Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Laroseorange2002 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Thoughtless, Tome 1 : Indécise Thoughtless, Tome 1 : Indécise
S.C. Stephens   
Ce livre est un vrai coup de coeur pour moi malgré qu'il est été aussi une vraie torture pour mes nerfs.
Les émotions des personnages ainsi que les miennes sont complètement chamboulées dans ce roman, où Kellan, Kiera et Denny ne font que se faire du mal à travers leur amour tout du long. Le pauvre Kellan gagne la palme pour moi en souffrance après tout ce qu'il doit endurer.
C'est une très belle histoire d'amour, le fameux triangle amoureux qui prend tout son sens, et Kiera est assez énervante par son comportement.
Bien sûr, cette histoire est carrément addictive, les personnages sont comme sur des montagnes russes tellement l'auteur les malmène, ce qui fait qu'on les aime encore plus, et donc il y a la suite sur laquelle je vais me jeter...


par maya18
Mine, Tome 1 : La Posséder Mine, Tome 1 : La Posséder
Caroline Gaynes   
Un vrai coup de cœur pour cette romance à suspens et surtout très heureuse de retrouver le plume entraînante de Caroline Gaynes.

On rencontre Abbygaël, jeune femme un peu perdue, , maladroite ce qui va donner des scènes très rigolotes, essayant de fuir un sombre passé, qui trouve enfin un super job grâce à son amie Jessy dans un restaurant de luxe... Elle a mis de côté ses études pour devenir avocate mais peut-être y reviendra-t-elle un jour après que l'objet de ses "peurs" ne soit plus en mesure de la terroriser ?

Lors de son 1er jour, son regard va croiser celui de Bradley O'Connell, architecte aussi bien connu pour son talent que ses très nombreuses conquêtes... Alors qu'elle n'arrive pas à se l'enlever de ses pensées, ce dernier va tout mettre en oeuvre pour pouvoir l'approcher de nouveau et mieux, la connaître.

Bradley est le "mâle" dans toute sa splendeur : sur de lui, autoritaire, charismatique et arrogant sur les bords. J'avoues que j'ai souvent eu envie de lui mettre des claques et le faire redescendre sur terre... Mais bizarrement, Abby, que l'on pensait fragile, va montrer un caractère fort ce qui va donner des joutes verbales fabuleuses entre eux deux. En effet, alors qu'Abby fait tout pour ne plus voir Bradley, ce dernier a pour objectif de faire craquer Abby car elle a ce petit "je ne sais quoi" qui le fait vraiment chavirer et pourrait même le faire changer. En tout cas, on voit que plus on avance dans le roman et plus nos 2 personnages changent... Abby semble s'épanouir et enfin reprendre sa vie en main... Bradley lui se montre plus prévenant et un peu plus sympathique pour nous, lecteur.

J'ai adoré le fait que l'auteure nous donne le point de vue successif des différents personnages et c'est comme cela que l'on va découvrir un autre personnage, tapi dans l'ombre, qui m'a donné des sueurs froides. Il est vraiment "grave" par ses comportements et on voit qu'il prépare vraiment un sale coup dont Abby sera la victime.

L'intrigue se met en place progressivement et est tellement bien ficelée que l'on sait qu'il va se passer quelque chose mais quoi ? quand ? où ? ça on n'en sais rien jusqu'à ce que ça se passe. Nos nerfs sont mis à rude épreuve tellement on est dans l'histoire et on a autant peur que les personnages. La fin est tout à fait surprenante et laisse place à une éventuelle suite !!!

Que dire de la plume de Caroline si ce n'est qu'elle est fluide, surprenante, entraînante et dynamique ce qui donne un très bon rythme à l'histoire.

En conclusion, j'i passé un excellent moment de lecture et j'ai adoré les rebondissements qui ont mis à mal mon niveau de stress lol
Pas si différents Pas si différents
Justine Dordain   
Le début du roman passe pas mal, après c'est la catastrophe pour moi...l'écriture est poussive, une syntaxe très "immature"? il y a beaucoup d'invraisemblances. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages (entre tête à claque et psychopathe) et franchement quelles chances ont ces lycéens de sortir tous les we sans avoir de compte à rendre!!! Si c'est un 1er roman, je salue le travail de l'auteur mais il en manque encore pour moi

par clin0575
Ride or die with me Ride or die with me
Anita Rigins   
Anita Rigins n'a plus rien à prouver, elle nous montre une fois de plus son talent au travers de cette histoire.
A dire vrai, j'ai su que ce livre allait être un coup de cœur dès le prologue du début.
L'intrigue, la romance, l'action, les personnages....tout y est !
Assan sexy du feu de dieu et Abby, petit bout de femme forte et déterminée. Je n'en dirais pas plus, Lisez cette histoire, je vous promets que vous allez adoré

par Celyne08
Love Chef Love Chef
Battista Tarantini   
Lien ici : http://wp.me/p5AuT9-2bP

Une plume que je connais très bien... Mais cette fois-ci l'auteure sort de sa zone de confort et ose autre chose dans la romance contemporaine. Et pour un premier essai plus soft, Battista Tarantini a réunis tous les ingrédients nécessaires pour nous offrir une recette des plus singulières... "Love Chef"

Prenez
- Deux personnages au fort tempérament mais marqués par leur passif,

Ajoutez
- Une émission culinaire télé-réalité
- Une "foutue" application DarlingQueen

Saupoudrez le tout
- d'une Électrisante Tension Palpable
- des Sensations Fortes
- des Sentiments Bruts et d'une grande sincérité
- d'un secret bien gardé
- du chantage
- d'une bonne dose de Grandeur d'Âme

Rajoutez
- Une soupçon d'Humour, de Sensualité, de Tendresse, de Suspens et de Passion

Mélangez le tout et vous obtiendrez une Exquise et Pétillante friandise. On le déguste. On ferme les yeux tout en savourant cette délicieuse saveur qui attise nos papilles. Et c'est tout simplement divin.

Quelle joie de retrouver le style d'écriture bien particulier de Battista. Ce n'est que du bonheur. On ne peut que constater que sa plume s'affirme de plus en plus. Elle a pris le risque de proposer autre chose. Et elle s'en est remarquablement sortie. C'est pourquoi je tiens à la féliciter pour cela. Que dire de l'histoire en elle même ? Brillamment menée, intense en émotions et riche en révélations. Dépaysement assuré avec un décor exceptionnel. Un ton palpitant et un rythme soutenu où l'on accroche dès le début et où les pages se tournent d'elles-mêmes. On se laisse happer par ce torrent émotionnel, on a du mal à lâcher l'histoire et on refuse même sortir de notre petite bulle. Ce qui fut mon cas...

Que dire des protagonistes ?

Un duo explosif. Aussi bien agaçant qu'attachant. Une narration à deux voix qui va vous surprendre par bien des manières. Deux talentueux et redoutables concurrents. Un objectif bien précis : Gagner. Une indéniable attraction. Et pourtant, ils vont souffler le chaud et le froid. Une relations complexe où chacun va devoir faire face à leurs sentiments et aux secrets du passé...

Que dire des personnages secondaires ?

Très intéressants. Certains sortent du lot et ont leur importance dans l'histoire. Beaucoup vont vous plaire. Une amie rafraîchissante. Un adorable bambin aux remèdes trop mimis. Un Yankee très séducteur et ultra marrant. Un jury sévère mais qui sait faire la part des choses. Un mentor qui a pris un gros risque. Tandis que d'autres vont faire sortir de vos gonds en particulier cette personne hypocrite et horripilante.

En bref, avec "Love Chef" est très différent des écrits de Battista Taranti. Et pourtant elle a su nous livrer non seulement une très belle romance mais également une belle leçon de la vie... Une histoire qui est à découvrir...
Ta peau contre la mienne Ta peau contre la mienne
Flore Valier   
J'ai passé un agréable moment durant cette lecture. Il n'y a rien d'exceptionnel mais l'écriture est fluide, les personnages attachants et de bonnes idées. J'aurais aimé le point de vue de Clay mais je conseil ce livre.
Five Five
Marjy Noname   
http://www.lmedml.fr/2019/06/17/five-marjy-noname/

UNE DARK ROMANCE EFFICACE QUI TIENT TOUTES SES PROMESSES !
Comment ne pas être fascinée par cette couverture envoûtante ? J’a de suite eu envie de découvrir l’histoire d’Evy… Vengeance, violence, attirance et rédemption sont au programme de cette dark romance diablement bien menée.

Marjy Noname s’impose en maître avec cette romance hors norme. Elle su doser chaque aspect de son histoire pour équilibrer les émotions et rendre son récit excellent. Evy est une héroïne qui en a sous le coude et l’action ne désemplit pas avant la fin !

EVY ET FIVE… PLUS QU’UNE SIMPLE ATTIRANCE…
Evy est une héroïne déterminée, dix ans ont passé depuis les sévices qu’elle a subit lors de son kidnapping. La petite fille qu’elle était est morte et la jeune femme qu’elle est devenue a soif de vengeance ! Evy n’a jamais pu oublier, elle a su s’armer de patience pour mettre en place la chute des hommes qui lui ont fait du mal. Cinq hommes à abattre ! Evy est une jeune femme qui m’a vraiment surprise, elle paraît froide et calculatrice, elle a su faire taire ses émotions pour avancer ! Son unique but ? Faire payer les hommes qui sont sur sa liste. Et Five est le tout dernier ! Mais Five est-il réellement celui qu’il paraît ? Saura-t-elle repousser son attirance pour lui et mener a bien cette mission périlleuse ?

Evy est une héroïne singulière qui a vraiment du cran. Elle est intelligente et elle a longtemps réfléchit pour mettre son plan à exécution. Evy est une jeune femme meurtrie qui a mis beaucoup d’espoir dans son envie de vengeance. Mais sera-t-elle en paix après ? Evy évolue au fil des pages, elle apprend beaucoup au contact de Five mais ne sait pas si elle aime les sensations qu’il lui fait ressentir.

Five est un héros avec un grand H ! Je vous avoue que son attitude au premier abord a eu le don de m’agacer ! Mais vous savez ce que c’est, de la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas. Five est un jeune homme sous l’emprise d’un père pourri jusqu’à la moelle. Il n’a pas toujours eu la chance de pouvoir faire ses propres choix. Five m’a énormément plu car il est plein de surprise. Mais vous le découvrirez au fil des pages.

Les personnages secondaires sont intéressants. Ils apportent beaucoup à l’histoire et j’ai aimé que l’autrice lève le voile sur eux au compte goutte !

UNE INTRIGUE INTENSE ET HYPER ADDICTIVE !
J’ai été happée par la noirceur de l’histoire. Marjy Noname nous offre une intrigue où la violence est très présente, mais elle apporte un bon équilibre avec un soupçon d’espoir et la naissance d’un amour imprévisible.

Le scénario est assez simple… enfin il pourrait l’être, mais au final l’autrice a su me surprendre avec la mise en scène de la vengeance d’Evy. L’action et les rebondissements impriment un rythme infernal ! L’attirance de nos héros viennent bouleverser la mise de départ et cela rend le récit encore plus étourdissant.

L’érotisme est utilisé à bon escient. Par rapport au contexte, cela ajoute un côté troublant à l’histoire. Ce qui entraîne un côté psychologique plutôt bien maîtrisé. Elle met ses personnages face à des situations inextricables, elle enclenche des mécanismes de défense et en même temps un lâché prise libérateur pour notre héroïne.

J’ai bien aimé que Marjy Noname n’ait pas hésité à pousser ses personnages assez loin pour rendre son intrigue crédible. Cette histoire est loin d’être commune, et le cheminement m’a énormément plu.

EN BREF :
Marjy Noname a fait un sans fautes avec ce roman. Elle nous offre une dark romance efficace qui tient toutes ses promesses. Le récit est rythmé et addictif, les personnages singuliers et la romance vraiment originale et sensuelles. C’est une très belle découverte que je vous recommande !

A lire si vous aimez…

La dark romance.
La soif de vengeance.
Les héroïnes déterminées et captivantes.
Les héros plein de surprises.
Les romances sombres.
Bad Boy, Tome 1 Bad Boy, Tome 1
Nelly M. C.   
Si je devais me concentrer uniquement sur le fond, je dirais que « Bad boy » est une histoire sympa, que l’ont entre assez facilement dans la lecture, que les personnages sont des adolescents avec leurs qualités, leurs défauts, que l’histoire se lit même si ce n’est clairement pas un coup de cœur pour moi.
L’histoire commence sur le point de vue de Léna, jeune fille blonde de seize ans, qui a vécu une première déception très tôt dans sa vie quand son père les a abandonnés, elle, son frère, et leur mère. Suite à cette perte, la jeune fille a commencé à se refermer sur elle-même, restant tout de même proche de sa famille.
En cours, elle fait la connaissance de Justin, ancien ami de son grand frère. Ce dernier la mets en garde contre ce garçon, mais bien sûr, elle ne l’écoute pas, et se rapproche doucement de Justin, contre l’avis de tous.
Quelque part, cette histoire reste basique, Léna qui est méfiante de tous, n’osant pas s’ouvrir aux autres par peur de souffrir, qui s’est forgé son petit caractère, mais qui garde malgré tout un côté naïf et un côté enfantin. De l’autre, Justin, le « bad boy » de service, qui ne voit que Léna et qui veut absolument l’avoir. Et qui, malgré sa vie un peu désordonnée et ses tentatives de s’éloigner d’elle, tentera quand même de sortir avec elle. Et bien sûr, il y a les amis, la famille, qui, même s’ils sont récalcitrants, finissent par donner leur bénédiction. Et dans tout ça, je n’oublie pas les galères qu’ils enchaînent et tentent de tout résoudre par eux-mêmes.
Malheureusement, une histoire, ce n’est pas que le fond, c’est aussi la forme, et c’est là que le bât blesse. Je vais commencer par ce qui m’a le plus sauté aux yeux : les temps. L’histoire se déroule au présent, pourtant, on retrouve du passé par petites doses, alors que ça n’a rien à y faire. Ensuite, les incohérences. À quel moment on laisse une enfant de seize ans conduire une moto ? Que ce soit les autorités ou les parents, je ne connais pas un parent qui laisserait son enfant conduire une moto et surtout sans permis. Sans parler des « gangs », ou encore du fait qu’un gamin de dix-huit ans puisse autant inspirer la peur, ou qu’il est possible de téléphoner sans oreillette en conduisant une moto… Et pour m’achever, il y a eu la ponctuation. Ou plutôt l’absence de ponctuation. Manque de virgules, phrase interrogative sans point d’interrogation, phrase trop longue dans laquelle il manque complétement la ponctuation…
Je n’oublie pas que l’auteure est jeune, et elle a tout mon respect pour le travail accompli et la publication de son œuvre, mais je pense qu’il y a beaucoup trop de défaut, et qu’il faudrait un nouveau travail sur son histoire qui a tout de même un bon potentiel.

par Meo-Lyss
Mount, Tome 1 : Le Roi sans pitié Mount, Tome 1 : Le Roi sans pitié
Meghan March   
http://www.lmedml.fr/2019/04/29/mount-serie-1-le-roi-sans-pitie-meghan-march/

UN PREMIER OPUS QUI MET LE FEU SUR SON PASSAGE…
J’adore les tomes d’introduction surtout lorsqu’ils sont aussi intenses que celui-ci… Après le franc succès de la saga [Sugar Bowl] de Sawyer Bennett, c’est au tour de Meghan March de faire une entrée fracassante en France avec sa [Mount Série]. Autant vous dire tout de suite que cette saga va faire grimper la température et mettre le feu sur son passage…

Meghan March nous offre un premier opus qui nous ouvre les portes d’un monde mené d’une main de maître par le tout puissant Lachlan Mount…

« – Rien ne se passe dans cette ville sans qu’il ait donné son accord. Il est le conduit à travers qui tout doit passer. L’alcool. La drogue. Les filles. L’escroquerie. Le jeu. Comment un seul type a pu amasser un tel pouvoir, je n’en ai pas la moindre idée, mais il l’a fait et il le détient d’une main de fer. »

Les bases de la série sont posées dans ce premier tome, l’ensemble est sombre, sulfureux et très intriguant. J’ai particulièrement aimé l’avancement de l’histoire et les révélations qui sont tombées au fil des pages.

DEUX HÉROS QUI S’AFFRONTENT… UN DUO EXPLOSIF ET ÉLECTRISANT !
Keira Kilgore est à la tête d’une distillerie, « Seven Sinners », qui produit le meilleur Whiskey qui soit à la Nouvelle-Orléans. Elle se retrouve dans une fâcheuse situation suite au décès de son mari qui a contracté une dette importante auprès du grand Lachlan Mount… Keira n’a d’autre choix que d’accepter un pacte avec le diable, s’offrir pour mieux sauver son entreprise et garder ses proches en sécurité. Comment va-t-elle gérer cet arrangement contraint et forcé ? Tiendra-t-elle tête à Mount ?

« Lachlan Mount ne me brisera pas. Il peut me baiser. Il peut jouer avec ma tête. Mais jamais il ne me brisera. »

Keira est une héroïne qui nous montre de quoi elle est capable, elle a un tempérament de feu, elle provoque et elle n’hésite pas à se mettre en danger. Entrer dans le monde de Lachlan Mount c’est comme un saut à l’élastique sans élastique… Et elle pourrait sombrer plus vite qu’il n’y paraît. Keira va être mise à rude épreuve mais elle saura rebondir et j’ai hâte de la découvrir encore plus combative. Je n’ai eu de cesse de me demander si j’aurais fait les mêmes choix qu’elle… Difficile à dire ! Mais j’ai apprécié son personnage.

« La plupart des hommes n’osent pas me regarder dans les yeux, mais cette femme n’a pas peur de me déclarer une guerre sans merci. Si elle croit que le fait de me maudire va me pousser à la larguer plus vite, elle se trompe. Elle m’amuse. Elle me défie.

Lachlan Mount… Hum… Alors je vais rester très évasive le concernant. Ma seule certitude c’est que vous allez aimer le détester ! Dans le genre connard arrogant, il a un potentiel hors norme, mais je pense qu’il est bien plus complexe que ce qu’il nous laisse entrevoir ici. J’ai hâte d’en découvrir plus sur lui. Votre côté féministe risque de rugir face à sa manière de traiter Keira mais cela fait partie intégrante de l’intrigue et qui sait s’il ne se fera pas prendre à son propre jeu… Mystère !

« Ce type est tellement habitué à obtenir ce qu’il veut qu’il ne s’attend à rien d’autre qu’à une obéissance totale à ses ordres, explicites comme implicites.

Qu’il aille se faire foutre !«

Il y a peu de personnages secondaires, j’ai bien aimé Magnolia, la meilleure amie de Keira, elle a un rôle assez sympa et sera de bons conseils. Les autres ne sont encore que des ombres et j’ai hâte qu’ils entrent en scène.

UNE INTRIGUE QUI MONTE CRESCENDO…
Les enjeux semblent assez simples… Keira Kilgore ne peut pas rembourser la dette contracter par son défunt mari, elle n’a pas tellement d’option pour ce sortir de ce pétrin… Mais là où cela se corse, c’est dans la mise en place de l’arrangement avec Lachlan Mount.

« Dans ma ville, il n’y a qu’un seul roi, et c’est moi.

Régner par la peur, mais gagner le respect par les actes. »

Ce romantic suspense est terriblement prenant, on plonge de suite dans un univers intriguant, nos héros vont se livrer une bataille sans merci, s’affronter et sombrer un peu plus dans les méandres d’un désir incontrôlable.

« Mount a réussi son coup, je suis en train de devenir complètement dingue à force d’attendre ce qui va pouvoir se passer. »

Il n’y a clairement pas une histoire « d’amour » dans ce premier opus. Le récit se met en place, le contexte est particulier et très bien mené. Le suspense est omniprésent, l’érotisme se mêle à l’intrigue sous haute tension, accentuant un peu plus le côté sombre de l’histoire. J’ai aimé que notre héroïne entre en conflit avec elle-même, qu’elle soit trahie par les réactions de son propre corps, par ce que Mount arrive à lui faire ressentir malgré elle.

« Comment puis-je haïr un homme à ce point alors que mon corps aime ce qu’il lui fait ? »

Le rythme est assez lent, Meghan March rend l’histoire insoutenable, on sombre avec Keira, on ne sait clairement pas où on va et on se laisse prendre au jeu jusqu’à la révélation finale qui tombe comme un couperet… Bim KO, la suite au prochain épisode… Une douce frustration s’est emparée de moi en terminant ce premier tome.

EN BREF :
Une nouvelle série phénomène débarque en France. Meghan March nous offre un premier opus qui pose les bases d’une saga sombre et sulfureuse qui s’annonce riche en émotions, en rebondissements et en révélations. L’autrice est reconnue par ses lecteurs comme LA reine du cliffhanger et je comprends mieux pourquoi… J’ai dévoré ce premier opus comme si ma vie en dépendait et je serais sur le fil du rasoir en attendant le mois prochain de découvrir la suite !

A lire si vous aimez…

Les romances sombres et sulfureuses.
Les héroïnes au tempérament de feu.
Les héros arrogants, autoritaires, dangereux, mystérieux et charismatiques.
Les intrigues où le suspense, le danger, les émotions en tout genre, le sexe et des révélations de taille s’entremêlent.
Des fleurs, Tome 1 : Le Défloreur Des fleurs, Tome 1 : Le Défloreur
Victoria Quinn   
ATTENTION RISQUE DE SPOIL !!! SI VOUS LISEZ CET AVIS.

Pour vous nous avons lu le Deflloreur, le livre qui est sorti vendredi dernier... C’est peu dire si ce fut un sacrifice, on mérite au minimum une statue à notre effigie ! Ou au moins des chocolats si la statue est impossible hahahahahah

Alors, dire que je n’ai pas aimé serait en dessous de la vérité... J’ai trouvée ce livre hyper malséant et malsain aussi bien sur le fond que la forme.

Nous nous sommes immergées donc dans l’univers du Deflloreur...

Des le premier chapitre, on nous donne la couleur, nous avons ici une héroïne, qui malgré qu’elle soit criblée de dettes (plus de 400 000 dollars) au début on a de la compassion pour elle, mais entre nous ça m’a vite passé. Je la résumerais à 2 points :
- Elle bouffe (tout le temps) on va se souvenir longtemps de ses coupons de réductions pour pizzas
- Pro de la pipe (et elle est vierge hein n’oublions pas ce détail)
Au final même si au début j’ai eu de la compassion pour elle, plus j’ai avancé dans le livre et plus elle m’énervait.

Bon je vous entends, oui, oui je vais vous parler de celui que tout le monde attend avec une impatience grandissante : VOUS NE LE VERREZ PAS ARRIVER, MAIS VOUS LE SENTIREZ PASSER ! PARTOUT OÙ IL PASSE LES HYMENS TRÉPASSENT !! J’AI L’HONNEUR DE VOUS PRÉSENTER LE DEFLOREUR !!!!!!!

Bref !

Slate, est un personnage hyper charismatique (non je déconne il est juste glauque) grand, beau, virile (surtout sa mâchoire de requin) et point essentiel il a une grosse bite !! Ca pour le savoir, on le sait !
« — Il paraît qu’on t’appelle le Défloreur.
— À ton service, dit-il avec une petite révérence.
— Le surnom ne te dérange pas ?
— Il me correspond bien, répondit-il en haussant les épaules.
— Tu fais ça depuis longtemps ?
— Depuis cinq ans, et je ne m’en lasse pas.
Il payait vraiment des vierges pour les baiser depuis cinq ans ?
— Pourquoi ?
— Pourquoi quoi ?
— Pourquoi payer une tonne de fric pour coucher avec des vierges ?
— Ça représente peut-être une tonne de fric pour toi, répliqua-t-il en penchant la tête. Pour moi, ça ne représente rien. Et c’est moi qui pose les questions.
— J’ai signé le contrat de confidentialité que Max m’a envoyé. Tu ne risques rien.
Si je révélais quoi que ce soit de nos échanges, il me réclamerait trois fois la somme payée en dommages et intérêts. J’étais déjà ruinée. Je ne comptais pas m’endetter plus.
— Je préfère les vierges, c’est tout.
— Parce que… ?
— Je sais que tu n’as pas d’expérience, mais réfléchis-y, répondit-il en haussant un sourcil. La première fois d’une femme est un moment sexy. Elle ne sera jamais aussi étroite qu’à ce moment-là. Elle devra s’étirer pour m’accueillir. Elle pleurera à cause de la douleur. Mais je la ferai jouir, je lui donnerai une bonne expérience. Rien à voir avec le cauchemar qu’elle pourrait vivre avec un autre homme. La première fois d’une femme est presque toujours nulle.
J’avais envie de perdre ma virginité depuis un moment, mais je m’étais retrouvée dans de sales situations. Si j’avais couché avec un de mes ex, j’en aurais gardé un mauvais souvenir.
— Donc tu sors avec des femmes et tu couches avec des vierges à côté ?
— Non. Je couche uniquement avec des vierges, répondit-il en serrant son verre.
Je mis une minute à comprendre ce qu’il voulait dire.
— Exclusivement ?
— Oui.
— Puis tu passes à la suivante ?
— Oui. Et ce sont les seules femmes avec qui je coucherai pour le restant de mes jours.
Ce mec était bien pire que je ne le pensais. Qui voudrait vivre de la sorte, sinon un connard arrogant ?
— Elles sont pures. Elles sont étroites. Et elles sont vulnérables, ajouta-t-il.
[...]
— Parce que je suis doué pour ça. Je peux faire de la première fois d’une femme sa meilleure expérience sexuelle.
J’avais le pressentiment que ce ne serait pas mon cas.
— Tu viens de dire que tu aimes les voir pleurer.
— Parce que mon sexe est tellement gros qu’il leur fait mal. Mais une fois la douleur passée, elles prennent leur pied. »

Voilà un extrait qu’on à des le début du livre et c’est de pire en pire, il surf sur cette vague du début à la fin et nous sort des commentaires du genre : « Elle pourrait être mannequin ou actrice. Ou même devenir une star du X très cotée. Au lieu de quoi, elle avait choisi de travailler dans un bureau.
Quel gâchis. »

Eh oui, mesdames, ce monsieur pense qu’être actrice X est mieux qu’être responsable marketing dans une grande entreprise... WTF, et tout ça n'est qu’au début du livre... plus on avance et plus on se perd dans les répliques pleines de beoufitude de notre Deflloreur national !!
Bon je pense que le voyage se passe bien ! vous êtes prête ? Allez on continue !!!!
Maintenant qu’on a bien lu, on arrive au passage CLÉ ! Le grand moment ou elle va enfin perde sa virginité et on se dit : bon ça peut pas être pire... ET BIEN ON SE TROMPE !!!!
« — Ça va faire mal, ma douce, prévins-je avant de donner un coup de reins pour réclamer mon dû sans la quitter des yeux.
Quand je déchirai son hymen, elle gémit bruyamment et laboura mon dos, surprise par l’intensité de la douleur. Elle tenta instinctivement de reculer les hanches, et ses yeux s’humidifièrent.
J’imaginai le sang qui glissait à présent contre ma queue, le sang d’une vierge. Dans ce genre de moment, j’avais toujours envie de jouir, de me laisser exploser, mais je continuai lentement à m’enfoncer en elle. Presque tout mon sexe était entré.
Et c’était très inconfortable pour elle. Elle écarta davantage les jambes pour me faciliter le passage et haleta comme si elle était en train d’accoucher.
[...]
Des larmes roulèrent lentement sur ses joues et ses lèvres. Les bougies dans la chambre les firent miroiter.
Merde. Ma queue durcit un peu plus, et des frissons descendirent le long de mon échine. Voir Monroe pleurer à cause de la taille de ma queue était tellement sexy. J’étais trop gros, et elle trop étroite.
— Ma douce…
Sa respiration s’accéléra et quelques larmes supplémentaires coulèrent. Chaque fois que je plongeais en elle, ses ongles lacéraient mon dos. Elle laissa échapper un gémissement de douleur lorsque je donnai un coup de reins particulièrement vigoureux. Je sentis mon gland taper contre son col.
Je ne voulais pas jouir, parce que je voulais que ce moment dure pour toujours.
Le prolonger le plus longtemps possible.
Je n’avais jamais rien connu de meilleur. »
Ça vous donne un petit aperçu du bonhomme...
ET C’EST COMME CA DU DÉBUT À LA FIN........
On à d’autres commentaires du même acabit aussi bien de sa part à elle que du sien ! un petit exemple pour rire tant qu’on y est !
« — Je suis surpris. Tu as une très jolie chatte.
— Merci… Tu as une très jolie bite.
— Je pense qu’elles s’entendront bien. »
Et si on parlait chiffres ? Et oui, j’ai fait un peu le tour sur le comportement de nos deux héros, mais on n’a pas encore parlé nombre... Alors notre Défloreur à dépuceler 780 vierges et oui vous avez bien lu 780 à hauteur de 100 000 dollars chacune..., n’est-ce pas hallucinant ?
Bon je vais m’arrêter parce que je pourrais continuer des heures... pour conclure j’ai trouvé cette lecture est malsaine, la relation des personnages est dérangeante aussi bien le côté prise de pouvoir sur l’héroïne que ce qu’il fait pour arriver à ses fins...
Je ne le conseille pas (après ceci, n’engage que moi bien évidemment et les goûts et les couleurs ça ne se discute pas !!)