Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de lanantaise : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Hate List Hate List
Jennifer Brown   
Un livre choc par son récit troublant tant l'histoire pourrait êtres vrais ...
La reconstruction de notre chère Valérie sera longue ...
Un excellent livre vraiment et on ne peut qu'aimer notre chère Valérie...
Je recommande vivement se livre s'il a été élué livre de l'année se n'est vraiment pas pour rien !
À lire...
La Face cachée de Margo La Face cachée de Margo
John Green   
Avant tout, j'aimerais préciser que si je rencontre l'éditeur francais de ce bouquin je l'enterre. A cause du titre ABSOLUMENT DEBILE QUI NE COLLE PAS DU TOUT A L'HISTOIRE (alors que le titre original, "Paper Town", est tellement beau) et de la couverture immonde qui vous empêche de vous représenter Margo autrement que comme la fille sur la couverture, j'ai faillit ne jamais lire ce livre.

Je crois que sans rire c'est l'un des meilleurs livres que j'aie lu de ma vie. Peut-être parce que le sujet me touche car j'aimerais avoir le courage de Margo. Car l'écriture reste de l'écriture jeunesse, en restant objective ; mais c'est drole, c'est bien fait, c'est beau, ca fait réfléchir, et c'est génial. La plupart des commentaires que j'aie vu ne sont pas très enthousiastes mais je l'ai vraiment trouvé magnifique, personnellement, peut-être encore plus que nos etoiles contraires (mais la encore c'est peut etre parce que le sujet me touche et me correspond plus).

Et pour ceux qui ne parlent pas allemand, "Spiegel"(man) signifie miroir. Depuis le début, depuis toujours, Margo est un miroir dans lequel tout le monde ne voit que la Margo qu'il veut voir.

par Firefly
L'Étranger L'Étranger
Albert Camus   
Un livre dérangeant, qu'on aime ou qu'on déteste mais à lire au moins une fois !
The Sun Is Also a Star The Sun Is Also a Star
Nicola Yoon   
Nicola Yoon est une auteur que j’ai eu le plaisir de découvrir avec Everything Everything, une lecture aussi addictive que rafraichissante. Ouvrir un de ses livres, c’est la certitude de passer les prochaines heures alpagué à sa plume, complètement conquis par son univers le temps de quelques heures. Et avec ce deuxième titre, Nicola Yoon fait mouche. Encore ! J’ai passé un merveilleux moment avec The Sun is also a star.

Dans cette histoire, on suit deux personnages que tout oppose. D’abord Natasha, une adolescente d’origine jamaïcaine. Lorsqu’elle avait huit ans, elle est partie vivre aux États-Unis. Malheureusement, sa situation et celle de sa famille sont très précaires, et le couperet tombe : ils doivent quitter le territoire le soir-même. Pour Natasha dont toute la vie et les souvenirs se trouve aux États-Unis, la nouvelle est très dure à encaisser. De l’autre côté, on suit Daniel. Ses parents sont d’origine sud-coréenne et il est né sur le sol américain. Le jeune homme se prépare à un rendez-vous pour intégrer une prestigieuse université. Rien ne prédestinait Daniel et Natasha à se rencontrer ce jour-là. Et pourtant, le temps de 24h, ils vont vivre l’aventure la plus étourdissante de leur vie.

The sun is also a star a un petit quelque chose de magique. Un petit quelque chose qui le distingue des autres romans. Un petit quelque chose qui le rend unique en son genre. D’abord dans le choix des protagonistes principaux. Deux profils, deux caractères, deux éducations. Ils sont un peu comme les deux faces d’une même pièce. Natasha est le pragmatisme personnifié. Amère de la vie, révoltée et désespérée, elle ne croit plus en grand-chose et ne jure que par les faits. Pour Daniel, c’est bien le contraire. Si lui non plus n’a pas l’impression d’avoir le choix dans la vie, il se permet tout de même de rêver d’autre chose, de spéculer sur la vie en général et de croire. Et puis un jour, comme ça, par hasard, les vies de Daniel et Natasha se télescopent. Et ça fait de nombreuses étincelles !

On peut appréhender ce livre de multiples façons différentes. Sous des dehors simples et divertissant, il délivre beaucoup de messages et je suis certaine de ne pas en avoir fait le tour en une seule lecture. C'est un roman qui nous présente l'humain, tout simplement. L'humain sous son jour le plus avantageux, mais aussi le plus cruel ou le plus malheureux. C'est un livre qui nous parle de la vie, de la famille, du patrimoine, des petits moments de bonheur simple qu'il faut savourer, de l'importance de se souvenir et de pardonner, sur les rêves que l'on poursuit, les rêves dont on se nourrit et des murs que l'on place dans notre conscience par peur de souffrir. Il serait complètement insensé de définir The sun is also a star avec un seul mot. Parce que ce livre ne fait que parler de la vie dans sa plus pure essence.

On prend conscience de toutes ces choses au fur et à mesure de la lecture. Et c’est sûrement pour ça que ça n'a pas été un coup de cœur immédiat. Ça s'est fait petit à petit. Progressivement. Mais Nicola Yoon, aussi lentement qu’assurément, est parvenue à mettre dans le mille.

En plus de suivre Natasha et Daniel, on attrape ici et là quelques bribes d'histoires, des tranches de vie de personnes qui croisent leur route. Parfois tristes ou pleines d'espoir, ces tranches de vie ont fait vibrer la corde sensible en moi. Le plus surprenant, c’est qu’elles finissent par influencer le devenir du duo. Et pas toujours de la façon qu’on s’imagine.

The Sun is also a star, c’est aussi l'une des romances les plus douces que j'ai pu lire jusqu'à présent. Elle se laisse lire. On se surprend à baisser la garde devant les mots de Nicola Yoon. J’ai surtout apprécié de découvrir un couple mixte. Parce que là encore, ça soulève énormément de questions.

J'ai aimé découvrir et apprivoiser ces cultures qui tout à coup s'entrechoquent les unes aux autres. Ces cultures qui tentent de demeurer intacte dans une société qui a tendance à les brasser. On se rend vraiment compte à quel point l'immigration engendre des conflits intimes chez les gens. Ces immigrés qui sont malgré tout très attachés à leurs racines, qui font des enfants sur le sol américain et qui tentent de garder cette identité bien à eux, malgré les éléments extérieurs qui poussent leurs descendants à emprunter d'autres chemins. C'est un sujet qui m'a toujours passionnée, et le retrouver dans un roman aussi beau, ça n'a fait que confirmer mon coup de cœur. 

En définitive, les messages que cherchent à transmettre Nicola Yoon sont clairs. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon de penser. Chacun à sa propre histoire et sa manière de voir la vie et d'appréhender l'avenir. J'ai aimé qu’elle ne nous montre pas LE chemin à suivre, mais juste tous les petits ruisseaux qui tracent leurs sillons et cherchent à se faire une place, malgré les embûches et les imprévus qu'ils rencontrent sur leur route. 

Arrivée à la fin, je n’osais croire que ça puisse se terminer comme ça après l’ascenseur émotionnel que j’avais vécu auprès de Daniel et Natasha. J’étais subjuguée et suspendue à la plume de l'auteur pour connaître le fin mot de l'histoire. Et je n’ai pas été déçue ! Ça non !

En résumé, The sun is also a star est une histoire qui se termine sans bruit, mais qui a l’effet d’un coup de poing. Je suis tombée sous le charme de Daniel, le poète optimiste et rêveur, et de la pragmatique Natasha, qui ne jure que par les faits tangibles. Nicola Yoon est une merveilleuse auteur qui a de la magie au bout de la plume. Un très beau coup de cœur pour une très belle histoire.  

Ma chronique : https://april-the-seven.weebly.com/contemporaine/the-sun-is-also-a-star-nicola-yoon
Les Derniers Jours de nos pères Les Derniers Jours de nos pères
Joël Dicker   
La façon dont Joël Dicker écrit ses personnages est à mon sens époustouflante. Si j'ai été impressionnée par La vérité sur l'affaire Harry Quebert, Les derniers jours de nos pères m'a malmenée tout le long de ma lecture. Malmenée dans le bon sens, j'étais embarquée dans un torrent de larmes et d'espoirs, incapable de penser par moi même, omnibulée par ce qu'il m'arrivait, ou plutôt ce qui arrivait aux personnages, bien qu'il n'y ai pas de réelle différence. Je vivais à travers eux, vivais leurs peurs, leurs détresses, leurs espoirs et leurs joies. J'ignore si c'est le contexte qui m'a plus touchée, et si La vérité sur l'affaire Harry Québert nous délivre de vrais leçons, Les derniers jours de nos pères réussit à nous les communiquer d'une façon merveilleusement implicite.

par Mali26
Promise, Tome 1 : Promise Promise, Tome 1 : Promise
Ally Condie   
Magnifique livre, l'histoire est intrigante et on est tout de suite plongée dans l'univers de Cassia cette jeune fille si troublante par le fait qu'elle est au départ un parfait petit pion et qu'en fin de compte elle se révèle bien plus maligne que d'autre. Les description sont très bien faite et je n'ai eu aucun mal à m'imaginer la ville, plus particulièrement le quartier où elle et ses parents, ainsi que ses amis, vivent. Toutefois je trouve dommage qu'il n'y est pas plus de description de la maison et de l'école.

Une chose est sur : Ce livre ne sera pas gardé par les officiels plus tard...

par Elboise
Promise, Tome 2 : Insoumise Promise, Tome 2 : Insoumise
Ally Condie   
http://wandering-world.skyrock.com/3051280293-Matched-Promise-Tome-2-Crossed.html

Ce n'est un secret pour personne ( ou presque ), j'attendais la suite de mon coup de coeur de l'automne dernier, Matched, avec énormément d'impatience ! Hé bien je dois avouer que je ne suis pas déçu par ce deuxième opus ! Retrouver Cassia, Ky et Xander a été un pur plaisir, mais c'est surtout le style de l'auteure, Ally Condie, qui a réussi à me reconquérir une seconde fois et à me couper le souffle.
Haaaaalala, Crossed nous permet de plonger à nouveau dans l'univers merveilleux de Matched ( Promise en français ), ce monde qui m'avait tant ému et touché l'année passée. Cette fois, nous retrouvons Cassia et Ky dans la suite de leur périple : Cassia vit désormais dans les Provinces Extérieures suite à sa Reclassification pour y rejoindre la personne qui fait battre son coeur, Ky. Dès les premières pages, on sent bien que l'atmosphère n'est plus la même qu'auparavant, qu'elle a changé du tout au tout. Un étrange sentiment d'oppression nous gagne peu à peu, tout est beaucoup plus sombre et plus lourd. Les enjeux sont complètement différents de ceux du premier roman.
De plus, Cassia et Ky sont séparés, et doivent apprendre à vivre l'un sans l'autre. Ally Condie a eu la brillante idée de nous offrir leurs deux points de vue : un chapitre est décrit derrière le regard de Cassia, et l'autre de celui de Ky. Ainsi, nous en apprenons beaucoup plus sur ces deux protagonistes, et surtout sur Ky. J'ai adoré ( je frissonne en écrivant cela tant c'était excitant ) en savoir plus sur nos deux héros ! Quel bonheur de connaître leurs sentiments... J'ai eu des papillons dans le ventre si souvent que j'ai arrêté de compter le nombre de fois où j'ai éprouvé cette sensation ! Ouaw ! Cassia et Ky sont deux personnages vraiment entiers, qui ont des failles et des faiblesses, et qui doivent affronter leurs démons intérieurs. J'ai complètement adhéré à ce principe : celui de nous offrir un beau message d'humanité et de nous montrer qu'il faut aller au-delà de ses limites.
Derrière la découverte de nos deux héros, nous avons droit à la présentation de paysages époustouflants ! Crossed se passe hors de la Société et, donc, dans les Canyons qui l'entoure. Et là, c'est le coup de foudre ! Ally Condie a su construire un décor magique, plein de couleurs et de promesses. J'ai adoré voyager entre ces immenses falaises oranges et rouges, faites de pierre et de poussière. Rien qu'avec ça, j'étais conquis ! Au revoir les villes que nous fréquentons tous et bonjour à l'immensité des Canyons. Chapeau à l'auteure pour avoir eu l'idée de nous conduire dans un lieu aussi spectaculaire ! J'aurai aimé y être !
Pour continuer dans le positif, je dois absolument vous parler d'une chose : la manière d'écrire d'Ally Condie. Ouaw, ouaw, ouaw. Magnifique, saisissant, magique, autant de mots qui peuvent qualifier le style d'écriture de cette auteure fabuleuse. Tout comme dans le premier roman, les phrases nous emporte dans un monde tout autre, extraordinaire, fait de tendresse et de poésie. Haaaa, la poésie... Elle tient une place très importante ( pour ne pas dire centrale ) dans le roman. Tout tourne autour d'elle. L'intrigue est d'ailleurs elle-même basée sur deux poèmes. Cette idée m'a juste complètement envoûté ! J'ai été subjugué du début à la fin par les mots d'Ally Condie, et, pour cela, merci.
Par contre, pour les fans de Xander, vous risquez d'être déçu(e)s. Ce dernier est très peu présent, comme on retrouve Cassia et Ky dans les Canyons. Il apparaît à quelques reprises, mais seulement dans les souvenirs des deux protagonistes. Personnellement, cela ne m'a pas dérangé du tout, mais je crains que cela embête les lecteurs qui l'ont apprécié.
Il y a également une autre chose qui risque d'en déranger plus d'un : les quelques longueurs qui se trouvent dans le roman. Pour moi, elles n'étaient pas, mais alors pas du tout, gênantes. Il y a pas mal de fois où l'action n'est pas présente, où les descriptions sont relativement longues et où l'introspection des personnages occupe pas mal de place. Mais pour moi, c'est légitime de nous offrir tant d'éléments descriptifs. Ils m'ont permis de vraiment entrer au plus profond de l'histoire et de ses héros. Cassia et Ky m'ont alors beaucoup ému et m'ont vraiment paru humains. Mais bien que ce fait n'ait pas causé de tort à mes yeux au roman, je sais qu'il en fera pour certains lecteurs.
Crossed est tellement prenant ( malgré les petits bémols qui peuvent être perçus ) que je ne voyais littéralement pas les pages défiler entre mes mains. Dans la dernières ligne droite, tout s'accélère et devient beaucoup plus intense ! On rencontre pendant notre lecture de nouveaux personnages que j'adore, et qui vont devoir affronter l'horreur et la beauté des Canyons, tout comme Ky et Cassia. Il y a des morts, du suspense, des fous rires et des moments d'espoir qui ont su me fasciner et me prendre aux tripes.
A la fin du roman, il reste pas mal de questions sans réponse : que va-t-il advenir de Cassia et Ky ( d'ailleurs, je ne vous ai pas dit s'ils s'étaient retrouvés ou non... Et je ne vous le dirai pas ! ) ? Qui sont les Ennemies dont on nous parle à plusieurs reprises ? Car oui, ici, on sent réellement que la Société possède elle aussi ses propres failles et ses adversaires. De plus, une rébellion se prépare. J'ai adoré ce sentiment de vouloir se battre, de se rebeller contre l'injuste au nom de l'amour, de nos choix et de nos envies. Ouaw.
En conclusion ( et je pense que vous l'aurez compris ), Crossed m'a totalement enivré. Ally Condie a mêlé trahisons, mensonges, passion, attirance et désir avec brio. L'atmosphère plus sombre que celle du premier tome a réussi à m'émouvoir et à m'enflammer... Puis Cassia et Ky me manquent déjà terriblement... Un petit coup de coeur, pas aussi fort que pour Matched, mais un coup de coeur tout de même.

par Jordan
Promise, Tome 3 : Conquise Promise, Tome 3 : Conquise
Ally Condie   
Quel bonheur d'avoir trouvé ce livre au pied du sapin ! J'étais impatiente de connaître enfin le fin mot de l'histoire ! Et je n'ai pas été déçue, au contraire !
Tout d'abord, j'avais lu les deux premiers tomes en français, lire en VO change totalement, on se sent bien plus proche du style et de la pensée de l'auteur, c'est un vrai plaisir, l'immersion dans ce monde est d'autant plus poignante !
J'ai beaucoup aimé la façon dont le livre est construit, différentes parties, différents points de vue, c'était risqué mais le challenge à été brillamment relevé.
Finalement, dans ce tome tous les personnages ont un rôle important à jouer, comme le dit Ally Condie, les trois barres du "E" de "Reached" sur la couverture représentent les trois personnages principaux qui sont tous trois important dans cette fin.
Autre excellent point, la fin en elle-même. Je ne vais pas vous la dire évidemment ça ruinerait votre plaisir de le lire. Je peux simplement vous dire que c'est une fin surprenante mais réaliste et qui m'a énormément plus. A vrai dire, depuis le début, je ne savais pas trop à quelle fin m'attendre, ce qui est rare pour un livre à vrai dire. Ally Condie n'a pas cessé de me surprendre, et ça m'a plut ^^
Bref, vous l'aurez compris, j'ai vraiment adoré cette fin : toujours autant poétique, belle, surprenante, émouvante, compliquée. Parfaite, à la hauteur de cette trilogie !


par Eoria
Quand ta lettre est arrivée Quand ta lettre est arrivée
Nicolas Carteron   
Bon alors, tout d'abord je dois préciser que si j'ai pu lire ce superbe livre c'est grâce à Booknode. Un lecteur me l'a conseillé alors je me suis dit, pourquoi pas ? Et j'ai bien fait. Ce livre est vraiment de ceux qui ont une identité propre de par le style et l'histoire en elle-même. Les personnages sont très particuliers, dans le sens positif du terme. On sent qu'ils ont eux-aussi eu leur part d'identité. Le personnage principal bien sûr, Lucie, est quelqu'un qu'on peut facilement s'imaginer et comprendre. Mais cela ne fait pas d'ombre aux autres personnages qui ont aussi leur propre personnalité.
Pour moi ce livre se classe dans les diamants, non pas parce qu'il y a un peu d'aventure et une belle histoire d'amour, mais parce qu'il rassemble ce que je recherche dans un livre comme celui-là : fraîcheur, légèreté, écriture faite d'images donnant l'impression de se retrouver plongé dans la tête du personnage, et donc personnages travaillés, attachants et réalistes.
Bien sûr, le scénario doit être bien bossé aussi, mais à mon avis un bon scénario ne suffit pas, il en faut bien plus, même si l'histoire est géniale ici ! Ce qui fait que j'ai classé ce livre en diamant et pas en or se résume en deux points : l'écriture et les personnages qui se distinguent par rapport à d'autres livres.
The Rain The Rain
Virginia Bergin   
Je trouve que c'est un très bon livre. Je l'ai lu en anglais, forcément, et ce qui m'a poussé à l'acheter, c'est la 4e de couverture. Oui, enfin bon, pas juste la 4e de couverture, mais plutôt les papillons qui remplacer tous les "gros mots" et... Je n'ai pas été surprise non, je m'attendais à un bon livre, et je n'ai pas été déçu ! L'histoire est vraiment touchante, et on entre dedans très facilement, parce qu'il fait vrai, tout simplement. L'écriture est simple, l'histoire aussi, mais... Elle fait vrai ! Je ne vois pas comment le dire autrement, vous devrez le lire pour comprendre

par rachelle