Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de laptitebulle : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
The Generations, tome 1 : Alive The Generations, tome 1 : Alive
Scott Sigler   
Tiré du blog → http://alizeabooks.blogspot.com
Tiré de l'article → http://alizeabooks.blogspot.fr/2016/02/the-generations-tome-1-alive-ecrit-par.html

Je tiens à remercier les éditions Lumen ainsi qu'Emily pour l'envoi du roman et pour leur confiance !

Je ressors de ce roman complètement conquise. Il n'y a pas de mot assez fort pour décrire ce que j'ai ressenti durant ma lecture. Il faut juste savoir que je n'en suis pas ressortie indemne et que je pense aller hiberner jusqu'à-ce que la suite sorte ; oui, c'est ce que je vais faire ahah !

Dans le colis contenant le livre se trouvait également un dossier presse avec toutes les informations sur l'auteur, l'histoire, etc... et j'y ai lu que Scott Sigler était décrit comme un mélange de Chuck Palahniuk et Stephen King. Je ne connais pas le premier mais j'ai déjà entendu beaucoup parler des romans de Stephen King, certains adaptés au cinéma.
Malheureusement, j'en n'en ai jamais lu car on m'a toujours dit qu'ils se rapprochaient de l'horreur et ce n'est pas vraiment le genre livresque que j'affectionne le plus. Mais en ayant lu Alive, je me dis que je pourrai y remédier et me laisser tenter par un de ses romans.

J'ai donc fort apprécié l'écriture de Scott Sigler qui est des plus plaisantes à lire. Il jongle avec nos émotions et manie les mots avec brio. Les descriptions étaient vraiment complètes et ajoutaient beaucoup de réalisme à l'histoire.

Comme je l'ai dit précédemment, je ne suis pas une grande fan de l'horreur. Il y en avait dans le livre, certes, mais je n'ai pas trouvé que c'était trop excessif ; il n'y en avait pas à chaque page. Et même quand il y en avait, les phrases n'étaient pas tournées pour que nous soyons effrayés mais plutôt angoissés. Et de toute manière, que serait un thriller sans un peu de piquant ?

L'histoire nous prend bel et bien à la gorge dès les premières lignes ; j'avais énormément de mal à m'arrêter de la lire. Le résumé à lui seul est déjà très prometteur alors imaginez quand on se plonge enfin dans le roman. C'est tout bonnement magique !

Nous suivons donc Em, une jeune fille de douze ans qui en paraît plutôt dix-sept, qui se réveille dans un sarcophage. Elle ne sait pas ce qu'elle fait là et ne se souvient plus de son passé mis à part le fait que c'est son anniversaire. Elle finit par réussir à se libérer de son cercueil pour découvrir onze autres sarcophages autour d'elle. Certains sont vivants, d'autres morts.
Étant donné qu'elle est la première à être sortie, Em prend la tête du groupe d'adolescents et ensemble, ils vont essayer de trouver de quoi boire et se nourrir, et pourquoi pas d'autres survivants. Mais la question qui revient sans cesse dans leur tête est : comment se sont-ils retrouvés là ?

Em (ou Savage) est pour ainsi dire le personnage féminin que j'ai le plus adoré. Elle reste forte comparée aux autres qui sont terrassés par la peur. Elle est courageuse, intuitive et a un caractère bien trempé ; c'est ce que j'apprécie beaucoup chez une personne. Même si elle commet quelques erreurs, elle le fait pour protéger son « peuple ». Si j'avais dû choisir un personnage à incarner, je l'aurai choisie elle.
Tous les autres personnages ont leur caractère à eux. Parfois on les aime et parfois non. Il y avait vraiment de tous les genres : petits et grands, costauds et maigres ou encore blancs et bronzés. Ensemble, ils formaient une grande famille. C'est quelque chose qui m'a énormément plu !

La couverture est ce qui m'a attirée en premier lieu. Elle est juste sublime ! Elle correspond tout à fait à l'histoire je trouve, et la jeune-modèle qui représente Em est très jolie. Globalement, elle est très fidèle au roman et très agréable pour les yeux.

Je suis une grande fan de thriller et pour être franche, je pense qu'Alive a atteint le sommet de ma pyramide des coups de foudre de l'année 2016 ! Je n'ai vraiment rien à redire dessus. Il est juste parfait.

Conclusion : un énorme coup de foudre pour moi ! Si vous aimez les thrillers, alors ce roman est fait pour vous ! Personnellement, je le considère comme LE livre de l'année. Et si je devais vous donner un petit conseil : lisez-le à tout prix !
Red Queen, Tome 1 Red Queen, Tome 1
Victoria Aveyard   
C'est peut-être étrange pour certains mais pour moi, il y a des romans qui passe en laissant une petite brise après leur passage, d'autres c'est un courant d'air glaçant et d'autres, enfin, qui enclenche une tempête. Et ce livre est l'un de ceux-là.
Après l'avoir fini, je voulais déjà une suite ou peut-être pas, de peur d'être déçue. Ce livre a eu un effet dévastateur comme peu de livres l'ont encore sur moi. Ce roman m'a transporté, la fin m'a surprise malgré mon esprit de déduction qui se doutait de quelque chose. J'ai été émue, j'ai surtout été triste car c'est un roman sombre, trop peut-être pour certains mais Mare ramenait le rire, le sourire quand il le fallait.
Et pour cela, parce que c'est d'abord l'auteur qui nous offre tout ça, je la remercie profondément. Je crois que c'est l'un de ses premiers livres et elle a tout d'une grande.
Ses personnages sont peut-être encore une ébauche et grandiront avec la suite mais cette ébauche m'a emballée. Cal, Maven, Lucas, Gisa, Farley, Kilorn et bien sûr Mare m'ont séduite avec ruse, avec honnêteté, avec humour, avec justice...avec amour. Cal qui voit son peuple souffrir mais croit ne pouvoir rien changer. Maven qui rêve de sortir de l'ombre de son frère. Lucas qui protège Mare et s'en fait une amie. Gisa, la petite sœur qui a un talent hors du commun. Farley qui résiste pour les autres. Kilorn qui veut sauver celle qui le sauve depuis toujours. Et Mare, celle qui n'est pas ce qu'elle est censé être. Ni Rouge, ni Argent. Elle est entre deux mondes mais n'appartient au final qu'à un seul.
Ce roman est aussi une histoire de pouvoir, de machinations, c'est la cour du roi. Il y a des subalternes, des esclaves, des gardes, des nobles, des princes, une reine, un roi et deux princesses... Il y a des vivants et il y a des morts.
C'est l'histoire de la survie, de la révolte, de la rébellion, c'est ce qui n'est pas encore fini et ce qui va devenir. Ce sont des morts mais pour la vie et aussi des morts pour l'exemple.
Je crois que ça se voit un peu que j'ai été bouleversée par ce livre vu le nombre de choses que je mets les unes à la suite des autres. Mais quand un livre me marque comme ça, il est comme tatouer dans mon esprit.
"Et notre armée se lèvera, aussi rouge que l'aube."
Ennemis Ennemis
Charlie Higson   
Ce livre est absolument épatant. Je ne regrette pas du tout de l'avoir acheté.
De l'aventure, des morts, et surtout, une superbe originalité. après tout, il fallait y penser d'écrire sur une épidémie qui ne touche que les adultes. On peut ainsi voir que, dans l'adversité et face au danger, les enfants savent se lier et joindre leurs forces.
Franchement, j'ai hâte que le tome 2 sorte.

par Emyline
La Trilogie de braises et de ronces, Tome 1 : La Fille de braises et de ronces La Trilogie de braises et de ronces, Tome 1 : La Fille de braises et de ronces
Rae Carson   
http://wandering-world.skyrock.com/3083743535-La-Fille-De-Braises-Et-De-Ronces-Tome-1-La-Fille-De-Braises-Et-De.html

Ouaw ! Quel merveilleux voyage j'ai fait grâce à ce roman ! La Fille De Braises Et De Ronces est le premier livre du genre "heroic fantasy" que je lis, et je dois bien avouer que cette découverte se révèle être excellente ! Rae Carson parvient vraiment à nous ancrer dans son récit, et à nous faire voyager avec elle dans les contrées lointaines de Joya d'Arena, d'Orovalle, du désert, et j'en passe. On s'évade complètement pendant notre lecture, un merveilleux atout pour cette histoire qui l'est tout autant.
Nous rencontrons véritablement une myriade de personnages, tous plus différents les uns que les autres, mais apportant tous un élément important à l'histoire. Entre le roi de Joya d'Arena, Cosmé, Rosalio, Humberto et Elisa, la fabuleuse héroïne du roman, nous faisons la connaissance de héros émouvants et déterminés. Au départ, Elisa est promise à Alejandro, premier personnage cité précédemment. D'ailleurs, son "envie" de l'épouser nous est exposée avec beaucoup d'humour dès les premières phrases. Exactement comme la palette de sentiments qu'elle ressent.
C'est d'ailleurs là l'un des atouts majeurs de la plume de l'auteure : elle arrive à complètement nous transmettre chaque émotion. On éprouve exactement ce qu'Elisa ressent. On rit grâce à son ironie et ses réflexions décapantes, on s'inquiète avec elle, on s'interroge, on est émus aux larmes... Bref, on réagit comme un miroir aux réactions, toutes parfaitement bien décrites, de la protagoniste principale du roman.
De plus, on s'attache sans aucune peine à elle. Je crois que sa transformation ( aussi bien au niveau physique que mental ) est l'une des plus belles et des plus époustouflantes que j'ai jamais vu. Elisa se métamorphose sous nos yeux, à chaque page. Les aventures qu'elle vit la touchent au plus profond d'elle-même. Elle apprend à s'en servir pour devenir plus forte, meilleure. La façon dont elle change m'a énormément plu. On découvre Elisa sous de nouvelles facettes à chaque chapitre. Elle devient de plus en plus adorable et fascinante. C'est vraiment très agréable de la voir se battre devant chaque épreuve, et faire preuve d'autant de détermination, de sagesse et de courage. Merci Rae Carson pour avoir fabriqué un personnage aussi exceptionnel !
En parlant de ce qu'elle traverse, je peux affirmer qu'Elisa en voit réellement de toutes les couleurs ! Les rebondissements et les surprises se succèdent sans cesse, et ils nous coupent le souffle de la même manière. Secrets, mensonges et trahisons sont ici des phénomènes récurrents et poignants. Mon coeur a loupé des battements, j'en suis sûr ! Je suis resté ébahi de maintes fois, et j'ai ressenti ce petit "choc intérieur" lorsqu'on apprend une nouvelle dévastatrice pendant une lecture. Un vrai bonheur !
Concernant l'écriture de Madame Carson, il n'y a qu'un mot qui peut la détruire : passionnante. Grâce à elle, on s'évade littéralement. Chaque mot est divinement bien choisi, et colle parfaitement à l'ambiance dans lequel il se trouve. On s'imagine sans mal les déserts, les montagnes, et les différents lieux du livre. J'ai vu de mes propres yeux les tempêtes de sables se déchaîner et la neige être teintée par le soleil couchant. Les paysages nous parlent vraiment. C'était magnifique !
L'action qui prend lieu dans ces captivantes contrées est haletante. Moi qui ne connaissais pas l'heroic fantasy, La Fille De Braises Et De Ronces m'a pleinement fait adhérer au genre. Ces histoires de Pierres Sacrées, de royaumes, de sorcelleries et de guerres sont tout bonnement exaltantes ! J'ai vraiment hâte de découvrir ce qui nous attend à travers ces différents aspects de l'intrigue dans les prochains tomes !
Le seul bémol que je pourrais trouver au livre n'en ai pas vraiment un, mais il m'empêche de donner un 5/5 au roman. Même si l'histoire est vraiment géniale, il m'a manqué le petit truc qui fait qu'on l'adore à cent pour cent. Alors oui, je l'ai énormément aimée, mais... Je ne sais pas... Il m'a manqué le "déclic" pour tomber amoureux. Après, cela ne m'a pas empêché d'être fan d'Elisa, de ses amis, et des expériences extraordinaires qui vont la forger et la doter d'un charisme et d'une force formidable. Mais, après tout, je me demande si ce petit moins ne vient pas de la romance. Moi qui suis un adepte des histoires d'amour, j'ai été un tout petit déçu par celle que possède cet opus. Elle est belle, oui, mais pas assez à mes yeux. J'ai eu du mal à y croire, je le reconnais. Alors qu'Elisa ressent complètement des sentiments comme la peur, la souffrance et l'angoisse, j'ai eu l'impression qu'elle survolait seulement ceux basés sur l'affection, la tendresse et la passion. C'est dommage, car, avec un idylle un peu plus développé, j'aurais totalement craqué pour ce livre !
La Fille De Braises Et De Ronces se révèle donc être un premier tome très prenant et vraiment fantastique. Notre chemin croise ceux de nombreux personnages profonds et incroyables, ainsi que celui d'une héroïne sensationnelle et incroyable : Elisa. Elle murit à vue d'œil et c'est un véritable bonheur d'assister à ce spectacle. Malgré une romance quelque peu mise de côté, l'action et l'aspect heroic fantasy sont très bien développés, tout comme le fil conducteur du roman qui est maîtrisé à la perfection. C'est donc un très bel opus que Rae Carson nous offre, et, en lisant la dernière ligne, on réalise que l'on a passé un très, très, agréable moment et qu'on en veut encore !

par Jordan


L'Ensorcelée de Salem L'Ensorcelée de Salem
Katherine Howe   
Je l'ai enfin lu et je dois dire qu'il est vraiment super!
L'histoire est précise, le suspense est toujours présent et le lecteur est toujours surpris.
L'histoire de Salem nous y est expliqué de façon des plus passionnante et vivante.
J'adore le monde de Salem et se livre nous en apprend beaucoup!
A lire pour tout les passionnés (même les juste intéressé)

par Leah
Conversion Conversion
Katherine Howe   
Conversion a été un livre difficile a lire pour moi. J'ai du me forcer à continuer ma lecture et à achever cette histoire.
Je n'ai pas accroché, c'est aussi simple que ça.
Trop de choses m'ont dérangées, voir même effarée. [spoiler]1/ Le comportement d'Ann : mais qu'est ce que cette fille avait dans la tête ? Je veux dire... cette gamine et les autres, elles ont condamnées de nombreuses personnes qui étaient en réalité totalement innocentes, et ça ne les gêne pas? Merde alors. Elles inventent tout ça, pour le fun, prise dans l'hystérie générale(?)....
2/ Toute l'histoire de cette maladie. Toutes ces filles malades, et seule une infirmière, au début, est chargée de résoudre tout ça ? Et les médecins dans tout ça ? A part la mère d'Emma, les médecins semblent avoir été éradiqués de la surface de la Terre.
3/ Toute cette affaire médiatique. Dingue. On avait l'impression d'être dans une foire.
4/ Coleen/Spence. J'ai pas accrochée. Leur rencontre m'avait plu, mais le reste... bof, j'ai trouvé ça plat.
5/ La mère d'Emma. Vraiment étrange cette femme. On pourrait croire que toute cette famille est vraiment une famille de sorcières, mais au final, rien n'est assez expliqué clairement, c'est trop flou, il n'y a pas assez d'explications concrètes.
6/ Ann qui embrasse le révérend ? WTF j'ai pas compris.
7/ Le piaf a la fin, a la fenêtre de Coleen. OK pourquoi pas. On est plus a un élément près, vraiment zarbi de l'histoire hein? [/spoiler]

Bref, pleins de choses trop floues, mal expliquées, totalement aberrantes.
Plus ont se rapprochaient de la fin, plus j'avais envie de me frapper avec ce bouquin. J'avais envie de secouer tous ces personnages et de leur dire "Mais c'est quoi ce bordel putain?!"

Voilà voilà. Je pense que vous aurez compris que j'ai pas accroché à l'histoire. Mais bon, chacun son avis hein :)


par FLTulipe
Un palais d'épines et de roses Un palais d'épines et de roses
Sarah J. Maas   
«I love you. Thorns and all.»

J'ai mis un certain temps avant de sortir ce livre de ma PAL. Pour la simple raison que je ne me sentais pas prête à le lire. Jusqu'à présent.

A Court of Thorns and Roses est un excellent roman. Et j'ai presque envie de vous dire que c'est normal puisque Sarah J. Maas en est l'auteure. Sarah J. Maas fait partie de mes auteurs préférés avec sa saga Throne of Glass. Et maintenant, A Court of Thorns and Roses rejoint Throne of Glass puisque ce livre est un coup de cœur.
Un coup de cœur à la Sarah J. Maas, si fort qu'il vous donne l'impression d'être capable de voler. Un coup de cœur magique.

La première chose que j'ai aimé dans A Court of Thorns and Roses, c'est l'univers. Le monde dans lequel vivent les personnages. Et plus particulièrement, j'ai adoré Prythian. L'idée des Courts du Printemps, de l'Été, de l'Automne, de l'Hiver, Sous la Montagne, la Court de l'Aube, du Jour et celle de la Nuit. C'est peut-être un détail mais j'ai totalement été charmée par ça.

Et puis, Sarah J. Maas a toujours cette façon d'écrire que j'aime. C'est addictif, elle rend tout son livre fascinant et magique. Avec toujours ce côté explosif qui ne se montre qu'aux moments parfaits.

J'aime ses personnages. Elle sait comment faire pour qu'on les aime ou qu'on les déteste. Elle leur donne des forces comme des faiblesses. Elle les rend réalistes tout en leur laissant ce côté magique qui transparaît dans tout ce qu'elle fait.

Feyre est un personnage attachant. C'est une héroïne qui m'a plu. Elle est forte et faible à la fois. Elle est humaine et même lorsqu'elle est dans le monde des fae, ça ne l'empêche pas de rester fidèle à elle-même, de faire ce qu'elle entend de faire. Et puis, elle a cet amour pour ceux qui lui sont proches que j'apprécie beaucoup chez elle. Elle ferait tout pour qu'ils ne manquent de rien et qu'ils soient en sécurité sans pour autant jouer à l'héroïne idiote qui cherche à se sacrifier à la moindre occasion.

J'ai essayé de résister à Tamlin.
Parce que c'est Sarah J. Maas et que je sais bien que le love interest du premier tome n'est jamais celui du second tome. Sarah J. Maas aime jouer avec les sentiments de ses lecteurs, c'est clair. Mais aussi avec les sentiments de ses personnages, surtout en ce qui concerne la romance.
Alors oui, j'ai essayé de résister à Tamlin parce que je n'avais aucune envie de m'attacher à lui pour finir par pleurer le fait qu'il ne soit pas le love interest de Feyre dans le prochain tome.
Peut-être que je me trompe d'ailleurs mais il y a de grandes chances pour que les choses soient ainsi. Et au cas où, je tiens à être prête.
Mais honnêtement, comment éviter l'inévitable ? J'aime bien Tamlin. Pas comme une dingue, ce qui est en soit une réussite au final. Mais je l'aime bien quand-même.

Et la romance entre lui et Feyre est très bien développée. Elle n'arrive pas dès les premières pages, l'auteure prend son temps. Et c'est une bonne chose. Ainsi les choses ne sont pas précipitées et elles en sont d'avantage réalistes.
Il y a de très beaux moments qui m'ont fait fondre comme du chocolat au soleil. Sérieusement, j'ai beaucoup aimé cet aspect de la lecture. La romance est là sans être pesante. Elle est présente mais elle n'écarte pas l'intrigue. Elle en fait partie mais en même temps, elle laisse de la place au mystère et tout ça. Je ne sais pas comment l'expliquer mais Sarah J. Maas a vraiment su doser chaque aspect de son histoire, dont la romance, pour que l'équilibre de son livre soit parfait.
Et il est parfait.

Pour en revenir aux personnages, j'ai adoré Lucien. Il dégage une énergie que j'ai beaucoup aimé. Il peut se montrer taquin, hostile, sérieux, tout un tas de choses. Contre toute attente, on le considère rapidement comme un allié puis comme un ami. Je l'ai trouvé attachant, je me suis sincèrement attachée à lui.

Peut-on parler de Rhysand ? Sérieusement, ce gars c'est comme si j'avais foncé dans un mur et que j'avais aimé ça. Il se dégage tellement de choses de ce personnage que je ne pourrais pas en faire la liste. Il dégage des choses même qui n'ont pas de nom. C'est un sacré bâtard (désolée) la plupart du temps mais il est haut en couleurs et il est tellement génial. Il a un charme que je n'arrive pas encore à déchiffrer mais c'est fascinant.

Quant aux autres personnages, chacun joue son rôle à merveille. Rien de bien étonnant quand on y repense. ^^

Je suis fan de l'histoire.
Quand on commence, on a entre les mains pleins de petites pièces d'un puzzle. Certaines n'ont pas encore d'image, d'autres n'ont pas encore de sens ou d'explication. Et puis bien-sûr, plus on avance plus on en trouve les réponses. Il n'y a pas une de mes questions qui soit restée sans réponse.
Et au final, on se rend compte que le puzzle est super. Que le travail réalisé sur cette histoire est super et bien détaillé.
A Court of Thorns et Roses est un roman mené avec une main de maître où vous vous retrouverez dans un monde magique, qui s'étend bien au-delà de ce que vous pouviez imaginer et qui cache des moments forts auxquels vous ne pourrez pas résister.

Mais de quoi ça parle ?
A Court of Thorns and Roses, c'est l'histoire de Feyre. Un jour d'hiver, elle tue un loup dans les bois pour la survie de sa famille et par la suite une bête vient la trouver pour lui dire que c'est un fae qu'elle a tué et qu'elle doit payer pour ça. La bête, qui se trouve être Tamlin, l'emmène à Prythian qui est le royaume des fae et là-bas, Feyre découvre qu'une menace pèse sur les terres des immortels.
Reste à savoir si Feyre trouvera un moyen d'aider Tamlin à mettre fin à cette menace. Et quel sera le prix à payer pour ça.

La fin est probablement ce que j'ai préféré dans A Court of Thorns and Roses bien que j'ai adoré ce livre du début à la fin. [spoiler]Le mystère est levé et il est temps d'affronter la menace qui pèse sur Prythian.
Ainsi on apprend que la menace en question est une fae du nom d'Amarantha qui s'est déclarée High Queen de Prythian près de cinquante ans auparavant. Et que la malédiction qui pèse sur Prythian et plus particulièrement sur la Court du Printemps et sur Tamlin, ne peut être brisée que si Feyre tombe amoureuse de Tamlin (ce qu'elle a fait) et qu'elle lui dit qu'elle l'aime en le pensant sincèrement (ce qu'elle n'a pas fait). Feyre se rend Sous la Montagne pour confronter Amarantha et sauver Tamlin ainsi que son monde. Pour cela, elle doit passer trois épreuves et répondre à une énigme. Elle réussit.
Et aussi surprenant que ça soit, Rhysand se révèle d'une grande aide. Il la soigne après la première épreuve, en échange du fait qu'elle passe une semaine par mois à la Court de la Nuit avec lui. Et il l'aide à trouver la solution de la seconde épreuve sans que personne ne le sache.
La troisième épreuve est la plus spectaculaire. Mais elle coûte la vie de Feyre qui trouve au dernier moment la solution à l'énigme d'Amarantha. L'amour. Tamlin tue Amarantha, la malédiction est brisée -Lucien et Tamlin, ainsi que la court du printemps quittent leur masque- et les High Lords sauvent Feyre en la transformant en High Fae, en immortelle.
Ainsi, tout est bien qui finit bien. Mais pour combien de temps ?[/spoiler]

En conclusion, A Court of Thorns and Roses est un roman que j'ai beaucoup aimé. C'est une excellente réécriture de la Belle et la Bête, que je recommande sincèrement.
J'ai hâte de me plonger dans A Court of Mist and Fury pour suivre la suite des aventures de Feyre.

«one day there will be anwsers for everything»

par Sheo