Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LaLivrothequeblog : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Inalia, Tome 1 : Le Prince des Loups Inalia, Tome 1 : Le Prince des Loups
Maud Cordier   
Le lien: http://lalivrothequeblog.weebly.com/inalia-par-maud-cordier.html

Je remercie avant tout Maud Cordier d’être venue me contacter alors que je comptais justement commencer la lecture d’Inalia grâce à mon partenariat avec l’Ivre-Book que je remercie également pour cette découverte.

Le résumé d’Inalia m’intéressait depuis un petit moment, et même en sachant ce qui m’attendait, j’ai quand même été surprise de son contenu. Les premières pages ont réussi à me transporter en quelques secondes, cela a été un très bon départ.
Si je devais résumer cette lecture, je dirais que c’est un mélange d’une dystopie futuriste avec une histoire à la Cendrillon revisitée, mais bizarrement, dans un monde qui pourrait s'y méprendre au Moyen-Âge.


Les personnages :

Je peux tout avouer maintenant, j’ai eu un grand coup de cœur pour trois personnages : Pénélope, et les deux princes.

Pénélope est une orpheline qui n’a qu’un choix, celui de devenir servante. Elle est le personnage principal de cette histoire. C’est une très belle femme qui s’ignore et fait chavirer les cœurs, mais suscite aussi la jalousie de ces demoiselles de Morvan, filles de la Marquise. J’aime son caractère, obéissante mais avec du répondant, sensible et forte à la fois…c’est une héroïne unique comme je les aime, qui se pose des questions sur le monde bien réfléchies.

Le Prince Stéphane, THE personnage que j’attendais et cherchais à tout moment. Dès qu’il apparaît, je suis aux anges. Il est très séduisant et intelligent. C’est le seul homme du palais qui possède un cœur.

Le prince Alexandre, une petite… peste (si je peux me permettre), mais comme je suis un peu maso sur les bords, je l’ai bien aimé. J’aime les « méchants », sans eux ont aurait pas de si beaux romans et sagas à découvrir. Il est de même très charmeur, mais je sens son aura ténébreuse jusqu’ici.

Laurine De Morvan, est une des seules alliées de Pénélope. Futée et marrante, c’est la seule qui fait preuve de bonté envers sa servante.

Les petites pestes (et je suis gentille) : toutes les demoiselles de Morvan, la Marquise et quelques servantes du palais, voilà comment je les appelle. Elles sont Méchantes et Méprisables avec deux grands M. Elles m’ont rappelées les belles-sœurs de Cendrillon, mais en pire…

Les servantes : Il y a quelques servantes en plus de Pénélope, qui subissent des maltraitances à longueur de lecture. Je les plains vraiment, et j’ai trouvé leur amitié très belle et touchante, c’est comme si elles ne pouvaient pas vivre les unes sans les autres.

J’ai trouvé les personnages très réalistes, complets et complexes à la fois. Chacun à sa propre façon d’agir, de parler et de se mouvoir…je pense que si on faisait une adaptation du roman sans prénoms, je pourrais quand même les reconnaître.


Les dialogues :

J’ai beaucoup aimé les dialogues dans Inalia. Ils sont biens construits et intelligents. Les personnages parlent de façon courtoise et cela est très appréciable.
L’humour est de même très présent dans ces échanges entre les personnages, j’ai beaucoup ris avec la répartie de Pénélope qui ne se laisse pas faire (enfin, pas totalement).

Les descriptions :

Il y a de très belles descriptions dans Inalia. De très belles images, paysages et une façon particulière et juste de faire ressentir des émotions, surtout en ce qui concerne Pénélope.
L’action est présente mais de façon subtile et bienvenue dans un univers de ce genre.


Le style d’écriture :

Rien à redire, fluide, avec un vocabulaire très divers et de l’émotion qui se dégage de la plume de Maud Cordier. Moi-même je me suis peut-être bien marré, mais j’ai aussi été en proie à la colère en voyant tout ce que subissaient les pauvres servantes car on finit par s’attacher énormément à certains personnages, seule une bonne écriture peut faire ressentir cela.


La suite sur le blog :)
Red Queen, Tome 1 Red Queen, Tome 1
Victoria Aveyard   
Lien de ma chronique: http://lalivrothequeblog.weebly.com/red-queen-par-victoria-aveyard.html


Ceci, mesdames et messieurs est un autre coup de cœur. Vous allez dire, oui tu as que de coup de cœur. Bah cette année OUI ! (hormis quelques exceptions ^^)

L'univers est simple : un monde divisé en deux par la couleur du sang. Les Rouges : pauvres, esclaves, maltraités avec des conditions de vie plus que minables et les Argents : les riches, privilégiés et EN PLUS dotés de pouvoirs, bah oui tant qu'à faire ^^
Mare est le personnage principal et je raaaaage énormément car elle change de comportement et de personnalité au fur et à mesure et j'aurais voulu garder la Mare du début avec ses phrases ironiques, le Jace (TMI) au féminin. Mais bon, on ne peut pas tout avoir dans la vie.
Red Queen nous raconte l'histoire de cette fille d'origine sang Rouge qui va faire une démonstration de ses pouvoirs surnaturels bien qu'elle est censée ne pas en avoir. Bien évidemment il y aura des Argents dans les parages et on va l'emmener à la cour du Roi pour la faire passer pour une Argent et éviter une rébellion du peuple. Si on voit une Rouge avec des pouvoirs, l'espoir renaît n'est-ce pas ? ^^
Donc on la contrait à rejoindre le palais sans quoi sa famille sera tuée. (Non, pas d'abus de pouvoir…)
Il y a plusieurs genres dans ce livre mais celui qui domine est la dystopie, mon préféré ^^
Encore une histoire d'amour et triangle amoureux entre Cal, Mare et Maven (deux princes Argent et une Rouge) qui va finir en trahison, mais quand je dis trahison, ça va partir dans tous les sens.
La lecture m'a mise dans tous mes états… j'ai failli pleurer quand je l'ai fini (heureusement que j'avais de quoi surmonter cette douleur avec d'autres lectures).
Une fois au palais, l'action commence avec des entraînements, des démonstrations de pouvoirs, un tournoi entre Argents, des combats, une rivalité entre une Argent et Mare, un groupe de rebelles qui souhaite l'avoir à ses côtés… il n'y a pas de place pour l'ennui !!


Je trouve cela vraiment dommage que ce livre ne soit pas plus connu que ça, mais si cette chronique vous a donné envie, alors la Gardienne aura rempli sa mission ^^
Red Queen, tome 2 : Glass Sword Red Queen, tome 2 : Glass Sword
Victoria Aveyard   
Voila un second tome que j'ai attendu de pied ferme. Une attente qui m'a semblé interminable bien que pour le coup, les éditions MSK nous ont fait une énorme surprise avec une date de sortie très proche de celle en VO.

C'est donc tout naturellement que je me suis jetée dessus. Un an après avoir lu le premier tome, j'avais globalement l'histoire en tête. Du moins le principal. Après, j'avoue avoir eu besoin d'une bonne cinquantaine de pages pour me remettre vraiment dans l'histoire.

Concrètement, Glass Sword se découpe en deux parties. La première reprend quasiment là où on s'était arrêtée. Cal, Mare, et les rouges fuient Maven et sa mère qui sont prêts à tout pour en finir. Cette première partie était assez lente. Et j'ai vraiment eu peur que les choses ne décollent pas, et donc, que je ne retrouve pas ce que j'aimais dans le premier tome. En tout cas c'est avec plaisir que j'ai retrouvé Cal. Ce personnage si mystérieux qui m'avait tant plu dans Red Queen.

Passée cette première partie qui globalement relatait leur fuite et de multiples pièges, j'ai enfin commencé à vraiment apprécier ma lecture. Les choses commençaient à bouger, à évoluer et les rebondissements étaient nombreux.

L'apparition de nouveaux personnages a relevé l'intrigue à ajouter un petit plus à l'histoire. Finalement, on découvre tout autre chose en dehors du palais.

On a également le droit à la présence que je redoutais vraiment : le retour du meilleur ami... comment vous dire que c'est le genre de détail qui m'énerve profondément. J'ai senti venir un triangle amoureux qui forte heureusement, n'ira pas plus loin.

Dans l'ensemble cette lecture m'aura donc tenu en haleine. Seulement, j'avoue m'être attendue à plus. Et pas seulement. En fait, le personnage de Mare m'a vraiment énervée. Son comportement, ces décisions m'ont déçues. Alors oui, je sais, elle évolue, elle a changé à cause de tout ce qui lui arrive mais pour le coup, ça m'a vraiment embêtée. Au final, j'étais assez perdue, comme Cal.

Et alors qu'on tourne tranquillement les pages... on arrive au dernier chapitre, et là, on se dit que ce n'est pas possible. Victoria Aveyard nous achève avec cette fin. Littéralement. Cette fin bouleverse tellement de choses. Elle remet tout en question.

Par pitié, dites-moi que la suite est prévue pour bientôt...

par Carole94P
Red Queen, tome 3 : King's Cage Red Queen, tome 3 : King's Cage
Victoria Aveyard   
Put**n. C'est le seul de la série Red Queen que j'ai lu en VO, et c'est celui que j'ai le plus aimé. La traduction VF a-t-elle quelque chose à voir avec ça? Réponse dans 2 mois, je compte bien lire la version française également.
Alooooors. Déjà, sachez que y a trois points de vue différents dans ce bouquin, un gros plus, [spoiler]du moins pour les chapitres d'Evangeline, franchement pour Cameron, que ça soit elle ou un autre, ça n'aurait pas changé grand-chose[/spoiler] cependant Mare est toujours le pdv principal. Et heureusement, parce que les autres c'est pas la joie (enfin encore moins que Mare dépressive). On a donc Mare, prisonnière de Maven.
Et toute cette première partie est géniale. J'ai adoré Maven (oui je sais que je devrais le détester, mais c'est pas possible quoi), en savoir plus sur lui, son obsession sur Mare, ce que sa mère a provoqué etc. Ce "méchant" est l'un des meilleurs au monde, sérieux. Chaque scène où il est présent est super intense.
Mare se reprend vachement par rapport à Glass Sword, où elle était in-su-por-table. Sa psychologie est intéressante et bien développée.
Ensuite, Cal est légèrement moins ennuyeux (mais toujours transparent, franchement, sauf à la fin, mais juste parce que c'est centré totalement sur lui). Ce mec est un bloc de tous les clichés à lui tout seul, ça m'énerve, surtout qu'il n'a vraiment pas de personnalité définie [spoiler]ce qui cause quelques petits problèmes, cf la fin "Cal follows orders, but he can't make choices" biiiim [/spoiler]
Farley est un coup de coeur dans ce tome (et déjà celui d'avant même), tout comme Evangeline [spoiler]et sa relation avec Elane, boooooum[/spoiler]. Oui oui.
Jusqu'aux deux tiers du livre, où y a des scènes absolument géniales, on est bien. Ça retombe un peu façon soufflé au fromage juste après (selon moi), mais après on s'en prend plein la gueule pour un final MAGNIFIQUE. [spoiler]même si tout le monde ne sera pas d'accord, y a des gens qui aiment bien Cal, ce que je ne comprends toujours pas (Maven est tellement plus captivant, sans mauvais jeu de mots) Et oui, c'est vrai que malheureusement, ça ne laisse pas non plus la place à Maven mais l'espoir est toujours là, on sait jamais. Même si ça a l'air parti pour un "c'est tous des connards, j'ai pas besoin de gars pour vivre, laissez moi en paix, libre et vieille fille" [/spoiler]
Et par contre, elle aime bien passé trois heures sur la même scène, Victoria Aveyard, parce que je sais pas si c'est à cause de l'anglais ou quoi, mais ça m'a semblé vachement plus décrit que d'habitude (ce qui est plutôt bien).
Bref, tome trèèèèès cool, qui laisse un suspens de ouf comme d'habitude. J'ai hâte de le relire en français cette fois, et aussi d'avoir la SUITE.

par Y555
Grisha, tome 2 : Le dragon de glace Grisha, tome 2 : Le dragon de glace
Leigh Bardugo   
Pour la petite info,le tome 2 de Grisha devrait sortir en mai 2018 aux éditions Milan.Voilà voilà^^
Grisha, Tome 3 : Ruin and Rising Grisha, Tome 3 : Ruin and Rising
Leigh Bardugo   
Dernier tome, mon cœur se brise. Très sérieusement, s'attacher à des personnages n'a jamais été une très bonne idée quand la fin approche. Surtout pour ce dernier tome. Lorsque je l'ai terminé, je me sentais seule, vide. J'avais envie de rire et de pleurer en même temps. Je savais pas si je devais m'écrouler ou sauter de joie. Je ne savais plus. Mais en tout cas, je suis sûre d'une chose; j'ai kiffé ma race, comme dirait mon petit frère. Il se passe tellement de choses dans ce troisième volet de la trilogie. Et pas des trucs où on se dit "ouais, bien trouver, c'est pas mal". Non, le genre de trucs où tu peux rien dire tellement t'es sur le cul. Personellement, j'ai adoré du début à la fin. Leigh Bardugo m'a fait découvrir une histoire hors du commun, une histoire que je recommande à n'importe qui et une histoire qui sera à jamais gravée dans ma mémoire. Je suis amoureuse de cette trilogie, de ces trois livres qui m'ont faire rire, pleurer, espérer, désespérer et tout un tas d'émotions différentes à tous les degrés possibles et imaginables. Si vous n'avez toujours pas lu La trilogie des Grisha, cessez immédiatement ce que vous êtes en train de faire et prenez le temps de la lire. C'est magique comme histoire, je vous assure.

par Sheo
Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas
Tahereh Mafi   
Bon, je me prépare au déluge de votes négatifs qui vont accompagner ma review car beaucoup de personnes n'apprécient pas de voir certains d'entre nous avoir un avis différent (personnellement je crois encore à liberté d'expression, désolée), or ce qui est sur c'est que contrairement à l'ensemble des bloggeurs qui semblent avoir été en admiration à la lecture de ce bouquin ça n'a pas du tout été mon cas. Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, cependant il y a beaucoup de choses qui m'ont déplu/interpellée.

Le concept de l'histoire est intéressant. Juliette, 17 ans, possède un don particulier. Lorsqu'elle touche une personne elle se nourrie de son énergie jusqu'à la tuer, et elle ne contrôle pas du tout cette particularité. Enfermée dans une asile depuis plusieurs années, elle est en isolation jusqu'au jour où on lui donne un compagnon de cellule : Adam. Cependant ce que Juliette ignore c'est que ce don, qu'elle considère comme une malédiction, est convoité; principalement par Warner, un chef de ceux qui se nomment The Reestablishment et qui ont peu à peu prit contrôle du monde dans lequel le roman se situe.

Cependant le monde dystopique passe au second plan et elle complètement obscurci par l'enchaînement de métaphores que l'auteur nous balance au fil du récit. Parce que ce qu'il faut comprendre lorsque tous les reviewers disent que Tahereh Mafi a un style d'écriture très différent de ce qu'on a l'habitude de croiser, c'est qu'ils ne mentent pas. Et sincèrement je pense que c'est le genre d'écriture que vous adorez ou détestez, y'a pas vraiment de juste milieu. Pour ma part j'ai trouvé que c'était un gros point faible au bouquin car ce style m'a vraiment tapé sur les nerfs, surtout toute la première partie de ma lecture. La ponctuation est très particulière (voir carrément absente à certains moments), les pensées que Juliette n'ose pas avoir sont balancées au milieu de la narration et raturées, et comme je l'ai dit on va de métaphore en gros imbroglio de mots qui se suivent (avec parfois des suites de cinq ou six fois le même mot ce qui arrange encore moins les choses) et qui finissent par ne plus avoir de sens. En gros, le style d'écriture est très frustrant et j'ai trouvé qu'il gênait énormément le récit à certains moments. Alors oui, je veux bien que ça s'arrange au fil des pages et du rétablissement mental et social de Juliette (faute d'autre terme), mais c'est vraiment dur de passer toute la première moitié du bouquin à cause de ça. Il y a vraiment des moments où ça me démangeait de choper un stylo et de mettre des virgules, des points, et du correcteur sur les répétitions (je vous rassure je ne l'ai pas fait, c'est pas demain que je me mettrais à profaner un de mes livres même si la tentation était grande avec celui-ci).

Toutefois la seconde partie du roman est beaucoup intéressante et beaucoup plus vivante. [spoiler]En fait les choses ont commencés à vraiment capturer mon intérêt lorsque Adam et Juliette s'échappent.[/spoiler] La fin offre de bonnes possibilités pour la suite, maintenant à savoir si l'auteur saura les exploiter. Je réserve mon jugement sur le second tome, je ne sais pas encore si je le lirais. Je crois que j'attendrais d'avoir un résumé et des extraits (histoire de voir si le style se stabilise un peu plus ou si on repart dans un méli-mélo sans sens). C'est vraiment dommage car le thème de l’histoire en lui-même est intéressant et les bases qu'offre cette fin promettent beaucoup.

Pour ceux qui seraient intéressés par la traduction Française, le livre sortira chez Michel Lafon mais il n'y a pas encore de date précise à ce que j'ai pu voir (à l'origine le livre était annoncé pour courant 2012). Sincèrement, sans vouloir être défaitiste, j'ai peur de ce que la traduction va donner... ça risque de rendre la lecture encore plus pénible. J’attendais beaucoup de ce roman, surtout avec l’avalanche de reviews élogieuses, mais je crois pouvoir dire que ça a été finalement une déception pour moi.

par Althea
Hunger Games, Tome 1 : Hunger Games Hunger Games, Tome 1 : Hunger Games
Suzanne Collins   
Wow... ce livre est un vrai régal ! Je l'ai fini en une journée tellement on a hâte de savoir ce qui va arriver aux personnages ! L'histoire est choquante, renversante et surprenante ! Adepte ou pas de lecture : vous allez adorer ! Bonne lecture. ;)

par Pamie
Hunger Games, Tome 2 : L'Embrasement Hunger Games, Tome 2 : L'Embrasement
Suzanne Collins   
Je n'aurais jamais cru que ce deuxième tome serait tout aussi excellent que le premier... pourtant c'est le cas! Je l'ai littéralement dévoré en quelques heures seulement tellement il est bon! Katniss est toujours fidèle à elle même, les Hungers Games sont toujours aussi excitants et Peeta et Gale sont toujours aussi amoureux et incroyables.. ce qui ne fait que mêler Katniss encore plus! Lisez vraiment cette suite si vous avez aimé le premier roman, car vous ne serez nullement déçus. Vivement la suite! Bonne lecture! ;)

par Pamie
La Dernière Onde, Tome 2 : La Trace interdite La Dernière Onde, Tome 2 : La Trace interdite
Marine Stengel   
Ce tome 2 est un véritable coup de coeur. Je l'ai dévoré en une journée (oui, celle de la sortie)
On y retrouve Xenia et nos autres personnages préférés (aaaaah Caleb !)
Dans ce tome, il y a pleins de retournement de situation, d'imprévus. Une chose à noter est l'alternance de point de vue entre Xenia et... Nate ! J'ai adoré mieux découvrir ce personnage qui va être confronté à un choix difficile (j'étais aussi déchirée que lui)
C'est un tome entraînant encore mieux que le premier ! J'ai vraiment vécu avec les personnages et je ne sais pas comment je vais attendre le tome 3 x.x

par Leokie
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3