante, qui était une autre victime de son frère, décide de l'emmener loin. C'est elle qui deviendra sa nouvelle mère. La dernière victime de cette homme est Lesslie, la sœur jumelle d'Holder qui par désespoir s'est ôtée la vie. Le tatouage d'Holder, "Hopeless" a plusieurs sens ; "désespoir", mais aussi Hope et Less, les deux personnes qu'il n'a pas réussi à sauver et à qui il tenait le plus. [/spoiler]
Sky a choisi d'oublier. Et toute cette partie douloureuse de sa vie est rester cachée dans un coin de son esprit. Une douleur psychologique est bien plus horrible qu'une douleur physique. Sky a choisi le déni. Mais les démons de son esprit ont resurgi.
Cette histoire est douloureuse. Horrible et pourtant particulièrement belle. Le destin les a réunit à nouveau.

par Kiiwako
Awake Awake
Natasha Preston   
partout.













Natasha Preston s'est fait connaitre en France l'année dernière en publiant aux éditions Hachette un thriller pour la jeunesse : La cave, avant de faire publier cette année, deux nouveaux romans : Le week-end et Awake. Je remercie les éditions Hachette de m'avoir permis la découverte du livre Awake d'autant que le thriller n'est pas le genre le plus représenté dans ma bibliothèque (loin de là) mais j'avais envie de trembler un peu. Pari réussi ?

Scarlett a survécu à un incendie lorsqu'elle avait 4 ans. Ce traumatisme a laissé une trace en elle puisqu'elle ne se rappelle de rien avant cette époque mais l'arrivée en ville de Noah, un garçon de son âge qui ne ressemble à aucun autre pourrait bien lui remémorer des choses.

Autant vous dire dès maintenant que j'ai très moyennement aimé ce livre et qu'il ne m'a pas franchement donné envie de découvrir les autres publications de l'auteure (bien que les avis sur La cave soient très bon). Ce qui ne m'a pas convaincu c'est la relation amoureuse qui se tisse entre Scarlett et Noah qui arrive bien trop rapidement à mon goût dans l'histoire et qui se compose de toutes les niaiseries dont j'ai habituellement horreur : promesses grandiloquentes, confessions précipitées etc. J'ai trouvé qu'il y avait là beaucoup de maladresses et de raccourcis et je suis restée totalement hermétique à leur histoire.

La première partie du récit m'a laissé de marbre d'autant que les choses tournent un peu en rond et qu'il ne se passe pas grand chose: Scarlett veut découvrir son passé à tout prix, ses parents font la sourde oreille, Scarlett boude et ... rebelote. En soit, c'était un peu longuet et lassant mais heureusement les choses s'arrangent par la suite.

J'ai en effet préféré et de loin toute la seconde moitié du récit. Certes, l'intrigue est prévisible mais le grand thème abordé (les sectes) m'a énormément intéressé parce que je n'ai vraiment pas l'habitude de lire des romans qui abordent ce sujet. Par ailleurs, il est indéniable qu'une certaine tension se dégage des pages de ce livre, ce qui a permis de lui donner du rythme et de me faire parvenir jusqu'à la fin d'une manière plus aisée. Je reconnais d'ailleurs bien volontiers que certains moments étaient franchement oppressants et j'aurai d'ailleurs aimé que l'auteure les approfondisse encore plus afin que je puisse les savourer davantage.

En résumé, je pense que vous l'aurez compris, Awake me semblait très prometteur mais ne s'est pas révélé être une franche réussite pour autant. Le thème abordé et la fin ont réussi à me satisfaire mais les personnages, les longueurs et les diverses maladresses me laissent un goût de déception en bouche.

par elyza
7 secondes 7 secondes
Tom Easton   
En gros, Un ouvrage unique, qu'il faut plus voir comme une chasse à l'homme dans un environnement dystopique que comme une dystopie classique, du moins comme on en voit souvent ces temps-ci. En moins de 400 pages, l'auteur nous fait voyager et nous tient en haleine à chaque page, à la manière d'un thriller bien mené, jusqu'au dénouement final qui est littéralement explosif. Je conseille réellement cet ouvrage, qui est non seulement original de part son concept et son univers, mais qui est également bien écrit, bien mené et qui comme j'aime, contient assez de suspens pour deux vies. OK, j'aurais aimé plus de développement de l'univers et une fin plus complète, mais tout de même... Je recommande !

http://imanbooks.blogspot.fr/2016/03/7-secondes.html

par Aluna
Tout pour se déplaire Tout pour se déplaire
Jen Klein   
Le résumé de ce roman me tentait beaucoup depuis quelques semaines et quand je l'ai enfin eu entre mes mains je l'ai dévoré en trois jours. L'écriture de l'auteur est fluide et simple. Et l'histoire aussi est également simple, sans vraiment prise de tête, mais cependant elle cela ne tue pas le roman, au contraire ! Ça le sublime ! L'histoire d'amour qui se créé entre les deux protagonistes, June et Oliver, est simple également mais magique. Et les personnages sont certes stéréotypés pour quelques-uns mais ils ont tellement réels. On a l'impression qu'ils sont vivants et que l'histoire s'est vraiment passée.
Un roman que je conseille aux fans d'histoires d'amour.

par Lexie_
J'étais là J'étais là
Gayle Forman   
Livre lu en anglais six mois avant sa sortie en France, et pourtant, il m'a laissé une trace dans mon cœur pour un bon moment. Absolument addictif, on comprend la détresse et la tristesse de Cody face à la mort de sa meilleure amie (qui ne le serait pas ?). Bref un roman bouleversant qui fait réfléchir sur la vie

par emmabr16
La Confrérie de la dague noire, Tome 1 : L'Amant ténébreux La Confrérie de la dague noire, Tome 1 : L'Amant ténébreux
J.R. Ward   
Pour commencer, je tiens à prévenir que ce livre n’est pas à mettre dans les mains jeunes lecteurs à cause de ses scènes parfois digne d’un film érotique tellement l’auteur est capable de nous faire ressentir les émotions de ces personnages.
Je vais essayer de ne pas spoiler (je trouve ça désagréable quand je lis un avis qui me dévoile des choses importantes à découvrir pendant la lecture) mais j’ai tellement envie de partager ce que j’ai ressenti pendant cette lecture que j’ai peur d’en faire malgré moi, donc désolée par avance.
Commençons par le style d’écriture de l’auteure. Comme je le disais plus haut, elle sait très bien faire passer les émotions des personnages aux lecteurs ce qui nous permet vraiment de nous identifier aux personnages mais aussi de vivre avec eux leurs aventures. L’écriture est simple, fluide. On peut enchainer les chapitres les uns après les autres sans risque d’indigestion. Enfin, j’ai beaucoup apprécié le fait qu’avant de commencer l’histoire, l’auteur nous fasse un petit lexique des termes employés par les vampires. Cette technique est beaucoup moins lourde que si elle avait défini les termes dans l’histoire lorsqu’ils sont utilisés.
Revenons-en à l’histoire en elle-même. J’ai apprécié le fait que l’auteur revisite d’une façon différente, de ces consœurs écrivains, le mythe du vampire. Tout d’abord, ils sont inconnus des humains et comptent bien le rester. Ensuite, ils se nourrissent de sang mais le sang humain n’est pas celui qu’ils préfèrent (pour savoir lequel c’est, il faudra lire le livre). Ils ont un seul ennemi mais c’est un ennemi de taille : les éradiqueurs. Pour finir, ils ont leur propre langue même s’ils parlent couramment la langue des humains (dommage, l’auteur nous transcrit rarement cette langue, à part deux ou trois termes, on ne sait pas à quoi ressemble cette langue. Du coup, cette spécialité parait peu utile).
Passons aux membres de la confrérie de la dague noire, ils sont aux nombres de sept. Kolher, le chef de cette confrérie et personnage principal de ce tome. Je dirais que J.R. Ward, le voit comme un amant ténébreux (vu le titre du tome), personnellement, j’ai du mal à l’imaginé ténébreux mais une chose est sure, je ne serais pas contre avoir un amant comme lui… Au cours de ce tome, on découvre son passé qui nous permet de mieux comprendre son comportement actuel. Les autres membres, nous les connaissons peu mais, j’ai déjà ma petite préférence pour Rhage, que j’ai hâte d’apprendre à découvrir dans les prochains tomes. Zadiste, Vizs, Tohrment, Fhurie sont prêt à tout, comme les deux premiers, pour protéger leur espèce des éradiqueurs. Et bien sur, il y a Audazs, le père de Beth. Tous sont souvent appelés par la première lettre de leur prénom (Audazs devient D, surement dû à un changement de nom lors de la traduction mais pas de la lettre). Enfin Beth et Butch, deux humains qui vont découvrir le monde caché des vampires. Contrairement, aux humains des précédentes saga bit-lit, ils ont du mal à accepter cette partie cachée du monde même si évidemment, au final, ils acceptent l’existence des vampires (un peu trop rapidement à mon goût, surtout pour Butch).
Je ne m’étais pas rendue compte mais j’ai déjà pas mal écrit sur ce livre. C’est la première fois que je m’éclate autant à écrire une chronique. J’espère ne pas vous en avoir trop dévoilé et surtout j’espère vous avoir donné envie de découvrir cette nouvelle saga. En tout cas, moi, j’ai hâte de découvrir les prochains tomes…
Dernière chose, je ne serais pas contre une adaptation cinématographique...
Toi plus que tout Toi plus que tout
Mia Sheridan   
Vous connaissez ce frisson qui vous traverse dès les premières pages ? C’est définitivement ce que j’ai ressenti en commençant cette superbe lecture. Mon petit cœur a ressenti les battements au plus profond de lui et il était indéniable que l’histoire allait me bouleverser. Les émotions sont brutes, pas de faux-semblant et bien que le parcours de nos personnages soit terrible, on ne tombe pas le voyeurisme. C’est simplement l’apprentissage de deux écorchés de la vie, qui s’accorde une chance d’être heureux malgré les traumatismes.

Le récit est porté par deux personnages d’une rare fragilité, Crystal a trop souvent perdu ceux qu’elle aimait, alors dès son plus jeune âge elle s’est toujours empêché d’éprouver la moindre émotion et aujourd’hui, cette carapace est tellement solide qu’elle n’a aucune confiance dans les autres. Dès que son regard croise celui de Gabriel Dalton, elle sait qu’il n’a rien à voir avec les autres hommes, pourtant leur rencontre peu conventionnelle dans un club de strip-tease ne facilite en rien les premiers contacts. C’est définitivement sa proposition assez particulière qui va la mettre dans une position difficile. Dans un premier temps la jeune femme refuse, mais la réalité la rattrape et accepter cette offre va s’avérer être la meilleure chose qui lui soit jamais arrivée.

Gabriel est un héros comme je n’en ai jamais vu, son passé a laissé des traces indélébiles dans sa vie et pourtant malgré les épreuves il a réussi à se relever et profite de chaque instant comme si c’était le dernier. La beauté de ce personnage réside dans sa capacité à voir le meilleur dans autrui et sa proposition m’a littéralement brisé le cœur. Il attire instantanément le regard et dès qu’il ouvre la bouche, c’est un homme qui sait ce qu’il veut, mais qui garde un aspect juvénile causé par sa maladresse. Au contact de Crystal, il va prendre conscience qu’il existe plusieurs manières d’être brisée et bien qu’elle soit le remède idéal à ses maux, il va découvrir que derrière la méfiance et la fragilité se cache une jeune femme avec un grand cœur, qui a tellement à offrir sans même en avoir conscience.

Cette apprentissage va fonctionner dans les deux sens, puisque Crystal va s’avérer être d’un grand secours pour Gabriel. Chacun à leur manière va apporter sa pièce à l’édifice et bien que le chemin soit long, cette relation va fonctionner comme une thérapie. Les insécurités vont progressivement être chassée et même si le doute persiste, Crystal va éclore telle une fleur et abaisser doucement les dernières barrières. Bien que chacun ne gère pas les émotions de la même manière, ils vont pouvoir contacter l’un sur l’autre avec force et courage.

Mia Sheridan transmet toujours des messages forts et celui-ci ne fait pas exception, dès le départ la connexion entre le lecteur et l’auteure est inexplicable, en toute simplicité la magie opère et nous transporte dans l’univers de ces deux êtres exceptionnels qui ont été abîmés par la vie, mais qui à force de détermination parvient à passer au-dessus des jugements. C’est un véritable apprentissage qui conduit nos héros à s’accepter et l’intensité des sentiments amoureux va tout balayer sur son passage. Mia Sheridan détient plusieurs cordes à son arc, ses personnages sont authentiques et c’est toujours avec beaucoup d’émotions que je quitte ses histoires. Indéniablement le lecteur est captivé et la beauté des mots opère grâce à une plume envoûtante.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-47W

par Luxnbooks
Dark Love, Tome 1 : Hard Dark Love, Tome 1 : Hard
Nashoda Rose   
Je suis assez déçue par ce livre duquel j'attendais beaucoup d'après les commentaires positifs que j'ai pu voir. En effet, je n'ai pas vraiment aimé la relation de soumission-domination entre Logan et Emily. Déjà que la première partie du livre est vraiment hardcore, la suite ne tient pas vraiment ses promesses malgré le fait qu'Emily essaie de lui résister, on a l'impression qu'elle retombe comme au début de l'histoire. Donc pas vraiment de réelle évolution des personnages et puis lire des trucs qui réduisent la femme au plaisir que peut lui apporter son petit copain bien macho qui sait mieux qu'elle ce dont elle a besoin dans sa vie, eh bien non merci.

par Ellana06
Affaire de cœur, Tome 1 : Six de cœur Affaire de cœur, Tome 1 : Six de cœur
L.H. Cosway   
on est hypnotisé par l’écriture de l’auteure qui est fluide et légère. J’avais déjà aimé son livre écrit avec Penny Reid et après ce tome 1 des Affaires de coeur, je reste sur une bonne impression.
Mais en plus l’intrigue du roman est assez particulière. Pour moi. Bon j’avoue que le résumé me laissait d’abord perplexe. Je ne savais pas trop quoi en penser. Mais j’avais deviné que le « monde » ou le « thème » de ce livre serait différent de ce que je lis habituellement. Ici, on se retrouve avec un héros qui est magicien ou plutôt illusionniste. On rencontrera alors des passages vraiment intéressants, captivants et passionnants sur son métier. Et justement, j’en appréhendais un peu avant de les découvrir parce que….je ne sais pas pourquoi. (Faut que j’arrête d’être sceptique). Alors que j’adore les tours de magies ou tout ce qui tourne autour.
Enfin bref, j’ai eu une très grande surprise d’aimer lire ces scènes. De plus avec l’écriture de l’auteure, j’avais l’impression de voir un film. D’ailleurs, ça me faisait souvent penser au film des Insaisissables que j’adore !

Aussi, pendant une bonne partie du livre, la romance n’était pas au centre de l’histoire mais elle restait quand même présente. Et tant mieux, je trouvais la dose parfaite ou je l’aurais trouvée étouffante.

Les personnages sont attachants, j’ai adoré l’héroine Mathilda qui est vraiment adorable. Je me suis retrouvée un peu dans son personnage qui est mal dans sa peau et qui possède donc un manque de confiance en soi. Elle est drôle, sensible, curieuse, gaffeuse, maladroite…On ne peut que l’aimer.
Quant au héros, Jay, lui….quel séduisant individu a-t-on là. Si un jour, je rencontre une personne dans la vraie vie comme lui, c’est-à-dire qu’il arrive à cerner les gens au bout de quelques observations, je pense que je m’enfuirai. (Non pas que je sois facile à cerner, enfin pas que je sache…). Oui donc ce mec a cette facilité de lire à travers les gens. Et il possède d’une intelligence assez maligne, d’où son métier. Mais il est aussi très attentionné, ce qui va très bien avec son caractère. Et puis Jay est…*soupir*
La construction de la relation entre ces deux personnages principaux s’est faite progressivement et sûrement. D’ailleurs, on va aussi en voir une autre avec les secondaires.

(Avis plus complet: https://thesquirrelreadsdotfr.wordpress.com/2018/08/10/affaires-de-coeur-tome-1-six-de-coeur-de-l-h-cosway/)

par stecoeur
Réveille-toi ! Réveille-toi !
François-Xavier Dillard   
Je referme ce roman dont chaque page fut un mélange de suspense, dégout et régal!

Je suis assez sensible et en général je n'aime pas les thrillers à cause des infinis détails sordides et glauques que les auteurs du genre aiment à glisser à chaque page... Je referme d'ailleurs souvent un de ces romans tant le dégout l'emporte sur le plaisir de suivre l'intrigue!

Ici, âmes sensibles s'abstenir, l'auteur nous abreuve de détails tous plus sanguinolents les uns que les autres mais aussi de précisions que sont psychologiquement dures... Cependant je n'ai pas refermé ce roman malgré ces passages durs et les angoisses nocturnes qu'ils n'allaient pas manquer de faire naître chez moi. Pourquoi?

Parce que l'intrigue est prenante et m'a happée, totalement et ce jusqu'à la dernière page que j'ai tournée après avoir frénétiquement dévoré le livre. Je l'ouvrais à chaque seconde libre, même si je n'avais le temps de lire que 4 lignes, il me fallait absolument la suite!

Ce savant mélange de réel, de science-fiction et de psychiatrie, ce basculement constant entre doute et certitude, ces questions multiples... Le passage d'un personnage à l'autre pour explorer des vies qui semblent sans lien apparent nous fait constamment nous demander où elles vont se croiser ou se recouper...

L'auteur possède une plume très agréable à lire qui ajoute un charme certain à la lecture, dès le premier chapitre on ne peut que se demander "qui quoi pourquoi?" et on veut tellement savoir les réponses à ces questions qu'à partir de là on est piégés par le livre...

Le seul hic, j'ai beau aimer quand les thrillers mêlent un peu de science-fiction ou de fantastique au réel, je n'aime pas du tout quand l'auteur se trompe à propos d'un fait réel, d'un élément existant. Ici il y a une erreur dans l'intrigue lorsque l'auteur aborde un rouage de la médecine française et du fonctionnement des dossiers médicaux, qui m'a sauté aux yeux et un peu énervée. Rien de grave,mais l'intrigue à partir de là a pour moi eu moins de charme... (c'est mon côté psychorigide!).

Mais quand on a que ça a reprocher à un livre, c'est qu'il était génial non? Surtout quand on l'a dévoré en moins de 24h alors que "les thrillers, habituellement, c'est pas trop mon truc!".

par btizlit