Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LaPetiteChauveSouris : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Alpha & Omega, Tome 2 : Terrain de Chasse Alpha & Omega, Tome 2 : Terrain de Chasse
Patricia Briggs   
UN PETIT BIJOUX A L'ETAT BRUT !

Pour ce deuxième tome, Patricia Briggs nous gate de son écriture délicate, nous offrant un scénario et une intrigue travaillés tout en finesse.
Les personnages sont comme toujours, décrit avec beaucoup de sensibilité et de justesse, nous immergeant dans leur monde.
Charles et Anna nous ravissent, Frère Loup nous charme, vampires et Faës croiseront leur route, ne faisant que renforcer la pureté du lien qui les unit.
Une lecture hautement ADDICTIVE !

par ccmars
Alpha & Omega, Tome 5 : Dans la gueule du loup Alpha & Omega, Tome 5 : Dans la gueule du loup
Patricia Briggs   
Il semble que ce soit le dernier tome dans la série, mais il ne ressemble pas à une conclusion. Charles et Anna veillent sur les loups de Bran pendant son absence (parti aider Mercy, cf l'autre série) et bien sûr, c'est là que se produisent des problèmes avec des inconnus qui veulent capturer ou tuer certains loups isolés, vulnérables, et une sorcière est impliquée, ainsi que pas mal de magie noire.
J'ai bien aimé : que des personnages jusque là secondaires (Asil, Léah, Sage) se mettent à jouer un rôle capital, on en apprend plus sur eux, leurs motivations, et ce n'est pas simple.
J'ai moins aimé : le couple Charles et Anna est peu évoqué, on n'apprend pas grand chose sur leur relation, le désir d'Anna d'avoir un enfant, ... ça manque de sentiments à mon goût.

par IsaR
Alpha & Oméga, Tome 4 : Entre Chien et Loup Alpha & Oméga, Tome 4 : Entre Chien et Loup
Patricia Briggs   
Waouh !!! Enfin !! On dit que l'attente rend la lecture encore meilleure. Je veux bien le croire, mais ça ne me dérangerait pas malgré tout d'attendre un peu moins longtemps pour le prochain^^
J'ai adoré !!
Les liens qui unissent Anna et Charles sont bouleversants. Il n'existe pas beaucoup de couple aussi attachant que celui-là. Il y a tellement de respect et de confiance entre eux. Et quel plaisir de voir Anna se montrer si possessive ^^
Je ne sais pas si c'est le fait qu'il m'ait autant manqué, mais Charles me semble de plus en plus extraordinaire. J'aime absolument tout chez lui. Le seul qui ne paraît pas voir à quel point il est exceptionnel, c'est lui-même.
Même s'il n'atteint pas au niveau de l'action l'excellence du tome précédent, il est sans conteste le meilleur des quatre sur le plan émotionnel.
Charles entreprend ce voyage pour visiter son plus cher ami, mais apprend très vite qu'il va devoir lui dire adieu. On comprend mieux la réticence qu'ont lui et Bran à s'attacher aux humains, à créer des liens avec des êtres qui les quitteront tôt ou tard.
L'enquête sur le fae qui sévit dans la région est très bien menée, et on a le plaisir de retrouver l'agent du FBI Leslie Fisher. J'ai aussi beaucoup aimé les deux agents du cantrip. L'intrigue est excellente et nous tient en haleine jusqu'à la toute fin.
Un seul petit bémol : j'aime énormément les animaux, mais par moment, j'ai trouvé qu'il y avait trop de descriptions équestres et que cela ralentissait le rythme du livre. Ce n'est rien de vraiment embêtant, et cela rendra heureux les passionnés de chevaux...
En bref, j'ai tout simplement adoré retrouver Charles et Anna, et j'espère les revoir rapidement, surtout au vu de la fin de celui-ci.
Ce livre parle d'espoir, d'amitié, d'amour.
Sublime.

par Migabo
Alpha & Omega, Tome 3 : Jeu de piste Alpha & Omega, Tome 3 : Jeu de piste
Patricia Briggs   
J'ai finis ce livre ce matin (Et oui, en anglais) et je dois dire que, bien que je préfère les tomes précédents, celui-ci est génial ! Par contre, je trouve que c'était presque trop facile de deviner qui était l'un des tueurs... Cependant, Patricia Briggs s'est vraiment bien rattraper par la fin qui est plutôt surprenante !
Je me demande encore comment je vais faire pour attendre printemps 2013 pour lire le prochain tome de Mercy car, au vue de la fin de ce tome, ça ne peut qu'avoir un énorme incident sur l'histoire de Mercy ! Vivement la suite ! >w<

par Oban
Alpha & Oméga, Tome 0 : L'Origine Alpha & Oméga, Tome 0 : L'Origine
Patricia Briggs   
Il arrive parfois qu’un auteur, sans savoir pourquoi devienne incontournable à nos yeux et ou chacun de ses travaux, à défaut d’être déjà dans notre bibliothèque est suivi de très près. Pour ma part, Patricia Briggs fait partie de mes auteurs fétiches.

Je vous l’accorde sa nouvelle série ne s’éloigne pas de ce qu’elle à l’habitude de produire car en effet, cela se déroule dans le même univers que Mercy Thompson mais en exploitant des personnages secondaires apparues dans « L’appel de la lune » et en traitant, en parallèle de celui de ce dernier une intrigue sous sous-jacente juste effleurée dans Mercy Thompson. Un excellent complément donc pour celles et ceux souhaitant connaître tous les détails de la meute de Chicago s’étant livrés dans un commerce plus qu’illégale…

Chose importante à signaler sur ce si fin petit tome comportant juste 122 pages. Il s’agit de la pré-quelle de Alpha & Omega, tome 1: Le cri du loup. Paru aux USA dans un recueil de nouvelles comportant plusieurs auteurs, Milady a réussi de manière exceptionnelle à sortir uniquement cette nouvelle rebaptisée Alpha & Omega, Tome 0: L’origine. Certes le tome 1 était sorti plus tôt mais heureusement l’erreur a été réparée.
Cette pré-quelle nous entraîne à Chicago où nous faisons la connaissance d’une nouvelle héroïne, une jeune louve nommée Anna. Cette dernière a été changé contre son gré trois ans en arrière et n’accepte toujours pas sa condition de « monstre ». De plus, sa place et son traitement au sein de la meute n’a rien d’enviable, battue, soumise et violée, Anna est brisée et tente de survivre malgré tout, même si ses envies de suicides ne sont jamais bien loin. Cette jeune louve exploitée et peureuse trouvera cependant le courage d’appeler Le Marrock lorsqu’elle réalisera que certaines disparitions énoncées dans le journal ne lui sont pas inconnus et que, surtout, un certain jeune homme était en cage dans la demeure de son Alpha Léo.
C’est ainsi que débutera cette histoire, Bran enverra son bras droit, exécuteur, assassin et fils Charles auprès d’Anna afin d’élucider cette lourde et pénible affaire.

On prend plaisir à redécouvrir ce monde au travers de nouveaux personnages. La narration contrairement aux autre récit de Bit-lit est à la troisième personne et non à la première. Une excellente idée nous permettant de comprendre la vision qu’on tous les personnages. Que cela soit Anna qui nous transmettra sa peur des autres, sa méfiance, son passé et bien sure sa relation naissante avec Charles.
Charles dont ses apparitions dans Mercy Thompson étaient assez furtives et austères, ici nous découvrirons au travers de ses narrations un personnage bien plus complexe qu’annoncé et assez attachant. Un homme assez déconcerté par l’attitude d’Anna à son égard et ne sachant comment se comporter avec elle sans la blesser ni l‘apeurer. Un loup dépassé par son attirance pour elle et qui cherche à comprendre comment elle parvient que par sa présence à calmer la bête surgissant de temps à autre.
Nous avons également le plaisir de revoir le calme Marrock, Bran.

Un tome ouvrant sur d’autres horizons et surtout commençant à explorer un peu plus profondément le milieu du loup, les aspirations et hiérarchie à suivre au sein de la meute. Un tome certes court mais passionnant. Une pré-quelle que j’ai lu d’une traite et ou l’enchaînement de sa suite « Le cri du loup » s’est faite tout naturellement.

par Luna05
Alpha & Omega, Tome 1 : Le Cri du Loup Alpha & Omega, Tome 1 : Le Cri du Loup
Patricia Briggs   
Pour tous les inconditionnels de Mercy Thompson, allez-y, faites vous plaisir.
Premier tome sur la meute du Marrok et plus précisément sur son fils Charles et sa nouvelle compagne Anna. J'ai dévoré ce livre en une journée. L'écriture est aussi limpide que Mercy Thompson, la plupart des personnages sont déjà connus de nous et Bram nous paraît plus humain. Quant à Charles c'est une véritable découverte.
Anna de son côté, eh bien on s'y attache presque aussi vite que Mercy. A DECOUVRIR

par ccmars
Animae, Tome 2 : La Trace du Coyote Animae, Tome 2 : La Trace du Coyote
Roxane Dambre   
Aussi drôle et fou que le premier tome voir plus.
nous retrouvons la bande des services secret français, toujours aussi motivé et spéciale.
La pauvre Lou n'est pas au bout de ses surprises et les histoires se superposent très rapidement au point qu e nous n'avons pas le temps de nous ennuyer.
Arthur fait de plus en plus de gaffes qui sont à mourir de rire.
en parlant de mourir de rire, si vous lisez ce livre, ne le faite surtout pas en mangeant ou en buvant. après c'est à vos risques et périls.
il est bien entendu inutile de préciser que j'attends le tome trois avec impatience !
Animae, Tome 3 : Le Cauchemar du Chien Animae, Tome 3 : Le Cauchemar du Chien
Roxane Dambre   
Cette série est tout simplement addictive!
Ce tome ne fait pas long feu, une fois entré dans l'intrigue c'est fini! On ne lâche plus le livre (pas faute d'avoir essayé pourtant...). Et on en redemande!
Maintenant, il n'y a plus qu'a attendre la suite...

par Titif
Animae, Tome 4 : Le Rire de la Hyène Animae, Tome 4 : Le Rire de la Hyène
Roxane Dambre   
http://leden-des-reves.blogspot.fr/2013/09/animae-roxane-dambre.html

Croyez-moi quand je vous dis que cette chronique va être aussi sympathique à écrire que difficile ! C’est toujours pareil, avec des coups de cœur, on a peur de passer à côté en donnant son avis…

Animae 4 ou Le rire de la Hyène nous permet de retrouver Lou, notre belle panthère travaillant toujours aux services secrets, et chassant le Chalcroc en dehors de ses heures de boulot. Et ceci en compagnie de son fiancé si craquant et si irrésistible : Joshua !
Surtout que, cette fois-ci, la menace ennemie des Daïerwolfs semble avoir préparé quelque chose qui inquiète énormément Lou et ses compagnons. Ils ne comprennent pas ce qui se trame, et lorsque les plans des Chalcrocs vont se dévoiler, c’est l’horreur qui va régner dans le camp de nos héros. Un quatrième tome qui n’a pas fini de vous couper le souffle, faites-moi confiance !

Je sais que j’en dis merveilleusement peu. Il y aurait pourtant tellement à raconter, sur ce quatrième et dernier (SNOUF !) opus ! C’est la magie Animae, chaque tome vous permet de vous plonger à la fois dans des affaires d’agents secrets, mais aussi au cœur de cet univers fantastique des Daïerwolfs et des Chalcrocs. Tout bonnement, encore une fois, fascinant ! Vous ne décrochez pas du livre avant de tout savoir, et lorsque vous ne lisez pas, les personnages vous suivent, qu’il s’agisse de Lou, Josh, Benjamin, Camille, Terry ou encore les autres.

Qu’est-ce que j’ai pu aimer cette petite troupe ! Ils m’apparaissaient si réalistes, malgré leurs capacités surnaturelles, pour certains ! Roxane Dambre a réellement su créer des personnages tout à fait attachants, pas du tout clichés pour les méchants, tout en jouant quand même sur certains points qui deviennent saillants. J’avoue qu’il y a de quoi être bluffée, ni plus ni moins ! Surtout concernant la Hyène, j’avoue que ça, ça m’a épatée. Et puis Camille, aussi, alors lui, il est unique ! Courageux, mais pas téméraire, et d’une intelligence ! Tout comme Lou… mais Lou, elle, on l’aime forcément. Il est quasiment – du moins, me semble-t-il – impossible de ne pas s’attacher à notre héroïne. Il est vrai, cependant, que dans ce dernier tome, elle paraissait encore parfois assez jeunette, dans ses réactions ! Mais Roxane a bien joué dessus, et jamais notre Dame Panthère n’en devient agaçante, au contraire, elle nous tire de beaux sourires ! Quant à Joshua, ai-je vraiment besoin d’en parler ? Il me fait fondre, cet homme ! Il va tellement bien avec Lou et leur couple est réellement un de mes préférés.

Autant vous dire que Roxane Dambre le sait parfaitement, hein, qu’on aime son couple si mignon, si fort, si… bref. Vous savez pourquoi ? Parce qu’elle joue avec nos nerfs, comme un virtuose jouerait de… de la guitare électrique ! (ne comptez pas sur moi pour parler de violon et compagnie, on ne s’aime pas trop) Notre chère auteure a failli me faire avoir plusieurs crises cardiaques au moyen de passages critiques, où je n’ai fait que retenir ma respiration ! Elle le sait, d’ailleurs, que j’ai failli mourir en la lisant !
Raison pour laquelle ce livre devient tout proprement addictif. Vous finissez un chapitre, il vous faut embrayer sur le suivant ! (oui, parce qu’en plus, notre auteure aime bien terminer ses chapitres par des phrases qui vous empêchent d’avoir l’esprit tranquille !)

En dehors de ça, ce quatrième tome diverge un petit peu des autres parce qu’il possède une autre dimension que les autres ne possédaient pas : celle de la famille. C’est abordé plusieurs fois, sous différents angles, et autant ça peut vous faire rire que vous attendrir ou vous prendre aux tripes.
C’est un joli contraste avec les côtés un peu enfantins de Lou que j’ai mentionnés, non ?

Vous vous doutez bien que si j’ai été presque flippée dans ce livre, je n’ai pas fait que ça. Il y a eu la romance, avec des scènes un peu plus osées qui ne sont pas en nombre et cela me va très bien, parce que l’amour qui existe entre Lou et Josh se sent à travers tout le livre dans d’autres passages. Donc j’ai fondu pour la romance, mais j’ai aussi énormément ri ! Comme à chaque fois, chaque personnage peut avoir son mot à dire et c’en devient hilarant.

Bref, tout ceci pour créer une ambiance quasi parfaite dans un Paris comme vous ne l’avez jamais vu ! Oui, encore une fois, je me suis émerveillée de la maîtrise de notre jeune auteure française pour la géographie de notre capitale, mais aussi de certains sujets (le département des mystères et Arthur n’auront jamais fini de me surprendre, je crois !), on sent réellement qu’il y a du travail en dessous ! Pour l’intrigue, aussi, qui se déroule quand même sur 4 volumes et dont on ne comprend les micmacs qu’à la toute fin !

Quant à la plume de Roxane Dambre ? Elle se fond parfaitement pour donner vie à son personnage. Elle devient la voix de Lou, fluide, comme si on nous racontait une histoire sans anicroche. Un vrai régal !

Que dire de plus ? J’ai eu un coup de cœur pour ce dernier tome et en général pour toute la saga qui est juste fantastiquement originale, délicieusement addictive, avec des personnages uniques auxquels on ne peut que s’attacher, des rebondissements de fou, mais aussi des aspects humains profondément touchants, une romance qui ne manquera pas de vous accrocher aussi (bien plus, même, bien plus…)…
Ai-je encore besoin d’en rajouter ? Je ne réussirai jamais à vous dire à quel point en réalité Animae est une superbe saga, combien le tome 4 clôt bien l’histoire sans que vous vous sentiez abandonné (si, si, ça arrive, quand on reste sur sa faim) ! Pour le découvrir, il faudra lire ces quatre bouquins dont le premier tome est déjà chez le Livre de Poche ! (le deuxième arrive, si ma mémoire est bonne)
Je vous conseille très, très, trèèèèèès fortement d’aller lire cette perle de romans français, parce que là, clairement, c’est un trésor ! Bravo, Roxane, et j’espère pouvoir lire d’autres romans de ta plume, je te souhaite un succès à la hauteur de la qualité des ouvrages que tu nous offres !
Ce sera un 19,5/20 pour moi et un coup de cœur !
Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates
Anne Bishop   
It’ s a trap ! J’ai tout laissé en plan et je l’ai dévoré ce tome 1 ! J’ai été sous le charme dès la première page. C’est un projet assez atypique, j’ai du mal à le relier à d’autres livres dans le même genre, c’est bien un urban fantasy mais il arrive à aller au-delà. Je pensais avoir affaire à un habituel ‘bit-lit’ avec une héroïne pour narratrice et ce n’est absolument pas le cas, divers protagonistes prennent part à l’histoire. On sent la patte d’une auteure de fantasy, ce qu’Anne Bishop est sans aucun doute, nul besoin de rappeler qu’elle est connue pour la Trilogie des Joyaux Noirs.

Humains et terra indigene se côtoient, se supportent sans réellement se comprendre, soit par peur, soit par intérêt. Les humains ne sont que des proies dans ce monde pour ces êtres mystiques, ils étaient là avant eux et s’adaptent à chaque génération de prédateurs, ils seront encore là bien après. Namid contient plusieurs continents (Thaisia, Brittanie…), une géographie bien spécifique avec une histoire propre, des jours de la semaine rappelant les éléments et des noms de villes très reconnaissables (Strassville, Bouseville…), des cartes et un prologue permettent de s’immerger dans ce nouveau lieu assez rapidement. De ce fait, il est tout public, il plaira au plus jeune comme au plus vieux, fille ou garçon y trouveront leur compte.

Si Anne Bishop ne revisite pas l’aspect des vampires, loups-garous & cie… elle apporte quelque chose de plus avec le personnage de Meg Corbyn (la quatrième de couverture en dit déjà trop). Elle m’a au départ fait penser à Alice Royale par son côté innocent, ingénu, soit totalement pur, et qui découvre autant les humains, que les terra indigene avec ses pauvres ‘images’ pour seul bagage. Son côté ‘chaton fragile’ aurait dû me faire fuir, ce n’est pas un personnage auquel je m’identifie, mais j’ai su l’apprécier pour sa particularité (en mettant de côté mon agacement que j’avais, de voir chaque Autre s’attacher à elle aussi facilement).

Les personnages sont intrigants (Simon, Tess plus particulièrement), bien développés et ont tous leur place. Même les flics ou les quelques longueurs ne m’ont pas freinée dans cette lecture. J’ai succombé à l’univers présenté par Anne Bishop, à son ambiance à huit-clos qui ne ressemble à aucune autre et plus particulièrement aux émotions distillées au long du livre, qui sont, son plus gros atout dans cette histoire. Grâce notamment à l’autre visage des êtres surnaturels qu’elle nous montre, une partie plus psychologique et animale qu’on n’a pas l’habitude de voir. Ils n’ont rien de séduisant et c’est ce qui fait leur charme, vraiment, ça leur donne du mordant (roh ce jeu de mots). Ce qui donne des occasions de glousser quand il y a ces petites remarques à la limite de l’humour noir et parfois même grimacer, tout n’y est pas édulcoré. La nature est belle, merveilleuse, mais tout aussi cruelle, à Lakeside c’est pareil.

Pendant que nous découvrons le dernier d’Anne Bishop, le tome 2 sort aux USA, et que de frustration, maintenant que j’ai terminé ce premier opus de ne pouvoir enchaîner. Certes, l’intrigue est simple, mais efficace ; il n’y a pas de romance comme dans toute bit-lit actuelle ; l’action est surtout en fin de tome et l’essentiel du roman se concentre sur les relations familiales, amicales — sur les émotions… mais quel premier tome, tellement addictif et différent !

{avis pour Fantasy-Gate.fr}

par LLyza